Mon animal s’est empoisonné, que faire ?


  • Mon animal  s’est empoisonné, que faire ?Photo : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    Nos animaux ne consomment pas que ce qui est dans leur gamelle. Ils croquentet goûtent des produits interdits et finissent parfois en urgence chez le vétérinaire…

    - avec l’aimable collaboration de Jean-Claude Jestin, docteur vétérinaire

    Chez le chien, les causes d’empoisonnement ou d’intoxication sont nombreuses. Souvent, on retrouve la gourmandise et la curiosité du glouton qui avale tout ce qu’il trouve. Parfois, c’est une erreur de son propriétaire qui, en croyant bien faire, lui donne un traitement inadapté. Plus rarement, un acte criminel en est la cause…

    il s’agit d’un acte de malveillance

    Les causes : L’empoisonnement d’un animal de compagnie expose à des poursuites judiciaires, mais cela n’empêche pas certaines personnes mal intentionnées de passer à l’acte. Elles utilisent alors un produit facile à trouver dans le commerce comme un raticide ou encore un produit antilimace qu’elles placent dans une boulette de viande. Ces produits provoquent des hémorragies pour le premier et des troubles digestifs, respiratoires et neurologiques pour le second. Ils sont potentiellement mortels sans une prise en charge immédiate du vétérinaire.

    A lire aussi :  Des produits d’intérieur toxiques pour les chats

    Les signes qui doivent alerter : Les signes diffèrent selon le produit que l’animal a absorbé. Par exemple, le méthiocarbe (un antilimace puissant) provoque une hypersalivation, des vomissements, des diarrhées, des troubles respiratoires et des convulsions avant le décès. Si c’est du métaldéhyde qui a été avalé, le chien salive beaucoup, rencontre des difficultés pour respirer, enchaîne les convulsions et peut même présenter une diarrhée verdâtre nauséabonde. Avec un raticide (un anticoagulant), tout dépend de la dose absorbée, du poids du chien et enfin, s’il s’agit d’une prise unique ou répétée. La présence de sang dans les urines, dans les selles, des gencives qui saignent, etc. sont autant de signes parlants, mais parfois, le chien a juste l’air fatigué, présente des troubles respiratoires, des douleurs et/ou des difficultés pour se déplacer.

    Comment réagir ? Au moindre doute, le chien doit être montré d’urgence au vétérinaire. Une prise de sang permet de mettre en évidence un trouble de la coagulation (s’il s’agit d’un raticide), de donner un antidote et même de réaliser une transfusion sanguine si les pertes sanguines ont été importantes. Avec les antilimaces, la réanimation est plus compliquée car certains organes vitaux (reins, foie, etc.) ont pu être partiellement ou totalement détruits.

    Peut-on prévenir ? On n’est malheureusement pas à l’abri d’une personne malveillante. On peut néanmoins limiter les risques en évitant de laisser son chien sortir seul de chez soi, en l’éduquant pour qu’il se comporte le mieux possible (ni aboiements intempestifs, ni intimidation des passants), en l’éduquant pour qu’il n’accepte pas de nourriture d’un étranger, en le rentrant à l’intérieur de la maison en son absence, en particulier si d’autres cas d’intoxications ont été signalés dans le secteur, etc.

    Il s’agit d’une erreur canine ou humaine

    Les causes : Le chien chaparde de la nourriture toxique pour lui (comme du chocolat ou une viande en sauce à l’ail, par exemple) ou consomme des médicaments à usage humain mais qui traînaient sur votre table – il vous voit en prendre tous les jours, alors forcément, ça le motive ! – ou encore croque une plante d’intérieur ou d’extérieur, lape de l’eau dans un ruisseau pollué par des produits phytosanitaires ou par l’assainissement collectif, etc. Autre erreur possible et imputable à son maître cette fois : croyant bien faire alors que son chien a mal ou a de la fièvre, il donne un médicament à usage humain (antalgique, antifièvre, etc.), hélas toxique pour un chien. Parfois encore, le maître utilise bien un produit pour chien, mais pas du tout adapté à l’âge de l’animal, à son état physiologique (femelle gestante par exemple) ou à son poids.

