50 métiers au contact des animaux

Berger


  • BergerPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Ce professionnel de la garde des ovins ou des bovins dans les alpages (pour l’estive) ou en milieu urbain (pour l’écopâturage) doit maîtriser de nombreux savoir-faire. Outre la surveillance et la conduite du troupeau, il est responsable de l’état sanitaire, de l’engraissement et du bien-être de ses bêtes. Pour garantir leur sécurité, il travaille avec des chiens patous qui montent la garde contre les prédateurs.

    Durée du cursus : bac + six mois à deux ans de formation selon les établissements.

    Diplôme : formation de berger vacher transhumant. Elle est proposée par cinq centres de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) : Le Merle (13), La Motte-Servolex (73), Ariège-Comminges (09), Pyrénées-Atlantiques (64) et Hautes-Pyrénées (65).

    Salaire brut mensuel : entre 1 539 € et 2 100 €.

    Débouchés : nombreux. Entre mai et novembre, de nombreux éleveurs recherchent des bergers qualifiés pour mener leurs troupeaux paître dans les alpages. Le reste de l’année, ils sont parfois employés pour superviser les agnelages ou tondre les moutons. Une autre source de revenus consiste à travailler dans les stations de sports d’hiver en tant que pisteur ou moniteur de ski. Le développement de l’écopastoralisme, qui consiste à utiliser la capacité de broutage des moutons ou des vaches pour entretenir des espaces paysagers, crée aussi de nouveaux débouchés dans cette filière.

    Établissements proposant une formation de berger vacher transhumant :