La solidarité au secours des refuges


  • La solidarité au secours des refugesPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Abandons

    Baisse des adoptions, hausse des abandons, fin des contrats aidés… les refuges et associations qui accueillent les animaux doivent faire face à une situation inédite. Pour les aider à trouver l’aide bénévole dont ils ont besoin, la plateforme Solidarité-refuges met en relation les refuges avec les particuliers mais aussi les entreprises qui veulent aider les animaux. 

    Le message enregistré sur le répondeur téléphonique de l’association « Au Bonheur des quatre pattes », à Nîmes est explicite : « On ne peut plus accueillir d’animaux. Mais vous pouvez venir nous aider ou adopter ». Pour Catherine Bourdin, la présidente-fondatrice du refuge, il y a 16 ans, ce message dissuasif a été enregistré à contre-cœur parce que sa structure est au bord du dépôt de bilan et elle de la dépression nerveuse. « J’ai l’impression d’être coincée, souffle-t-elle comme pour s’excuser. Je me suis promis de ne plus rentrer d’animaux pour ne pas mettre en péril ceux qui sont déjà ici et ne sont pas encore replacés. » Dans les boxes, mais aussi dans sa maison, 77 chiens et 200 chats attendent un nouveau foyer. Un de plus et ce serait la catastrophe. « J’essaie de m’y tenir, mais la fourrière m’appelle pour des sauvetages de chiens âgés. Alors je ne prends que les extrêmes urgences… » 

    Quand l’argent manque, le bénévolat est la seule solution

    Pourtant, elle sait qu’en acceptant un animal de plus, c’est l’ensemble de sa structure qu’elle met en danger. A moins qu’une aide, gratuite, ne vienne à son secours pour nourrir, soigner, promener, caresser les animaux ou nettoyer, restaurer et entretenir les bâtiments. Avec le petit budget qui fait tourner son refuge, Catherine sait qu’elle ne peut compter que sur la bonne volonté, gratuite, des gens pour assumer cette charge. C’est pourquoi son répondeur n’invite plus qu’à cela : adopter et aider.

    Elle n’est pas la seule, dans cette situation où seule une aide bénévole est la bienvenue. Mais comme beaucoup de petites structures, elle ne sait pas à qui s’adresser ni comment atteindre les éventuelles personnes qui pourraient donner de leur temps, de leurs compétences mais aussi du matériel.

    Une plateforme de solidarité

    C’est pour permettre à Catherine et aux plus de 500 refuges et associations de protection animale que compte la France de trouver l’aide dont ils ont besoin qu’est née la plateforme Solidarité-refuges. Unique en son genre, elle s’adresse à la fois aux particuliers, aux entreprises, artisans ou commerces et aussi aux refuges et associations. Son fonctionnement est simple : il suffit de s’inscrire pour devenir membre et déposer une demande ou répondre à une offre.

    ShutterstockVenir caresser les chats dans les chatteries est une aide précieuse pour permettre aux animaux de passer le traumatisme de l'abandon.

    Si vous êtes un particulier et que vous voulez donner de votre temps libreà une association près de votre domicile, de votre lieu de vacances ou de votre travail, il suffit (après inscription) de déposer une offre. Celle-ci peut concerner simplement un coup de main, pour nourrir les animaux, aider à nettoyer les chenils, réparer du matériel, entretenir une pelouse ou conduire un animal chez le vétérinaire. Elle peut aussi être un don de matériel comme des couvertures, des niches, une machine à laver d’occasion mais en état de marche, une tondeuse… Une autre catégorie d’offres ouvre sur l’adoption d’un animal ou la proposition d’être famille d’accueil pour un chat ou un chien qui ne supporte plus la collectivité, ou encore le parrainage. 

    L’appel aux particuliers

    « L’idée est de permettre à chacun de proposer toute l’aide qu’il peut apporter qu’elle soit en temps, en compétences ou en matériel, explique Katia Renard à l’initiative de ce projet. Il suffit de choisir la rubrique correspondante et d’indiquer, dans un calendrier, les plages horaires où on se propose d’être disponible. » Evidemment, l’inscription est gratuite tout comme l’aide, le service ou la matériel qu’on propose. « Le principe est la solidarité, poursuit la journaliste. Aucune demande ne peut donner lieu à un paiement ou même à un échange de service ou de matériel. »

    ShutterstockL'entraide, gratuite, est une voie pour permettre aux refuges d'apporter bein-être et réconfort aux animaux abandonnés de l'été…

    Le Bon Coin des refuges

    Du côté des refuges, le principe est le même. Ils doivent s’inscrire gratuitement sur Solidarité-refuges et poster leur demande d’aide, de service ou de matériel. « Avec la fin des contrats aidés, les coups de main sont les bienvenus, détaille Katia Renard. Surtout les week-ends ou pendant les vacances où le personnel salarié peut aussi prendre des congés. » Les refuges peuvent aussi déposer les fiches de chaque animal à adopter en mettant la photo accompagnée d’un petit descriptif du tempérament et des besoins de l’animal qui cherche un foyer. La démarche est la même pour les demandes de familles d’accueil, dont le recours se généralise, ou de parrainage pour subvenir, par exemple, aux soins d’un animal malade ou qui requiert un traitement spécifique.

