Des albatros 'espions' contre la pêche illégale


  • Des albatros 'espions' contre la pêche illégalePhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Des grands albatros vont, ces prochaines semaines, aider à traquer dans les mers australes les bateaux suspects de pêche illégale, grâce à un système de balise porté par ces géants des océans, transmettant en quasi-simultané la localisation des navires qu'ils croisent.

    - Avec AFP

    C'est un programme scientifique pour préserver cette "famille d'oiseaux la plus menacée au monde", qui a débouché sur cet emploi indirect d'espion des mers, explique le Centre d'études biologiques de Chizé (CEBC) du CNRS, cornac du projet. Entre novembre et mars, 150 premières balises vont être apposées sur des albatros des îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam, dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), après des essais concluants début 2018.

    Suivre et protéger ces oiseaux

    "Ocean Sentinel", programme labellisé Conseil européen de la Recherche (ERC), est né d'une inquiétude sur un déclin démographique "très prononcé" des albatros des Crozet et Kerguelen, "suivis depuis près de 50 ans, dont on connaît tous les individus", explique à l'AFP Henri Weimerskirch, directeur de recherche au CEBC. La pêche à la palangre --de légine, de thon-- une longue ligne dont les hameçons appâtés attirent et piègent les albatros, les entraînant par le fond, a été montrée du doigt. Puis la population s'est rétablie, après les progrès réalisés avec les pêcheries australes pour minimiser les risques : notamment poser des lignes de nuit, les plomber pour qu'elles coulent plus vite, ou effaroucher les oiseaux lors de la pose.

    Pourtant la mortalité, en particulier de jeunes albatros, est repartie à la hausse depuis une décennie (-20%), posant des questions sur leur vulnérabilité particulière aux pêcheries, voire sur une difficulté plus générale à s'approvisionner, s'interrogent les scientifiques. Selon l'UICN (Union internationale de conservation de la nature) 18 espèces d'albatros sur 22 sont menacées, dont certaines en danger d'extinction. A l'échelle mondiale, on compte environ 25.000 couples reproducteurs de Grand albatros (Diomedea exulans)

    Détecter les radars des bateaux

    D'où l'idée du CEBC d'une balise dernier cri, mise au point avec une société néozélandaise qui, de manière classique, va renseigner sur le comportement des albatros, leur état, leurs déplacements, mais aussi va détecter les radars des bateaux croisés en route par les oiseaux. Un point crucial, sachant que lorsqu'ils se livrent à des pêches illégales, des bateaux peuvent "éteindre" leur "système d'identification automatique" (AIS, qui permet d'identifier statut, position, route des navires) pour passer en mode discret. Par contre, ils ne peuvent naviguer sans radar, pour des raisons de sécurité. "Or la moitié des bateaux qu'on détecte (lors des essais) n'ont pas leur AIS branché..." souligne M. Weimerskirch. Mais avec l'albatros et sa balise, qui "capte" le bateau à partir de 5 km, "on a la localisation du bateau une demi-heure après le contact". En cas de navire non déclaré dans une Zone économique exclusive (ZEE) ou un peu trop près, "l'information est fournie aux  autorités, pour information et interception éventuelle", souligne la présentation d'Ocean Sentinel.

    Un " patrouilleur des mers " idéal

    Le Grand albatros dispose de la plus grande envergure au monde (jusqu'à 3,50 m), et peut parcourir jusqu'à 20.000 km en 15 jours de voyage d'approvisionnement, ce qui fait de lui un "patrouilleur des océans" de premier ordre, explique M. Weimerskirch. Il est en outre "facile d'accès, pas du tout farouche" (même s'il faut se méfier des coups de bec). C'est donc un collaborateur idéal pour fixer la petite balise de 70 grammes sur le dos de l'oiseau (de 10-12 kilos) avec un fort adhésif ou la récupérer. Un collaborateur durable, qui plus est, les plus robustes peuvant vivre 60-70 ans.

    Ocean Sentinel doit aussi être testé en 2019 en Nouvelle-Zélande, en collaboration avec le ministère des Pêches, là aussi en lien avec un déclin de populations locales d'albatros. Idem aux îles Hawaii. Et même s'il n'est qu'"une petite partie d'un programme de recherche" sur l'albatros, le projet du CEBC a déjà reçu des lettres d'intérêt, d'ONG internationales et bien sûr de l'administration TAAF. Et devrait s'avérer un outil précieux pour des commissions internationales de pêche. Ocean Sentinel, ou la revanche du "voyageur ailé", finalement ni si gauche, ni si veule.

    A lire aussi :

     Marsouin du Pacifique : le Mexique et Leonardo DiCaprio s’engagent

    Un navire de pêche arraisonné en Afrique pour pêche aux ailerons


    Autres articles à lire

  • Découverte du premier 'piranha' amateur de chair

    Faune sauvageUn fossile de poisson ayant vécu il y a plus de 150 millions d’années a été découvert en Allemagne. Ses dents et sa mâchoire suggèrent qu’il serait le premier poisson osseux à avoir mangé d’autres… poissons !

