L'empathie, un sentiment partagé entre les espèces


  • L'empathie, un sentiment partagé entre les espècesPhoto : Shutterstock/savitskaya iryna
  • Vivre ensemble

    Depuis le temps qu’ils nous côtoient, nos animaux ont appris à lire nos émotions… et à les partager ! Au point de les ressentir eux-mêmes ou d’adapter leur comportement à nos humeurs.

    Lequel d’entre nous résiste à l’envie de consoler un bébé qui pleure ou ne ressent pas de l’injustice en voyant souffrir son héros préféré à la télé ? Cet étrange inclination qui nous pousse à endosser la douleur d’autrui se nomme l’empathie. Longtemps considérée comme un sentiment purement humain, les éthologues, et plus particulièrement Frans de Waal, qui lui a consacré un ouvrage devenu un best-seller (L’Âge de l’empathie, Actes Sud, collection « Babel »), ont découvert qu’elle jouait un rôle de tout premier ordre dans les relations intraspécifiques chez des espèces aussi différentes que les cétacés, les éléphants, les grands singes ou les souris. 

    Ainsi, une mère qui console son petit agit par empathie. Mais cette consolation ne se limite pas aux seuls rapports maternels. Elle intervient aussi dans le cadre de relations entre adultes. L’éthologue américain Brian Hare, spécialiste du comportement canin, signale que les chiens consolent les perdants d’un combat, même s’ils n’ont pas assisté à la rixe. Mais le plus surprenant est que nos cabots sont aussi capables de témoigner de l’empathie envers une espèce biologiquement très éloignée de la leur : la nôtre ! Qui n’a pas vu son chien poser délicatement sa tête sur les genoux de quelqu’un en proie à la tristesse ? Les chiens comprendraient-ils notre douleur ? 

    Les « neurones miroirs »

    Pour la science, le premier degré de l’empathie est ce que les spécialistes appellent la contagion émotionnelle. Elle se manifeste lorsqu’une personne qui pleure vous donne envie de pleurer, ou lorsqu’un fou rire déclenche chez vous l’hilarité, alors que vous n’en connaissez pas la cause. Les neurologues parlent de « neurones miroirs » qui entrent en résonance dans les mêmes zones cérébrales que celles d’un proche qui ressent une douleur physique ou morale. S’il n’est pas facile d’étudier les fous rires chez l’animal, il est un comportement dont la contagion est célèbre chez nombre d’espèces : le bâillement. Ne dit-on pas « qu’un bon bâilleur en fait bâiller sept » ? Cette contagion est avérée également chez les grands singes, les loups et chez les chiens entre eux et avec des humains. Au cours d’une expérience, la contagion émotionnelle atteint un taux de 70 % de réponses positives. Que votre chien vous entende ou vous voie bâiller et il y a de fortes chances pour qu’il fasse de même. Il reproduira le bâillement d’autant plus certainement que votre lien est fort. 

    Mais « bâiller de conserve » est une chose, éprouver de l’empathie, c’est-à-dire comprendre et partager la douleur d’autrui, en est une autre... Reprenons l’exemple des pleurs, mais scientifiquement cette fois. Au cours d’une expérience, des chercheurs ont fait entendre à des chiens, vivant ou non avec des enfants, des enregistrements de pleurs de bébé. Le comportement des animaux a immédiatement changé ; ils ont montré une plus grande vigilance. Une réaction que les chiens n’ont pas eue en entendant un enfant babiller ou émettre des sons neutres. Des prélèvements de salive ont montré que leur taux de cortisol avait augmenté. Le cortisol, chez l’humain comme chez le chien, est reconnu comme étant l’hormone du stress. Cette réaction physiologique exprimée face à la douleur, aux pleurs de l’enfant ou de l’adulte, traduit le sentiment d’empathie ressenti par le chien. 

    Un objet d’observation

    Comment expliquer qu’un animal puisse développer un sentiment d’empathie envers les humains ? Bien que les recherches en soient à leurs tout débuts, les comportementalistes Karine Silva et Liliana de Sousa, de l’université de Porto, au Portugal, proposent trois pistes de réflexion. La première est le haut degré de socialisation chez le chien, issu de ses ancêtres les loups qui ont développé des comportements d’apaisement, dont l’empathie. La deuxième est que le processus de domestication a favorisé la synchronisation des capacités empathiques humaine et canine. La troisième et dernière suppose que la sélection effectuée sur les races pour des tâches de plus en plus complexes a conduit à une compréhension plus fine des émotions humaines. Ce qui est certain, c’est que nous sommes, pour les chiens qui vivent à nos côtés, un perpétuel objet d’observation. Ils perçoivent, décryptent les moindres intentions, désirs et sentiments de notre part. Et si la science commence tout juste à percevoir qu’il existe un lien très fort entre nos deux espèces, tous les amoureux des chiens et des chats détiennent cette information depuis bien longtemps. 

