L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?


  • L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?Photo : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Si elle existe déjà en médecine humaine, la télémédecine ou médecine numérique n’en est qu’à ses balbutiements dans le domaine vétérinaire. Mais des initiatives individuelles émergent qui assurent une prise en charge médicale à distance de nos animaux.

    Soigner Cookie depuis son ordinateur ? La question n’est plus impensabe aujour­d’hui et des expériences existent déjà. Qu’on l’appelle e-santé, télémédecine, médecine connectée…, cette pratique encore peu encadrée se rapporte à la médecine qui englobe les consultations à distance par l’intermédiaire de questions posées par courriel ou sur un site Internet à un vétérinaire qui peut se trouver à l’autre bout du globe !

    La médecine humaine avait déjà commencé à réfléchir à la télémédecine et à la formaliser dès la fin des années 1990 (l’Organisation mondiale de la santé en a donné une définition officielle en 1997 et la France a légiféré sur sa mise en application dès 2009). La technologie s’applique aujourd’hui à quatre grands domaines (la consultation, l’expertise, la surveillance et l’assistance) qui pourraient bien, et le sont déjà pour certains, être transposés à la médecine vétérinaire.
    Appliquée à nos animaux de compagnie, cette médecine « con­nectée » pose bien sûr la question de la fiabilité des dispositifs technologiques utilisés pour recueillir les données de santé. Comme, par exemple, les colliers connectés qui enregistrent l’activité, le sommeil de son animal… Les moyens techniques eux-mêmes sont concernés, et notamment l’infaillibilité des messageries électroniques par lesquelles transitent les résultats d’examens par exemple. Le recours à des messageries sécurisées et la mise en ligne de sites spécialisés sont de nature à étouffer les inquiétudes qui com­mencent à poindre.

    Aujourd’hui, les applications sur nos animaux de compagnie de la médecine à distance restent limitées, il faut bien l’avouer, et notre pays n’est pas le plus en avance dans le domaine, même si le potentiel de développement est important, si l’on en croit les spécialistes, tout simplement parce que la génération ultra-connectée des 18-35 ans pousse à la roue.

    Des normes paramétrées

    D’ores et déjà, ce sont les capteurs intelligents d’activité qui semblent décoller. Fixés sur le collier du chien, ils permettent d’avoir une idée assez précise du niveau d’activité d’un animal, de ses temps de repos et de leur durée. Si l’animal sort des normes admises pour sa race et son âge, une alerte peut être envoyée à son propriétaire ou au vétérinaire. Le propriétaire peut aussi paramétrer lui-même les normes du collier capteur pour adapter les alertes au profil de son chien. Ces informations sont utiles dans le cas d’un chien atteint d’arthrose afin de voir si sa mobilité ne chute pas trop, si les exercices recommandés sont réalisés ou d’alerter en cas d’immobilité prolongée. L’application d’un tel outil peut s’étendre aussi à un animal qui vient d’être opéré, par exemple des ligaments croisés, et qui doit reprendre progressivement une activité physique.

    Récemment, une puce d’iden­tification électronique pour carnivores domestiques a été lancée auprès des vétérinaires. Dotée d’un biocapteur de température intégré, elle permet le suivi de la température d’un animal. Un tel dispositif ouvre la voie au monitoring connecté, le vétérinaire pouvant, à distance, veiller à la santé de ses patients.

    On le voit, les champs d’application sont vastes. Mais quelques obstacles restent à franchir. A commencer par le fait que ce n’est pas l’animal qui sera pas au bout du fil ou derrière l’écran, mais son maître. Or, si un patient humain peut décrire les symptômes ou douleurs qu’il ressent, on imagine bien que cela sera difficile pour le vétérinaire d’interpréter des informations qui n’émanent pas directement de l’animal mais qui sont déjà plus ou moins interprétées par son maître.
    C’est pourquoi, même si le mouvement est inéluctable en médecine vétérinaire, les discussions actuelles tendent à restreindre son usage en termes de diagnostic. Par définition, un diagnostic vétérinaire ne peut être établi qu’à l’issue d’un examen clinique sous la supervision d’un vétérinaire « physique ». Ce n’est donc pas encore pour demain matin que Cookie sera soigné derrière un écran d’ordinateur…


    Autres articles à lire

  • L'Animal, un patient comme les autres

    ChatsGérer la douleur, prévenir la maladie, se spécialiser, s’adapter aux espèces et à la clientèle… Le vétérinaire a, ces dernières décennies, opéré une révolution de sa pratique. Une nécessité s’il veut coller à l’évolution de la société, qui considère désormais l’animal comme un membre de la famille à part entière.

    18 Février 2019
  • Coronavirus : la télémédecine vétérinaire est désormais possible

    ChatsLes animaux malades peuvent désormais être suivis par leur vétérinaire par le biais de la téléconsultation, selon un décret paru au journal officiel, une possibilité envisagée depuis 2016 par les soignants et dont la mise en place a été accélérée par l'épidémie de coronavirus.

    07 Mai 2020
  • Mon véto et moi : le TOC de Nala

    ChatsNala, une petite chatte noir charbon, arrive en consultation à la suite de léchages intenses qui lui font perdre une bonne partie de ses poils. Allergie, parasites ou trouble du comportement?

    22 Juillet 2016
  • Protéger l’homme en traitant les parasites des animaux domestiques

    ChatsHôtes privilégiés de divers parasites externes et internes, les animaux de compagnie peuvent être, malgré eux, un relais pour certaines maladies transmises chez l’homme par les parasites de nos animaux (zoonoses). La prévention est la meilleure arme contre ce risque potentiel.

