Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?


  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Le gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    Cette mesure a été adoptée par le Premier ministre, Edouard Philippe, dans le cadre d'un "plan national de protection des cétacés" lors d'un comité interministériel de la mer et entrera en vigueur "dès l'année prochaine", précise Matignon dans un communiqué. "Les engins de pêche devront être munis de dispositifs de dissuasion acoustique pour éviter les captures accidentelles dans le Golfe de Gascogne", indique le texte. Des centaines de dauphins et marsouins s'échouent chaque année sur les côtes françaises, dont 70% à 80% présentent selon les spécialistes des lésions compatibles avec une prise dans des filets de pêche. L'installation de "pingers", dispositifs acoustiques pour les tenir éloignés, a drastiquement réduit lors de tests ces prises accidentelles, sans incidence sur celles de poissons. Par ailleurs, le plan prévoit également une interdiction "d'approcher les cétacés à moins de 100 mètres dans les zones protégées".

    - avec AFP

    Une pollution sonore intenable

    Sur les réseaux sociaux, la réaction de Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, n’a évidemment pas tardé :

    « La question des répulsifs acoustiques revient régulièrement sur le tapis depuis plus de 15 ans. Donc rien de nouveau ici mais surtout, le premier ministre a t-il seulement conscience qu'en plus des chalutiers, des centaines de navires fileyeurs et de nombreux senneurs sont potentiellement impliqués dans les captures de dauphins ?? Mis bout à bout, ce sont des milliers de kilomètres de filets qui sont déployés chaque jour dans le Golfe de Gascogne. S'il s'agit de tous les équiper en répulsifs acoustiques, la pollution sonore de cette partie d'océan deviendra intenable pour toute la vie marine. Par ailleurs, les dauphins évoluent dans cette zone pour une raison simple, ils cherchent à se nourrir. Les répulsifs acoustiques ne sont ni plus ni moins qu'un moyen d'éloigner les dauphins de leur zone de nourrissage pour nous laisser le loisir de prendre tout le poisson. En faisant cela, nous compromettons encore davantage leurs chances de survie.

    Pour plus d’informations sur le sujet, consultez aussi notre article  Océans : baissons le son !

    Enfin, si certains se réjouissent que les répulsifs acoustiques aient réduit les captures accidentelles sur certains navires, force est de constater que ces trois dernières années le nombre de dauphins tués explose littéralement dans le golfe de Gascogne avec chaque nouvelle année plus macabre que la précédente. 2019 bat tous les records de dauphins tués depuis 30 ans et on trouve le moyen de se féliciter. Un comble ».

    La solution ? Interdire les méthodes de pêche non sélectives

    « Si l'ambition affichée par le gouvernement de protéger les cétacés est réelle, il n'y a pas d'autre solution que celle d'interdire les méthodes de pêche non sélectives des zones où évoluent les espèces protégées. Il est temps d'arrêter de nous présenter les vieilles demi-mesures poussiéreuses et inadaptées comme "une nouvelle feuille de route", continue la présidente de Sea Shepherd dans cette publication Facebook. Le temps presse, il s'agit de devenir un peu sérieux. La France n'est pas à la hauteur de l'enjeu, elle sacrifie les dauphins au secteur de la pêche et il va devenir difficile pour le gouvernement de continuer à sauver les apparences ».

    Plutôt des LED sur les filets ?

    Une étude britannique publiée cette semaine dans la revue Biological Conservation montre cette fois-ci que les LED disposée sur les filets de pêche réduiraient les risques de captures accidentelles sur les tortues de mer et les dauphins.

    ProDelphinusDes LED ont été installées sur des filets de pêches

    Les chercheurs ont placé des lumières (tous les 10 mètres) le long de la ligne flottante de 864 filets, les jumelant chacun avec un filet "éteint" pour comparer les résultats. "Les signaux sensoriels - dans ce cas, les lumières LED - sont un moyen d'alerter ces espèces de la présence d'engins de pêche dans l'eau", a déclaré dans un communiqué l'auteure principale de l'étude Alessandra Bielli. Reste à savoir maintenant si la pollution lumineuse est moins impactante que la pollution sonore...


    Autres articles à lire

  • 19 février : Journée mondiale de la baleine

    Faune sauvageLe 19 février est la Journée mondiale de la baleine. Par extension, cette journée est également consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins et autres habitants aquatiques, comme les requins-baleines. Daniel Jouannet, membre actif de l’association Megaptera, explique en quoi consiste le programme de suivi du plus grand poisson cartilagineux au large de Djibouti, en Afrique de l’Ouest.

    19 Février 2016
  • Nouvelle-Calédonie : des grands-mères aident la science en plongeant

    Faune sauvageUn groupe de grands-mères pratiquant la plongée en apnée aide les scientifiques à mieux comprendre l'écologie marine en photographiant des serpents de mer venimeux au large de la ville de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Qui dit mieux ?

    25 Octobre 2019
  • Des cétacés retrouvés échoués sur des plages du Var

    Faune sauvageUn phénomène inhabituel et pour le moment inexpliqué a conduit des dizaines de dauphins, retrouvés blessés, à venir s’échouer sur des plages du Var. Une enquête a été ouverte.

