50 métiers au contact des animaux

Utilisateur de chevaux attelés


  • Utilisateur de chevaux attelésPhoto : Arnaud Beinat
  • Vivre ensemble/ Travail

    Le Haras national du Pin forme des cochers-meneurs à la conduite d’attelage. Tous les diplômés trouvent du travail à l’issue de leur formation car la demande des employeurs, privés ou publics, est très forte. Dans l’agriculture, le cheval de trait est utilisé pour travailler le sol et transporter les récoltes (maraîchage biologique et vignes). En ville, le cheval attelé peut emmener les enfants à l’école, ramasser les déchets verts ou ménagers, et servir à l’entretien des espaces paysagers. Enfin, dans les forêts difficiles d’accès ou protégées, les percherons robustes tractent le bois coupé (débardage).

    Durée du cursus : un an en apprentissage ou six mois en formation professionnelle continue après l’obtention d’un diplôme du secteur hippique ou de la production agricole (CAPA ou bac pro).

    Diplôme : certificat de spécialisation (CS) utilisation et conduite d’attelage de chevaux.

    Salaire brut mensuel : de 1 539 € à 2 000 €.

    Débouchés : nombreux, surtout dans le secteur viticole. Les sols où poussent les cépages français les plus prestigieux sont désormais entretenus par des engins non motorisés conduits par des chevaux. Ce travail de la terre évite les semelles de tassement provoquées par les tracteurs, qui empêchent les racines de descendre profondément dans les sols. Le goût du vin s’en trouve même amélioré. Le développement du cheval en ville implique aussi l’emploi de personnel qualifié. L’obtention d’un certificat de spécialisation utilisation et conduite d’attelage de chevaux est un vrai atout pour se faire embaucher.

    Établissements délivrant le certificat de spécialisation utilisation et conduite d’attelage de chevaux :