Une bénédiction pour les animaux


  • Une bénédiction pour les animauxPhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Le dimanche 7 octobre, la ville de Comps organise une fête des animaux sur le parvis de son église avec une bénédiction (par un prêtre) pour nos petits protégés en fin d’après-midi.

    Chats, chiens, chevaux, lapins et bien d’autres de vos petits protégés pourront être bénis sur le parvis de l’église de Comps le dimanche 7 octobre à 16 h. La bénédiction se déroulera pendant la fête des animaux qu’organise la commune. Mais avant d’être un acte religieux, c’est avant tout un moment de partage avec nos compagnons à quatre pattes. Le père Éric Reboul, qui officiera lors de la cérémonie de bénédiction, nous en dit un peu plus.

    AO : Pourquoi avez-vous accepté de faire cette bénédiction ?

    Père Éric Reboul : Je pense que c’est lié à ma propre histoire, à ma sensibilité. J’ai toujours grandi en compagnie d’animaux, les chats se sont succédé, ils nous donnent tellement d’amour. D’un point de vue personnel, c’était important pour moi de le faire.

    AO : En quoi cette bénédiction pour les animaux est-elle importante ?

    Père Éric Reboul : Pour commencer, bénédiction veut dire « Dieu dit du bien ». Donc, à travers cette bénédiction, on peut faire mémoire de tout le bien que l’homme reçoit à travers la compagnie des animaux. Ils nous donnent beaucoup d’affection. L’animal est un compagnon essentiel qui peut tenir une place très importante dans la vie des hommes. Ce moment où l’on bénit les animaux, c’est un peu une sorte d’hommage, on leur rend tout l’amour qu’ils nous donnent au quotidien. Je me rappellerai toujours quelqu’un de mon entourage qui avait perdu son chat et qui le pleurait en disant : « Mon ami est parti ». Il y a quelque chose de très profond dans la relation qui nous unit à eux. Pour vous dire, la première fois que j’ai vu mon grand-père pleurer, c’est quand son chien est décédé. C’était son compagnon fidèle qui montait sur la camionnette 30 minutes avant que mon grand-père aille travailler dans les champs.

    AO : Pourquoi certaines personnes peu voire pas croyantes viennent-elles faire bénir leur protégé ?

    Père Éric Reboul : À travers cette bénédiction, il y a un rite qui renvoie aussi à la Bible, où il est question de la création qui ne peut pas échapper à notre regard. Pendant la bénédiction, il y a des paroles qui sont rappelées, avec des valeurs comme les liens très forts entre l’homme et l’animal. Il y a aussi des valeurs de respect, d’attention ou encore de fidélité avec les animaux. C’est plus un message d’amour qui est généré et cela touche les personnes croyantes et non croyantes. Pour les personnes qui viennent, c’est une façon de rendre tout l’amour que leur animal leur porte. C’est un partage entre les maîtres et leurs animaux.

    AO : Quel message voulez-vous adresser aux personnes hésitantes ?

    Père Éric Reboul : Je pense que des parents ou des grands-parents qui ne sont pas croyants et qui voient que leurs enfants aiment beaucoup les animaux peuvent avoir envie de les emmener comme à une fête où l’animal favori va être pris en compte, mis en valeur, respecté. L’animal sera la priorité. Les animaux sont très importants pour les enfants. Certains emmènent leur chat, d’autres leur tortue ou même des poules. La fête est commune à tout le monde, on valorise la Création par le règne animal. Mais c’est aussi faire de nouvelles rencontres dans la diversité autour de quelque chose de commun.

     

    Saint François d’Assise : le saint des animaux

    Saint François d’Assise est un diacre franciscain italien connu tout particulièrement pour son amour des animaux. Aussi appelé le « Saint aux oiseaux », il disait chérir tous les êtres de la création. Mais d’où venait cet amour ? Saint François d’Assise a grandi dans une famille pauvre et appris à s’émerveiller de tout ce qui pouvait vivre autour de lui. Il avait appris à connaître les animaux, à les aimer et, à force, il a voulu tous les protéger, sans exception. Des vers de terre aux chevreuils en passant par les oiseaux, aucun animal n’était délaissé. Plusieurs récits content la relation extraordinaire qui le liait à eux. On raconte par exemple que, près de Venise, les oiseaux faisaient un tel vacarme durant la prière des frères que François les fit taire jusqu’à la fin des laudes. Ils lui obéirent… À Sienne, un faisan recommença à manger et à battre des ailes en compagnie de François. À L’Alverne, les oiseaux étaient si nombreux autour de sa cellule qu’il interpréta cette farandole comme un appel à résider à cet endroit. Un faucon réveillait François pour la prière. Chaque année, le 4 octobre, on célèbre la mémoire de ce grand ami des bêtes.