    17 Octobre 2017
  • Images rares d’orques jouant avec… Leur nourriture

    Faune sauvageDes chercheurs en biologie marine ont réussi à filmer un petit groupe d’orques en train de ' jouer ' avec des tortues vertes. Or, cet animal fait partie de leur alimentation.

    23 Septembre 2018
  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail

    Faune sauvageClassé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    19 Avril 2018
  • Journée mondiale des océans : comment lutter contre le plastique ?

    Faune sauvageVendredi 8 juin est une journée internationale de sensibilisation au sort des océans. Cette année, elle est centrée sur le thème de la pollution plastique, qui tue 1 million d'oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins par an.

    08 Juin 2018
  • La moitié des coraux de la Grande Barrière ont péri en 25 ans

    Faune sauvageLa Grande Barrière de corail a perdu la moitié de ses coraux en 25 ans, ont affirmé des scientifiques australiens. Ils avertissent que le réchauffement climatique est en train de bouleverser de façon irréversible cet écosystème sous-marin.

    14 Octobre 2020
  • Catastrophe écologique en Russie : qui est le coupable ?

    Faune sauvageLa pollution qui a provoqué des morts massives d'animaux et des blessures aux baigneurs au Kamtchatka, dans l'Extrême-Orient russe, forme une nappe compacte de 40km qui se déplace sur l'eau, ont constaté des scientifiques. Son origine n’est pas encore connue.

    08 Octobre 2020
  • Comment sauver le phoque moine ?

    Faune sauvageIl est aujourd’hui le phoque le plus menacé sur la planète. 600 à 700 se répartiraient sur l’est de la Méditerranée et sur quelques côtes atlantiques. A Monaco, à l’occasion de l’OceanWeek, organisé par La Fondation Prince Albert II de Monaco, une journée à été consacrée aux moyens mis en œuvre pour sa préservation.

    18 Avril 2018
  • À Mayotte, les tortues vivent l'enfer

    Faune sauvageC'est l'hécatombe. Depuis le début du confinement, et encore aujourd'hui, les tortues marines venues sur les plages de Mayotte pour pondre se font dépecer vivantes par des braconniers.

    22 Août 2020
  • Morbihan : une tortue caouanne amputée sauvée de la tempête

    Faune sauvageMi-février, une tortue caouanne en difficulté et blessée a été extraite des vagues. Elle est aujourd’hui soignée à l’Aquarium de La Rochelle et devrait reprendre le large en juillet.

    10 Mars 2020
  • La spectaculaire migration des crabes rouges

    Faune sauvageSituée au large des côtes australiennes, en plein océan Indien, la petite île de Christmas est chaque année, dès les premières pluies, le théâtre de la migration de dizaines de millions de crabes rouges vers la mer.

    06 Octobre 2019
  • La vidéo d’une écrevisse rescapée fait le tour du monde

    Faune sauvageOn y voit une écrevisse qui se mutile une patte pour éviter d’être ébouillantée vivante.

    06 Juin 2018
  • Dans l’Arctique canadien avec la licorne de mer

    Faune sauvageDe tous les cétacés, le narval est celui qui a sollicité le plus l’imagination des scientifiques. À quoi donc servait sa corne torsadée, cette unique défense, apanage des mâles, à quelques exceptions près ? Un mystère en partie résolu…

    08 Janvier 2018
  • Qui veut la peau du concombre de mer ?

    Faune sauvageTrois espèces de concombre de mer viennent d’être inscrites sur la liste des espèces menacées d’extinction de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De quoi s’agit-il et pourquoi cette espèce concerne particulièrement la France et ses pêcheurs outre-Atlantique ?

    17 Novembre 2019
  • En Islande, un sanctuaire unique au monde accueillera les bélugas

    Faune sauvageCe projet de refuge marin, initié par deux ONG, pourrait accueillir près de 3000 cétacés actuellement en captivité, et ouvrir la voie à la fin de la captivité des dauphins et des baleines.

    03 Juillet 2018
  • D’où viennent les rayures du poisson-clown ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-belge a voulu percer les secrets des rayures blanches du poisson-clown. Variant de 0 à 3 bandes en fonction des espèces, elles joueraient un rôle dans leur organisation sociale.

    05 Septembre 2018
  • 2020, année noire pour les dauphins du littoral français ?

    Faune sauvage2020 pourrait être une nouvelle année noire pour les dauphins sur le littoral français avec de nombreux échouages liés à la pêche, faute de mesures suffisantes, avertissent scientifiques, ONG et l'Europe.

    26 Novembre 2020
  • Abysses : découverte de 3 nouvelles espèces de poissons-limaces

    Faune sauvageDes chercheurs britanniques ont découvert trois nouvelles espèces de poissons situées à 7500 m sous la surface de l’océan Pacifique. Ils ne possèdent ni écailles, ni arêtes !

    18 Septembre 2018
  • Le blanchissement des coraux touche aussi les récifs profonds

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne indique que le blanchiment de la Grande Barrière de corail ne se limite pas, comme on le pensait, aux faibles profondeurs.

    13 Septembre 2018