Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitance


  • Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitancePhoto : Défense de l'animal
  • Protection/ Maltraitance

    La confédération nationale Défense de l’animal veut faire entendre sa voix – et celle de ses 270 associations membres – pour l'aggravation de la sanction pénale, l'amélioration de la condition de l'animal victime et le suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal. Affiches chocs, pétitions, vidéos… la nouvelle campagne est lancée.

    En 2019, 25 000 signalements de cas de maltraitance animale ont été recensés par la confédération nationale Défense de l’animal. Fortement impliquée dans la lutte contre les violences faites aux animaux, et face à l'urgence de la situation, elle interpelle aujourd’hui les pouvoirs publics et les citoyens afin d’obtenir des sanctions plus sévères contre ceux qui maltraitent les animaux.

    À travers sa nouvelle campagne, Défense de l'Animal formule 3 demandes :

    Une aggravation des peines contre les tortionnaires d’animaux

    Aujourd’hui, un acte de cruauté envers un animal pourra au maximum être puni de deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende (article 521-1 du Code pénal). Jugées déjà trop faible par les associations de protection animale, ces sanctions ne sont, de plus, que très rarement appliquées. À travers une pétition, Défense de l’Animal demande une aggravation de la répression pénale contre les auteurs de sévices graves ou de nature sexuelle ou d’actes de cruauté envers les animaux, par une élévation de la peine à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

    À lire aussi : Procès inédit pour maltraitance d'un chiot : l'ex-maîtresse acquittée

    L’amélioration de la condition de l’animal victime

    « En 2018, plus de 8 000 animaux maltraités ont été sauvés et pris en charge par les refuges indépendants, explique la Confédération dans un communiqué. Seulement, entre le moment où l’animal est placé en refuge et le jugement du propriétaire maltraitant, la procédure peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années ». Durant ce laps de temps, l’animal ne peut pas être adopté et doit rester en refuge.

    Défense de l’animal demande donc un raccourcissement de la durée des procédures pour maltraitance (maximum 6 mois entre le début des poursuites et le jugement), accompagné d’une prise en charge par l’État des frais de soins et d’entretien des animaux maltraités le temps de la procédure. Vous pouvez signer la pétition ici.

    Un suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal

    En complément des peines maximales encourues, la personne reconnue coupable d’acte de cruauté peut se voir interdire temporairement ou définitivement la détention d’un animal. « Si la mesure est essentielle pour prévenir la récidive, elle comporte, en l’état, des insuffisances et des limites à son application », déplore la Confédération dans son communiqué. En effet, la personne condamnée peut prendre un animal en désignant son conjoint, un membre de sa famille ou un ami comme étant le propriétaire. Dans tous les cas, cette peine ne fait pas l’objet d’un suivi et est donc qualifiée de « chimère » par les associations. « Pour donner du sens à la sanction pénale, Défense de l’animal demande un renforcement du contrôle de l’exécution de la peine d’interdiction de détenir un animal. En outre, l’instauration d’un fichier recensant les personnes condamnées à une interdiction de détenir un animal faciliterait le contrôle du respect de cette peine ».

    Avec cette campagne, Défense de l’animal fait également un appel aux dons qui permettent d’assurer le sauvetage d’animaux maltraités et de financer des procédures judiciaires.

    « Fondée en 1928, Défense de l’animal a été reconnue d’utilité publique en 1990. Elle est le plus important réseau français de protection des animaux, présent dans 95 départements et qui agit sur le terrain : refuges de proximité, maisons de retraite pour animaux âgés, centres de soins pour animaux sauvages, refuges pour animaux de ferme, chevaux… Fortement impliquée contre les actes de cruauté envers les animaux, elle se mobilise pour faire condamner ceux qui maltraitent des animaux et obtenir de lourdes peines devant les tribunaux ».

     


    Autres articles à lire

  • Marseille : arrestations dans le milieu des combats de chiens

    ProtectionLa police marseillaise a annoncé des arrestations dans le milieu des combats de chiens, au terme d'une enquête sur la mort de deux pitbull traînés sur plusieurs centaines de mètres par un scooter.

    08 Août 2019
  • Le zoo-refuge de La Tanière veut sauver les ours Bony et Glasha

    ProtectionAprès avoir sauvé in extrémis l’ours Mischa, le zoo-refuge de La Tanière (28) demande au Préfet du Loir-et-Cher l’autorisation de pouvoir prendre en charge les deux ours restés chez les Poliakov, Bony et Glasha, victimes de « maltraitance passive ».

    30 Octobre 2019
  • Art et maltraitance animale : des œuvres retirées d’une exposition

    ProtectionFace à la mobilisation des associations de protection animale, le musée Guggenheim de New York a retiré trois œuvres d’artistes chinois impliquant des animaux vivants, chiens, cochons, reptiles et insectes. Une décision rare dans le monde de l’art, qui compte plusieurs polémiques autour de la maltraitance et du droit animal.

    02 Octobre 2017
  • Les JO propres avec les chevaux

    ProtectionDeux cavaliers ont été disqualifiés pour brutalité, une autre a renoncé pour préserver son cheval malade… Ces JO seraient-ils ceux de la morale pour les chevaux ?

