Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitance


  • Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitancePhoto : Défense de l'animal
  • Protection/ Maltraitance

    La confédération nationale Défense de l’animal veut faire entendre sa voix – et celle de ses 270 associations membres – pour l'aggravation de la sanction pénale, l'amélioration de la condition de l'animal victime et le suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal. Affiches chocs, pétitions, vidéos… la nouvelle campagne est lancée.

    En 2019, 25 000 signalements de cas de maltraitance animale ont été recensés par la confédération nationale Défense de l’animal. Fortement impliquée dans la lutte contre les violences faites aux animaux, et face à l'urgence de la situation, elle interpelle aujourd’hui les pouvoirs publics et les citoyens afin d’obtenir des sanctions plus sévères contre ceux qui maltraitent les animaux.

    À travers sa nouvelle campagne, Défense de l'Animal formule 3 demandes :

    Une aggravation des peines contre les tortionnaires d’animaux

    Aujourd’hui, un acte de cruauté envers un animal pourra au maximum être puni de deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende (article 521-1 du Code pénal). Jugées déjà trop faible par les associations de protection animale, ces sanctions ne sont, de plus, que très rarement appliquées. À travers une pétition, Défense de l’Animal demande une aggravation de la répression pénale contre les auteurs de sévices graves ou de nature sexuelle ou d’actes de cruauté envers les animaux, par une élévation de la peine à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

    À lire aussi : Procès inédit pour maltraitance d'un chiot : l'ex-maîtresse acquittée

    L’amélioration de la condition de l’animal victime

    « En 2018, plus de 8 000 animaux maltraités ont été sauvés et pris en charge par les refuges indépendants, explique la Confédération dans un communiqué. Seulement, entre le moment où l’animal est placé en refuge et le jugement du propriétaire maltraitant, la procédure peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années ». Durant ce laps de temps, l’animal ne peut pas être adopté et doit rester en refuge.

    Défense de l’animal demande donc un raccourcissement de la durée des procédures pour maltraitance (maximum 6 mois entre le début des poursuites et le jugement), accompagné d’une prise en charge par l’État des frais de soins et d’entretien des animaux maltraités le temps de la procédure. Vous pouvez signer la pétition ici.

    Un suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal

    En complément des peines maximales encourues, la personne reconnue coupable d’acte de cruauté peut se voir interdire temporairement ou définitivement la détention d’un animal. « Si la mesure est essentielle pour prévenir la récidive, elle comporte, en l’état, des insuffisances et des limites à son application », déplore la Confédération dans son communiqué. En effet, la personne condamnée peut prendre un animal en désignant son conjoint, un membre de sa famille ou un ami comme étant le propriétaire. Dans tous les cas, cette peine ne fait pas l’objet d’un suivi et est donc qualifiée de « chimère » par les associations. « Pour donner du sens à la sanction pénale, Défense de l’animal demande un renforcement du contrôle de l’exécution de la peine d’interdiction de détenir un animal. En outre, l’instauration d’un fichier recensant les personnes condamnées à une interdiction de détenir un animal faciliterait le contrôle du respect de cette peine ».

    Avec cette campagne, Défense de l’animal fait également un appel aux dons qui permettent d’assurer le sauvetage d’animaux maltraités et de financer des procédures judiciaires.

    « Fondée en 1928, Défense de l’animal a été reconnue d’utilité publique en 1990. Elle est le plus important réseau français de protection des animaux, présent dans 95 départements et qui agit sur le terrain : refuges de proximité, maisons de retraite pour animaux âgés, centres de soins pour animaux sauvages, refuges pour animaux de ferme, chevaux… Fortement impliquée contre les actes de cruauté envers les animaux, elle se mobilise pour faire condamner ceux qui maltraitent des animaux et obtenir de lourdes peines devant les tribunaux ».

     


    Autres articles à lire

  • Cagnes : un cavalier jugé pour cruauté après la mort d'un cheval

    ProtectionSon cheval, poussé à bout et cravaché dans une course effrénée, n'avait pas survécu à ce comportement 'indigne' : trois mois de prison avec sursis ont été requis mercredi pour cruauté contre un cavalier professionnel irlandais, jugé en son absence à Grasse.

    23 Septembre 2020
  • Le zoo-refuge de La Tanière au secours de l’ours Mischa

    ProtectionAprès la diffusion de vidéos de l’ours Mischa – utilisé dans des spectacles par la famille Poliakov – la ministre de la Transition écologique a interdit ses représentations. Au vu de son état de santé, très inquiétant, il a été placé d’urgence au zoo-refuge de La Tanière (28).

    16 Septembre 2019
  • Mowgli, le chien retrouvé mourant à Boulogne-sur-Mer, va mieux

    ProtectionCet american staff a été retrouvé le 7 janvier dans un appartement de Boulogne-sur-mer. Abandonné depuis plus de 2 mois, il était d’une extrême maigreur et a immédiatement été pris en charge par un vétérinaire. Alors que son pronostic vital était engagé, Mowgli semble aujourd’hui tiré d’affaire.

    11 Janvier 2019
  • Cruauté envers les animaux : la SPA part en campagne

    ProtectionAbattage sans étourdissement, expérimentation animale, corrida… La torture, c'est légal ? interroge et interpelle la Société protectrice des animaux à travers une nouvelle campagne d'affichage sur les réseaux sociaux pour faire réagir les politiques français.

