Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats


  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chatsPhoto : Jonathan W. Armbruster
  • Faune sauvage/ Océans

    La forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules ! Semblant tout droit sorties d’un roman de science-fiction, ces créatures ont été identifiées dans les bassins des fleuves Amazone et Orénoque. Elles sont décrites dans la revue "Zootaxa".

    Des poissons guerriers

    "Ils ont des tentacules sur le museau, des épines qui leur sortent de la tête, presque comme des griffes, pour se protéger et protéger leur nid et leur corps est recouvert d’une plaque osseuse, comme une armure", explique dans un communiqué Lesley de Souza, scientifique en matière de conservation et ichtyologiste au Field Museum de Chicago et auteur principal de l’article. "Ce sont des guerriers, des poissons super-héros."

    Des pères exemplaires

    Ces poissons-chats appartiennent tous au genre "Ancistrus", qui regroupe une soixantaine d’espèces. Ce sont des mangeurs d’algues avec une bouche "ventouse". Nous les connaissons à travers les "nettoyeurs de vitres" de nos aquariums. Ils mesurent entre 12 et 15 centimètres de long et les mâles ont des tentacules jaillissant de leur museau. Elles servent à persuader les femelles que leur propriétaire ferait un bon père. En effet, les Ancistrus mâles sont réputés pour s’occuper des petits, garder le nid et protéger les œufs des prédateurs. "L'idée est que, lorsqu'une femelle voit un mâle avec ces tentacules, pour elle, il ressemble aux œufs. Cela signifie qu'il est un bon père capable de produire des petits et de les protéger", explique Lesley de Souza.

    Jonathan W. Armbruster

    Une des nouvelles espèces de poisson-chat, Ancistrus patronus, a été nommée ainsi pour les soins qu'il prodigue à sa progéniture

    À chaque espèce son petit nom

    Certains des noms des nouvelles espèces font allusion aux caractéristiques des animaux ou à l'histoire de leur découverte. Par exemple, le nom "Ancistrus patronus" signifie "protecteur", en référence à la manière dont les pères de cette sous-espèce prennent particulièrement soin de leurs petits. Certains des noms des autres nouvelles espèces ont un lien personnel avec Lesley de Souza : A. kellerae pour Connie Keller, fervente supportrice de la science de la conservation au Field Museum, A. leoni en hommage à un défunt collègue, A. saudades, signifiant « mélancolie » en portugais, né de la nostalgie de Lesley de Souza pour sa patrie, le Brésil.

    À lire aussi :  Les plécos, des poissons-chats mangeurs d'algues

    Des espèces menacées

    Les menaces qui pèsent sur l'habitat des poissons comprennent l'agriculture à grande échelle, la déforestation et l'exploitation aurifère (de l’or). "Les mineurs draguent le fond de la rivière, entraînant une augmentation de la charge en sédiments, ce qui modifie la structure de l'habitat du réseau hydrographique et affecte ainsi la capacité des poissons à survivre, a déclaré l'auteur de l'article. Un autre effet de ces mines est l'utilisation de mercure pour extraire l'or de la rivière. Cela a un impact sur tous les animaux sauvages et principalement les populations locales qui consomment ces poissons, ainsi que d'autres espèces, dans le bassin-versant."

    Jonathan W. Armbruster
    Nouvelle espèce nommée A. kellerae pour Connie Keller, fervente supportrice de la science de la conservation au Field Museum

     


    Autres articles à lire

  • Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond.

    Faune sauvageLe fait que les tortues mangent du plastique ne peut pas être expliqué par le simple fait qu’elles le confondraient avec leur nourriture. Des chercheurs ont découvert que leur odorat était grandement impliqué dans ce comportement. Explications.

    13 Mars 2020
  • Qui veut la peau du concombre de mer ?

    Faune sauvageTrois espèces de concombre de mer viennent d’être inscrites sur la liste des espèces menacées d’extinction de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De quoi s’agit-il et pourquoi cette espèce concerne particulièrement la France et ses pêcheurs outre-Atlantique ?

    17 Novembre 2019
  • Une 'marée rouge' décime la faune aquatique en Floride

    Faune sauvageLes autorités ont décrété l'état d'urgence en Floride, où une 'marée rouge' dévastatrice noircit l'eau de mer et tue dauphins, tortues marines et poissons à un rythme effréné.

    16 Août 2018
  • Hécatombe de requins à Nausicaà : que s’est-il passé ?

    Faune sauvageDepuis 2011, trente requins marteaux ont été capturés dans leur milieu naturel par l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, Nausicaà. Aucun n’a survécu. Selon les experts, ces décès prématurés montrent un manque de connaissances et de prise en compte des besoins naturels de cette espèce menacée.