    Les entreprises aussi

    ShutterstockEntreprises, artisans peuvent aussi contribuer, par leurs stocks et leur savoir-faire, au bien-être et au confort des animaux des refuges.

    La particularité de Solidarité-refuges, c’est qu’elle offre un espace aux professionnels, aux entreprises qui peuvent aussi répondre, spécifiquement, à un besoin d’un refuge proche. Beaucoup s’associent ponctuellement à un refuge grâce à des opérations caddies (ou collectes) qui invitent les clients à garnir un chariot d’aliments ou de matériels à destination d’une association du coin, mais souvent l’aide s’arrête là alors qu’ils voudraient faire plus. « Nous avons régulièrement des demandes de magasins qui souhaitent vider leurs stocks ou donner des invendus ou du matériel impropre à la vente qui peut encore servir, explique Katia Renard, mais ils ne savent pas à qui et où s’adresser. Solidarité-refuges leur permettra de faire part des déstockages ou des dons qui attendent preneur. »

    Offrir son savoir-faire

    ShutterstockLes dons de nourriture sont une aide précieuse pour les refuges qui ont souvent
    de tout petits budgets…

    Pour les artisans, ce sera même la possibilité d’offrir des compétences en proposant leur aide pour un chantier où leur savoir-faire est requis. Tout cela gratuitement. « Tout ce qui est proposé sur la plateforme solidarité-refuges est gratuit. « Si c’est un peu le « Bon Coin » pour les associations et les refuges dans l’esprit des annonces que l’on peut poster, la comparaison s’arrête là, tient à préciser Katia Renard. Car seules la solidarité et la générosité ne seront acceptées ! Les animaux n’ont pas d’argent et ils ne font appel qu’à votre bon cœur ! »

    Pour être solidaires des refuges et associations, inscrivez-vous sur solidarite-refuges.com

    A lire aussi

    La Fondation 30 Millions d'Amis verse 1,3 million d'euros aux refuges

    Le fléau des abandons sur les aires d'autoroutes

     


    Autres articles à lire

  • Lola a besoin de votre aide !

    ProtectionPour permettre à cette jeune chienne, atteinte d’une maladie congénitale, de retrouver une vie normale, l’association SOS Chiens France lance une cagnotte.

    29 Septembre 2016
  • Covid-19 : Les refuges craignent de manquer de nourriture

    ProtectionConfrontés brutalement à la crise du coronavirus, les refuges ne vont pas seulement manquer de main d’œuvre pour nourrir et soigner les animaux : ils risquent aussi de manquer de vivres ! Une difficulté de plus pour les petites structures désormais privées des collectes alimentaires, qui vont devoir acheter… au lieu de récupérer.

    23 Mars 2020
  • La SPA annule le Noël des animaux 'pour des raisons de sécurité'

    ProtectionLe traditionnel Noël des animaux, qui devait se tenir à Paris les 8 et 9 décembre place de la République, est annulé 'pour des raisons de sécurité' à la suite des violences de samedi, a annoncé la SPA.

    04 Décembre 2018
  • La Fondation 30 millions d’amis verse 1,3 million d’euros aux refuges

    ProtectionSoins vétérinaires, nourriture, travaux… La Fondation 30 Millions d’Amis a versé cet été 1 341 931 euros à 219 refuges répartis sur toute la France, pour venir en aide aux animaux abandonnés accueillis dans des établissements en difficulté.

    08 Août 2018
  • Une vidéo contre les abandons d’animaux sur les autoroutes

    ProtectionLe réseau APRR s’engage aux côtés de la SPA pour lutter contre les abandons pendant l’été, via une vidéo : 1 partage de ce clip sur les réseaux sociaux équivaut à 1€ reversé à la Société Protectrice des Animaux.

    28 Juin 2017
  • 29 juin 2019 : Première journée mondiale contre l'abandon

    ProtectionSolidarité-refuges et Animaux-online décrètent le samedi 29 juin Journée mondiale de la lutte contre l’abandon. Une journée pour dénoncer un fléau qui, chaque année, envoie dans les refuges des millions d’animaux.

    02 Juin 2019
  • Des associations luttent contre l’extermination des chiens en Roumanie

    ProtectionIl ne fait pas bon être un chien errant en Roumanie… Fort heureusement, des associations françaises et des refuges roumains consacrent leur énergie au sauvetage de ces animaux.

    22 Février 2019
  • Tendez la patte aux animaux de refuges

    ProtectionCommentez, partagez et retweetez la campagne Tendre la patte avant Noël ! Et les animaux de 10 refuges trouveront ainsi au pied de leur sapin des jouets par milliers.

