Des associations luttent contre l’extermination des chiens en Roumanie


  • Des associations luttent contre l’extermination des chiens en RoumaniePhoto : Val Reiyel
  • Protection/ Abandons

    Il ne fait pas bon être un chien errant en Roumanie… Fort heureusement, des associations françaises et des refuges roumains consacrent leur énergie au sauvetage de ces animaux.

    Depuis les années 1980, en Roumanie, les populations ont été obligées de partir des campagnes pour emménager dans des tours interdites aux chiens appelées « blocs ». Résultat, beaucoup de toutous se sont retrouvés dans les rues, formant des meutes et se reproduisant de manière anarchique. Les chiens errants en Roumanie sont aujourd’hui un vrai problème. Cependant, au lieu de mener des campagnes de stérilisation pour endiguer le phénomène, le gouvernement paye ce qu’on appelle des « dogcatchers » afin d'attraper les chiens pour les massacrer ou les jeter dans des fourrières. En France, de petites associations se battent pour aider les refuges de fortune qui accueillent, sans moyens, les chiens roumains. C’est le cas de l’association Mukitza, créée en 2009.

    Une campagne d’extermination

    « Il y a 3-4 ans, il y avait jusqu’à 50 000 chiens errants à Bucarest et en périphérie », explique Corinne Mahistre, présidente de Mukitza. Une campagne d’extermination a alors commencé ». La moitié a été tuée, l’autre sauvée grâce à l'intervention des ONG étrangères. « La priorité des maires est de faire disparaître les chiens des villes. Lorsque les fourrières sont surchargées, les chiens sont euthanasiés, et pas de manière douce. Ce sont de vrais camps de la mort ». Corinne Mahistra explique que les Roumains n’ont pas la même sensibilité. « Pour la plupart, le chien n’est qu’un outil. »

    Mukitza vient en aide à plusieurs refuges roumains (mais aussi serbes) en leur apportant des aides alimentaires, médicales et matérielles, mais surtout en réalisant des adoptions. Depuis 2009, plus de 5 000 chiens ont trouvé un nouveau foyer grâce à elle. L’objectif principal est de les sortir le plus vite possible de cet enfer. « Leurs conditions de vie sont dramatiques. Entre le climat, les maladies, la malnutrition… il y a beaucoup de mortalité », regrette la présidente.

    Une chaîne aux multiples maillons

    Animaux-Online a rencontré Val Reiyel, auteure, comédienne, scénariste et militante de la cause animale, notamment à travers cette association. Elle en a eu connaissance par l’intermédiaire de sa grande sœur. Ensemble, elles font le voyage Paris-Bucarest plusieurs fois par an afin de rapatrier des chiens roumains qui ont été adoptés en France, en Suisse ou en Belgique, par exemple. « On est juste un tout petit maillon de la chaîne, et c’est ça qui est intéressant », explique-t-elle.

    C’est dans le but d’ouvrir les enfants au respect des animaux que Val Reiyel a écrit son premier roman jeunesse : Irineï et le grand esprit du mammouth (Editions Slalom). Inspiré d’une vraie découverte scientifique, il raconte l’histoire de Irineï, un jeune chaman sibérien de 12 ans. Alors que des paléontologues américains ont extrait du sol gelé une femelle mammouth parfaitement conservée, ils découvrent à Los Angeles que son cœur bat toujours ainsi que celui du bébé qu’elle porte… Irineï est la clé de ce miracle, et compte bien faire tout ce qui est en son pouvoir pour les sauver. 

    « On découvre qu’en Roumanie, où les chiens sont massacrés par les gens payés par le gouvernement, il y a des gens qui se battent vraiment pour monter des refuges avec rien, comme celui d'Alina et Anda, à côté de Bucarest. Ils vont récupérer les chiens dans les rues avant que les dogcatchers arrivent ». Val Reiyel les considère un peu comme des rebelles qui se battent contre leur gouvernement. « Il y a une femme que je vois souvent, elle vient nous amener des chiens. Elle en a 300 et pourtant, elle n’a rien ! Il y a des gens qui l’aident, mais bon, les chiens n’ont pas grand-chose à manger. Seulement, s’ils restent dans la rue, ils se font ramasser par les dogcatchers... », déplore-t-elle.

    Un long voyage

    À chaque voyage, les deux sœurs ne peuvent ramener que 8 chiens (4 par personne). « Ils ne sont pas pris au hasard, par contre. Sur le site de l’association, il y a un catalogue, avec des fiches de chiens. Les personnes réservent celui qu’ils veulent et ce sont ceux-là qui sont ramenés après avoir été vaccinés et stérilisés, et avec des passeports… Tout est en règle », précise l’écrivaine. Démarre alors un long voyage pour ces animaux.

    copyrightVal Reiyel et sa sœur emmènent avec elles les cages en Roumanie ou en Serbie. Pour ces chiens, commence alors le voyage vers leur nouvelle famille.

