Le bien-être animal et les fast-foods sont-ils incompatibles ?


  • Le bien-être animal et les fast-foods sont-ils incompatibles ?Photo : Shutterstock
  • Protection/ Elevage

    Un nouveau rapport souligne le manque d’engagement d’enseignes comme McDonald’s, KFC ou Subway en ce qui concerne le bien-être des poulets de chair. Mais est-il possible de faire rimer « bas prix » avec « qualité » ?

    Burger King, Domino’s Pizza, KFC, McDonald's, Pizza Hut, Starbucks, Subway… Au total, neuf des plus grandes chaînes de restauration rapide au monde ont été évaluées par World Animal Protection (WAP) quant à leur respect du bien-être des poulets de chair. L’association a analysé les données diffusées publiquement par ces entreprises, et ce dans trois domaines :

    • l’importance accordée par l’entreprise au bien-être des poulets
    • les engagements pris pour améliorer leurs conditions de vie
    • ce qui est officiellement rapporté

    Dans chaque domaine, les entreprises pouvaient se voir décerner des notes allant de « très bien » à « en échec », en passant par « bien », « acceptable », « médiocre » et « très médiocre ». Résultat : aucune des chaînes de restauration rapide ne dépasse le « médiocre ». « Dans la plupart des cas, l'étourdissement efficace des animaux avant l'abattage n’est même pas garanti », souligne l’association Welfarm dans un communiqué. Seules 3 des 9 sociétés (Burger King, Starbucks et Subway) manifestent l'ambition de se saisir du problème, mais leur engagement ne se limite généralement qu’à une région ou à un pays.

    Des critères de bien-être pas assez respectés

    « La plupart de ces entreprises se sont engagées à bannir les œufs de poules élevées en cage et à répondre ainsi aux attentes des consommateurs », rappelle, dans un communiqué, Lorène Jacquet, responsable du pôle Campagnes et Plaidoyer de l'association Welfarm. Mais le bien-être des poulets de chair est un combat tout aussi important à mener. L’association rappelle que sur les 800 millions de poulets abattus chaque année en France, 83 % ont passé toute leur vie entassés dans de petits espaces. « Lésions cutanées, boiteries, croissance trop rapide du fait de la sélection génétique : l’élevage intensif est source de grandes souffrances pour les poulets. »

    À lire aussi :  Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    Comme Welfarm, l’association CIWF milite contre l’élevage intensif des poulets de chair. Ils sollicitent d’ailleurs de nombreux acteurs de l’agroalimentaire afin qu’ils s’engagent concrètement et publiquement sur ces problématiques. « Aucun des leaders de la restauration commerciale (et notamment de la restauration rapide) en Europe ne s’est engagé à ce jour à respecter les critères de bien-être des poulets », explique Amélie Legrand, responsable des affaires agroalimentaires pour CIWF France. Ces critères correspondent à l’espace disponible pour chaque animal, à l’enrichissement du milieu (perchoirs, objets à picorer, etc.) et à la présence d’un extérieur, par exemple. « Cela étant dit, CIWF échange avec plusieurs des acteurs cités dans le rapport et leur fournit des recommandations techniques et un accompagnement gratuit visant à leur donner la confiance nécessaire à la prise de tels engagements ».

    Le problème ? Les prix des fast-foods

    Amélie Legrand souligne notamment le fait que plusieurs de ces entreprises ont déjà initié une réflexion, voire pris certains engagements sur cette problématique. « Elles n’ignorent donc pas le sujet et, tandis que certaines restent inactives, la plupart se sont probablement déjà saisies du sujet ». Malgré tout, la problématique du prix reste centrale. « Pour pouvoir s’engager à faire évoluer leur politique d’approvisionnement en poulet, ils devront probablement développer de nouvelles stratégies », précise la responsable des affaires agroalimentaires. Prise en charge des surcoûts, réduction de leur marge, éducation du consommateur concernant le vrai prix d’une production durable (pour leur faire accepter une hausse des prix dans leurs menus à base de poulet), évolution des recettes (diminution de la teneur en poulet, utilisation de morceaux différents du poulet, nouveaux produits, etc.) sont autant d’aspects sur lesquels devront travailler ces fast-foods.

    À lire aussi : 1 million de signatures pour mettre fin à l’élevage en cage

     


    Autres articles à lire

  • Un Salon de l’agriculture sous haute surveillance

    ProtectionL’édition 2018 du Salon international de l’agriculture ouvre ses portes ce week-end, alors que les questions autour de l’élevage intensif ou de la réglementation des abattoirs sont soulevées par les ONG de protection animale.

    20 Février 2018
  • Les députés ne veulent pas de caméras dans les abattoirs

    ProtectionTrop coûteuse, mettant une pression sur les salariés, la mesure qui proposait de placer des caméras de surveillance dans les abattoirs vient d’être rejetée par les députés réunis en commission.

    14 Décembre 2016
  • Un abattoir ovin de l'Aveyron suspendu après une vidéo de L214

    ProtectionLe ministère de l'Agriculture a suspendu mercredi l'agrément des activités d'abattage ovin d'une société de l'Aveyron, peu après la diffusion d'une vidéo par l'association de défense des animaux L214 qui dénonce des 'sévices graves' sur les agneaux.

    24 Juin 2020
  • Des cochons maltraités pour produire du jambon de Parme

    ProtectionPlusieurs associations dénoncent les dessous de la production du jambon de Parme, ainsi que des jambons de San Daniele et de Toscane, suite à une vidéo choc tournée dans six élevages en Italie.

