Les voyages en avion détruisent l'habitat des ours polaires


  • Les voyages en avion détruisent l'habitat des ours polairesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Les avions transportent chaque année 4,6 milliards de passagers. Des chercheurs norvégiens ont calculé combien cela représentait en termes de kilomètres carrés de banquise fondue…

    Prendre l’avion, ça pollue. Cela, tout le monde en est plus ou moins conscient. Mais à quel degré ? Des chercheurs de l’université norvégienne de sciences et de technologie ont voulu quantifier les conséquences d’un vol en avion sur la banquise, et donc sur les ours polaires. Les résultats de leur réflexion sont parus dans le journal Environment International.

    À lire aussi : Réchauffement du climat : les animaux plus touchés qu'on ne le pensait

    « Le nombre mondial de passagers aériens dépasse désormais 4,6 milliards par an, ce qui devrait probablement doubler au cours des 20 prochaines années. […] Si chacun des 4,3 milliards de passagers en vol parcourt en moyenne 2 000 km, son empreinte carbone annuelle est de 0,424 tonne, ce qui représente 1,82 milliard de tonnes de CO2. Étant donné qu'une tonne d'émission de CO2 fait fondre 3 mètres carrés de glace, en été, dans l'Arctique, les voyageurs participent à la fonte de 5 470 km2 de banquise chaque année, ce qui correspond à une masse terrestre équivalente à […] 1,35 million de terrains de football », écrivent les chercheurs dans leur étude. Selon Munro Jenssen, l’un des auteurs, cela correspond également au domaine vital de 4 ours polaires dans la région de la baie d'Hudson, au Canada. « Bien qu'il soit possible de critiquer certains aspects de cette démonstration, la tendance est incontestable : plus de CO2 dans l'atmosphère signifie moins de banquise, essentielle pour les ours polaires », a-t-il déclaré dans un communiqué.

    Les chercheurs s’autocritiquent

    Dans cet article, les chercheurs pointent du doigt leur propre communauté puisque de nombreux scientifiques qui étudient les conséquences du réchauffement prennent eux-mêmes beaucoup l’avion ! "Nous sommes censés contribuer à sauver le monde, mais nous volons partout,  critique Munro Jenssen. Parfois, bien sûr, c'est inévitable". Lui-même ne peut pas aller étudier les ours polaires sans se rendre dans sa zone de recherche, sur l’archipel de Svalbard, en Norvège. Cependant, les auteurs de cet article veulent sensibiliser la communauté scientifique à une meilleure planification de leurs activités. "Une grande partie des voyages pourrait être évitée grâce […] à l'utilisation de liaisons Internet pour la participation à distance. Lorsque les voyages en avion sont irremplaçables, nous devons tous rechercher des itinéraires et des transporteurs produisant les plus faibles émissions de CO2. Nous encourageons tous nos collègues à rejoindre "No Fly Climate Sci", complète l’article. Ce site a été lancé en 2017 par un chercheur en climatologie, Peter Kalmus. Il répertorie aujourd’hui 17 institutions de recherche et 538 personnes qui œuvrent pour réduire leurs émissions de carbone et partagent leurs expériences. L'université d'Edimbourg en a profité pour créer une « Table ronde sur les voyages universitaires durables », où les institutions de recherche peuvent trouver des moyens de réduire le nombre de leurs voyages.

    À lire aussi :  Les bébés phoques du Saint-Laurent


    Autres articles à lire

  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015
  • Des chercheurs réclament des « congés maternité » pour les éléphantes

    Faune sauvageLe travail des éléphants domestiques, représentant la moitié des 800 pachydermes du pays, s’intensifie au Laos : pour tenter de mieux les protéger et enrayer le déclin de l’espèce, des chercheurs demandent à ce que les femelles ne soient pas obligées de travailler pendant leur période de gestation.

    03 Novembre 2017
  • A-t-on retrouvé l’un des oursons de Sorita ?

    Faune sauvageUn ourson non sevré d'environ 5 mois, qui errait à proximité des habitations du village de Couflens en Ariège, a été recueilli par les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, (ONCFS). Il est maintenant hors de danger, et l’objectif est de le rendre à la vie sauvage : une tâche compliquée…

    13 Juin 2019
  • Australie : réintroduction réussie pour le chat marsupial moucheté !

    Faune sauvageCette petite bouille ne ressemble à aucun animal de votre répertoire ? C’est normal, il vient d’Australie ! Alors qu'il a disparu depuis 60 ans, des personnes se sont battues pour le réintroduire, avec succès !

    04 Juin 2019
  • La sexualité de nos animaux 38/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les relégués.

    09 Mai 2016
  • Alpes-de-Haute-Provence : le premier loup abattu en 2020

    Faune sauvageUne louve aperçue 'à proximité d'un élevage de bovins' dans les Alpes-de-Haute-Provence a été lundi le premier loup abattu en France pour l'année 2020, a-t-on appris mardi auprès d'une association et de la préfecture.

