'Dégueus' ou 'trop mignons!', les animaux discriminés par leur image


  • 'Dégueus' ou 'trop mignons!', les animaux discriminés par leur imagePhoto : Shutterstock
  • Protection

    Beurk ! Une réaction viscérale banale devant certaines bestioles visqueuses ou grouillantes. Mais les vers de terre méritent-ils moins d'être protégés que les pandas aux yeux tristes ?

    - avec AFP

    L'image des animaux n'est pas neutre dans l'intérêt qu'ils suscitent. Taille, rareté, ressemblance avec l'être humain ou forme étrange, intelligence, comportement, danger... De multiples facteurs influencent notre réaction face un animal. "Mais l'un des plus importants, c'est s'il est mignon : des caractéristiques physiques comme des grands yeux et des traits doux éveillent nos instincts parentaux parce qu'ils nous rappellent un bébé humain", explique Hal Herzog, professeur de psychologie à l'université américaine West Carolina. Comme le panda avec son masque noir. « Mais comparez-le avec la salamandre géante de Chine, une autre espèce asiatique encore plus en danger, suggère le spécialiste des relations hommes-animaux. Elle ressemble à un gros sac de 65 kilos de bave brune avec de petits yeux perçants... Quant aux vers de terre sans yeux ni jambes, ils ressemblent plus à une vie extraterrestre primitive qu'à un animal avec lequel un humain peut s'identifier", poursuit-il. Ils sont pourtant essentiels à la vie des sols, mais comme les asticots, rats ou serpents, ils inspirent souvent le dégoût.

    ShutterstockLa salamandre géante de Chine

    Une influence historique et culturelle

    « Le dégout a probablement été transmis socialement, culturellement et au sein des familles", relève Graham Davey, spécialiste des phobies à l'Université de Sussex. Certains ressemblent "à des choses primaires repoussantes comme la morve ou la matière fécale", d'autres sont liés à la transmission --réelle ou fantasmée-- de maladies. On a plus de risques d'être rattrapé par une maladie que par un animal sauvage, ce qui explique qu'on ne soit pas repoussé par un lion ou un ours, grands prédateurs et modèle pour les peluches du monde entier.

    Mais l'image d'un animal peut aussi être influencée par la culture populaire, notamment le cinéma. Si "Sauvez Willy" a pu créer une vague de sympathie pour les orques, "Arachnophobia" n'a pas aidé les araignées, ni "Les dents de la mer" les requins. Mais pour Graham Davey, "Alien" a peut-être fait encore plus de mal. Pas un vrai animal, direz-vous ? Certes, mais "voir la gueule dégoulinante de bave d'un extra-terrestre dans un film rend les gens plus sensibles aux choses dégoutantes".

    ShutterstockLe xénomorphe dans le film Alien

    La recherche scientifique impactée

    Le grand public n'est pas le seul concerné : une étude de Scientific Reports a montré en 2017 une corrélation entre les préférences sociétales et les espèces les plus étudiées par les scientifiques. "Peut-être parce qu'il est plus facile d'obtenir de l'argent" pour ces travaux, avance l'un des auteurs Frédéric Legendre, chercheur au Muséum national d'histoire naturelle en France. Plus facile aussi pour lever des fonds, assure Christo Fabricius, de l'ONG WWF, qui affiche depuis un demi siècle un panda comme logo. "Les reptiles par exemple ne sont pas très vendables." Et si certains peuvent parfois s'agacer de voir l'argent et l'attention se focaliser sur ces fameux pandas et d'autres grands mammifères charismatiques, les favoriser n'est pas absurde. "Quand on protège les espèces emblématiques, on protège leur habitat et tous les organismes qui sont dedans en bénéficient", souligne ainsi Frédéric Legendre.