    Les chiens qu’elles récupèrent à l’aéroport de Bucarest ont parfois fait plus de 8 heures de route. « Quelquefois, les gens des refuges ne viennent pas eux-mêmes. Ce sont des « pet-taxis » qui s’occupent de conduire l’animal. Après, nous, on les fait embarquer et on les récupère à l’aéroport de Roissy, où les familles les attendent », détaille Val Reiyel. Parfois, ces chiens sont vraiment terrorisés. Et de l’autre côté, il y a ces familles qui ont pu attendre un mois ou deux avant de voir leur animal et, à la rencontre, c’est incroyable. Déjà, tout le monde pleure et souvent, les chiens changent de comportement. Ils sentent qu’il se passe un truc : on leur donne à boire, à manger, on les caresse… »

    Val Reiyel

    Miwa a été ramenée de Budapest en décembre 2018 (les chiens venaient cette fois-ci de Serbie)

    Mais le voyage n’est pas encore fini. Car leur nouveau maître habite parfois au sud de la France, en Suisse ou en Belgique. Les chiens peuvent également venir par camion de la Roumanie et là, ce sont plus de 48 heures de route qui les attendent. « À chaque fois, je me demande bien ce qui doit se passer dans la tête de ces pauvres chiens. Nous, on sait que c’est pour leur bonheur, mais eux, ils ne le savent pas encore (rires) ».

    D’autres associations travaillent également au sauvetage de chiens roumains :

    À lire aussi :

    Cirques : la Roumanie interdit les animaux sauvages

    J’ai trouvé un chien errant, que dois-je faire ?


    Autres articles à lire

  • Coronavirus : les refuges ferment leurs portes

    ProtectionLa SPA, la Confédération nationale Défense de l’Animal et de nombreuses petites associations ont annoncé la fermeture des portes de leurs établissements, pour répondre aux directives de confinement du gouvernement dans le cadre de l’épidémie du coronavirus Sars-Covid-2. Toutefois, tout est mis en œuvre pour assurer les soins aux animaux recueillis.

    16 Mars 2020
  • Chiens et chats errants, les oubliés de la pandémie

    ProtectionAu pied de l'Acropole, des dizaines de chats errants se précipitent sur les croquettes déversées par une bénévole dans les allées désertes d'Athènes. Avec le confinement généralisé, chiens et chats des rues souffrent souvent de la faim et de l'oubli, victimes indirectes de la pandémie.

    09 Avril 2020
  • Coronavirus : La SPA redoute une vague d’abandons

    ProtectionMaisons SPA et dispensaires, à l'instar de toutes les associations de protection animale, en conformité au plan d'action Covid-19 du gouvernement, redoutent une vague d'abandons.

    16 Mars 2020
  • Refuges : quelle aide êtes-vous prêt à apporter ?

    ProtectionDu temps, du matériel, des compétences, de l'argent… Une heure, un jour, tous les jours ? On a tous envie ou eu envie d'aider les associations et les refuges qui recueillent les animaux. Mais les obstacles se dressent souvent sur notre bonne intention. Répondez à notre petit sondage afin de dresser le portrait de la solidarité dans le monde animal.

    21 Février 2019
  • Pakistan : chats, chiens ou lapins, victimes indirectes du coronavirus

    ProtectionIls étaient entreposés dans des conditions misérables et n'ont pas été nourris du fait du confinement des villes. Au Pakistan, des centaines de chatons, chiots et autres lapins sont devenus les victimes indirectes du nouveau coronavirus.

    07 Avril 2020
  • Les abandons de l’été : des chiffres en hausse

    ProtectionCet été, les refuges sont débordés par les abandons, de chats et de chiens. Les refuges ne savent plus où donner de la tête pour accueillir ceux dont les maîtres ne veulent plus peu avant de partir en vacances. Plus nombreux que les chiens dans les foyers des Français, les chats sont aussi plus nombreux à être abandonnés. Une raison de plus pour aller adopter avant la rentrée et faire de la place à tous ces laissés-pour-compte de l’été…

    18 Août 2015
  • Confinés, les Britanniques continuent d'adopter des animaux

    ProtectionBloqués chez eux, les Britanniques se tournent vers leur passion favorite: les animaux. Les demandes d'adoption de chiens et chats affluent vers les refuges, au point que certains mettent garde contre toute décision précipitée.