    28 Janvier 2020
  • Braconnage : des pandas roux revendus comme animaux de compagnie

    Faune sauvagePlusieurs ONG tirent la sonnette d’alarme face à une recrudescence de captures illégales de pandas roux en Asie pour en faire des animaux de compagnie, à cause de « leur image craquante ».

    09 Février 2018
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • Le chat sauvage d’Écosse, une espèce aux portes de la disparition

    Faune sauvageDepuis une dizaine d’années, de nombreux acteurs se sont élevés pour essayer de préserver une espèce emblématique des Highlands : le chat sauvage d’Écosse. Anne Étourneau, fondatrice de la société FranceAgora – l’intermédiaire français des projets écossais – nous parle plus en détails de cet animal et des mesures mises en place pour le protéger.

    14 Septembre 2018
  • Le loup, à l’encontre des idées reçues

    Faune sauvageJusqu’au dimanche 19 février, le zoo de Paris met le loup à l’honneur afin de faire découvrir aux visiteurs, dès leur plus jeune âge, l’environnement et le mode de vie de cet animal souffrant encore de sa mauvaise réputation.

    16 Février 2017
  • Coronavirus : Le Gabon veut protéger ses grands singes

    Faune sauvageLe Gabon, sanctuaire de gorilles et de chimpanzés, prend des mesures préventives afin d'éviter tout risque de transmission du nouveau coronavirus aux grands singes qui vivent dans ses parcs.

    16 Mars 2020
  • Intox : non, le loup n’est pas (encore) de retour en Bretagne

    Faune sauvageAprès que de nombreux medias ont relayé le retour du loup en Bretagne, l’association FERUS, spécialisée dans la conservation des grands prédateurs, affirme que cette information est fausse.

    25 Septembre 2018
  • Fritz, l’ourson de Berlin, n’a pas survécu

    Faune sauvageLe jeune ours polaire né il y a quatre mois dans le Tierpark de Berlin a succombé à une hépatite, a annoncé le zoo avec tristesse.

    08 Mars 2017
  • Pourquoi le cerf brame-t-il un peu plus tôt chaque année ?

    Faune sauvageHabituellement, la saison du brame du cerf démarre dans nos forêts à la mi-septembre. Mais depuis quelques années, l’appel du brame commence plus tôt. Eric Dion, gestionnaire du domaine de Saint-Benoît, à Rambouillet, nous explique pourquoi.

    13 Octobre 2018
  • Qui décide du sort des animaux ?

    Faune sauvageÀ l’heure où les scientifiques évoquent la sixième extinction de masse des espèces, la protection de la faune sauvage semble plus que jamais une urgence, dépendante de la responsabilité humaine. Mais entre la souveraineté des États et les réglementations internationales, la protection des espèces se révèle complexe à assurer. Reste le rôle des ONG, des scientifiques et de la société civile, déterminant pour la survie de millions d’animaux.

    27 Octobre 2017
  • Des chiens « ratons laveurs » qui terrorisent l’Angleterre ?

    Faune sauvageDeux chiens viverrins, « raccoon dogs » en anglais, ont récemment secoué les habitants de Clarborough (Angleterre) par leur agressivité après s’être enfuis de leur enclos. Zoom sur cette espèce peu connue et pourtant bien présente en Europe.

    04 Juin 2019
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Le bœuf musqué, un survivant

    Faune sauvageS’il a côtoyé les mammouths et les tigres à dents de sabre, il est aujourd’hui l’un des rares grands mammifères (avec l’ours polaire) à survivre dans les zones glacées de l’Arctique. Mais le réchauffement qui sévit aujourd’hui sur notre planète pourrait avoir raison de sa résistance.

    18 Juillet 2016
  • Lionne abattue dans un zoo belge : une mort « inexplicable »

    Faune sauvageUne jeune lionne échappée de son enclos a été tuée d'un coup de feu jeudi dans un zoo de Belgique, suscitant de vives critiques d'un ministre et d'une association de défense des animaux qui ont mis en cause les méthodes de la police.

    22 Juin 2018
  • Chanee, 'Monsieur gibbon'

    Faune sauvageL’ONG qu’il a créée est devenue le plus grand projet au monde de sauvegarde des gibbons. Aurélien Brulé, dit Chanee, fondateur de Kalaweit (« gibbon » en indonésien), se passionne depuis l’adolescence pour ces primates menacés. En 18 ans, cet Indonésien d’adoption a réussi à sauver de nombreux animaux mais aussi à faire avancer les mentalités. A l’occasion de son passage en France, nous l’avons rencontré.

    22 Septembre 2016