    29 Mars 2018
  • L214 dénonce de graves dérives dans un élevage de poules

    ProtectionLes lanceurs d’alerte de L214 pointent du doigt, à travers une nouvelle vidéo choc, un élevage de poules en batterie en Vendée, fournissant, selon l’association, le groupe Panzani.

    30 Mai 2017
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • 1 million de signatures pour mettre fin à l’élevage en cage

    ProtectionPlus de 130 organisations européennes, dont une vingtaine de françaises, se sont réunies pour mener une vaste opération : recueillir 1 million de signatures en 1 an pour mettre fin à l’élevage des animaux en cage. Cette initiative citoyenne européenne (ICE) a pour but d’ouvrir le débat à la Commission européenne.

    15 Octobre 2018
  • Deux nouveaux abattoirs dénoncés par L214 pour maltraitance

    ProtectionC’est encore par une vidéo que l’association de protection animale L214 vient de dénoncer les maltraitances sur les animaux dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • Elevage en cage : l'UE contrainte de se prononcer

    ProtectionPlus d'un million et demi de personnes en Europe ont signé une pétition contre l'élevage en cage des animaux de ferme, afin de contraindre la Commission européenne à se prononcer sur le sujet, a indiqué lundi l'ONG de défense des animaux Compassion in World Farming (CIWF).

    10 Septembre 2019
  • Bruxelles : une cinquantaine de lapins en colère

    ProtectionDes militants de l'association Compassion in World Farming (CIWF) déguisés en lapins ont manifesté leur mécontentement au Conseil de l'Union européenne, à Bruxelles, concernant les conditions de vie dans les élevages de lagomorphes destinés à finir dans nos assiettes. Présente le 17 mai dernier, Aurélia Greff, porte-parole du CIWF, donne son éclairage sur ce combat.

    19 Mai 2016
  • Maltraitance dans un abattoir : 8 mois de prison avec sursis

    ProtectionL’abattoir du Vigan et l’un de ses anciens employés ont été condamnés par la justice pour maltraitance animale, une première en France.

    28 Avril 2017
  • Monoprix retire les œufs de poules élevées en batterie de ses rayons

    ProtectionDepuis le 11 avril, les clients des magasins de cette marque de distribution ne trouvent plus dans leurs rayons d'œufs issus de poules élevées en batterie. Bio, plein air, au sol, en volière ou encore en batterie, comment faire la différence ? Un exemple à suivre pour les magasins d'alimentation.

    12 Avril 2016
  • Une nouvelle vidéo révèle des actes de maltraitance dans un abattoir

    ProtectionL214 dénonce des actes de maltraitance sur des cochons dans l’abattoir de Houdan, dans les Yvelines, et pointe du doigt les limites de la vidéosurveillance et des inspections des services vétérinaires de l’État.

    17 Février 2017
  • Brigitte Bardot adresse une lettre au ministre de l'Agriculture

    ProtectionBrigitte Bardot, présidente de la fondation éponyme, adresse une lettre à Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture qu'elle appelle ''ministre de la Souffrance''. Une supplique suite aux deux nouvelles vidéos tournées par L214 dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • L214 demande la fermeture « urgente » d’un élevage de canards

    Protection'Le pire élevage' vu depuis plus de dix ans : dans une nouvelle vidéo choc diffusée jeudi, l'association L214 a mis en cause un élevage de canards des Pyrénées-Atlantiques dont elle a demandé la fermeture 'urgente et définitive' au ministère de l'Agriculture, lequel a immédiatement diligenté une enquête.

    20 Août 2020
  • Sophie Marceau interpelle les députés contre la souffrance animale

    ProtectionL’actrice s’engage aux côtés de L214 pour dénoncer les conditions d’un élevage industriel de poules pondeuses en Bretagne, et appelle les députés à mettre fin au « supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses ».

    22 Mai 2018
  • L214 : pour les députés, l’abattage des animaux est immontrable !

    ProtectionAlors que deux de ses adhérents venus poser des caméras pour espionner les postes d’abattage ont été arrêtés dans un abattoir de Houdan*, dans les Yvelines, Brigitte Gothière, cofondatrice de L214, réagit au rejet de la mesure de vidéo-surveillance dans le cadre de proposition de loi « relative au respect de l’animal en abattoir », pilotée par Olivier Falorni .

    16 Décembre 2016
  • L'élevage en cage des poules pondeuses perd du terrain

    ProtectionDe plus en plus de poules pondeuses sont élevées dans des systèmes alternatifs aux cages, décriées par les organisations de défense des animaux. La grande majorité des œufs achetés en magasin proviennent de ces élevages. A l’inverse, les œufs issus d’élevages en cage se retrouvent principalement dans les produits transformés.

    07 Octobre 2020
  • Stop aux cages : une pétition pour interdire les poules en batterie

    ProtectionL’animateur de télévision Stéphane Bern présente une nouvelle vidéo choc de L214, tournée dans un élevage de poules en cage, en Bretagne. Une pétition en ligne a été créée pour demander au gouvernement une loi interdisant ce type de pratique, provoquant « d’intolérables souffrances » chez les animaux.

    11 Décembre 2017
  • Chevaux de course : une retraite bien méritée ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis interpelle le monde des courses après la diffusion d'une vidéo de l'association L214 sur les réseaux sociaux tournée dans un abattoir de chevaux en France, dont la moitié sont des galopeurs et des trotteurs.

    21 Décembre 2018