29 juin 2019 : Première journée mondiale contre l'abandon


  • 29 juin 2019 : Première journée mondiale contre l'abandon
  • Protection/ Abandons

    Solidarité-refuges et Animaux-online décrètent le dernier samedi de juin (le 29) Journée mondiale de la lutte contre l’abandon. Une journée pour dénoncer un fléau qui, chaque année, envoie dans les refuges des millions d’animaux.

    A la fin du mois d’avril dernier, le refuge d’Auxerre tirait la sonnette d’alarme : avec 83 chiens dans une structure prévue pour 49, il est déjà en surpopulation. Une situation inhabituelle de l’aveu de sa vice-présidente, Valérie Cartereau, qui déclarait : « On n’a jamais été dans cet état de saturation. » Pour ceux qui travaillent dans les refuges, les voyants sont déjà au rouge alors que la vague des abandons de l’été n’a pas encore eu lieu. Une question se pose : « Où vont aller les chiens et les chats qui vont immanquablement être abandonnés à la veille des départs en vacances ? »

    ShutterstockEn France, chaque année, plus de 100 000 chats et chiens sont abandonnés.

    Chaque année, c’est la même rengaine : les abandons ne diminuent pas. Officiellement, ils se chiffreraient aux alentours des 100 000 par an sur notre territoire. La plupart faits directement auprès des refuges et associations par les maîtres eux-mêmes, d’autres, plus lâches, sur les routes, dans les bois, la campagne ou au pied du portail des refuges qu’ils n’ont pas voulu (ou osé) franchir. La honte ? La lâcheté ? Le coût que représente un abandon ?

    Si les abandons en France se répartissent tout le long de l’année, un pic est rituellement observé en été : 60 000 selon les estimations, soit plus de la moitié. Mais il faut bien reconnaître que l’absence d’un recensement national centralisé et fiable laisse planer un flou qui profite à la fois à ceux qui veulent minimiser la situation et à ceux qui veulent alerter en estimant que la réalité des chiffres est plus proche des 200 000, voire des 400 à 500 000 abandons si on inclut tous les chats errants, non stérilisés…

    Pas de recensement fiable

    En principe, les refuges et associations doivent tenir un registre de leurs entrées et sorties, mais si la majorité répond à cette obligation, beaucoup l’oublient par manque de temps et de personnel. Pour le refuge d’Auxerre, la surpopulation est aussi due à une baisse des adoptions qui ne permet pas de libérer des boxes pour les nouveaux arrivants. Ce qui contraint la structure à « refuser » les chiens abandonnés directement par leurs maîtres ou issus des fourrières. Les conséquences sont importantes pour les refuges qui, depuis l’arrêt des contrats aidés par l’Etat (fin 2017), disposent de moins de personnel et de moyens financiers. A Auxerre, une personne a dû être embauchée pour renforcer l’équipe de salariés et de bénévoles, diminuant d’autant le budget pour les soins et le confort des animaux. Ces restrictions ont même stoppé les enquêtes pour maltraitance qui monopolisent une partie du personnel du refuge qui, de toute manière, n’a plus de place pour accueillir les rescapés d’un sauvetage. Même l’accueil des animaux issus de fourrière au terme du délai des huit jours ouvrables est compromis. Ce qui, pour ces chats et ces chiens, signe souvent l’euthanasie. En France, 7 % des chiens et 36 % des chats (chiffres Opav*) arrivés en fourrière sont euthanasiés pour raison de santé ou de comportement. Ce qui représente des dizaines de milliers d’animaux par an.

