Chien : que sait-on de son microbiote ?


  • Chien : que sait-on de son microbiote ?Photo : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    Les milliards de bactéries et de micro-organismes qui peuplent l’intestin de nos animaux (microbiote) assurent des fonctions clés dans leur organisme. La moindre perturbation du microbiote est souvent un prélude à des problèmes de santé…

    Par Nathalie Szapiro avec l’aimable collaboration de Jean-Claude Jestin, docteur-vétérinaire

    Intestin et microbiote assurent plusieurs fonctions sur les plans immunitaire, métabolique et digestif. En l’occurrence, le microbiote forme une barrière protectrice contre d’autres bactéries dangereuses et collabore avec le système immunitaire intestinal pour assurer des missions de sauvegarde.                                                                                                                                                   Cela va sans doute bien au-delà car on sait par exemple que, chez l’homme, le microbiote synthétise des vitamines, dégrade des toxines pour permettre le bon fonctionnement des organes et transforme les résidus des aliments non digérés par les enzymes. Pour cette dernière tâche, différentes communautés bactériennes complémentaires interagissent entre elles : elles échangent leurs nourritures, dégradent, fermentent, ce qui génère de nouveaux composés organiques (métabolites) qui assurent à leur tour diverses fonctions. Comme des similitudes existent entre notre système digestif et celui de nos animaux de compagnie, il est fort à parier que leur microbiote assure probablement la totalité ou une partie de ces tâches. D’ailleurs, l’homme et le chien partagent un même microbiote à 63 % !

    LES SOUCHES BENEFIQUES

     Lorsqu'un microbiote comprend des familles de bactéries dans des proportions inhabituelles ou qu'il manque certaines familles pourtant réputées utiles, cela peut avoir des conséquences sur la santé : maladies inflammatoires, diabète et peut-être même certains cancers pourraient être en rapport avec un microbiote défaillant. Tout l'enjeu actuel est donc de comprendre quels désordres du microbiote entrainent quels types de pathologies. Cela n'a rien de simple car le microbiote peut naturellement varier d'un animal à l'autre, sans que cela soit forcément pathologique (ce qu'il mange joue un rôle dans cette variation). Les chercheurs veulent aussi comprendre comment certaines souches de bactéries réputées bénéfiques agissent. 

    Mais, avant d'espérer en faire des médicaments, il faut passer par de nombreuses étapes : trouver une souche bactérienne facile à cultiver, à administrer, qui apporte bien un bénéfice pour la santé de l'animal, mais sans générer de nouveaux problèmes, etc. Cela prend généralement des années et, sur toutes les souches testées, seulement un petit nombre franchira au final tous ces obstacles !

    BICHONNER SON MICROBIOTE

     En attendant de pouvoir moduler le microbiote à l'aide de «souches bactériennes - médicaments», le mieux est encore de bichonner son microbiote lorsqu'il est bon ou de tout faire pour le rendre meilleur lorsqu'il n'est pas optimal. C'est possible car, chez l’humain comme chez le chien, l’alimentation a une influence directe sur la qualité et donc sur la santé d’un microbiote.                 Les bactéries intestinales se nourrissent de ce qu’elles trouvent dans l’intestin. Selon ce qui est apporté, certaines familles de bactéries peuvent proliférer et d’autres péricliter. Cela a d’ailleurs été démontré chez des chiens qui reçoivent une alimentation très riche en viande : leur diversité microbienne est moindre, comparativement à des chiens recevant une alimentation plus variée. De là est née l’idée de leur donner des substances capables de stimuler, de manière sélective, la croissance des bactéries intestinales jugées les plus intéressantes. Ces substances s’appellent des «prébiotiques» et les plus utilisées chez le chien sont les fructo-oligosaccharides (FOS), les mannan-oligosaccharides (MOS), l’inuline, le lactulose, etc. : des substances que l’on retrouve dans les aliments de prescription pour chiens atteints de diarrhée vendus par les vétérinaires ! Et de fait, le recours aux prébiotiques chez des chiens souffrant de maladies intestinales inflammatoires s’accompagne bien d’une amélioration immédiate. Mais, pour que les prébiotiques aient une chance de stimuler la croissance d'une famille de bonnes bactéries, encore faut-il que cette famille soit présente ! Sinon, il n'y a pas d'autre choix que de l'apporter.