    29 Avril 2019
  • « Plastic Ocean » : la nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

    Faune sauvageLa pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour des millions d’animaux marins qui succombent à nos déchets. Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce problème, Sea Shepherd diffuse une vidéo poignante sur les réseaux sociaux.

    11 Avril 2018
  • Comment agir pour la protection des mammifères marins ?

    Faune sauvageAlors que la Journée internationale de la baleine vient d’avoir lieu, le 19 février, Sandra Guyomard, présidente de l’association Réseau-Cétacés, nous parle plus en détail de l’importance de sensibiliser le public à la condition des cétacés et aux actions que l’on peut mener à son échelle.

    21 Février 2019
  • Découverte du premier 'piranha' amateur de chair

    Faune sauvageUn fossile de poisson ayant vécu il y a plus de 150 millions d’années a été découvert en Allemagne. Ses dents et sa mâchoire suggèrent qu’il serait le premier poisson osseux à avoir mangé d’autres… poissons !

    25 Octobre 2018
  • 19 février : Journée mondiale de la baleine

    Faune sauvageLe 19 février est la Journée mondiale de la baleine. Par extension, cette journée est également consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins et autres habitants aquatiques, comme les requins-baleines. Daniel Jouannet, membre actif de l’association Megaptera, explique en quoi consiste le programme de suivi du plus grand poisson cartilagineux au large de Djibouti, en Afrique de l’Ouest.

    19 Février 2016
  • Vers un arrêt définitif de la chasse à la baleine en Islande ?

    Faune sauvageCette année, les baleines ne seront pas chassées dans les eaux islandaises, et ce pour la deuxième fois consécutive. Peut-on alors espérer un arrêt définitif de cette pratique ? La réponse avec Patrick Ramage, directeur du programme de conservation marine du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

    04 Mai 2020
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • Une espèce de baleine filmée pour la première fois

    Faune sauvageDes chercheurs ont réussi à faire la première vidéo en mer de baleines à bec de True, des cétacés des profondeurs océaniques, peu connus et rarement observés.

    09 Mars 2017
  • Des cétacés retrouvés échoués sur des plages du Var

    Faune sauvageUn phénomène inhabituel et pour le moment inexpliqué a conduit des dizaines de dauphins, retrouvés blessés, à venir s’échouer sur des plages du Var. Une enquête a été ouverte.

    17 Octobre 2017
  • Un navire de pêche arraisonné en Afrique pour pêche aux ailerons

    Faune sauvageUne opération conjointe entre les autorités locales et les défenseurs de la mer a permis une descente sur une opération d’aileronnage de requins par un navire de pêche européen au large des côtes d’Afrique Centrale.

    01 Octobre 2018
  • Plage : le plastique menace la reproduction des tortues marines

    Faune sauvageDes scientifiques britanniques ont découvert une quantité importante de micro-plastiques au fond des plages de Chypre, là où les tortues marines pondent leurs œufs.

    26 Septembre 2018
  • La spectaculaire migration des crabes rouges

    Faune sauvageSituée au large des côtes australiennes, en plein océan Indien, la petite île de Christmas est chaque année, dès les premières pluies, le théâtre de la migration de dizaines de millions de crabes rouges vers la mer.

    06 Octobre 2019
  • Abysses : découverte de 3 nouvelles espèces de poissons-limaces

    Faune sauvageDes chercheurs britanniques ont découvert trois nouvelles espèces de poissons situées à 7500 m sous la surface de l’océan Pacifique. Ils ne possèdent ni écailles, ni arêtes !

    18 Septembre 2018
  • D’où viennent les rayures du poisson-clown ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-belge a voulu percer les secrets des rayures blanches du poisson-clown. Variant de 0 à 3 bandes en fonction des espèces, elles joueraient un rôle dans leur organisation sociale.

    05 Septembre 2018
  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail

    Faune sauvageClassé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    19 Avril 2018
  • Comment sauver le phoque moine ?

    Faune sauvageIl est aujourd’hui le phoque le plus menacé sur la planète. 600 à 700 se répartiraient sur l’est de la Méditerranée et sur quelques côtes atlantiques. A Monaco, à l’occasion de l’OceanWeek, organisé par La Fondation Prince Albert II de Monaco, une journée à été consacrée aux moyens mis en œuvre pour sa préservation.

    18 Avril 2018