    11 Décembre 2015
  • Les abandons de l’été : des chiffres en hausse

    ProtectionCet été, les refuges sont débordés par les abandons, de chats et de chiens. Les refuges ne savent plus où donner de la tête pour accueillir ceux dont les maîtres ne veulent plus peu avant de partir en vacances. Plus nombreux que les chiens dans les foyers des Français, les chats sont aussi plus nombreux à être abandonnés. Une raison de plus pour aller adopter avant la rentrée et faire de la place à tous ces laissés-pour-compte de l’été…

    18 Août 2015
  • 36 personnalités s'unissent pour demander la reprise des adoptions

    ProtectionÀ cause de leur fermeture au public imposée par la crise du coronavirus, les refuges arrivent à saturation. Une pétition ainsi qu'une lettre ouverte signée par 36 personnalités vont être envoyées au Président de la République et au ministre de l'Agriculture afin de réclamer au gouvernement l’autorisation de la reprise des adoptions.

    08 Avril 2020
  • Aider les refuges grâce à ses recherches internet ?

    ProtectionCréé par des amoureux des animaux, le principe de YouCare est simple. Toutes les 45 requêtes faites sur ce moteur de recherche (une alternative à Google), un repas est reversé à un refuge. Ce sont aujourd’hui près de 30 000 gamelles qui ont été remplies en seulement quelques mois.

    20 Novembre 2018
  • Le fléau des abandons sur les aires d’autoroute

    ProtectionLe réseau autoroutier APRR s’engage au côté de la SPA alors que les phénomènes d’abandons en période estivale sont à la hausse …

    13 Juillet 2018
  • Coronavirus : les refuges ferment leurs portes

    ProtectionLa SPA, la Confédération nationale Défense de l’Animal et de nombreuses petites associations ont annoncé la fermeture des portes de leurs établissements, pour répondre aux directives de confinement du gouvernement dans le cadre de l’épidémie du coronavirus Sars-Covid-2. Toutefois, tout est mis en œuvre pour assurer les soins aux animaux recueillis.

    16 Mars 2020
  • Natacha Harry réélue à la présidence de la SPA

    ProtectionNatacha Harry a été réélue samedi soir à la présidence de la Société protectrice des animaux (SPA) pour un nouveau mandat de 3 ans, a annoncé dimanche le service communication de l’association.

    27 Juin 2016
  • Lutte contre l'abandon : je signe la charte du maître responsable

    ProtectionÀ l’occasion de la deuxième Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie qui se déroulera le 27 juin, Animaux-Online et l’association Solidarité-Animal vous encouragent à signer la charte du maître responsable.

    03 Juin 2020
  • Tribune : « L’animal de compagnie est notre cheval de Troie »

    ProtectionDimanche 30 juin, 240 parlementaires ont cosigné une tribune contre l’abandon des animaux de compagnie. Par ce texte, publié dans les colonnes du Journal du Dimanche, les députés signataires s’engagent à proposer une loi qui permette de diminuer drastiquement le nombre des chats et chiens victimes de l’abandon. « Un être sensible ne se jette pas », tel est le titre de cette tribune initiée par le député Loïc Dombreval, en charge du bureau d’étude sur la condition animale à l’assemblée. Il revient sur l’origine de cette tribune et les ambitions qu’elle porte…

    18 Juillet 2019
  • Confinés, les Britanniques continuent d'adopter des animaux

    ProtectionBloqués chez eux, les Britanniques se tournent vers leur passion favorite: les animaux. Les demandes d'adoption de chiens et chats affluent vers les refuges, au point que certains mettent garde contre toute décision précipitée.

    09 Avril 2020
  • Abandon : la colère du président de la SPA de Marseille

    ProtectionDans une vidéo visionnée plus de 800 000 fois sur Facebook, le président de la SPA de Marseille dénonce la façon scandaleuse dont un yorkshire a été abandonné par ses maîtres. Cet été encore, les refuges débordent d’animaux laissés sur le carreau.

    09 Août 2016
  • Une visioconférence pour répondre à l’appel des associations

    ProtectionAlerté par la pétition et la lettre ouverte adressées au gouvernement afin de le sensibiliser à la situation des refuges et des associations, le député Loïc Dombreval a organisé une visioconférence avec les principaux acteurs de la protection animale. L’objectif ? Rassembler les informations afin de les faire remonter au premier ministre.

    10 Avril 2020
  • Les chats : premières victimes de l’abandon dans notre pays

    ProtectionChaque année, c’est par dizaine de milliers que les chats errants, perdus ou libres sont ramassés par les services de capture municipaux. Mais tous ne sont pas transmis aux refuges en vue d’une adoption. 4 sur 10, en métropole, seront euthanasiés, plus de 9 sur 10 pour les territoires d’outre-mer…

    01 Juin 2019