    09 Avril 2020
  • La solidarité au secours des refuges

    ProtectionBaisse des adoptions, hausse des abandons, fin des contrats aidés… les refuges qui accueillent les animaux font face à une situation inédite. Pour les aider à trouver l’aide bénévole dont ils ont besoin, la plateforme Solidarité-refuges met en relation les refuges avec les particuliers mais aussi les entreprises qui veulent aider les animaux.

    13 Septembre 2018
  • Les amoureux des bêtes n'oublient pas les chiens et chats des refuges

    ProtectionIls n'auront pas de cadeaux au pied du sapin mais une couverture neuve, de la nourriture enrichie ou une nouvelle niche. Les amoureux des bêtes n'oublient pas les chiens et chats des refuges à Noël, les associations de protection animale se félicitant d'un pic des dons enfin d'année.

    23 Décembre 2018
  • Une campagne saisissante contre l'abandon

    ProtectionLa vidéo de la nouvelle campagne contre l’abandon de la Fondation 30 Millions d’amis est parue. Un film saisissant pour dénoncer un acte d’une cruauté inouie à l’occasion des départs en vacances prochains.

    15 Juin 2017
  • Coronavirus : Les associations se mobilisent contre l'abandon

    ProtectionDepuis qu’un chien a été testé « faiblement positif » au Covid-19 à Hong Kong, sans en avoir développé de symptômes, les propriétaires d’animaux craignent que les chiens et chats transmettent le coronavirus à l’homme. Face à ces inquiétudes, les associations de protection animale s’organisent pour faire face à une éventuelle vague d’abandons.

    25 Mars 2020
  • Les animaux abandonnés ont aussi droit à leur Noël

    ProtectionLa SPA célèbre le Noël des animaux avec un refuge éphémère installé à Paris, place de la République, ce week-end. Le but, leur offrir en cette fin d’année une nouvelle famille pour les accueillir.

    05 Décembre 2017
  • De superbes photos pour l’adoption des chats noirs

    ProtectionDans les refuges, les chats noirs ont encore plus de mal à se faire adopter. Pour les aider, une photographe américaine a réalisé une série de magnifiques portraits de félins au poil sombre.

    31 Octobre 2017
  • La Fondation 30 Millions d’Amis lance sa campagne d’appels aux dons

    ProtectionAfin de pouvoir apporter une aide substantielle aux refuges et associations, la Fondation 30 Millions d’amis fait appel, comme chaque année, à la générosité de tous. A l’entrée de l’hiver, cette campagne permet de faire face aux dépenses supplémentaires engendrées par les conditions climatiques plus rudes.

    10 Décembre 2018
  • L’identification n’est pas indispensable pour un Français sur trois

    ProtectionSi l’identification de son chien ou de son chat est obligatoire en France, elle n’est pourtant pas systématique. Une grande enquête réalisée par TNS-Sofres avec le Fichier national d’identification des carnivores (I-Cad) fait le point sur le sentiment des propriétaires d’animaux sur cette obligation.

    05 Octobre 2016
  • La Fondation 30 millions d’amis verse 1,3 million d’euros aux refuges

    ProtectionSoins vétérinaires, nourriture, travaux… La Fondation 30 Millions d’Amis a versé cet été 1 341 931 euros à 219 refuges répartis sur toute la France, pour venir en aide aux animaux abandonnés accueillis dans des établissements en difficulté.

    08 Août 2018
  • Lutte contre l'abandon : je signe la charte du maître responsable

    ProtectionNouveauÀ l’occasion de la deuxième Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie qui se déroulera le 27 juin, Animaux-Online et l’association Solidarité-Animal vous encouragent à signer la charte du maître responsable.

    03 Juin 2020
  • Les chats : premières victimes de l’abandon dans notre pays

    ProtectionChaque année, c’est par dizaine de milliers que les chats errants, perdus ou libres sont ramassés par les services de capture municipaux. Mais tous ne sont pas transmis aux refuges en vue d’une adoption. 4 sur 10, en métropole, seront euthanasiés, plus de 9 sur 10 pour les territoires d’outre-mer…

    01 Juin 2019
  • L’association Stéphane Lamart ouvre son premier refuge

    ProtectionA partir de mai, employés et bénévoles du refuge des Orphelins, en Normandie, seront près à accueillir une cinquantaine de chiens pour leur offrir un meilleur cadre de vie et la perspective d’un nouveau foyer.

    06 Avril 2017
  • J-7 avant la Journée mondiale contre les abandons

    ProtectionDans une semaine, nous dirons tous ensemble Stop à l'abandon des animaux de compagnie. Cette première journée mondiale de lutte contre l'abandon a été créée par solidarite-refuges et animaux-online pour dénoncer cette tragédie qui se déroule chaque année sous nos yeux. Rejoignez-nous dans ce combat et mobilisez-vous !

    22 Juin 2019