    A lire aussi : Les aliments qui soignent

     

    TRANSPLANTER DES BACTERIES

     Les probiotiques sont justement des micro-organismes (bactérie ou levure) qui, une fois ingérés, apportent des bénéfices à la santé, par exemple en entrant en compétition avec des bactéries pathogènes responsables de diarrhées, en les empêchant d’adhérer à la paroi intestinale et donc, en favorisant leur élimination. Des essais couronnés de succès ont déjà été pratiqués avec différents probiotiques : Bifidobactérium contre les diarrhées de stress des chiens placés en chenil, ou encore Saccharomyces boulardii, chez des chiens présentant des diarrhées chroniques.   Quand un chien mange les crottes d'un congénère, il fait sans le savoir de la transplantation fécale, c'est-à-dire qu'il importe la flore bactérienne d'un autre chien dans son intestin ! Encore faut-il que cette flore importée soit de meilleure qualité que la sienne et qu'elle puisse en partie remplacer sa flore indésirable, ce qui n'a rien d'évident dans ces conditions ! 

    FREINER UNE INFLAMMATION

     Pour faire une transplantation de flore digne de ce nom, il faut d'abord réaliser un lavage du côlon pour évacuer une partie du microbiote défaillant du chien malade avant de lui envoyer la flore bactérienne d'un chien en pleine santé (issue d'un don de selle filtré) et ainsi espérer la colonisation du côlon du chien malade par de nouvelles bonnes bactéries. Cet effet est cependant transitoire : le microbiote revient à sa composition initiale en quelques semaines. C'est néanmoins suffisant pour freiner une poussée inflammatoire chez un chien souffrant de Maladie Inflammatoire Chronique de l'Intestin (MICI), par exemple.                                                                     

    En outre, cette procédure pourrait encore se simplifier dans le futur avec notamment la sélection de donneurs au profil idéal, la conservation de cette flore à grande échelle et la transplantation non plus des bactéries mais seulement de leurs protéines les plus utiles, pourquoi pas sous forme de gélules, pour des raisons pratiques.

    A lire aussi : La consultation vétérinaire

    UN DEUXIEME CERVEAU CHEZ L'HUMAIN !

    Chez l’humain, les scientifiques n’hésitent plus à parler de «deuxième cerveau» pour désigner le microbiote, car ils ont pu démontrer qu’il synthétisait des acides gras à chaînes courtes utilisés comme carburant par un jeune cerveau en développement. Ils ont aussi pu prouver que le microbiote était en lien permanent avec le cerveau au point d’influencer nos choix alimentaires et notre humeur. Des fonctions que l’on retrouvera peut-être chez le chien…


    Autres articles à lire

  • Comment évaluer de l’état d’un animal victime d’un accident ?

    ChiensCette chek-list de 7 gestes vous permettra d’avoir une idée assez précise de son état de santé sur les conseils de Dany et Patrice Boudot du Centre de formation cyno-aquatique et de secourisme de la Meuse Terre-neuve 55.

    16 Juin 2016
  • Ronger des bois de cerf est-il dangereux pour les chiens ?

    ChiensBois de cerf, de daim, sabots, cornes… Ces nouveaux jouets ont la cote car ils sont naturels et économiques ! Mais de nombreuses idées reçues entourent ces matériaux particuliers. Animaux-Online vous aide à démêler le vrai du faux.

    10 Janvier 2020
  • Le mental au secours du corps

    ChiensLes troubles du comportement, comme les affections qui pourraient être déclenchées par le stress, sont désormais pris en compte dans le soin aux animaux.

    04 Avril 2017
  • Clinique de fertilité canine : des pratiques préoccupantes ?

    ChiensUne nouvelle enquête anglaise pointe du doigt le nombre étonnant de cliniques de fertilité recensées au Royaume-Uni. Un business lucratif où le bien-être animal n’est pas forcément la priorité…

    14 Mars 2020
  • 7 règles d’or pour le soigner soi-même

    ChiensComme nous, nos animaux ont parfois de petits problèmes de santé que leurs maîtres peuvent prendre en charge seuls, sans passer par la case vétérinaire. À eux de savoir les identifier et les soigner sans passer à côté de quelque chose de plus sérieux.

    11 Juin 2017
  • Mon animal vomit, est-ce grave?

    ChiensQui ne s’est jamais inquiété de voir son chien ou son chat vomir? Toute la question est de différencier un simple incident d’une pathologie nécessitant un avis vétérinaire.

