Médecine vétérinaire : c'est déjà demain

Une consultation du troisième âge


  • Une consultation  du troisième âgePhoto : A. Beinat
  • Chats/ Santé

    A nos côtés de plus en plus longtemps, les chiens et chats âgés font, depuis récemment, l’objet de consultations vétérinaires spécifiques permettant le dépistage de maladies liées à l’âge.

    La prise en charge spécifique de l’animal âgé est un phénomène assez récent dans notre pays. Ce que les praticiens appellent « La consultation de gériatrie » fêtera en effet son vingtième anniversaire cette année, puisqu’elle a vu le jour en 1998 et a représenté, à l’époque, un des premiers pas de la pratique vétérinaire dans la médecine préventive.

    Les premières consultations

    C’est au sein du service de médecine de l’école nationale vétérinaire d’Alfort (94) que le docteur vétérinaire Claude Muller, installée dans le Nord aujourd’hui, a créé la première consultation spécifique qu’elle préfère qualifier de « consultation de l’animal senior ou mature ». L’idée était de dépister précocement les affections ou maladies que l’animal mature (en équivalent humain, cela correspond à environ 50 ans) peut développer avec l’âge afin de les traiter plus facilement. « Dans les cliniques vétérinaires, ce service était souvent proposé mais rarement étiqueté et formalisé », précise la vétérinaire. Elle l’a donc amélioré en définissant des protocoles d’examens adéquats et une trame à suivre dans la consultation. « On ne parle pas exactement de consultation spécialisée mais plutôt d’une consultation de médecine générale adaptée à l’animal âgé. Tous les domaines de la médecine interne sont donc susceptibles d’être étudiés en plus de la dimension affective et psychologique du propriétaire, parfois démuni face à un animal vieillissant, a fortiori s’il souffre », insiste-t-elle.

    En pratique, un animal vieillissant subit une consultation d’au minimum une demi-heure qui débute par un interrogatoire détaillé du propriétaire sur son animal, y compris sur un plan comportemental, et un examen clinique complet. « De nombreux facteurs peuvent influencer la clinique et le comportement d’un animal âgé et une modification, même mineure, dans son environnement pourra avoir un impact important », ajoute le docteur Muller.

    En fonction des résultats de cette première étape, le vétérinaire peut proposer des examens complémentaires afin de dépister une éventuelle maladie liée à l’âge. La prise de sang, par exemple, devient quasi systématique passé un certain âge, car elle renseigne sur une possible affection rénale, très courante chez le chat âgé. L’analyse d’urine apporte également des informations.

    Quand prendre rendez-vous ?

    Cette consultation spécifique est recommandée dès 8 à 9 ans pour les chats et les petits chiens et un peu plus tôt (5-6 ans) chez les chiens de plus grand format. « Souvent, les propriétaires n’ont conscience des effets de l’âge que plus tardivement mais ils adhèrent généralement très facilement au concept de check- up annuel, dès lors que l’intérêt en est clairement expliqué », souligne le docteur Muller. Pour sa clientèle, elle le conseille une fois par an les premières années puis tous les six mois quand les animaux deviennent plus seniors que matures.
    Elle-même a constaté le bénéfice de ces consultations qui prouvent aux propriétaires que « le vieillissement n’est pas une fatalité et que le vétérinaire a les moyens d’agir en amont des problèmes ».