Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements


  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrementsPhoto : Shuterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Seuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    « En 1966, des personnes de la US Navy qui cherchaient à observer les sous-marins russes ont amené à deux experts une multitude d’enregistrements », commence à raconter Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis à l’Aquarium de la porte Dorée (Paris) et spécialiste en bioacoustique. Il s’agit de Roger Payne et Scott McVay, deux chercheurs travaillant principalement sur les oiseaux. « En gros, ils leur disent : "On n'a jamais vu de sous-marin mais par contre, on entend plein de baleines à bosse. Si ça vous intéresse, on vous les donne. Les deux scientifiques ont donc décidé d’écouter ces sons" », continue Olivier Adam.

    À lire aussi : Pierre Robert de Latour : 20 ans aux côtés des orques

    Très vite, ils s’aperçoivent que le nombre de vocalises est limité, qu’elles sont organisées dans le temps et qu’elles se répètent en boucle. « Ils utilisent alors pour la première fois le mot "chant" pour les cétacés », s’émerveille encore le passionné. En 1971, Roger Payne et Scott McVay écrivent leur article scientifique expliquant leur découverte et le soumettent à la très célèbre revue « Science », qui accepte naturellement de le publier. Cependant, au vu de leur trouvaille, les deux chercheurs demandent à ce que leur papier fasse la couverture du numéro. « "Science" leur répond que ce n’est pas possible puisqu’ils n’ont jamais publié avant, qu’ils ne sont pas connus, etc. Suite à ce refus, ils décident de ne pas publier leur article. Chez eux, c’est tout ou rien ! », continue Olivier Adam, amusé. Cette stratégie fonctionne puisque, six mois plus tard, l’éditeur de « Science » accepte finalement de leur donner la couverture.


    Couverture de la revue scientifique Science de 1971

    Un album interplanétaire

    En parallèle, Roger Payne et Scott McVay réalisent un album, intitulé : Songs of the Humpback Whales (chants de la baleine à bosse), dans lequel ils réunissent ces chants de baleines. C’est un succès immédiat qui dépasse rapidement les 100 000 exemplaires vendus. Les deux chercheurs en diffusent même des extraits aux Nations unies pour lutter contre la chasse à la baleine. « Scott McVay pensait qu’en leur faisant écouter les chants, ça allait les émouvoir et leur faire prendre conscience que ces cétacés étaient différents. Cela s’est passé avant le moratoire sur la chasse à la baleine de 1982 », précise le spécialiste de la bioacoustique. Ce moratoire sera accepté par les trois quarts des pays membres de la Commission baleinière internationale (CBI) et interdira la chasse à la baleine à des fins commerciales.

    À lire aussi :  Comment agir pour la protection des mammifères marins ?

    Plus fou encore, en 1977, la Nasa décide d’envoyer une capsule dans l’espace à destination d’une potentielle vie extraterrestre. « Ils ont donné les coordonnées de notre planète, avec des images de nous et de nos paysages, les objets que l’on utilise (dans les années 1970)… mais surtout les enregistrements de 55 langues humaines et une langue non humaine : le chant des baleines à bosse », précise le commissaire de l’exposition Baleinopolis. Cela montre à quel point la connaissance de cette civilisation marine a été (et est toujours) importante. D’ailleurs, en 2010, l'album a été intronisé au National Recording Registry, au même titre que Frank Sinatra ou Elvis Presley.


    Autres articles à lire

  • Océans : baissons le son !

    Faune sauvageLa pollution sonore des océans causée par les activités humaines ne cesse d’augmenter ces dernières années, engendrant une menace supplémentaire sur la faune marine, et particulièrement les cétacés, qui ne parviennent plus à communiquer.

    22 Mars 2019
  • La tortue « Tirelire » n’a pas survécu

    Faune sauvageLa tortue marine thaïlandaise surnommée Tirelire pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte à la suite de complications pendant l’opération visant à extraire les 5 kg de pièces de son corps.

    21 Mars 2017
  • Une « pouponnière de requins » découverte dans les eaux irlandaises

    Faune sauvageDes milliers d’œufs de requins réunis au même endroit, voilà ce qu’ont découvert des chercheurs en enquêtant sur les récifs coralliens irlandais.

    17 Novembre 2018
  • La sexualité de nos animaux 44/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui, une question de taille(s)...

    15 Mai 2016
  • Le blanchissement des coraux touche aussi les récifs profonds

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne indique que le blanchiment de la Grande Barrière de corail ne se limite pas, comme on le pensait, aux faibles profondeurs.

    13 Septembre 2018
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats

    Faune sauvageLa forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules !

    11 Février 2019
  • Céline Cousteau reprend le flambeau

    Faune sauvagePetite-fille du commandant et écologiste convaincue, Céline Cousteau prépare une série de documentaires pour France 3 : elle part sur les traces des explorations de la Calypso, avec un regard et des connaissances d’aujourd’hui.

    09 Juillet 2018
  • Des albatros 'espions' contre la pêche illégale

    Faune sauvageDes grands albatros vont, ces prochaines semaines, aider à traquer dans les mers australes les bateaux suspects de pêche illégale, grâce à un système de balise porté par ces géants des océans, transmettant en quasi-simultané la localisation des navires qu'ils croisent.

    22 Octobre 2018
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • Abysses : découverte de 3 nouvelles espèces de poissons-limaces

    Faune sauvageDes chercheurs britanniques ont découvert trois nouvelles espèces de poissons situées à 7500 m sous la surface de l’océan Pacifique. Ils ne possèdent ni écailles, ni arêtes !

    18 Septembre 2018
  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail

    Faune sauvageClassé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    19 Avril 2018
  • Images rares d’orques jouant avec… Leur nourriture

    Faune sauvageDes chercheurs en biologie marine ont réussi à filmer un petit groupe d’orques en train de ' jouer ' avec des tortues vertes. Or, cet animal fait partie de leur alimentation.

    23 Septembre 2018
  • Une 'marée rouge' décime la faune aquatique en Floride

    Faune sauvageLes autorités ont décrété l'état d'urgence en Floride, où une 'marée rouge' dévastatrice noircit l'eau de mer et tue dauphins, tortues marines et poissons à un rythme effréné.

    16 Août 2018
  • Qui veut la peau du concombre de mer ?

    Faune sauvageTrois espèces de concombre de mer viennent d’être inscrites sur la liste des espèces menacées d’extinction de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De quoi s’agit-il et pourquoi cette espèce concerne particulièrement la France et ses pêcheurs outre-Atlantique ?

    17 Novembre 2019
  • Braconnage des anguilles : 'premier trafic d'espèce au monde'

    Faune sauvageAutrefois abondantes dans les rivières européennes, les anguilles sont aujourd'hui menacées d'extinction, objet notamment d'un trafic à plusieurs milliards d'euros entre l'Europe et les marchés asiatiques.

    22 Novembre 2018
  • « Plastic Ocean » : la nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

    Faune sauvageLa pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour des millions d’animaux marins qui succombent à nos déchets. Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce problème, Sea Shepherd diffuse une vidéo poignante sur les réseaux sociaux.

    11 Avril 2018
  • Vers un arrêt définitif de la chasse à la baleine en Islande ?

    Faune sauvageCette année, les baleines ne seront pas chassées dans les eaux islandaises, et ce pour la deuxième fois consécutive. Peut-on alors espérer un arrêt définitif de cette pratique ? La réponse avec Patrick Ramage, directeur du programme de conservation marine du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

    04 Mai 2020