    25 Octobre 2018
  • Prises accidentelles de dauphins : les nouvelles recommandations

    Faune sauvageLe Conseil international pour l'Exploration de la mer (Ciem) a recommandé de nouvelles mesures pour limiter les prises accidentelles de dauphins dans les eaux européennes, jugeant les demandes des ONG 'dans l'ensemble adaptées' pour mieux protéger ces cétacés.

    28 Mai 2020
  • Une 'marée rouge' décime la faune aquatique en Floride

    Faune sauvageLes autorités ont décrété l'état d'urgence en Floride, où une 'marée rouge' dévastatrice noircit l'eau de mer et tue dauphins, tortues marines et poissons à un rythme effréné.

    16 Août 2018
  • Céline Cousteau reprend le flambeau

    Faune sauvagePetite-fille du commandant et écologiste convaincue, Céline Cousteau prépare une série de documentaires pour France 3 : elle part sur les traces des explorations de la Calypso, avec un regard et des connaissances d’aujourd’hui.

    09 Juillet 2018
  • Plage : le plastique menace la reproduction des tortues marines

    Faune sauvageDes scientifiques britanniques ont découvert une quantité importante de micro-plastiques au fond des plages de Chypre, là où les tortues marines pondent leurs œufs.

    26 Septembre 2018
  • Nouvelle-Calédonie : des grands-mères aident la science en plongeant

    Faune sauvageUn groupe de grands-mères pratiquant la plongée en apnée aide les scientifiques à mieux comprendre l'écologie marine en photographiant des serpents de mer venimeux au large de la ville de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Qui dit mieux ?

    25 Octobre 2019
  • Abysses : découverte de 3 nouvelles espèces de poissons-limaces

    Faune sauvageDes chercheurs britanniques ont découvert trois nouvelles espèces de poissons situées à 7500 m sous la surface de l’océan Pacifique. Ils ne possèdent ni écailles, ni arêtes !

    18 Septembre 2018
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Images rares d’orques jouant avec… Leur nourriture

    Faune sauvageDes chercheurs en biologie marine ont réussi à filmer un petit groupe d’orques en train de ' jouer ' avec des tortues vertes. Or, cet animal fait partie de leur alimentation.

    23 Septembre 2018
  • La spectaculaire migration des crabes rouges

    Faune sauvageSituée au large des côtes australiennes, en plein océan Indien, la petite île de Christmas est chaque année, dès les premières pluies, le théâtre de la migration de dizaines de millions de crabes rouges vers la mer.

    06 Octobre 2019
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Agde : des récifs artificiels pour reconquérir la biodiversité ?

    Faune sauvageUne trentaine de récifs artificiels réalisés en impression 3D ont été mis en place mardi sur une dizaine de kilomètres du littoral de la ville d'Agde (Hérault) qui souhaite ainsi préserver et développer la biodiversité.

    29 Mai 2019
  • Le blanchissement des coraux touche aussi les récifs profonds

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne indique que le blanchiment de la Grande Barrière de corail ne se limite pas, comme on le pensait, aux faibles profondeurs.

    13 Septembre 2018
  • 19 février : Journée mondiale de la baleine

    Faune sauvageLe 19 février est la Journée mondiale de la baleine. Par extension, cette journée est également consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins et autres habitants aquatiques, comme les requins-baleines. Daniel Jouannet, membre actif de l’association Megaptera, explique en quoi consiste le programme de suivi du plus grand poisson cartilagineux au large de Djibouti, en Afrique de l’Ouest.

    19 Février 2016
  • Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond.

    Faune sauvageLe fait que les tortues mangent du plastique ne peut pas être expliqué par le simple fait qu’elles le confondraient avec leur nourriture. Des chercheurs ont découvert que leur odorat était grandement impliqué dans ce comportement. Explications.

    13 Mars 2020
  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?

    Faune sauvageLe gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    11 Décembre 2019
  • Comment agir pour la protection des mammifères marins ?

    Faune sauvageAlors que la Journée internationale de la baleine vient d’avoir lieu, le 19 février, Sandra Guyomard, présidente de l’association Réseau-Cétacés, nous parle plus en détail de l’importance de sensibiliser le public à la condition des cétacés et aux actions que l’on peut mener à son échelle.

    21 Février 2019
  • Les grands-mères orques participent à la survie des petits

    Faune sauvageLes orques qui ont encore leur grand-mère maternelle survivent plus longtemps que les autres, surtout quand le poisson est rare, rapportent des scientifiques lundi dans une étude qui ajoute une pierre à la connaissance d'un phénomène rare chez les mammifères : la ménopause.

    10 Décembre 2019
  • Qui veut la peau du concombre de mer ?

    Faune sauvageTrois espèces de concombre de mer viennent d’être inscrites sur la liste des espèces menacées d’extinction de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De quoi s’agit-il et pourquoi cette espèce concerne particulièrement la France et ses pêcheurs outre-Atlantique ?

    17 Novembre 2019