     

     


    Autres articles à lire

  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Chiens et chats : leur place dans nos foyers évolue

    Vivre ensembleNos animaux de compagnie deviennent de véritables partenaires : de plus en plus préoccupés par leur bien-être et leur santé, nous apprécions, en retour, les bienfaits de leur présence comme la diminution du stress ou de la solitude.

    08 Février 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Charlotte Duranton

    Vivre ensembleCharlotte Duranton est éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    01 Septembre 2016
  • Une 'mare de la discorde' sera comblée, ses grenouilles moins

    Vivre ensembleUne mare de Dordogne aux grenouilles bruyantes, au coeur d'un conflit de voisinage et de sept ans de procédure, devra bel et bien être comblée, comme la justice l'a ordonné, mais sans l'injonction préalable de 'déplacer' les batraciens, que réclamait une association de défense de l'environnement.

    18 Décembre 2019
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • Coronavirus : Les propriétaires d’équidés désemparés

    Vivre ensembleTous les établissements équestres ayant dû fermer leurs portes, les propriétaires d’un cheval en pension n’ont désormais plus le droit de s’y rendre. Quelles peuvent être les conséquences ? En fonction de leurs conditions de vie, les chevaux s’en portent-ils vraiment plus mal de ne plus être mis au travail ?

    25 Mars 2020
  • Les enfants et leur chien : une relation positive pour l’avenir

    Vivre ensembleQuand il s’agit d’acquérir un chien, l’influence des enfants serait décisive dans 20 % des cas !

    01 Septembre 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Antoine Bouvresse

    Vivre ensembleAntoine Bouvresse est vétérinaire comportementaliste. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    28 Septembre 2016
  • Université d'été de l’animal 2017 : Cécile Gilbert-Kawano

    Vivre ensembleCécile Gilbert-Kawano est experte en intelligence émotionnelle et institutrice certifiée Eponaquest, une approche de développement personnel auprès des chevaux. Elle animera des ateliers équestres et participatifs lors de l’Université d’été « L'Animal et l'homme », les 25 et 26 août. Rencontre

    06 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Nicolas Cornier

    Vivre ensembleNicolas Cornier est éducateur canin et formateur. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    12 Septembre 2016
  • Doit-on avoir peur des léchouilles de nos animaux ?

    Vivre ensembleUn américain de 48 ans a dû être amputé des quatre membres après avoir contracté une grave infection suite à une léchouille. Ce cas peut faire l'objet de de nombreuses questions sur les bisous de nos animaux.

    22 Août 2018
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Les intervenants de Pet Revolution : AVA et la fin de vie des animaux

    Vivre ensembleCes moments difficiles de la vieillesse et de la fin de vie de nos animaux est l’un des sujets abordés par le séminaire « Pet Revolution, L’Animal en Marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains. Maud Lefèvre, responsable des soigneurs au refuge AVA, présente en avant-première pour Animaux-Online son travail et les principales interrogations autour du « bien mourir ».

    20 Juillet 2017
  • L’association Gamelles Pleines, lauréate du prix BetterwithPets

    Vivre ensembleCette année encore, le prix international Purina BetterwithPets a récompensé des initiatives mettant en avant le lien si fort qui unit les hommes aux animaux. L’association française Gamelles Pleines, qui aide les sans-abri et leurs chiens au quotidien, a obtenu la deuxième place du podium. Bravo à eux !

    16 Juin 2020
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Rétrospective 2019 : l’actualité animalière qui vous a le plus captivé

    Vivre ensembleAnimaux-Online a décidé de revenir sur cette année qui a été chargée pour le monde animalier en termes d’actualité. Nous avons sélectionné pour vous l’article qui a le plus déchaîné les passions pour chaque mois de l’année. Accrochez vos ceintures, on remonte le temps !

    07 Janvier 2020
  • Au programme de Pet Revolution : l’éducation pour les chiens de refuge

    Vivre ensembleFavoriser leur bien-être, faciliter les adoptions, limiter les retours : l’éducation des chiens dans les refuges est un travail essentiel mené par l’éducatrice canine Catherine Collignon auprès de la SPA. Elle partagera son expérience lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains.

    01 Août 2017