    ShutterstockAvant l'été, les refuges sont déjà pleins…

    A lire : La solidarité au secours des refuges

    Aux Etats-Unis, la situation est bien pire puisqu’en 2008, 3,5 millions de chats et de chiens avaient été supprimés faute d’être adoptés (étude réalisée à l’université de Caroline du Nord). Sans franchir l’Atlantique, on constate que la surpopulation des animaux de compagnie est souvent réglée par l’éradication pure et simple, faute de structures pour les recueillir. En 2018, la Russie avait abattu des chiens errants par centaines pour la coupe du monde de football ; en 2014, la Roumanie appliquait le même traitement après le durcissement des lois par le président Traian Bãsescu. Les exemples dans le monde sont nombreux où les chiens et les chats sont livrés à eux-mêmes, mais ils sont plus choquants et scandaleux dans les pays de l’hémisphère nord, ceux qu’on dit « civilisés », parce que l’animal de compagnie est devenu un bien de consommation. Dernièrement, une vidéo qui a fait le tour d’Internet a choqué le monde entier en montrant une Californienne se débarrassant dans une benne à ordures de sept chiots vivants dans un sac ! Une portée non désirée jetée comme un Kleenex usagé !

    Si le traumatisme, pour l’animal abandonné (qui est un être sensible) est important, les conséquences de l’abandon peuvent être lourdes pour la société. A travers le monde, les populations de chats errants commencent à poser un réel problème que certains pays ont du mal à gérer. En Australie, par exemple, les chats errants seraient 20 millions et menaceraient la faune sauvage endémique. C’est pourquoi le continent met en œuvre des méthodes multiples et cruelles pour réduire cette population. Lâchers de chiens, barrières, robots tueurs et, dernièrement, saucisses empoisonnées doivent éliminer 2 millions de petits félins. A Jérusalemen, en Israël, les chats errants qui se reproduisent faute d’être stérilisés, sont un casse-tête pour les autorités. La Ville Sainte en compterait 240 000, soit 2 000 au kilomètre carré, l’une des concentrations les plus élevées du monde. Pour tenter de juguler la surpopulation, des trappages sont organisés tous les jours, afin de stériliser les chats capturés. Mais, de l’aveu d’Asaf Bril, chargé des services vétérinaires de Jérusalem, seule une campagne de stérilisation massive et rapide de 80 % des chats errants en six mois pourrait permettre d’y parvenir. « Pour obtenir un tel résultat, il faudrait 25 cliniques afin de stériliser 500 chats par jour », a-t-il expliqué tout récemment.

    Marquer les esprits et dénoncer

    En France, Brigitte Bardot a réclamé au président de la République une campagne de stérilisation nationale pour gérer le problème avant qu’il n’échappe à tout contrôle.

    La principale cause de ces situations de crise est l’abandon et le manque de responsabilité des propriétaires d’animaux de compagnie qui n’estiment pas nécessaire de mettre en œuvre les moyens de réguler la reproduction de leurs animaux dont les portées non désirées terminent immanquablement dans les refuges et associations (les mois de mai et juin sont les « mois des chatons » dans les refuges).

    ShutterstockEn finir avec l'acte le plus lâche de l'abandon : le chien laissé derrière soi au bord de la route…

    Face à ce constat, il est plus que temps de se mobiliser tous ensemble pour dire stop à l’abandon. D’unir les voix pour alerter, sensibiliser et agir afin de lutter efficacement contre ce fléau qui ne cesse de s’étendre. C’est pourquoi solidarite-refuges.com et animaux-online.com lancent, cette année, la première Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie. En inaugurant une journée d’information et de sensibilisation dont chacun peut s’emparer pour agir mais aussi inviter à agir, la plateforme Internet d’entraide pour les -refuges et associations et le site d’information animalière souhaitent qu’un front uni se dresse pour protéger nos animaux des -caprices et de l’irresponsabilité dont certains font preuve à leur égard.

    Cette première Journée mondiale a été fixée, pour 2019, au 29 juin. Le dernier samedi du mois de juin qui marque, dans la plupart des pays d’Europe du Nord, dont la France, le départ en vacances d’été. Si c’est un jour de fête pour les familles, il sonne pour beaucoup de chats et de chiens le glas de l’abandon. 

