Les voyages en avion détruisent l'habitat des ours polaires


  • Les voyages en avion détruisent l'habitat des ours polairesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Les avions transportent chaque année 4,6 milliards de passagers. Des chercheurs norvégiens ont calculé combien cela représentait en termes de kilomètres carrés de banquise fondue…

    Prendre l’avion, ça pollue. Cela, tout le monde en est plus ou moins conscient. Mais à quel degré ? Des chercheurs de l’université norvégienne de sciences et de technologie ont voulu quantifier les conséquences d’un vol en avion sur la banquise, et donc sur les ours polaires. Les résultats de leur réflexion sont parus dans le journal Environment International.

    À lire aussi : Réchauffement du climat : les animaux plus touchés qu'on ne le pensait

    « Le nombre mondial de passagers aériens dépasse désormais 4,6 milliards par an, ce qui devrait probablement doubler au cours des 20 prochaines années. […] Si chacun des 4,3 milliards de passagers en vol parcourt en moyenne 2 000 km, son empreinte carbone annuelle est de 0,424 tonne, ce qui représente 1,82 milliard de tonnes de CO2. Étant donné qu'une tonne d'émission de CO2 fait fondre 3 mètres carrés de glace, en été, dans l'Arctique, les voyageurs participent à la fonte de 5 470 km2 de banquise chaque année, ce qui correspond à une masse terrestre équivalente à […] 1,35 million de terrains de football », écrivent les chercheurs dans leur étude. Selon Munro Jenssen, l’un des auteurs, cela correspond également au domaine vital de 4 ours polaires dans la région de la baie d'Hudson, au Canada. « Bien qu'il soit possible de critiquer certains aspects de cette démonstration, la tendance est incontestable : plus de CO2 dans l'atmosphère signifie moins de banquise, essentielle pour les ours polaires », a-t-il déclaré dans un communiqué.

    Les chercheurs s’autocritiquent

    Dans cet article, les chercheurs pointent du doigt leur propre communauté puisque de nombreux scientifiques qui étudient les conséquences du réchauffement prennent eux-mêmes beaucoup l’avion ! "Nous sommes censés contribuer à sauver le monde, mais nous volons partout,  critique Munro Jenssen. Parfois, bien sûr, c'est inévitable". Lui-même ne peut pas aller étudier les ours polaires sans se rendre dans sa zone de recherche, sur l’archipel de Svalbard, en Norvège. Cependant, les auteurs de cet article veulent sensibiliser la communauté scientifique à une meilleure planification de leurs activités. "Une grande partie des voyages pourrait être évitée grâce […] à l'utilisation de liaisons Internet pour la participation à distance. Lorsque les voyages en avion sont irremplaçables, nous devons tous rechercher des itinéraires et des transporteurs produisant les plus faibles émissions de CO2. Nous encourageons tous nos collègues à rejoindre "No Fly Climate Sci", complète l’article. Ce site a été lancé en 2017 par un chercheur en climatologie, Peter Kalmus. Il répertorie aujourd’hui 17 institutions de recherche et 538 personnes qui œuvrent pour réduire leurs émissions de carbone et partagent leurs expériences. L'université d'Edimbourg en a profité pour créer une « Table ronde sur les voyages universitaires durables », où les institutions de recherche peuvent trouver des moyens de réduire le nombre de leurs voyages.

    À lire aussi :  Les bébés phoques du Saint-Laurent


    Autres articles à lire

  • 2020, une année en demi-teinte pour l’ours des Pyrénées

    Faune sauvageNaissances abondantes, effectifs revus à la hausse, mais aussi enquête pour destruction d’espèce protégée et conflits avec les éleveurs… On peut dire que 2020 aura été une année chargée pour l’ours des Pyrénées.

    03 Décembre 2020
  • Ont-ils leur Kâmasûtra ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le kamasutra.

    14 Mai 2016
  • Le prochain Covid ? Les dromadaires du Kenya sous haute surveillance

    Faune sauvageNouveauLui non plus n'aime pas beaucoup recevoir un écouvillon dans le nez. Dans la réserve naturelle de Kapiti, au sud du Kenya, ce dromadaire subit dans la fureur un test PCR destiné à détecter un cousin du Covid-19, le Mers, susceptible d'engendrer un jour la prochaine pandémie mondiale.

    15 Avril 2021
  • Hérissons domestiques : une association tire la sonnette d’alarme

    Faune sauvageFace à la mode croissante transformant des hérissons pygmées d’Afrique en animaux de compagnie, la RSPCA (Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals) a publié un communiqué pour rappeler que ces petits mammifères ne sont pas faits pour être domestiqués. En France, les hérissons sont une espèce protégée et il est interdit d’en élever ou d’en posséder.