    23 Août 2016
  • Chien : pourquoi sa truffe est-elle toujours humide ?

    ChiensHormis un gage de bonne santé, la truffe humide serait également l'une des caractéristiques du chien expliquant son odorat hors du commun.

    27 Septembre 2018
  • Comment le soulager s’il a de l’arthrose ?

    ChiensLes vétérinaires ont des traitements efficaces pour atténuer la douleur. Mais rien n’empêche les maîtres de multiplier les petites attentions pour aider votre petit compagnon ! Nos conseils.

    02 Janvier 2018
  • Qu’est-ce que la grossesse nerveuse ?

    ChiensLa grossesse nerveuse, ou lactation de pseudo-gestation, est un état physiologique qui apparaît chez une femelle non gestante dans les semaines suivant ses chaleurs. La femelle présente des signes physiques et comportementaux d’une mise bas récente.

    27 Décembre 2018
  • Santé du chien : les tiques en 5 questions

    ChiensLe retour des beaux jours, propice aux balades avec votre animal, marque également la reprise de l’activité des tiques. Quels sont les risques, comment les prévenir, comment retirer les indésirables… quelques « piqûres » de rappel :

    24 Mai 2018
  • #AnimauxSoigneurs : 4 projets pour promouvoir la médiation animale

    ChiensEn juin, et suite à son appel à projet, la Fondation Affinity a financé 4 projets de médiation animale. Aujourd’hui, deux de ces initiatives ont déjà été mises en place.

    08 Novembre 2018
  • Une journée pour lutter contre la rage

    ChiensCe samedi 28 septembre, c’est la Journée mondiale contre la rage. Si, dans notre pays, les rares cas de rage répertoriés ont toujours concerné des animaux (chiens, pour la plupart) introduits de manière illégale sur notre territoire et contaminés dans leur pays d’origine, il est utile de faire vacciner les siens contre cette maladie mortelle.

    28 Septembre 2019
  • Pourquoi tremble-t-il ?

    ChiensDe froid, de peur, de maladie, par faiblesse musculaire… Nos animaux sont comme nous : ils peuvent trembler. Pour les aider, mieux vaut faire preuve d’observation.

    19 Juillet 2016
  • Les bobos du bord mer

    ChiensTrop chaud, trop sec, trop irritant… En été, ce n’est pas parce que la météo va, que tout va ! Et le bord de mer, avec son sable chaud et ses rochers, recèle quelques surprises. Voici 7 situations problématiques et 7 conseils pour préserver votre chien.

    05 Décembre 2015
  • Déconfinement progressif : tour d’horizon des services animaliers

    ChiensCe samedi 28 novembre marquait la première étape du plan d’allègement du confinement comprenant, notamment, la réouverture des commerces. Voici, en détail, les spécificités d’accueil des services animaliers, valables au minimum jusqu’à la prochaine échéance du mardi 15 décembre.

    01 Décembre 2020
  • L’obésité du labrador est d’origine génétique

    ChiensLes travaux d’une équipe de chercheurs américains ont mis en évidence la mutation d’un gène responsable chez le labrador et le flat coated retriever de leur embonpoint, voire leur obésité.

    04 Mai 2016
  • Soigner par le toucher

    ChiensOstéopathie et acupuncture sont des méthodes douces dont les champs d’application dépassent ceux des «simples» problèmes locomoteurs.

    02 Avril 2017
  • Mon animal maigrit, est-ce une bonne nouvelle ?

    ChiensOn parle souvent de l’obésité qui menace la santé de nos animaux de compagnie, si bien que l’on peut se réjouir de la perte de poids d’un chat ou d’un chien trop gros, Mais, si celle-ci se produit sans qu’un régime en soit la cause, ce n’est pas forcément bon signe…

    18 Novembre 2018
  • Surpoids : les racines du mal

    ChiensÉducation, élevage, génétique, maladies… Les causes de surpoids sont nombreuses. Encore faut-il que les maîtres prennent conscience du problème.

    05 Juillet 2017
  • Comment protéger son chien de la leishmaniose ?

    ChiensQuarante mille chiens sont infectés chaque année sur notre territoire par cette parasitose que l’on ne sait pas guérir. Il existe toutefois un traitement à vie, lourd et coûteux.

    03 Août 2018