50 métiers au contact des animaux

Ingénieur environnement


  • Ingénieur environnementPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Les entreprises du secteur de la construction, de l’énergie ou de l’industrie doivent respecter des normes afin de minimiser l’impact négatif de leur activité sur l’environnement. Pour ce faire, elles s’appuient sur l’expertise de l’ingénieur en environnement. Salarié de l’entreprise ou d’un bureau d’études extérieur, ce dernier procède à des évaluations et propose les solutions les plus adaptées pour limiter les émissions de gaz carbonique, les rejets polluants et toutes les perturbations possibles de l’écosystème (nuisances sonores, destruction du milieu par les engins de chantier, etc.).

    Durée du cursus : bac + cinq ans.

    Diplôme : diplôme d’ingénieur spécialisé en environnement ou génie rural, eaux et forêts.

    Salaire brut mensuel : entre 3 000 € et 5 000 €.

    Débouchés : Nombreux. La prise de conscience écologique a fait évoluer le code réglementaire régissant les activités de travaux publics, de la chimie, de l’industrie automobile, de la production d’énergie et de l’agroalimentaire. Le durcissement des normes environnementales (certification ISO 14001, norme ICPE) et des pénalités en cas d’infraction a provoqué de nombreuses embauches d’ingénieurs spécialisés dans ce domaine. Le secteur continue de recruter puisque le site Internet de Pôle emploi propose actuellement plus de 600 offres pour ce type de poste.

    Établissements proposant un diplôme d’ingénieur spécialité environnement :