Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cage


  • Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cagePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Elevage

    Les principaux acteurs de la filière de la viande de lapin vont lancer des élevages responsables, sans cage, dont les produits seront en vente dans la grande distribution début 2020, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

    - avec AFP

    "Ce nouveau mode d'élevage répond à un double enjeu : la baisse de la consommation de viande et les attentes sociétales sur le bien-être animal", a assuré le président de l'association Eleveurs&bien qui promeut l'initiative, Stéphane Bouju. L'association réunit la CPLB, groupement des 180 producteurs de lapins de la coopérative Cavac, le groupement de 110 éleveurs cunicoles de la coopérative Terrena et le spécialiste de la transformation de la viande de lapin Loeul et Piriot qui représentent en tout 60% de la production et de la transformation françaises.

    Enclos, terriers, zones de repos…

    Les lapins ne seront plus élevés en cage, mais dans des enclos au sol de 10m³, avec des terriers et des zones de repos, ce qui leur permettra de courir, sauter et se terrer. Ils auront droit à une alimentation sans OGM, exclusivement végétale et riche en acide gras omega 3. "On double la surface par animal, c'est une révolution", a expliqué Matthieu Loeul, directeur commercial chez Loeul & Piriot. "L'association Eleveurs&bien dispose de nombreux arguments pour communiquer auprès du grand public. Sa force sera de pouvoir le faire avec des images qui contribueront à modifier la perception du consommateur de l'élevage de lapin", a assuré Amélie Legrand de l'association CIWF, dédiée au bien-être des animaux de la ferme.  Comme le coût de production sans cage augmente de 15% à cause de la baisse de densité des animaux, "les éleveurs qui investissent seront accompagnés et bénéficieront d'une partie de la plus-value", ajoute M. Loeul.

    Pour l'instant, il existe "deux élevages pilotes et une quinzaine sont en projet", selon le président de la CPLB Gwenaël Moreau et l'objectif est d'atteindre "25% de la production d'ici 2025" sans cage. Les produits seront lancés début janvier 2020 en grande distribution sous la marque Lapin & bien. Autre avantage de ces élevage sans cage à l'heure où de nombreux éleveurs cunicoles vont partir à la retraite: l'attractivité. "Les nouvelles générations d'éleveurs sont sensibles à apporter des réponses aux demandes sociétales", explique M. Bouju.

    1 millions de signatures contre les cages

    Cette avancée répond à la demande massive de la population de ne plus élever les animaux dans des cages. Ainsi, un million de personnes ont signé une initiative citoyenne européenne (ICE) contre l'élevage en cage et pour le bien-être des animaux de ferme afin de "contraindre l'Europe à se prononcer", a affirmé CIWF. La pétition a été lancée en septembre 2018 par plus de 170 organisations de défense des animaux, de l'environnement et de consommateurs européens.

    Pour qu'une initiative citoyenne européenne de ce type aboutisse obligeant la Commission européenne à répondre et déclenchant une audition au Parlement européen, il faut recueillir un million de signatures en un an dans au moins sept pays de l'Union. Les associations se sont fixé pour objectif de "dépasser les 1,2 million de signatures" d'ici à septembre car "de nombreuses signatures seront certainement invalidées lors de la vérification par les autorités compétentes de chaque signature" (doublons, fautes d'orthographe, numéro d'identité mal copié, etc.), a indiqué Claire Hincelin, du CIWF. Les signatures ont été recueillies dans tous les pays de l'UE à l'exception du Royaume-Uni. L'Allemagne et les Pays-Bas sont ceux qui ont recueilli le plus de signatures (respectivement 327.707 et 117.240), suivis par l'Espagne (78.751), l'Italie (66.212) et la France (53.406).

    A lire aussi :

    Des oeufs plus éthiques, une réalité ?

    Le lapin est-il un animal de compagnie comme un autre ?


    Autres articles à lire

  • L214 jugé pour avoir placé des caméras dans un abattoir

    ProtectionLe procès de deux militants de L214, dont le cofondateur, Sébastien Arsac, s’ouvre aujourd’hui. Ils sont jugés pour avoir caché des caméras de surveillance dans l’abattoir de Houdan, en décembre dernier.

    04 Septembre 2017
  • Sophie Marceau interpelle les députés contre la souffrance animale

    ProtectionL’actrice s’engage aux côtés de L214 pour dénoncer les conditions d’un élevage industriel de poules pondeuses en Bretagne, et appelle les députés à mettre fin au « supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses ».

    22 Mai 2018
  • Le plan d'action du gouvernement pour le bien-être animal

    ProtectionBroyage des poussins mâles, castration à vif des porcs, poules pondeuses… Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a présenté mercredi dans l’Allier la feuille de route du gouvernement pour améliorer le bien-être animal. Celle-ci comprend des dispositions existantes, des éléments de la future loi Alimentation et des mesures à l’étude.