    18 Avril 2016
  • Démantèlement d’un 'championnat' illégal de combats de coqs

    ProtectionQuelque 182 personnes ont été arrêtées en Espagne et près de 300.000 euros en liquide saisis lors d'une opération contre un 'championnat' illégal de combats de coqs, a annoncé lundi la police.

    15 Janvier 2019
  • Chien maltraité : incompréhension face à la décision de justice

    ProtectionIl y a trois mois, l’association Stéphane Lamart a recueilli Spike, un chien découvert entravé par de multiples liens sur un terrain abandonné. À la surprise générale, le parquet de Meaux a ordonné la restitution de l’animal à ses propriétaires. Face à cette décision incompréhensible, l’association compte se battre.

    05 Juin 2020
  • Victoire : 1 an de prison ferme pour un tueur de chat

    ProtectionUn peu plus d’un mois après les faits, l’homme qui avait sauvagement tué un chat à Limoges vient d’être jugé et condamné à 18 mois de prison, dont 12 mois ferme et à l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans.

    30 Novembre 2018
  • Refuge : des chenils en kit pour accueillir plus d'animaux

    ProtectionAfin de soulager un refuge et de lui permettre de prendre en charge des chiens recueillis pour maltraitance, Wamiz a fait dont de 4 chenils en kit à l'association Animaux sans foyer.

    19 Mai 2020
  • Le bien-être animal, nouvelle martingale des politiques

    ProtectionLes responsables politiques se sont emparés de la question du bien-être animal, mais restent prudents face aux agriculteurs ou à l'électorat des chasseurs. Avant le passage jeudi d'une proposition de loi à l'Assemblée, tour d'horizon de gauche à droite.

    06 Octobre 2020
  • Le gouvernement s’engage dans la lutte contre l’abandon

    ProtectionC’est une première en France : le ministère de l’Agriculture met en place un vaste plan d’action pour lutter contre l’abandon des chiens et des chats. Les mesures annoncées ce lundi 21 décembre par Julien Denormandie se développent autour de trois grands axes : sensibiliser, accompagner et sanctionner.

    21 Décembre 2020
  • Athéna, la martyre, n’est plus

    ProtectionSept mois après son sauvetage, la dogue de Bordeaux retrouvée enterrée vivante en août est décédée d'un cancer. Retour sur les faits.

    23 Février 2016
  • Disparition du chat Cookie, victime d’une double défenestration

    ProtectionLe chat, jeté à deux reprises d’un immeuble par son ancien propriétaire, est finalement décédé, nous apprend l’association qui l’avait recueilli et soigné. Elle se bat pour que le cas de Cookie soit porté devant un tribunal.

    18 Mai 2018
  • Chartres : un zoo-refuge accueille uniquement des animaux rescapés

    ProtectionD’abord une ferme pédagogique composée exclusivement d’animaux issus de sauvetages, cela devient quelques années plus tard un véritable zoo-refuge. Animaux de cirque, de zoo, de laboratoire… Cette arche de Noé ouvrira ses portes au public en 2020.

    19 Mars 2019
  • Autopsie : l’ours Mischa a été maltraité pendant des années

    ProtectionL’autopsie de l’ours Mischa, décédé le 12 novembre au zoo-refuge La Tanière – qui l’avait recueilli pour tenter de le sauver –, a révélé plus que des simples négligences... La préfecture du Loir-et-Cher vient de décider du placement provisoire de Bony et Glasha, les deux ours toujours détenus par les dresseurs Poliakov.

    26 Novembre 2019
  • L'ours Mischa est mort dans le refuge qui l'avait accueilli

    ProtectionL'ours Mischa, très malade et placé en septembre dans le zoo-refuge La Tanière (28) après l'intervention d'Elisabeth Borne qui avait interdit ses représentations dans des spectacles, est mort le 12 novembre. Des examens ont révélé de nombreuses tumeurs dans tout son corps et, trop faible, il ne s'est pas réveillé de l'anesthésie...

    13 Novembre 2019
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017
  • Des animaux suppliciés découverts dans un logement marseillais

    ProtectionPlusieurs chats et chiens, ainsi qu’un hérisson, ont été retrouvés en mauvais état. Des cadavres de chiens, congelés puis incinérés, ont également été découverts par la police.

    24 Juillet 2018
  • 47 personnalités s’associent pour sauver les refuges

    Protection47 personnalités se joignent aux associations Ethics For Animals et One Voice ainsi qu’au Collectif Chats 100 % Stérilisation obligatoire et à L’Arche des Associations afin de demander un fonds d’urgence pour sauver les refuges.

    26 Mai 2020
  • Vidéo L214 : enquête pour actes de cruauté sur des veaux

    ProtectionUn homme a été placé en garde à vue dans l'ouest de la France, soupçonné de cruauté envers des veaux en transit battus à coups de pied et de bâton, suite aux images enregistrées par l’association L214.

    03 Mai 2019
  • Bien-être animal : un colloque pour convaincre

    ProtectionL’Assemblée nationale conviait le 7 novembre médias et acteurs du secteur de l’animal pour un colloque autour du bien-être animal et humain. La question étant de progresser sur cette notion qui lie étroitement l’homme et l’animal…

    08 Novembre 2018