    À lire aussi :  

    Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ? 

    Doit-on réconforter son chien ?


    Autres articles à lire

  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Université d'été de l’animal 2017 : Cécile Gilbert-Kawano

    Vivre ensembleCécile Gilbert-Kawano est experte en intelligence émotionnelle et institutrice certifiée Eponaquest, une approche de développement personnel auprès des chevaux. Elle animera des ateliers équestres et participatifs lors de l’Université d’été « L'Animal et l'homme », les 25 et 26 août. Rencontre

    06 Juillet 2017
  • Champ et Major sont arrivés à la Maison Blanche

    Vivre ensembleChamp et Major, les deux bergers allemands du couple Biden, sont arrivés dimanche à la Maison Blanche, a annoncé lundi l'équipe de la Première dame, continuant une tradition qui avant Donald Trump n'avait pas été interrompue en plus d'un siècle.

    26 Janvier 2021
  • Chien guide : 8 choses à savoir avant de devenir famille d’accueil

    Vivre ensembleJusqu'au 24 septembre, la Fédération française des associations des chiens guides d’aveugles (FFAC) organise une semaine de sensibilisation pour faire mieux connaître la cause des personnes déficientes visuelles accompagnées par des chiens spécialement formés. L’occasion de découvrir la mission essentielle des familles d’accueil pour le chien guide.

    21 Septembre 2017
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • 5 conseils pour choisir le prénom de son animal

    Vivre ensembleAprès 2016 année du « M », 2017 est officiellement l’année du « N ». Au-delà du principe bien connu « d’une lettre par année », que faut-il savoir pour bien choisir les noms de nos compagnons ? Voici les conseils de nos spécialistes.

    10 Janvier 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sébastien Mouret

    Vivre ensembleSébastien Mouret est sociologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    29 Septembre 2016
  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Entre eux et nous, est-ce l’accord parfait ?

    Vivre ensembleIls vivent à nos côtés depuis fort longtemps. On les aime, ils nous aiment. Enfin, c’est ce qu’on veut bien croire. Sont-ils tout aussi heureux de vivre avec nous que nous le sommes ?

    04 Septembre 2018
  • Coronavirus : les vétérinaires prêts à seconder les médecins

    Vivre ensembleUne seule santé : les vétérinaires de France ont répondu massivement à l'appel des ministères de la Santé et de l'Agriculture pour prêter main forte aux médecins dans la lutte contre le Covid-19.

    01 Avril 2020
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Mon animal provoque un accident, suis-je fautif ?

    Vivre ensembleLes procès dans lesquels le litige a été causé par un animal sont de plus en plus fréquents et donnent du fil à retordre aux avocats. Sous la garde de qui l’animal se trouvait-il ? Y a-t-il eu un contact direct ? Est-ce la faute de la victime ?

    04 Août 2019
  • Nicolas Hulot quitte le gouvernement

    Vivre ensembleEn plein direct au micro de France Inter, le ministre en charge de la Transition écologique, Nicolas Hulot, annonce qu’il quitte le gouvernement. Se sentant sans influence, il préfère jeter l'éponge…

    28 Août 2018
  • Un séminaire pour débattre du bien-être des animaux de compagnie

    Vivre ensembleCo-organisé par la Société francophone de cynotechnie et l’université de Nanterre, Pet Revolution est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de la faculté, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Antoine Bouvresse, vétérinaire et co-organisateur de cette deuxième édition (avec Thierry Bedossa), nous en dévoile l’esprit et le programme…

    29 Juin 2017
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Actualité animalière : ce qu'il ne fallait pas manquer en 2020

    Vivre ensembleL'année 2021 commence et laisse derrière elle douze mois de crise, de catastrophes, mais aussi de bonnes nouvelles et d'avancées ; bref, de temps forts sur lesquels la rédaction d'Animaux-online s'est repenchée pour vous livrer les souvenirs d'une année pour le moins riche en actualité...

    01 Janvier 2021
  • Une 'mare de la discorde' sera comblée, ses grenouilles moins

    Vivre ensembleUne mare de Dordogne aux grenouilles bruyantes, au coeur d'un conflit de voisinage et de sept ans de procédure, devra bel et bien être comblée, comme la justice l'a ordonné, mais sans l'injonction préalable de 'déplacer' les batraciens, que réclamait une association de défense de l'environnement.

    18 Décembre 2019