Un louveteau affaibli et errant : la faute aux tirs de loups


  • Un louveteau affaibli et errant : la faute aux tirs de loupsPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Un louveteau affaibli, apparemment blessé, a été aperçu à plusieurs reprises depuis quelques jours par des habitants de la station de ski de Valberg (Alpes-Maritimes). Selon l’association Ferus, les causes de cette errance sont les tirs de loups autorisés par l’État, qui ont décimé sa famille…

    Ce jeune loup, probablement né au printemps, a été photographié et filmé à plusieurs reprises par les habitants de la commune de Valberg (Alpes-Maritimes). Il semble affaibli, apparemment blessé, et très certainement en quête de nourriture près des habitations. "C'est aux autorités locales, la municipalité et la préfecture, d'étudier la situation et de prendre une décision concernant l'animal, en tenant compte de deux paramètres : son état sanitaire et la gêne éventuelle occasionnée à la population", a expliqué Nicolas Jean, responsable national loup-lynx à l'ONCFS, en précisant toutefois que l'animal ne semble, en l'état, pas présenter le moindre danger. "À partir de là, il conviendra de prendre la décision éventuelle de le capturer pour des soins mais le mieux pour tout le monde, à commencer par l'animal, serait qu'il retourne tout seul dans la nature", a précisé ce spécialiste, qui met en garde contre toute velléité de lui venir en aide en lui donnant à manger ou, à l'inverse, de l'exterminer, "ce qui est totalement interdit dans le cas d'une espèce protégée".

    4 loups ont été abattus dans le secteur

    Ce louveteau "adopte un comportement atypique pour l’espèce en se rapprochant des humains en plein jour pour chercher de quoi se nourrir", explique l’association Ferus dans un communiqué. Selon eux, cette situation résulte sans aucun doute de l’abattage de sa famille. "4 loups ont été abattus dans le secteur ces dernières semaines. Résultat : aucune baisse de la prédation sur les troupeaux (on ne répétera jamais assez que seuls les moyens de protection sont efficaces, à court et moyen termes) mais une meute détruite et déstructurée qui a conduit à ce louveteau erratique", déplore l’association. Elle explique que ce sont justement ces animaux désorientés qui peuvent s’en prendre aux troupeaux, qui sont des proies faciles, d’autant plus s’ils ne sont pas protégés.

    "Cette meute ne posait pas de problème majeur. Elle a par ailleurs été détruite lors d’une phase critique, celle de l’élevage des jeunes et de l’apprentissage de la chasse aux ongulés sauvages. Les tirs de loups et la politique absurde de la gestion de l’espèce par les pouvoirs publics ont clairement créé la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui", reproche l’association de protection animale dans son communiqué.

    Les recommandations de Ferus

    Comme l’ONCFS, l’association Ferus précise que le louveteau ne présente pas de danger, mais déconseille aux habitants de s’en approcher et de le nourrir. "Si l’ONCFS vient à capturer ce louveteau pour lui prodiguer des soins, nous veillerons à ce qu’il soit relâché par la suite et à ce qu’il ne finisse pas sa vie derrière des barreaux pour contenter les ennemis de la nature", prévient l’association. Enfin, elle rappelle aux chasseurs qui aimeraient en faire un trophée que "la destruction d'une espèce protégée est un délit puni par l'article L. 415-3 du Code de l'environnement, sanctionné par une peine de 2 ans de prison et/ou de 150 000 euros d'amende".

    (avec AFP)

    MIse à jour du 4 novembre

    Le louveteau a été capturé le samedi 2 novembre par l'ONCFS afin d'être soigné. L'association Ferus est consciente que cela signifie qu'il ne retrouvera jamais la vie sauvage et demande donc à ce qu'il " soit décompté du plafond des 100 loups pouvant être abattus vu qu’il a été retiré volontairement de son milieu naturel".

     


    Autres articles à lire

  • Un rhinocéros dans un scanner : une première mondiale

    Faune sauvageLayla, une femelle rhinocéros noir est le premier individu de son espèce à passer un scanner. Ses soigneurs d’un zoo de Chicago s’inquiétaient de ne pas trouver la cause d’une gêne respiratoire, potentiellement très dangereuse pour l’animal.

    02 Mai 2018
  • Chanee, 'Monsieur gibbon'

    Faune sauvageL’ONG qu’il a créée est devenue le plus grand projet au monde de sauvegarde des gibbons. Aurélien Brulé, dit Chanee, fondateur de Kalaweit (« gibbon » en indonésien), se passionne depuis l’adolescence pour ces primates menacés. En 18 ans, cet Indonésien d’adoption a réussi à sauver de nombreux animaux mais aussi à faire avancer les mentalités. A l’occasion de son passage en France, nous l’avons rencontré.