    29 Août 2018
  • Les députés ne veulent pas de caméras dans les abattoirs

    ProtectionTrop coûteuse, mettant une pression sur les salariés, la mesure qui proposait de placer des caméras de surveillance dans les abattoirs vient d’être rejetée par les députés réunis en commission.

    14 Décembre 2016
  • Monoprix retire les œufs de poules élevées en batterie de ses rayons

    ProtectionDepuis le 11 avril, les clients des magasins de cette marque de distribution ne trouvent plus dans leurs rayons d'œufs issus de poules élevées en batterie. Bio, plein air, au sol, en volière ou encore en batterie, comment faire la différence ? Un exemple à suivre pour les magasins d'alimentation.

    12 Avril 2016
  • Bien-être animal : les entreprises s’engagent de plus en plus

    ProtectionD’après une étude menée auprès de 99 entreprises agroalimentaires à l’international, près des trois quarts s’engagent à respecter le bien-être animal et à faire preuve de plus de transparence sur le sujet. Encore à la traîne, la France tend néanmoins à rattraper son retard en la matière.

    13 Février 2017
  • Le délit de maltraitance animale devrait être étendu aux abattoirs

    ProtectionLe gouvernement doit annoncer, ce jeudi, en clôture des États généraux de l’alimentation, de nouvelles mesures contre la maltraitance animale, concernant notamment les transports d’animaux vivants et les abattoirs.

    21 Décembre 2017
  • Un an de prison requis pour maltraitance animale dans un abattoir

    ProtectionAu tribunal correctionnel d'Alès, le procureur a requis un an de prison avec sursis contre le principal prévenu du premier procès pour maltraitance animale dans un abattoir français.

    23 Mars 2017
  • L214 dénonce (encore) des maltraitances dans un élevage de poulets

    ProtectionL'association de défense des animaux L214 vient de dénoncer, vidéo à l'appui, les conditions d'élevage 'effroyables' de poulets entassés à plus de 22 par mètre carré dans une exploitation intensive à Solignat, dans le Puy-de-Dôme.

    09 Mai 2019
  • Enquête choc sur la viande de cheval

    ProtectionEn 2018, la France a importé près de 4 300 tonnes de viande chevaline depuis le continent américain. Une enquête de grande ampleur, diffusée par l’association Welfarm, rend compte de l’état désastreux de ces animaux et de leurs conditions de vie.

    12 Juin 2019
  • Le bien-être animal au cœur des débats politiques

    ProtectionLe sort des poussins mâles broyés, les abandons de l’été… nos politiques semblent découvrir le triste sort des animaux d’élevage et de compagnie dans notre pays. Il n’est jamais trop tard…

    12 Août 2015
  • L214 : 100 % des cailles pondeuses vivent en enfer

    ProtectionL’association L214 vient de dévoiler les images d’une enquête tournée en décembre 2018 dans un élevage de cailles. Entassement, maladies, blessures, crasse… ces animaux vivent un véritable enfer et aucune loi n’existe pour les protéger.

    21 Mars 2019
  • Abattoir : vers un délit de maltraitance à animaux

    ProtectionCe mardi 5 avril, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a révélé les 20 mesures du plan du gouvernement pour le bien-être animal. Ce plan fait suite aux images choquantes tournées dans un troisième abattoir français montrant des maltraitances envers les animaux de boucherie.

    05 Avril 2016
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019
  • Maltraitance animale : un abattoir de l'Indre provisoirement fermé

    ProtectionGrâce aux images tournées par l'association L214 dans l’abattoir communal du Boischaut, dans l’Indre, le ministre de l’Agriculture a ordonné sa fermeture provisoire.

    06 Novembre 2018
  • Une nouvelle vidéo choc dans un abattoir

    ProtectionUn troisième abattoir est mis en cause dans une vidéo choc diffusée ce mardi matin par l’association L214. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a ordonné aux préfets de procéder sans délai à une inspection des abattoirs sur la protection animale.

    29 Mars 2016
  • La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie

    ProtectionLa Californie est le premier État américain à promulguer une loi interdisant la vente de chiens, de chats et de lapins provenant d’élevages intensifs dans les animaleries, dès le 1er janvier 2019.

    24 Octobre 2017
  • Vidéo choc de L214 : Des vaches à hublot traitées comme des machines

    ProtectionUne nouvelle vidéo de l’association L214 dénonce aujourd’hui les dérives de l’élevage intensif des animaux. Des images commentées par Nagui montrent des vaches percées pour des expériences sur l’alimentation afin qu’elles produisent plus de lait. Abominable !

    20 Juin 2019
  • La vidéosurveillance dans les abattoirs reste facultative

    ProtectionL’amendement voté à l’Assemblée nationale prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs pendant deux ans, sur la base du volontariat.

    28 Mai 2018