    26 Mars 2019
  • Confinement : la télémédecine vétérinaire, une bonne idée ?

    ChatsAlors que pendant cette période de confinement, tous les soins vétérinaires ne sont pas assurés, pourquoi ne pas se tourner vers la télémédecine vétérinaire ? Il faut savoir que, contrairement aux humains, la téléconsultation est illégale pour les animaux. On parle alors de téléconseil, de télésuivi ou encore de télérégulation. Explications.

    16 Avril 2020
  • Des outils de pointe, pour un meilleur diagnostic

    ChatsExamen complémentaire incontournable aujourd’hui pour émettre un diagnostic, l’imagerie médicale a considérablement évolué chez les vétérinaires ces trente dernières années. Scanner et, dans une moindre mesure IRM, sont presque devenus une routine.

    18 Février 2019
  • 7 Préjugés sur le froid

    ChatsMême s’ils vivent à nos côtés depuis qu’ils sont tout petits, nos animaux sont mieux armés que nous pour affronter les températures négatives de l’hiver. A quelques exceptions près.

    21 Janvier 2019
  • Obésité et surpoids : comment savoir quand mon animal mange trop ?

    ChatsUne prise de poids trop importante peut provoquer des maladies chez le chien et le chat, ou aggraver certaines pathologies. Pour les éviter, il est important de surveiller leur ligne, et de prévenir les kilos en trop.

    01 Mars 2017
  • Sieste au coin du feu : gare aux brûlures !

    ChatsEn hiver, le froid pousse nos animaux à se rapprocher de la cheminée. Mais attention, le risque d’accident domestique n’est jamais loin.

    23 Décembre 2019
  • Coronavirus : les cliniques vétérinaires s’organisent

    ChatsSi les cliniques vétérinaires peuvent assurer la continuité des soins aux animaux, les praticiens sont invités à appliquer les règles de sécurité sanitaire pour lutter contre la propagation du coronavirus Sars-Cov-2. Le conseil national de l’Ordre des vétérinaires a publié un communiqué détaillant les mesures à mettre en place pour cet accueil.

    16 Mars 2020
  • Les assurances pour chiens et chats, une bonne idée ?

    ChatsDans son numéro de septembre, actuellement en kiosque, 60 Millions de consommateurs a mené l’enquête sur les contrats d’assurance destinés à nos animaux. Résultat : la plupart présentent trop de limites…

    23 Septembre 2019
  • Comment prolonger la longévité de son chat ?

    ChatsLe plus vieux chat du monde est décédé ce mois-ci à l'âge de 30 ans. Une longue et heureuse vie pour Scooter, inscrit au livre des records en mars dernier. Mais comment peut-on garder son animal en vie aussi longtemps ? La vétérinaire Anne-Claire Gagnon nous donne quelques conseils pour prolonger la longévité de son chat.

    21 Mai 2016
  • Traitement antipuces, quand et comment les appliquer ?

    ChatsLes produits antipuces ont récemment beaucoup évolué. L’éfficacité des médicaments a augementé, les formes pharmaceutiques sont devenues plus faciles à administrer et le temps d’action s’est allongé.

    14 Août 2018
  • Chat : quand l’extraction des dents devient inévitable…

    ChatsLe chat est un animal qui n’aime pas montrer qu’il a mal, il a tendance à se cacher quand c’est le cas. Prétez-lui donc toujours beaucoup d’attention si son comportement change. Un chat qui boude ses croquettes, qui a mauvaise haleine et qui souffre visiblement de douleurs au niveau de la bouche ne guérira pas tout seul. Il a besoin de vous !

    10 Mai 2019
  • Chien et chat : peuvent-ils être cardiaques ?

    ChatsLes affections cardiaques sont fréquentes surtout chez le chien (10 % d’entre eux) mais aussi chez le chat. Elles peuvent être présentes dès la naissance ou survenir au cours de la vie de l’animal.

    10 Novembre 2018
  • Les animaux ne jouent aucun rôle dans la propagation du Covid-19

    ChatsNi chat, ni chien, ni cochon, ni tigre : les animaux ne participent pas à la propagation du Covid-19 dans la population en France, même si certains animaux peuvent être contaminés, assure l'agence sanitaire Anses.

    20 Novembre 2020
  • La résurrection de Freddy

    ChatsCe chat blanc a été trouvé dans la rue. Amaigri, faible, malade, son espérance de vie aurait été limitée sans son sauvetage. Pris en charge par le docteur Bouvresse, Freddy va enfin connaître le sort des chats choyés de maison…

    11 Septembre 2018
  • Covid-19 : les animaux domestiques ne propagent pas le virus

    ChatsInterrogée sur la transmission potentielle de la maladie Covid-19 par l’intermédiaire des animaux domestiques, l’Anses a réuni en urgence un groupe d’experts spécialisés pour répondre à cette question. Après de nouveaux éléments et cas de contamination, l'Agence nationale de sécurité sanitaire vient de réactualiser son rapport.

    20 Avril 2020
  • Grumpy Cat souffrait de problèmes urinaires

    ChatsTout l’internet est en deuil suite à l’annonce du décès de l’une de ses stars : Grumpy Cat. Ce sont des complications suite à une infection urinaire, un mal courant chez les chats, qui ont eu raison d’elle…

    17 Mai 2019
  • Le mettre au régime, est-ce la solution ?

    ChatsSortir du surpoids ou de l’obésité passe par le régime. Mais il ne suffit pas de vouloir faire perdre du poids à son animal pour que cela fonctionne. Pour gagner cette bataille, mieux vaut prévoir un plan de lutte et prendre son vétérinaire comme chef de guerre.

    31 Octobre 2019