    Mais être un éléphant ou un tigre n'est pas non plus une garantie de survie. Selon une étude publiée en avril dans PLOS Biology, la présence "virtuelle" massive de ces espèces charismatiques sur nos écrans, dans les livres pour enfants, sur les T-shirts ou les boites de céréales fait croire à la population qu'ils sont tout aussi répandus dans la nature. Or, la plupart sont en danger. Et plus elles sont rares, "plus leur valeur est accrue pour la médecine traditionnelle ou la chasse aux trophées, et donc elles sont d'autant plus chassées, comme le rhinocéros", commente l'auteur principal Franck Courchamp, écologue au CNRS. Alors belle ou moche, célèbre ou pas, pour éviter de laisser de côté une bestiole, une seule solution, concluent les scientifiques : les protéger toutes.


    Autres articles à lire

  • Un refuge pour poissons rouges à l’Aquarium de Paris.

    ProtectionLe refuge pour poissons rouges de l’Aquarium de Paris recueille les animaux des particuliers qui ne veulent plus les garder. Deux ans après l’ouverture du refuge, plus de 600 poissons rouges ont élu domicile dans les bassins de l’Aquarium.

    14 Août 2018
  • Vétérinaires et associations s’unissent contre la maltraitance animale

    ProtectionLa LPO, la SPA, la Fondation Brigitte Bardot, le CIWF… De grandes associations de protection animale ont décidé de s’unir à des organisations vétérinaires afin que leurs expertises mutuelles servent à faire bouger les choses plus rapidement, et ce sur des thématiques précises. Explications.

    27 Septembre 2019
  • La Confédération nationale-Défense de l’animal fait peau neuve

    ProtectionRéunie en congrès à la frontière suisse, la Confédération sort d’une période compliquée durant laquelle elle a renouvelé son équipe dirigeante et changé de nom suite à l’action en justice engagée par la SPA de Paris. L’occasion pour Animaux-online de faire le point avec cette association qui a fêté ses 90 ans il y a deux ans.

    22 Octobre 2018
  • Chaque année, de plus en plus d'animaux entrent en fourrière

    ProtectionÀ l'approche de la Semaine nationale de l'identification, la société I-CAD, qui gère le Fichier national d’identification des carnivores domestiques, dévoile les chiffres d’animaux identifiés déclarés perdus, entrés en fourrière, trouvés et retrouvés pour l'année 2019.

    05 Juin 2020
  • 7 touchantes initiatives pour aider les animaux en Australie

    ProtectionAlors que le monde entier a assisté impuissant à la destruction de toute cette faune emblématique et foisonnante, certaines personnes n’ont pas voulu rester les bras croisés et ont lancé des initiatives originales. Animaux-Online en a recensé 7 auxquelles vous pouvez participer !

    24 Janvier 2020
  • Confinement et protection animale : les dernières mesures du ministère

    ProtectionDepuis le début du confinement, les associations de protection animale et les refuges se trouvent dans un flou total quant aux déplacements qu'ils ont encore le droit d'effectuer. Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation vient de publier une nouvelle note de service clarifiant la situation.

    03 Avril 2020
  • Refuge saccagé à Montgeron : l’association a besoin d’aide

    ProtectionLe refuge de l’association Animaux sans foyer, à Montgeron, dans l’Essonne, a été saccagé et pillé dans la nuit du 25 décembre. Les animaux sont en état de choc mais saufs. La structure a cependant un besoin urgent d’argent pour réparer les dégâts et sécuriser le site. Une cagnotte en ligne a été ouverte pour récolter les fonds nécessaires.

    03 Janvier 2018
  • Le projet « Rewild » : faire du zoo de Pont-Scorff un sanctuaire

    ProtectionEn décembre dernier, le zoo de Pont-Scorff (Morbihan) a été racheté par Rewild. L’objectif de l’association : relâcher les pensionnaires et transformer les lieux centre de réhabilitation pour des animaux victimes de trafic. Un projet qui déchaîne les passions.

    24 Janvier 2020
  • Caddies et collectes

    ProtectionA l’image de ce qui se fait pour les Restos du cœur, les refuges profitent des opérations «Caddies» organisés par les magasins d’alimentation. Cela remplit les gamelles des animaux, le cœur des clients et les caisses du magasin.

