Comment agir pour la protection des mammifères marins ?


  • Comment agir pour la protection des mammifères marins ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Alors que la Journée internationale de la baleine vient d’avoir lieu, le 19 février, Sandra Guyomard, présidente de l’association Réseau-Cétacés, nous parle plus en détail de l’importance de sensibiliser le public à la condition des cétacés et aux actions que l’on peut mener à son échelle.

    Signer des pétitions

    L’association Réseau-Cétacés mène différentes actions. « Nos opérations "phares" sont de vastes campagnes de sensibilisation à la condition des cétacés captifs qui ne sont pas heureux en bassin et souffrent. Vous pouvez signer la pétition «  Les cétacés et la captivité » sur le site de l’association », informe Sandra Guyomard. Ils luttent également contre le massacre des dauphins au Japon qui dure 7 mois dans l’année. « L’année dernière, nous sommes partis au Japon pour documenter ces chasses. Depuis, on essaye de mobiliser l’opinion publique sur ce qui se passe là-bas. Nous sommes également sur le point de lancer une campagne de protection des océans, car protéger les cétacés, c’est bien, mais protéger leur environnement, c’est aussi primordial », détaille-t-elle.

    À lire aussi :  SeaWorld condamné à 4 millions de dollars d'amende

    « Concernant les baleines, elles souffrent déjà de la pollution, du réchauffement climatique, des captures accidentelles… Compte tenu de tout ça, on aimerait bien que la chasse s’arrête. On est là pour rappeler que 3 pays – le Japon, la Norvège et l’Islande – continuent de chasser la baleine. Aujourd’hui, nous nous concentrons plus sur le Japon, car il a récemment quitté la Commission baleinière internationale », explique la présidente. Une pétition pour l’interdiction de la chasse à la baleine au Japon a donc été lancée et sera remise à l’ambassadeur du Japon en France et également au gouvernement français. « Il a toujours protégé les baleines et on aimerait qu’il nous aide à plaider leur cause. »

    Boycotter les delphinariums

    Réseau-Cétacés explique que plus de 2 000 cétacés sont aujourd’hui détenus dans près de 350 delphinariums à travers le monde. L’approvisionnement des bassins se fait en partie lors de la chasse qui se déroule au Japon. « De septembre à mars, les bateaux partent en mer, rabattent les dauphins sur le rivage – en créant des murs d’ondes sonores – et sont rapidement massacrés de manière à être vendus sur les étals. Pour l’avoir vu de nos propres yeux, les cétacés livrent une bataille pour leur vie et c’est vraiment dramatique », déplore Sandra Guyomard.

    À lire aussi : La reproduction des dauphins en captivité n'est pas interdite

    Cependant, en fonction de l’espèce capturée ce jour-là, des soigneurs de delphinarium peuvent venir sélectionner des animaux pour ensuite les exporter aux quatre coins du monde. « Ce qui est beaucoup plus rentable que le commerce alimentaire, qui est marginal, car peu de Japonais mangent de la chair de dauphin. Il est évident que sans les achats des delphinariums, cette chasse ne survivrait pas. Si on veut que ce massacre s’arrête, il faut absolument arrêter d’acheter des billets pour les delphinariums », affirme-t-elle.

    Devenez bénévoles !

    Les associations sont en quête permanente de bénévoles. Elles recherchent aussi bien des profils « lambda » que des profils « pointus ». « On a autant besoin de quelqu’un qui va nous aider à distribuer de la documentation que de personnes qui vont pouvoir aider sur les réseaux sociaux ou pour le site internet. Et évidemment, les associations ont toujours besoin d’argent pour financer les actions ».

    Selon les projets, le Réseau-Cétacés est, par exemple, partenaire de Sea Shepherd, Orques sans frontières, Mon École Ma Baleine, ou encore du Dolphin Project, une association américaine dirigée par l’ancien dresseur de Flipper le dauphin, qui agit quotidiennement au Japon pendant les massacres des cétacés.

    3 actions pour préserver l’environnement des cétacés

    • Choisir le poisson que l’on consomme en encourageant la pêche durable et en consommant les poissons les moins menacés. Les cétacés ne seront alors plus privés de leurs propres ressources alimentaires et les captures accidentelles diminueront.
    • Gérer efficacement ses déchets en les diminuant et en les jetant dans les endroits prévus à cet effet afin qu’ils ne se retrouvent pas dans la mer.
    • Les fléaux des océans sont les microplastiques qui ne sont pas filtrés par les systèmes d'épuration des eaux usées et finissent donc directement dans nos rivières, fleuves et océans… Or, ils sont présents en grande quantité dans nos cosmétiques et produits ménagers. La clé ? Bien lire les étiquettes afin d’éviter les substances signalées par les symboles PE, PP, PEG (suivi d’un nombre), PMMA et PET. Ou alors, fabriquez-les vous-même !