    A lire aussi : 10 poisons à tenir loin de la portée de nos chats et chiens

    Les signes qui doivent alerter : Les signes peuvent être très variables car ils dépendent de ce que le chien a avalé. Si c’est du chocolat par exemple, tout commence par des vomissements et des diarrhées avant la survenue de convulsions et de troubles du rythme cardiaque en cas de forte consommation. Avec une sauce à l’ail, aux oignons ou aux échalotes, les dérivés soufrés entraînent une destruction des globules rouges. Dans les jours qui suivent, le chien n’a plus d’appétit, est faible, vomit, présente une diarrhée, une accélération de sa fréquence cardiaque et des urines foncées. Avec les plantes, les symptômes dépendent des molécules toxiques qu’elles renferment, mais les vétérinaires conseillent d’évoquer ce diagnostic à chaque fois qu’un chien a un comportement « bizarre » : s’il essaie de vomir sans succès, salive beaucoup, vacille comme s’il était ivre, tremble de tous ses membres, convulse, est anormalement agressif (peut-être souffre-t-il). Idem s’il vomit beaucoup, s’il présente des vomissements sanglants, une hypersalivation, une fréquence cardiaque ou respiratoire accélérée, une certaine agitation, des tremblements, voire si vous le trouvez couché sur le côté et haletant ou déjà dans le coma. Pensez enfin à regarder autour de vous car un emballage de médicament déchiqueté, un produit ménager ouvert ou renversé, une plante grignotée, etc., peuvent vous mettre sur la piste.

    Comment réagir ? Dans le doute, partez du principe que c’est une urgence vétérinaire et appelez le vôtre pour le prévenir de votre arrivée imminente. Si vous avez trouvé du vomi contenant des débris, des boîtes de médicaments déchiquetées, etc., apportez ces indices au vétérinaire pour l’aider à affiner son diagnostic. Si vous trouvez votre chien inconscient et qu’il ne respire plus, tirez sur sa langue car cette manœuvre peut l’aider à faire repartir sa respiration (à défaut, débutez le massage cardiaque externe en appuyant sur son thorax au rythme d’une pression par seconde).

    Peut-on prévenir ? Comme pour un enfant, ne laissez rien traîner de dangereux : médicaments, produits ménagers, de bricolage, de jardinage, l’antigel voiture, etc., doivent être dans des placards fermés. A la cuisine, ne laissez pas d’aliments tentants à sa portée et fermez bien vos poubelles. Si vous aimez les plantes vertes, ne plantez plus de variétés à risque pour votre chien (ficus, laurier rose, philodendron, pommier d’amour, etc.) et n’utilisez plus de produit phytosanitaire. En promenade, emportez une gamelle pliante et de l’eau du robinet pour lui éviter de boire n’importe où. Enfin, ne jouez pas aux apprentis sorciers en lui donnant des médicaments humains ou des produits destinés à un autre animal.

    A lire aussi : L’herbe à chat : quels sont ses véritables effets ?

    Le lait aggrave l’intoxication
    Avant d’aller chez le vétérinaire, n’administrez aucun médicament. Ne donnez pas non plus
    à boire ou à manger pour le cas où une intervention chirurgicale serait nécessaire, car il est préférable qu’il soit à jeun. Et surtout pas de lait car, en cas d’ingestion d’un toxique soluble dans la graisse, c’est le meilleur moyen pour que l’empoisonnement empire.

    Autres articles à lire

  • Les bienfaits de l'acupuncture pour nos animaux de compagnie

    ChiensChiens ou chats hyperactifs, apathiques, arthrosiques, épileptiques… Leurs maîtres peuvent avoir recours à l'acupuncture pour éviter une surmédication de leur animal de compagnie. Une méthode douce et efficace.

    04 Mars 2016
  • Surpoids : les racines du mal

    ChiensÉducation, élevage, génétique, maladies… Les causes de surpoids sont nombreuses. Encore faut-il que les maîtres prennent conscience du problème.

    05 Juillet 2017
  • 10 poisons à tenir loin de la portée de nos chats et chiens

    ChiensNos maisons, nos jardins ne sont pas aussi sûrs que nous l’espérons. Sans le vouloir ou par négligence, nous mettons sous le nez de nos compagnons des tentations toxiques.

    13 Août 2018
  • Vaccins : mieux vaut prévenir que guérir

    ChiensUn vaccin n’a d’intérêt que s’il permet à votre animal d’échapper à une maladie infectieuse à laquelle il est exposé. Les risques évoluant en fonction de divers critères, le vétérinaire reste le meilleur interlocuteur pour décider, avec vous, de la stratégie la plus efficace.

    20 Décembre 2015
  • Coronavirus : Chiens de refuge confinés : quelles conséquences ?

    ChiensImposé depuis mardi 17 mars, le confinement à domicile de tous les Français touchera aussi, par ricochet, les chiens de refuge, puisqu’il y aura moins de bénévoles pour les sortir de leur box. Quelles seront les conséquences ? Y a-t-il des solutions ?

    19 Mars 2020
  • Une nouvelle étude alerte sur les régimes à base de viande crue

    ChiensManger cru, c'est fréquent chez les chats et les chiens mais pas sans risque : outre sa dose de viande quotidienne, Médor risque bien d'ingurgiter (mais aussi de transmettre) de nombreuses bactéries, dont certaines résistantes aux antibiotiques, selon une nouvelle étude Suisse.