     

    Une affiche pour Sensibliser, Alerter et Agir

    La première Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie doit être l’occasion pour les associations, fondations, pouvoirs publics, particuliers… de sensibiliser, alerter et agir. L’affiche de cette journée est téléchargeable sur les pages d’accueil des sites solidarite-refuges.com et animaux-online.com, en cliquant sur l’onglet « Journée mondiale contre l’abandon ». Imprimez-la, affichez-la afin que le 29 juin, alors que chacun s’apprête à partir en vacances, nous pensions tous aux animaux qui seront « oubliés » par leurs maîtres. Et prenons date pour que, chaque année, le monde entier lutte à l’unisson contre cette injustice faite à nos animaux de compagnie.

    A lire aussi :

    Les chats, premières victimes des abandons en France

    Lizzy, heureuse chef de bande


    Autres articles à lire

  • Dans quels cas un abandon est-il condamnable ?

    ProtectionDans quels cas un abandon est-il condamnable ? Les peines maximales sont-elles appliquées ? Comment se séparer correctement de son animal ? Anne-Claire Chauvancy, présidente de l’association Action protection animale (APA), nous aide à répondre à ces questions.

    08 Janvier 2021
  • Des personnalités se mobilisent pour faire adopter des animaux

    ProtectionYoutubeurs, influenceurs, animateurs télé… De nombreuses personnalités ont répondu à l’appel de Wamiz afin de mettre en avant des chats et des chiens « oubliés » de petites associations, et leur permettre de trouver une famille.

    23 Septembre 2020
  • Les chats : premières victimes de l’abandon dans notre pays

    ProtectionChaque année, c’est par dizaine de milliers que les chats errants, perdus ou libres sont ramassés par les services de capture municipaux. Mais tous ne sont pas transmis aux refuges en vue d’une adoption. 4 sur 10, en métropole, seront euthanasiés, plus de 9 sur 10 pour les territoires d’outre-mer…

    01 Juin 2019
  • Été 2020 : faut-il craindre un boom des abandons ?

    ProtectionAlors que la Journée mondiale contre l’abandon a fait grand bruit le 27 juin dernier, les associations de protection animale redoutent-elles un été pire que les années précédentes ? On fait le point.

    21 Juillet 2020
  • Coronavirus : Les associations se mobilisent contre l'abandon

    ProtectionDepuis qu’un chien a été testé « faiblement positif » au Covid-19 à Hong Kong, sans en avoir développé de symptômes, les propriétaires d’animaux craignent que les chiens et chats transmettent le coronavirus à l’homme. Face à ces inquiétudes, les associations de protection animale s’organisent pour faire face à une éventuelle vague d’abandons.

    25 Mars 2020
  • Les adoptions à nouveau possibles dès le 16 avril

    ProtectionIl aura fallu une pétition et le soutien de nombreuses personnalités pour que le gouvernement français entende la requête des refuges et associations de permettre à nouveau les adoptions afin de désengorger les structures et faire rentrer des fonds. Dès le 16 avril, elles reprendront mais sous certaines conditions.

    14 Avril 2020
  • Coronavirus : La SPA redoute une vague d’abandons

    ProtectionMaisons SPA et dispensaires, à l'instar de toutes les associations de protection animale, en conformité au plan d'action Covid-19 du gouvernement, redoutent une vague d'abandons.

    16 Mars 2020
  • Christophe Beaugrand, parrain de la Journée mondiale contre l'abandon

    ProtectionLe parrain de l'édition 2020 de la Journée mondiale contre l'abandon, organisé par l'association Solidarité Animal, est un amoureux des animaux et de la cause animale. Pour cet animateur vedette de TF1, l'abandon est une cruauté qui doit cesser. Un seul mot d'ordre : 'En vacances, mon animal je ne l'abandonne pas, je le garde.'

    19 Juin 2020
  • Les refuges sont saturés par les chats…

    ProtectionAujourd’hui, samedi 8 août, c'est la journée internationale du chat, l'occasion pour la SPA de sonner l'alarme en pleine recrudescence des abandons de ces petits félins, dont des milliers attendent un nouveau maître dans les refuges de l'association.

