10 bonnes résolutions pour aider les animaux et la planète

Je « science-participe »…


  • Je « science-participe »…Photo : Shuttertock
  • Protection

    Longtemps restés seuls dans leur coin à traquer la petite bête, les chercheurs ont compris, depuis quelques années, que plus on est nombreux à observer la faune, plus ils recueillent d’informations. C’est ce que l’on appelle désormais la science participative : faire appel à chacun de nous pour observer, compter, recenser telle ou telle espèce et faire remonter l’information jusqu’aux chercheurs qui en nourrissent leurs travaux scientifiques.

    A lire aussi :  Un week-end au balcon : comptez les oiseaux et aidez la science

    Les sites Open-science-participative, Vigie nature et Vigie nature école, en accord avec de nombreux centres de recherche comme le CNRS ou le Muséum national d’histoire naturelle proposent des dizaines de programmes de science participative. Certains s’adressent à des amateurs éclairés, d’autres se font en famille dans son jardin, voire à l’école avec ses camarades et son enseignant. Il s’agit généralement de repérer une ou plusieurs espèces de plantes ou d’animaux, de noter l’endroit, voire de prendre une photo et d’envoyer ces infos par Internet.