L'empathie, un sentiment partagé entre les espèces


  • L'empathie, un sentiment partagé entre les espècesPhoto : Shutterstock/savitskaya iryna
  • Vivre ensemble

    Depuis le temps qu’ils nous côtoient, nos animaux ont appris à lire nos émotions… et à les partager ! Au point de les ressentir eux-mêmes ou d’adapter leur comportement à nos humeurs.

    Lequel d’entre nous résiste à l’envie de consoler un bébé qui pleure ou ne ressent pas de l’injustice en voyant souffrir son héros préféré à la télé ? Cet étrange inclination qui nous pousse à endosser la douleur d’autrui se nomme l’empathie. Longtemps considérée comme un sentiment purement humain, les éthologues, et plus particulièrement Frans de Waal, qui lui a consacré un ouvrage devenu un best-seller (L’Âge de l’empathie, Actes Sud, collection « Babel »), ont découvert qu’elle jouait un rôle de tout premier ordre dans les relations intraspécifiques chez des espèces aussi différentes que les cétacés, les éléphants, les grands singes ou les souris. 

    Ainsi, une mère qui console son petit agit par empathie. Mais cette consolation ne se limite pas aux seuls rapports maternels. Elle intervient aussi dans le cadre de relations entre adultes. L’éthologue américain Brian Hare, spécialiste du comportement canin, signale que les chiens consolent les perdants d’un combat, même s’ils n’ont pas assisté à la rixe. Mais le plus surprenant est que nos cabots sont aussi capables de témoigner de l’empathie envers une espèce biologiquement très éloignée de la leur : la nôtre ! Qui n’a pas vu son chien poser délicatement sa tête sur les genoux de quelqu’un en proie à la tristesse ? Les chiens comprendraient-ils notre douleur ? 

    Les « neurones miroirs »

    Pour la science, le premier degré de l’empathie est ce que les spécialistes appellent la contagion émotionnelle. Elle se manifeste lorsqu’une personne qui pleure vous donne envie de pleurer, ou lorsqu’un fou rire déclenche chez vous l’hilarité, alors que vous n’en connaissez pas la cause. Les neurologues parlent de « neurones miroirs » qui entrent en résonance dans les mêmes zones cérébrales que celles d’un proche qui ressent une douleur physique ou morale. S’il n’est pas facile d’étudier les fous rires chez l’animal, il est un comportement dont la contagion est célèbre chez nombre d’espèces : le bâillement. Ne dit-on pas « qu’un bon bâilleur en fait bâiller sept » ? Cette contagion est avérée également chez les grands singes, les loups et chez les chiens entre eux et avec des humains. Au cours d’une expérience, la contagion émotionnelle atteint un taux de 70 % de réponses positives. Que votre chien vous entende ou vous voie bâiller et il y a de fortes chances pour qu’il fasse de même. Il reproduira le bâillement d’autant plus certainement que votre lien est fort. 

    Mais « bâiller de conserve » est une chose, éprouver de l’empathie, c’est-à-dire comprendre et partager la douleur d’autrui, en est une autre... Reprenons l’exemple des pleurs, mais scientifiquement cette fois. Au cours d’une expérience, des chercheurs ont fait entendre à des chiens, vivant ou non avec des enfants, des enregistrements de pleurs de bébé. Le comportement des animaux a immédiatement changé ; ils ont montré une plus grande vigilance. Une réaction que les chiens n’ont pas eue en entendant un enfant babiller ou émettre des sons neutres. Des prélèvements de salive ont montré que leur taux de cortisol avait augmenté. Le cortisol, chez l’humain comme chez le chien, est reconnu comme étant l’hormone du stress. Cette réaction physiologique exprimée face à la douleur, aux pleurs de l’enfant ou de l’adulte, traduit le sentiment d’empathie ressenti par le chien. 

    Un objet d’observation

    Comment expliquer qu’un animal puisse développer un sentiment d’empathie envers les humains ? Bien que les recherches en soient à leurs tout débuts, les comportementalistes Karine Silva et Liliana de Sousa, de l’université de Porto, au Portugal, proposent trois pistes de réflexion. La première est le haut degré de socialisation chez le chien, issu de ses ancêtres les loups qui ont développé des comportements d’apaisement, dont l’empathie. La deuxième est que le processus de domestication a favorisé la synchronisation des capacités empathiques humaine et canine. La troisième et dernière suppose que la sélection effectuée sur les races pour des tâches de plus en plus complexes a conduit à une compréhension plus fine des émotions humaines. Ce qui est certain, c’est que nous sommes, pour les chiens qui vivent à nos côtés, un perpétuel objet d’observation. Ils perçoivent, décryptent les moindres intentions, désirs et sentiments de notre part. Et si la science commence tout juste à percevoir qu’il existe un lien très fort entre nos deux espèces, tous les amoureux des chiens et des chats détiennent cette information depuis bien longtemps. 