    16 Août 2016
  • Cinquante ans de prison pour tortures sur des animaux

    ProtectionLe procureur de Houston, au Texas (aux Etats-Unis), a condamné à une réclusion de 50 ans Brent Justice qui a produit et diffusé sur son site des vidéos d’actes de cruauté envers des animaux.

    18 Février 2016
  • Une fédération pour sauver les lévriers

    ProtectionLe Crel, association de protection des lévriers créée en 2009, vient de changer de statut pour devenir une fédération. Vingt associations françaises et espagnoles (et une slovène) l’ont déjà rejoint. L’objectif est désormais de travailler sur un plan politique et médiatique afin de combattre les tortures infligées aux lévriers en Europe.

    12 Octobre 2018
  • Quand des macaques servent d’'accessoire photo'…

    ProtectionAlors que des macaques de Barbarie sont utilisés comme « accessoire photo » sur la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, une nouvelle étude écossaise montre que les visiteurs sont opposés à cette pratique.

    21 Décembre 2018
  • Refuge : des chenils en kit pour accueillir plus d'animaux

    ProtectionAfin de soulager un refuge et de lui permettre de prendre en charge des chiens recueillis pour maltraitance, Wamiz a fait dont de 4 chenils en kit à l'association Animaux sans foyer.

    19 Mai 2020
  • Lévriers : un Etat australien renonce à interdire les courses

    ProtectionLa Nouvelle-Galles du Sud, qui avait annoncé en juillet que cette pratique serait bannie à partir du 1er juillet 2017, vient de faire machine arrière.

    11 Octobre 2016
  • Bretagne : un tueur de lapins activement recherché par les gendarmes

    ProtectionUne enquête judiciaire a été ouverte par la gendarmerie des Côtes-d'Armor pour retrouver l'auteur d'une 'série d'actes de cruauté contre des lapins domestiques' commis ces derniers mois dans quatre communes du département, a-t-on appris jeudi auprès des gendarmes.

    26 Octobre 2018
  • Interdiction du sacrifice animalier à Gadhimai au N&eacut

    ProtectionTous les cinq ans, pour célébrer la fête de la déesse Gadhimai, 500 000 buffles, poulets et chèvres étaient mis à mort au cours d’une fête de deux jours au Népal.

    01 Août 2015
  • Appel à faire évoluer le droit pour lutter contre la zoophilie

    ProtectionAprès une longue enquête ce sujet 'tabou' et nouveau dans le débat sur la souffrance animale, une association alerte les autorités sur l'importance des pratiques zoophiles sur internet et appelle à faire évoluer le droit sur cette question.

    31 Janvier 2020
  • Delphinarium : la fin de la reproduction en captivité au cœur du débat

    ProtectionLe Marineland d’Antibes demande la réécriture de l’arrêté, interdisant notamment la reproduction en captivité des dauphins, au nom du bien-être animal. L’argument passe mal auprès des associations de défense des animaux qui demandent la mise en place de programmes de réhabilitation à la vie sauvage pour les cétacés en captivité.

    13 Juillet 2017
  • 130 chats vivant dans 25 m2 ont été sauvés

    ProtectionLa fondation 30 Millions d’amis est intervenue dans un studio parisien pour porter secours à une centaine de chats. Des familles d’accueil sont recherchées pour prendre en charge les félins.

    11 Septembre 2017
  • Chien maltraité : incompréhension face à la décision de justice

    ProtectionIl y a trois mois, l’association Stéphane Lamart a recueilli Spike, un chien découvert entravé par de multiples liens sur un terrain abandonné. À la surprise générale, le parquet de Meaux a ordonné la restitution de l’animal à ses propriétaires. Face à cette décision incompréhensible, l’association compte se battre.

    05 Juin 2020
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • Témoins de maltraitance animale pendant le confinement, que faire ?

    ProtectionConfinement ou pas, les autorités et les associations de protection animale continuent évidemment d'intervenir sur les actes de cruauté animale. Si vous pensez qu'un animal est en danger, faites un signalement.

    24 Avril 2020
  • Victoire : 1 an de prison ferme pour un tueur de chat

    ProtectionUn peu plus d’un mois après les faits, l’homme qui avait sauvagement tué un chat à Limoges vient d’être jugé et condamné à 18 mois de prison, dont 12 mois ferme et à l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans.

    30 Novembre 2018
  • Démantèlement d’un 'championnat' illégal de combats de coqs

    ProtectionQuelque 182 personnes ont été arrêtées en Espagne et près de 300.000 euros en liquide saisis lors d'une opération contre un 'championnat' illégal de combats de coqs, a annoncé lundi la police.

    15 Janvier 2019
  • Un café à chats fermé à Tokyo pour maltraitance

    ProtectionUn bar à chats de Tokyo a été fermé pour cause de maltraitance suite à une perquisition. Les chats s'y étaient multipliés et les conditions d'hygiène n'étaient pas respectées.

    22 Avril 2016