    À lire aussi :  Indonésie : un cachalot retrouvé avec 6 kg de plastique dans le ventre


    Autres articles à lire

  • De faux œufs de tortue équipés d’un GPS pour lutter contre le trafic

    Faune sauvageIl fallait y penser ! Des chercheurs américano-britanniques ont développé de faux œufs de tortues marines contenant un GPS afin de pouvoir suivre les trafiquants. Explications.

    09 Octobre 2020
  • Journée mondiale des océans : comment lutter contre le plastique ?

    Faune sauvageVendredi 8 juin est une journée internationale de sensibilisation au sort des océans. Cette année, elle est centrée sur le thème de la pollution plastique, qui tue 1 million d'oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins par an.

    08 Juin 2018
  • Images rares d’orques jouant avec… Leur nourriture

    Faune sauvageDes chercheurs en biologie marine ont réussi à filmer un petit groupe d’orques en train de ' jouer ' avec des tortues vertes. Or, cet animal fait partie de leur alimentation.

    23 Septembre 2018
  • Êtes-vous incollable sur les requins ?

    Faune sauvageEn avril dernier, un requin a été observé dans un port de Marseille. Et de nouveau, c’est la panique ! Pourtant les requins ont bien plus à craindre de l’homme que nous de lui. Petit point sur les squales…

    25 Septembre 2020
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Abysses : découverte de 3 nouvelles espèces de poissons-limaces

    Faune sauvageDes chercheurs britanniques ont découvert trois nouvelles espèces de poissons situées à 7500 m sous la surface de l’océan Pacifique. Ils ne possèdent ni écailles, ni arêtes !

    18 Septembre 2018
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Une espèce de baleine filmée pour la première fois

    Faune sauvageDes chercheurs ont réussi à faire la première vidéo en mer de baleines à bec de True, des cétacés des profondeurs océaniques, peu connus et rarement observés.

    09 Mars 2017
  • La sexualité de nos animaux 44/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui, une question de taille(s)...

    15 Mai 2016
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • La tortue « Tirelire » n’a pas survécu

    Faune sauvageLa tortue marine thaïlandaise surnommée Tirelire pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte à la suite de complications pendant l’opération visant à extraire les 5 kg de pièces de son corps.

    21 Mars 2017
  • Océans : baissons le son !

    Faune sauvageLa pollution sonore des océans causée par les activités humaines ne cesse d’augmenter ces dernières années, engendrant une menace supplémentaire sur la faune marine, et particulièrement les cétacés, qui ne parviennent plus à communiquer.

    22 Mars 2019
  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail

    Faune sauvageClassé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    19 Avril 2018
  • Prises accidentelles de dauphins : les nouvelles recommandations

    Faune sauvageLe Conseil international pour l'Exploration de la mer (Ciem) a recommandé de nouvelles mesures pour limiter les prises accidentelles de dauphins dans les eaux européennes, jugeant les demandes des ONG 'dans l'ensemble adaptées' pour mieux protéger ces cétacés.

    28 Mai 2020
  • Dans l’Arctique canadien avec la licorne de mer

    Faune sauvageDe tous les cétacés, le narval est celui qui a sollicité le plus l’imagination des scientifiques. À quoi donc servait sa corne torsadée, cette unique défense, apanage des mâles, à quelques exceptions près ? Un mystère en partie résolu…

    08 Janvier 2018
  • Tortues : naissances exceptionnelles sur une plage de l'Hérault

    Faune sauvageC’est une première en France : une soixantaine d’œufs de tortues caouannes ont éclos sur une plage de l’Hérault. Comment se sont déroulées ces naissances ? Que signifient-elles pour l’espèce ? On vous explique tout !

    16 Octobre 2018
  • Observez les phoques moines grâce à Youtube

    Faune sauvageCette espèce très menacée et difficile à observer, est désormais placée sous la surveillance de caméras installées sur une plage d’Hawaï. Ce dispositif, relayé sur Youtube, permet à la fois de contribuer à la protection de l’animal et de découvrir ces mammifères.

    18 Juillet 2017
  • La raie Mobula : protégez-la !

    Faune sauvageVous avez dit raie mobula ? C'est elle, sa voilure et son gigantisme sont connus des plongeurs qui ont eu la chance de nager avec ces splendeurs des mers tropicales. L'association Longitude 181 Nature lance une bouteille à la mer sur le net pour que cette population sous-marine continue d'émerveiller les yeux qui les observent derrière leur masque de plongée parmi les coraux.

    18 Mars 2016
  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?

    Faune sauvageLe gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    11 Décembre 2019
  • Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond.

    Faune sauvageLe fait que les tortues mangent du plastique ne peut pas être expliqué par le simple fait qu’elles le confondraient avec leur nourriture. Des chercheurs ont découvert que leur odorat était grandement impliqué dans ce comportement. Explications.

    13 Mars 2020