    01 Mai 2019
  • Un chanteur reverse les bénéfices de son disque à la cause animale

    ProtectionMoby, auteur-compositeur de musique électro, a annoncé vouloir reverser tous les profits de son nouvel album à des associations qui luttent pour le droit des animaux.

    05 Mars 2018
  • Une journée mondiale pour mieux connaître les vautours

    ProtectionLa journée mondiale de sensibilisation aux vautours organisée par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) se déroulera le dimanche 2 septembre 2018 à travers la France. C’est l’occasion de partir à la rencontre de ces rapaces nécrophages qui sont l’objet de programmes de réintroduction.

    31 Août 2018
  • La Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans

    ProtectionLe WWF, créé en 1961, suit le déclin accéléré des populations animales sur Terre. Voici quelques conclusions de son dernier rapport 'Planète vivante', auquel ont contribué une cinquantaine d'experts et qui reprend aussi de grandes études scientifiques publiées sur le sujet.

    31 Octobre 2018
  • Bientôt un ministère dédié à la protection animale ?

    ProtectionPamela Anderson, Nathalie Baye, Michel Sardou, Michel Drucker... Un collectif de personnalités et des responsables d'associations réclament un ministère de la protection animale dans une tribune diffusée jeudi sur le site de Libération.

    13 Septembre 2019
  • Devenir bénévole pour défendre les ours

    ProtectionL’association Ferus cherche des bénévoles dans les Pyrénées pour informer et sensibiliser les touristes et les habitants sur la présence de l’ours en France, et créer une dynamique en faveur du plantigrade.

    11 Mai 2017
  • Association Stéphane Lamart : les bénévoles chantent pour leur refuge

    ProtectionFanfan et Stéphan, professionnels de la chanson, ont conçu un CD vendu au profit du refuge des Orphelins de Stéphane Lamart. Les neuf titres sont interprétés par des bénévoles de l’association qui se produiront aux portes ouvertes du refuge le samedi 18 et dimanche 19 mai à Aunay-sur-Odon, dans le Calvados.

    17 Mai 2019
  • Chanee, 20 ans de combat pour sauver les gibbons

    ProtectionDepuis l’âge de 16 ans, Aurélien Brulé, dit Chanee, a consacré sa vie à la sauvegarde du gibbon en Indonésie. Il revient sur son parcours après avoir créé son association, Kalaweit, il y a 20 ans.

    23 Octobre 2018
  • Le piège des contrats aidés

    ProtectionPour la majorité des refuges qui appellent à l’aide, la cause de leur prochaine faillite est la fin des contrats aidés, annoncée par le gouvernement d’Edouard Philippe en juin 2017. Sans personnel, ou désormais recruté à prix d’or, leur fragile équilibre économique s’effondre.

    01 Mai 2019
  • Pau: début du procès des abattoirs de Mauléon

    ProtectionDeux ans et demi après la diffusion d'images choc d'animaux maltraités filmées en caméra cachée par l'association L214, le tribunal correctionnel de Pau juge lundi et mardi des employés et le directeur de l'abattoir de Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques.

    17 Septembre 2018
  • Associations et politiques appellent à la protection des animaux

    ProtectionPlus d'un millier d'organisations de protection animale, ainsi que de nombreuses personnalités, scientifiques et parlementaires de tous bords, ont réclamé dans une tribune 'une relance économique intégrant la protection des animaux et de l'environnement', après la crise sanitaire liée au coronavirus.

    11 Mai 2020
  • Scandales au zoo d’Amnéville : où est la vérité ?

    ProtectionLe zoo d'Amnéville, en Moselle, est au cœur d'une tourmente médiatique. Tout est parti d’une enquête explosive de France Bleu… Depuis, les révélations ne cessent de s’enchaîner. Mais qui croire ? Des spécialistes du monde zoologique nous aident à comprendre les raisons de la descente aux enfers de ce zoo important de la région Est.

    16 Décembre 2019