50 métiers au contact des animaux

Commercial en produits équins


  • Commercial en produits équinsPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Le marché des produits d’équitation se porte à merveille grâce à l’essor de la pratique loisir. Les entreprises commercialisant des produits de sellerie, d’équipement du cavalier ou du matériel d’écurie sont à la recherche de vendeurs spécialisés dans ce domaine. L’année dernière, une centaine d’offres d’emplois ont été diffusées sur le site d’équi-ressources. Être bon cavalier est un atout pour se faire recruter en plus de la maîtrise des techniques de vente.

    Durée du cursus : bac + trois ans.

    Diplôme : licence professionnelle commercialisation des produits équins.

    Salaire brut mensuel : entre 1 539 € et 1 800 € + commissions sur les ventes.

    Débouchés : très nombreux. Le budget consacré à l’équipement des pratiquants de l’équitation amateur ne cesse de croître. Les entreprises du secteur ont compris l’intérêt de développer une force commerciale pour faire connaître leurs dernières nouveautés. D’anciens professionnels de la filière équine (cavaliers, soigneurs et moniteurs d’équitation) se reconvertissent dans ce métier. Leur expertise technique est très recherchée et légitime leur argumentaire de vente.

    Établissement dispensant le cursus de licence professionnelle commercialisation des produits équins :

    Université d’Angers, campus de Saumur (49) : 02 44 68 81 90