    11 Septembre 2017
  • Deux ourses slovènes emménagent dans les Pyrénées

    Faune sauvageDeux ourses slovènes viennent d’être relâchées dans les Pyrénées occidentales afin de venir renforcer la petite population qui s’y trouve.

    05 Octobre 2018
  • À la découverte du brame du cerf

    Faune sauvageDe la mi-septembre à la mi-octobre, on peut entendre retentir, en forêt, une multitude de cris rauques et puissants : le brame du cerf, annonçant la période des amours.

    12 Septembre 2017
  • Miguel et Junior vivront

    Faune sauvageLes rescapés du groupe de macaques de la Pinède ont rejoint le sanctuaire de l’Arche, où ils pourront être vus sans danger. Pourtant, ils sont porteurs de l’herpès B, comme leurs 163 congénères, euthanasiés en mai dernier. Seraient-ils mort pour rien ?

    02 Août 2018
  • Yuan Meng : le bébé panda de Beauval sera visible en janvier

    Faune sauvageBrigitte Macron, la marraine du panda né au zoo de Beauval en août dernier, a dévoilé le nom de cet animal star qui devrait rester en France trois ans, et fera sa première apparition publique le 13 janvier 2018.

    05 Décembre 2017
  • Au Mexique, le nombre de jaguars augmente de 20%

    Faune sauvageLueur d’espoir pour le plus grand félin d’Amérique. Un nouveau recensement fait état d’une hausse de la population, liée à la mise en place de programmes de conservation et à une restauration de l’habitat naturel du jaguar.

    15 Juin 2018
  • Les selfies dangereux pour les animaux sauvages

    Faune sauvageUne ONG lance une alerte concernant la pratique de plus en plus en vogue qui consiste à se prendre en photo avec des animaux sauvages. Car derrière les clichés de vacances se trouve bien souvent la triste réalité de l’exploitation animale.

    05 Octobre 2017
  • Les deux macaques de la Pinède des singes enfin sauvés

    Faune sauvageLes deux singes survivants, après l’euthanasie de 163 macaques en mai dernier dans les Landes, ont été sauvés grâce à la mobilisation de plusieurs associations dont la Fondation 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot. Ils vont être placés dans le sanctuaire du Refuge de l’Arche, en Mayenne.

    13 Septembre 2017
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015
  • Y a-t-il des relégués du sexe ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les relégués.

    09 Mai 2016
  • Intox : non, le loup n’est pas (encore) de retour en Bretagne

    Faune sauvageAprès que de nombreux medias ont relayé le retour du loup en Bretagne, l’association FERUS, spécialisée dans la conservation des grands prédateurs, affirme que cette information est fausse.

    25 Septembre 2018
  • Des noms pour les oursons !

    Faune sauvageA l'issue d'un vote sur Internet, les quatre oursons nés dans les Pyrénées en 2014 et 2015 ont été baptisés.

    11 Octobre 2016
  • Où écouter le brame du cerf ?

    Faune sauvageLa saison du brame va bientôt commencer. En choisissant un massif forestier réputé pour sa diversité en cervidés, vous avez toutes les chances d’assister à ce moment magique. Une paire de jumelles et beaucoup de discrétion sont primordiaux pour ne pas en rater une miette. Suivez le guide…

    24 Août 2016
  • Le bœuf musqué, un survivant

    Faune sauvageS’il a côtoyé les mammouths et les tigres à dents de sabre, il est aujourd’hui l’un des rares grands mammifères (avec l’ours polaire) à survivre dans les zones glacées de l’Arctique. Mais le réchauffement qui sévit aujourd’hui sur notre planète pourrait avoir raison de sa résistance.

    18 Juillet 2016
  • Patagonie chilienne : Le lion des montagnes

    Faune sauvageLe puma est le plus grand des félidés, autrement dit le plus grand des petits félins. Traqué par les bergers de Patagonie ou les cow-boys du Far West, cet agile prédateur, rapide et puissant, a appris à se faire discret. Le déclin de sa population en a même fait une espèce rare…

    15 Novembre 2018
  • Les grands singes peuvent-ils attraper le coronavirus ?

    Faune sauvageLe Covid-19 menace-t-il aussi les grands singes, connus pour être sensibles aux virus humains ? C'est en tous cas un défi pour les zoos qui prennent d'infinies précautions pour ne pas risquer de contaminer leurs précieux hôtes.

    03 Avril 2020
  • Au Kenya, le guépard du Masaï-Mara va-t-il disparaître?

    Faune sauvageÀ l’heure où des scientifiques s’inquiètent d’une possible « sixième extinction de masse des animaux », une étude est parue pour évoquer la menace qui pèse sur ce célèbre sprinteur ! Les 7 000 derniers guépards d’Afrique survivront-ils aux prochaines décennies ?

    29 Mars 2018