    16 Octobre 2019
  • Mon chien peut-il avoir de l’arthrose ?

    ChiensIl rechigne lors de la promenade, boîte, met du temps à se lever au réveil, couine quand on le touche à certains endroits… et si c'était de l'arthrose ?

    09 Novembre 2018
  • Et si c'était une urgence?

    ChiensQuand notre petit compagnon montre des signes de maladie ou de faiblesse, difficile de savoir si cela va passer, s’il peut attendre le rendez-vous vétérinaire ou si c’est une urgence. Pourtant, certains comportements ou symptômes peuvent nous mettre sur la voie…

    05 Décembre 2016
  • Pourquoi faire vacciner son animal contre la rage ?

    ChiensChaque année, à l’occasion du rappel des vaccinations, le propriétaire d’un animal domestique qui ne voyage pas peut légitimement se poser la question de l’opportunité de faire vacciner son animal contre la rage alors que notre territoire est déclaré exempt de cette maladie très contagieuse.

    21 Juin 2016
  • Boules, nodules, tumeurs cutanées… C'est quoi ?

    ChiensRien ne ressemble plus à une excroissance sur la peau qu’une autre excroissance sur la peau ! C’est pourquoi avant de la mettre sur le compte d’une inoffensive verrue, mieux vaut demander l’avis du vétérinaire, conseille Animaux-online.

    19 Janvier 2016
  • Le faire mincir avant une opération, c’est utile ?

    ChiensVotre chien est en surpoids et il doit passer sur la table d'opération pour améliorer son état de santé. C'est une raison pour le mettre au régime quelques jours avant l'intervention. Animaux-online vous donne les détails de cette précaution post-opératoire..

    17 Novembre 2015
  • Mon animal vomit, est-ce grave?

    ChiensQui ne s’est jamais inquiété de voir son chien ou son chat vomir? Toute la question est de différencier un simple incident d’une pathologie nécessitant un avis vétérinaire.

    23 Août 2016
  • Attention, les chenilles processionnaires sont de retour

    ChiensAlors que le printemps s’annonce timidement, les chenilles processionnaires ont déjà entamé la descente des pins pour s’enfouir dans le sol : une période à risque pour les hommes comme pour les animaux, confrontés aux redoutables poils urticants de cet insecte.

    20 Mars 2018
  • Il a de la fièvre, dois-je m'inquiéter ?

    ChiensLa fièvre est un symptôme à prendre au sérieux car, comme chez l’humain, elle annonce toujours que quelque chose ne tourne pas rond. Quoi ? Là est toute la question ! Animaux-online vous éclaire sur ce sujet brûlant.

    31 Décembre 2015
  • Les soigner autrement

    ChiensL’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie, vous connaissez – et vous avez sans doute vous-même déjà testé. Mais savez-vous que ces approches peuvent également faire des miracles sur nos animaux? Depuis quelques années, les pratiques vétérinaires alternatives et naturelles suscitent un engouement grandissant.

    01 Avril 2017
  • Comment bien bander son animal ?

    ChiensUn bon bandage maintient la compresse et protège la blessure. Pensez à museler votre chien pour éviter les risques de morsures. Suivez les conseils de Dany et Patrice Boudot du Centre de formation cyno-aquatique et de secourisme de la Meuse Terre-neuve 55 pour effectuer des bandages au poil..

    17 Juin 2016
  • Santé : les labradors victimes de leur succès…

    ChiensD’après une nouvelle étude, le labrador rencontrerait des problèmes de santé causés par son succès. Plus étonnant, le labrador chocolat, encore plus prisé, serait davantage sujet aux otites et aux problèmes de peau. Cela s'expliquerait par la perte de diversité génétique.

    24 Octobre 2018
  • Peut-il avoir une cataracte ?

    ChiensSi les yeux de votre animal deviennent blanchâtres, c'est très certainement le signe d'une cataracte. Qu'est-ce que c'est, et comment la soigner ?

    26 Octobre 2018
  • Les tiques en hiver : elles ne disparaissent pas tout à fait !

    ChiensPendant l’hiver, on se méfie moins des parasites externes pouvant menacer les chiens, les chats et parfois l’Homme ! C’est le cas avec les tiques, dont beaucoup de propriétaires d’animaux ne se méfient pas avant le printemps. Le risque est-il cependant nul en hiver ? Pas si sûr...

    08 Décembre 2019
  • Décès d’un chien de traîneau sur la course de l’Iditarod

    ChiensC’est en participant à cette course de chiens de traîneau que Nash est mort, percuté par la motoneige d’un homme qui la conduisait en état d’ébriété. Les organisateurs de l’Iditarod, en Alaska, ont dépêché des secours, mais il était déjà trop tard pour l’athlète canin.

    14 Mars 2016