Des amendes immédiates contre la maltraitance animale ?


  • Des amendes immédiates contre la maltraitance animale ?Photo : Shutterstock
  • Protection/ Maltraitance

    Contre toute attente, l’Assemblée nationale a validé – en première lecture – l’amendement 1286 demandant des sanctions immédiates en cas de maltraitance quotidienne sur les animaux domestiques, ainsi qu’envers les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.

    Ce projet, porté par les associations Animal Cross et OABA (Œuvre d'Assistance aux Bêtes d’Abattoir) est né de tristes constatations. " Avec l’association, nous faisons beaucoup d’enquêtes sur des cas simples qui restent sans réponse, tels que des animaux de ferme sans abri en hiver, des chiens sans niche ou alors trop petite, des attaches trop courtes (inférieures à 3 mètres), etc. ", raconte Benoît Thomé, président d’Animal Cross. " Malheureusement, aujourd’hui, lorsque ces infractions sont signalées, les plaintes sont classées sans suite ". Cela se voit bien avec les abattoirs qui ne changent pas leurs méthodes malgré le signalement des services vétérinaires et les sanctions se font rares.

    " Cet amendement permettrait aux policiers, gendarmes ou services vétérinaires, pour des cas simples et caractérisés, de dresser une amende forfaitaire. Ce sera des amendes de 4e classe et donc pouvant atteindre un maximum de 850 euros ", explique le président d’Animal Cross. Selon eux, ces sanctions immédiates amélioreraient également rapidement le bien-être de l’animal, par rapport aux procédures actuelles qui font traîner les choses. " Pour les abattoirs, si un vétérinaire peut mettre 50 amendes à 135 euros d’un coup, car le bâton d’étourdissement fonctionne mal, et ce, pour tous les animaux, cela va pousser les abattoirs à changer immédiatement leur matériel pour éviter de devoir payer tous les jours ", illustre Frédéric Freund, directeur de l’OABA.

    Une première victoire symbolique

    Pour Benoît Thomé, cette première victoire symbolique est extrêmement forte. " Notamment pour tous ces députés minoritaires dans leur parti comme Mme O’Petit et M. Dombreval qui l’ont signé. Ce genre de texte leur redonne de la force et libère la prise de parole ". Toutefois, il reste encore un peu de chemin à parcourir avant de voir cet amendement mis en place. Une commission mixte, composée de 8 députés et 8 sénateurs se réunit en décembre. " S’ils se mettent d’accord, dans un sens comme dans l’autre, c’est fini. S’ils ne sont pas d’accord, il y aura une seconde lecture ", explique le président d’Animal Cross. Bien que Benoît Thomé semble sceptique quant à la réalisation de cet exploit une seconde fois, le directeur del’ OABA est, lui, plus confiant. " On peut comprendre que la plupart des affaires soient classées en connaissant la surcharge des tribunaux, c’est pourquoi je vois mal les sénateurs aller à l’encontre de ce projet. Il s’agit juste d’étendre une procédure légale à toute une série de contraventions, ce n’est pas révolutionnaire ", conclut-il de manière optimiste.

    L’avis de la Fondation

    À la Fondation 30 millions d’amis, l’enthousiasme est un peu plus mitigé. En effet, pour l’association qui milite et agit contre la maltraitance animale, cet amendement est plus adapté aux animaux de rente qu’aux animaux de compagnie. Tout simplement parce que les premiers ont un statut transitoire (ils sont transportés ou se trouve dans des abattoirs et des fermes) et ne peuvent pas être saisis pour les soustraire à une maltraitance. Pour la Fondation, une simple amende en cas de maltraitance sur un animal de compagnie est une " procédure alternative de plus " qui, si elle offre une solution de facilité, à court terme, nuit à une action en justice visant à la saisie des animaux pour mettre un terme à la maltraitance dont ils sont victimes. " Un policier qui s’est déjà déplacé une fois pour verbaliser un maltraitant pensera que la condition de l’animal s’est améliorée. Si ce n’est pas le cas, il sera plus difficile de le faire se déplacer une seconde fois pour déclencher une procédure de saisie de l’animal ", explique-t-on à la Fondation. Une remède qui serait en quelque sorte pire que le mal puisque la mise en sécurité de l’animal martyrisé se verrait alors retardée…

    A lire aussi :

     Maltraitance animale : un abattoir de l'Indre provisoirement fermé

     Victoire : 1 an de prison ferme pour un tueur de chat


    Autres articles à lire

  • Le zoo-refuge de La Tanière au secours de l’ours Mischa

    ProtectionAprès la diffusion de vidéos de l’ours Mischa – utilisé dans des spectacles par la famille Poliakov – la ministre de la Transition écologique a interdit ses représentations. Au vu de son état de santé, très inquiétant, il a été placé d’urgence au zoo-refuge de La Tanière (28).

    16 Septembre 2019
  • De nombreux chats seraient morts empoisonnés dans l’Aude

    ProtectionLa commune de Saint-Pierre-la-Mer, près de Narbonne, fait face à la mort de plusieurs chats domestiques et errants dans un quartier résidentiel. Une autopsie est en cours pour vérifier la thèse de l’empoisonnement.

    07 Juin 2017
  • 130 chats vivant dans 25 m2 ont été sauvés

    ProtectionLa fondation 30 Millions d’amis est intervenue dans un studio parisien pour porter secours à une centaine de chats. Des familles d’accueil sont recherchées pour prendre en charge les félins.