    22 Septembre 2016
  • Loup : le quota d'autorisation d'abattage relevé à 51 bêtes

    Faune sauvageLes autorités françaises ont relevé le quota d'autorisations d'abattage de loups de 43 à 51 bêtes pour 2018, après la découverte d'un de ces animaux empoisonnés dans la Drôme, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

    23 Octobre 2018
  • Intox : non, le loup n’est pas (encore) de retour en Bretagne

    Faune sauvageAprès que de nombreux medias ont relayé le retour du loup en Bretagne, l’association FERUS, spécialisée dans la conservation des grands prédateurs, affirme que cette information est fausse.

    25 Septembre 2018
  • La sexualité de nos animaux 47/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les testicules.

    18 Mai 2016
  • Des millions d’internautes réunis pour la naissance d’un girafon

    Faune sauvageLa girafe April a accouché le 15 avril dans un parc animalier de l’État de New York, ravissant ses fans du monde entier qui ont pu suivre, en direct, la naissance du girafon.

    18 Avril 2017
  • Réchauffement du climat : les animaux plus touchés qu'on ne le pensait

    Faune sauvageLes conséquences du dérèglement du climat sont encore plus inquiétantes que ce que les scientifiques ont envisagé jusqu’à présent, particulièrement pour les primates et les éléphants.

    15 Février 2017
  • La justice refuse de suspendre l'abattage des bouquetins

    Faune sauvageLa demande de sursis des associations de protection animale n'a pas été entendue par le tribunal administratif de Grenoble.

    21 Octobre 2015
  • S’engager pour protéger les guépards de l’extinction

    Faune sauvageSelon une récente étude britannique, le guépard est devenu une espèce en danger. Consciente de cette menace, l’association Cheetah For Ever a mis en place dès 2015 un programme de surveillance pour limiter la mortalité des guépardeaux et protéger le félin.

    03 Janvier 2017
  • La technique de chasse du renard

    Faune sauvageLe renard mulotte. Il étonnant de le voir en action. Il serait le seul mammifère à utiliser cette technique pour chasser. En quoi consiste-t'elle ? Animaux-Online vous la décrypte.

    06 Janvier 2016
  • Landes : les associations mobilisées pour les deux macaques survivants

    Faune sauvageEn majorité porteurs du virus de l’herpès B, 163 macaques de Java du parc de la Pinède des singes dans les Landes, aujourd’hui fermé, ont été euthanasiés en mai dernier. Deux singes du même groupe, jusque à présent en semi-liberté, viennent d’être capturés et testés pour savoir s’ils sont porteurs du virus. Les associations demandent à ce qu’ils soient placés dans un refuge adapté.

    09 Août 2017
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • Le brame du cerf

    Faune sauvagePartout en France, des sorties sont organisées pour écouter ce chant légendaire. Un rendez-vous nocturne qui permet de découvrir la forêt sous un nouveau jour…

    03 Septembre 2018
  • Dans l'intimité des suricates

    Faune sauvageEn plein cœur du désert du Kalahari, les photographes animaliers Marie-Luce Hubert et Jean-Louis Klein ont suivi un clan de suricates, ces petites mangoustes du désert. Ils nous font découvrir une tranche de vie de ces sentinelles à la vie sociale très riche…

    04 Août 2017
  • Le chat sauvage d’Écosse, une espèce aux portes de la disparition

    Faune sauvageDepuis une dizaine d’années, de nombreux acteurs se sont élevés pour essayer de préserver une espèce emblématique des Highlands : le chat sauvage d’Écosse. Anne Étourneau, fondatrice de la société FranceAgora – l’intermédiaire français des projets écossais – nous parle plus en détails de cet animal et des mesures mises en place pour le protéger.

    14 Septembre 2018
  • Nouveau record de longévité chez l’éléphant !

    Faune sauvageUne éléphante d'Asie en captivité est morte à l'âge canonique de 88 ans dans l'État indien du Kerala (sud), ont rapporté jeudi les propriétaires du pachyderme.

    07 Février 2019
  • Que peut faire la France pour sauver les grands singes ?

    Faune sauvageCirques, trafics, zones d’accueil : un collectif réuni autour de la primatologue Sabrina Krief interpelle le gouvernement pour que la France protège la population de grands singes, menacée de disparition dans les années à venir.

    10 Avril 2018
  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse

    Faune sauvageContrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    09 Novembre 2018
  • Un « cerf miniature » disparu depuis 25 ans a été photographié

    Faune sauvageUn mystérieux petit ruminant d'Asie, que les scientifiques avaient perdu de vue depuis plus de 25 ans, a été photographié au Vietnam, rapporte une nouvelle étude publiée dans Nature Ecology & Evolution.

    13 Novembre 2019
  • Le loup s'installe de plus en plus en France

    Faune sauvageRéapparu il y a moins de 30 ans en France, le loup continue à étendre son territoire et devrait dépasser les 500 individus cet hiver, soit le « seuil de viabilité » de cette espèce protégée tant redoutée d'une partie des éleveurs.

    07 Décembre 2018