    08 Août 2020
  • Lutte contre l'abandon : je signe la charte du maître responsable

    ProtectionÀ l’occasion de la deuxième Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie qui se déroulera le 27 juin, Animaux-Online et l’association Solidarité-Animal vous encouragent à signer la charte du maître responsable.

    03 Juin 2020
  • Coronavirus : les bénévoles peuvent encore aider les refuges

    ProtectionDepuis mardi 17 mars à midi, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les Français sont confinés chez eux et ne peuvent se déplacer que sur dérogation. Pour les refuges, qui font beaucoup appel à eux pour soigner et nourrir les animaux, des inquiétudes surgissent. Dans quelles conditions peuvent-ils les faire venir?

    18 Mars 2020
  • Coronavirus : les refuges ferment leurs portes

    ProtectionLa SPA, la Confédération nationale Défense de l’Animal et de nombreuses petites associations ont annoncé la fermeture des portes de leurs établissements, pour répondre aux directives de confinement du gouvernement dans le cadre de l’épidémie du coronavirus Sars-Covid-2. Toutefois, tout est mis en œuvre pour assurer les soins aux animaux recueillis.

    16 Mars 2020
  • Une vidéo contre les abandons d’animaux sur les autoroutes

    ProtectionLe réseau APRR s’engage aux côtés de la SPA pour lutter contre les abandons pendant l’été, via une vidéo : 1 partage de ce clip sur les réseaux sociaux équivaut à 1€ reversé à la Société Protectrice des Animaux.

    28 Juin 2017
  • Pakistan : chats, chiens ou lapins, victimes indirectes du coronavirus

    ProtectionIls étaient entreposés dans des conditions misérables et n'ont pas été nourris du fait du confinement des villes. Au Pakistan, des centaines de chatons, chiots et autres lapins sont devenus les victimes indirectes du nouveau coronavirus.

    07 Avril 2020
  • La solidarité au secours des refuges

    ProtectionBaisse des adoptions, hausse des abandons, fin des contrats aidés… les refuges qui accueillent les animaux font face à une situation inédite. Pour les aider à trouver l’aide bénévole dont ils ont besoin, la plateforme Solidarité-refuges met en relation les refuges avec les particuliers mais aussi les entreprises qui veulent aider les animaux.

    13 Septembre 2018
  • Lola a besoin de votre aide !

    ProtectionPour permettre à cette jeune chienne, atteinte d’une maladie congénitale, de retrouver une vie normale, l’association SOS Chiens France lance une cagnotte.

    29 Septembre 2016
  • Solidarité-Refuges s’invite à Animalis Show

    ProtectionA l’occasion de son vingtième anniversaire, l’enseigne Animalis a placé la fête sous le signe de la solidarité. Réunis sur le podium central d’Animal Expo-Animalis Show, au parc floral de Vincennes, les invités ont réservé un accueil plus que chaleureux à Solidarité-Refuges, dont c’était le lancement officiel.

    05 Octobre 2018
  • La Fondation 30 Millions d’Amis lance sa campagne d’appels aux dons

    ProtectionAfin de pouvoir apporter une aide substantielle aux refuges et associations, la Fondation 30 Millions d’amis fait appel, comme chaque année, à la générosité de tous. A l’entrée de l’hiver, cette campagne permet de faire face aux dépenses supplémentaires engendrées par les conditions climatiques plus rudes.

    10 Décembre 2018
  • Chat : les conséquences des abandons pour la faune sauvage

    ProtectionLa LPO dénonce les abandons des animaux de compagnie, malheureusement en hausse au moment des vacances, et met en garde contre la « double peine » pour le chat domestique et pour son environnement.

    09 Juin 2017
  • La Fondation 30 millions d’amis verse 1,3 million d’euros aux refuges

    ProtectionSoins vétérinaires, nourriture, travaux… La Fondation 30 Millions d’Amis a versé cet été 1 341 931 euros à 219 refuges répartis sur toute la France, pour venir en aide aux animaux abandonnés accueillis dans des établissements en difficulté.

    08 Août 2018