    11 Septembre 2017
  • Personne ne succèdera à Brigitte Bardot à la tête de sa Fondation

    ProtectionA l'occasion de la réédition de ses mémoires 'Initiales BB' aux éditions Grasset, Brigitte Bardot revient sur son engagement pour la cause animale dans Paris Match et révèle que sa succession à la tête de sa Fondation n'est pas assurée… et ne le sera pas après sa disparition.

    20 Novembre 2020
  • Athéna, la martyre, n’est plus

    ProtectionSept mois après son sauvetage, la dogue de Bordeaux retrouvée enterrée vivante en août est décédée d'un cancer. Retour sur les faits.

    23 Février 2016
  • Marcus, Titus, Lili : maltraités, les chevaux reprennent goût à la vie

    ProtectionLe poil terne, le dos creux, les chevaux aveugles Marcus et Titus mais aussi le vieil âne Oliver et la ponette Lili, victimes de mauvais traitements, reprennent peu à peu goût à la vie au Grand Refuge pour équidés de la SPA en Normandie.

    25 Mars 2019
  • Cruauté envers les animaux : la SPA part en campagne

    ProtectionAbattage sans étourdissement, expérimentation animale, corrida… La torture, c'est légal ? interroge et interpelle la Société protectrice des animaux à travers une nouvelle campagne d'affichage sur les réseaux sociaux pour faire réagir les politiques français.

    18 Avril 2016
  • Des cygnes décapités retrouvés sur le bassin d’Arcachon

    ProtectionPlusieurs cygnes décapités ont été retrouvés depuis lundi 9 août, flottant à la dérive sur le littoral du Bassin d'Arcachon (Gironde), une découverte qui a suscité sur les réseaux sociaux l'indignation des riverains et de plusieurs associations, dont la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et son président Allain Bougrain-Dubourg.

    11 Août 2016
  • Affaire du chien brûlé vif : 18 mois d'emprisonnement requis

    ProtectionA Chalon-sur-Saône, une femme vient d’être condamnée à 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, pour avoir brûlé à l’essence le berger allemand de son compagnon. Ce dernier avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard.

    04 Septembre 2018
  • Autopsie : l’ours Mischa a été maltraité pendant des années

    ProtectionL’autopsie de l’ours Mischa, décédé le 12 novembre au zoo-refuge La Tanière – qui l’avait recueilli pour tenter de le sauver –, a révélé plus que des simples négligences... La préfecture du Loir-et-Cher vient de décider du placement provisoire de Bony et Glasha, les deux ours toujours détenus par les dresseurs Poliakov.

    26 Novembre 2019
  • Mutilations de chevaux : différents auteurs et modes opératoires

    ProtectionLes mystérieuses mutilations de chevaux survenues en plusieurs points de France ces derniers mois ont été pratiquées par différents auteurs et selon divers modes opératoires, ont indiqué à l'AFP les gendarmes en charge de l'enquête qui couvre une vingtaine de départements.

    02 Septembre 2020
  • Chenil clandestin découvert à Pantin : une trentaine d’animaux sauvés

    ProtectionUne douzaine de chiens, un renard, une quinzaine de poules et un canari, tous en très mauvais état, ont été retrouvés dans un squat en Seine-Saint-Denis, aux côtés de cadavres d’animaux en décomposition. Une enquête pour « mauvais traitement sur animaux », « recel » et « détention d’armes de catégorie B » a été ouverte.

    15 Novembre 2017
  • Cagnes : un cavalier jugé pour cruauté après la mort d'un cheval

    ProtectionSon cheval, poussé à bout et cravaché dans une course effrénée, n'avait pas survécu à ce comportement 'indigne' : trois mois de prison avec sursis ont été requis mercredi pour cruauté contre un cavalier professionnel irlandais, jugé en son absence à Grasse.

    23 Septembre 2020
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017
  • Un café à chats fermé à Tokyo pour maltraitance

    ProtectionUn bar à chats de Tokyo a été fermé pour cause de maltraitance suite à une perquisition. Les chats s'y étaient multipliés et les conditions d'hygiène n'étaient pas respectées.

    22 Avril 2016
  • Mowgli, le chien retrouvé mourant à Boulogne-sur-Mer, va mieux

    ProtectionCet american staff a été retrouvé le 7 janvier dans un appartement de Boulogne-sur-mer. Abandonné depuis plus de 2 mois, il était d’une extrême maigreur et a immédiatement été pris en charge par un vétérinaire. Alors que son pronostic vital était engagé, Mowgli semble aujourd’hui tiré d’affaire.

    11 Janvier 2019
  • Quand des macaques servent d'accessoire photo…

    ProtectionAlors que des macaques de Barbarie sont utilisés comme « accessoire photo » sur la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, une nouvelle étude écossaise montre que les visiteurs sont opposés à cette pratique.

    21 Décembre 2018
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • L'ours Mischa est mort dans le refuge qui l'avait accueilli

    ProtectionL'ours Mischa, très malade et placé en septembre dans le zoo-refuge La Tanière (28) après l'intervention d'Elisabeth Borne qui avait interdit ses représentations dans des spectacles, est mort le 12 novembre. Des examens ont révélé de nombreuses tumeurs dans tout son corps et, trop faible, il ne s'est pas réveillé de l'anesthésie...

    13 Novembre 2019
  • L'Australie envoie un robot tuer les chats errants

    ProtectionAfin de protéger ses espèces en voie de disparition, l’Australie a annoncé en 2015 son projet d’éradiquer quelque deux millions de chats errants jugés comme la menace principale. Aujourd’hui, le moyen de leur éradication a été mis au point : un robot qui envoie du poison sur les chats.

    20 Avril 2016