    À lire aussi :  

    Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ? 

    Doit-on réconforter son chien ?


    Autres articles à lire

  • Coronavirus : Les propriétaires d’équidés désemparés

    Vivre ensembleTous les établissements équestres ayant dû fermer leurs portes, les propriétaires d’un cheval en pension n’ont désormais plus le droit de s’y rendre. Quelles peuvent être les conséquences ? En fonction de leurs conditions de vie, les chevaux s’en portent-ils vraiment plus mal de ne plus être mis au travail ?

    25 Mars 2020
  • Les propriétaires de chien auraient une vie plus longue

    Vivre ensembleUne étude suédoise a montré que les personnes vivant aux côtés de chiens ont moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires que le reste de la population.

    22 Novembre 2017
  • L'humain est un livre ouvert pour l'odorat des animaux

    Vivre ensembleNotre peur, notre joie, nos maladies… Ils sentent tout ! Parfois, bien avant que nous n’en ayons nous-mêmes conscience. Plus performant que le nôtre, l’odorat du chien est même devenu aujourd’hui un allié dans la médecine humaine.

    01 Décembre 2019
  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie

    Vivre ensembleNos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    18 Décembre 2017
  • Peluche, coffret cadeaux... C'est aussi Noël pour nos animaux

    Vivre ensembleDe plus en plus de propriétaires glissent un ou plusieurs cadeaux sous le sapin, destinés à leur animal de compagnie : mais qui de nos toutous ou de matous sont les plus gâtés, quels sont les budgets moyens, quels cadeaux ont la cote ? Découvrez les tendances de ce Noël 2017.

    20 Décembre 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les clés pour vivre avec son chat

    Vivre ensemble« Pet Revolution, l’Animal en Marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, Daniel Filion animera une intervention intitulée « Solutions aux problèmes chez le chat et comment convaincre le propriétaire de les appliquer ».

    26 Juillet 2017
  • Chien guide : 8 choses à savoir avant de devenir famille d’accueil

    Vivre ensembleJusqu'au 24 septembre, la Fédération française des associations des chiens guides d’aveugles (FFAC) organise une semaine de sensibilisation pour faire mieux connaître la cause des personnes déficientes visuelles accompagnées par des chiens spécialement formés. L’occasion de découvrir la mission essentielle des familles d’accueil pour le chien guide.

    21 Septembre 2017
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Les intervenants de Pet Revolution : AVA et la fin de vie des animaux

    Vivre ensembleCes moments difficiles de la vieillesse et de la fin de vie de nos animaux est l’un des sujets abordés par le séminaire « Pet Revolution, L’Animal en Marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains. Maud Lefèvre, responsable des soigneurs au refuge AVA, présente en avant-première pour Animaux-Online son travail et les principales interrogations autour du « bien mourir ».

    20 Juillet 2017
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    Vivre ensembleVous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    17 Août 2015
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017
  • Zoonose : les animaux peuvent-ils nous tuer ?

    Vivre ensembleComme la peste, la grippe espagnole, celle de Hong Kong ou encore la variole, la pandémie du covid-19 provient de l’animal. Pour ne pas mourir d’une pandémie qu’il ne pourrait pas maîtriser, l’homme doit-il modifier son rapport à l’animal sauvage et domestique ?

    24 Juillet 2020
  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier

    Vivre ensembleRobin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    04 Juillet 2017
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • Les enfants et leur chien : une relation positive pour l’avenir

    Vivre ensembleQuand il s’agit d’acquérir un chien, l’influence des enfants serait décisive dans 20 % des cas !

    01 Septembre 2018
  • Une bénédiction pour les animaux

    Vivre ensembleLe dimanche 7 octobre, la ville de Comps organise une fête des animaux sur le parvis de son église avec une bénédiction (par un prêtre) pour nos petits protégés en fin d’après-midi.

    06 Octobre 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Chris Herzfeld

    Vivre ensembleChris Herzfeld est philosophe et historienne des sciences, ainsi qu’artiste, passionnée par les grands singes. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme » (qui se déroulera du 25 au 27 août prochains), intitulée « Adoptions interspécifiques et intelligences partagées : Cinq chimpanzés en famille ». Rencontre.

    19 Juillet 2017