Nicolas Hulot quitte le gouvernement


  • Nicolas Hulot quitte le gouvernementPhoto : shuttestock
  • Vivre ensemble

    En plein direct au micro de France Inter, le ministre en charge de la Transition écologique, Nicolas Hulot, annonce qu’il quitte le gouvernement. Se sentant sans influence, il préfère jeter l'éponge…

    Coup de tonnerre dans le milieu politique que cette annonce a surpris car, Nicolas Hulot l’a confirmé lui-même à l’antenne : il n’a prévenu ni Edouard Philippe, le premier ministre, ni Emmanuel Macron, le président.

    « Je sais que ce ne serait pas forcément très protocolaire. C'est une décision entre moi et moi. Et je ne vais pas me mentir. Où sont mes troupes ? Qui est derrière moi ? » a-t-il tenu à précisé au micro de France Inter.

    Cette décision n’a pas été prise sur un coup de tête, a expliqué l’écologiste. Mais elle est le résultat de son analyse sur l’influence qu’il a vraiment au sein de ce gouvernement qui vient d’être applaudi par les chasseurs pour avoir notamment divisé par deux le prix du permis de chasse.  

    « J'ai un peu d'influence, pas de pouvoir. C'est une accumulation de déceptions », a continué Nicolas Hulot que Brigitte Bardot avait elle-même qualifié de « trouillard de première catégorie et qui ne sert à rien », au début du mois d’août. L’icône du cinéma français des années 60, excédée par ce qu’elle nomme son « inaction », avait d'ailleurs réclamé sa démission. La colère de la présidente de la fondation éponyme s’est accentuée à l’occasion de la consultation publique à propos des quotas de chasse traditionnelle qui s’est déroulée au mois d’août mais qui n’aurait pas dû avoir lieu selon cette dernière.

    Nicolas Hulot a avoué au micro de France Inter que si sa décision a été mûrie de longs mois, elle n’a été prise que lundi dans la soirée. Il reconnaît ne pas en avoir informé les principaux intéressés à la tête de l’Etat par crainte qu’ils n’essaient de le convaincre de rester… Une faiblesse qui l’a peut-être conduit, ces derniers mois, à « baisser les bras », de son propre aveu, par lassitude à mener seul un combat écologique dont l’urgence ne fait plus de doute.

    L'élément déclencheur qui aurait précipité la dédision de l'écologiste serait la présence de Thierry Coste, un influent représentant de la Fédaration nationale des chasseurs (FNC) à l'occasion d'une réunion sur la chasse à l'Elysée sans que le ministre de la Transition écolgique n'ait été prévenu. "Jai découvert la présence d'un lobbyiste qui n'était pas invité à cette réunion, a-t-il précisé à l'antenne. Et c'est syptomatique de la présence des lobbys dans les cercles du pouvoir. Il faut poser ce sujet sur la table parce que c'est un problème de démocratie." Un affront de trop pour Nicolas Hulot…

     

    L'annonce du prochain départ du gouvernement de Nicolas Hulot semble déjà faire des heureux. En tout cas du côté des Pyrénées atlantiques où le toujours ministre de la Transition écologique prévoyait de relâcher deux ourses slovènes cet automne afin de renforcer les effectifs de l'espèce. Cette décision qui faisait partie du plan ours 2018-2028, et à laquelle une majorité de Français était favorable, avait suscité la colère des éleveurs locaux hostiles à la présence de l'ursidé. Le départ prochain de l'écologiste est donc perçu comme une bonne nouvelle. 

    "Nous sommes soulagés mais nous restons concentrés sur l'objectif : ne pas permettre la réintroduction de l'ours", a déclaré à l'AFP Julien Lassale, éleveur de brebis. La mobilisation qui avait été prévue, demain mercredi, pour la venue du toujours actuel ministre en charge de l'environnement, est maintenue afin "de dire au gouvernement que nous ne voulons pas d'autre monsieur ours", a-t-il poursuivi.

    Toutefois, certains avouent tout de même que ce renoncement à l'engagement politique est "dommage pour l'enjeu global de la transition écologique. C'est un monsieur qui avait des convictions avec la transition écologique, le nucléaire, et autres…" a reconnu Francis Poineau, un éleveur du pays basque.

    Interrogé au Danemark où il est en déplacement, Emmanuel Macron a conssenti à quelques commentaires sur la décision surprise de Nicolas Hulot. Il estime qu'elle "est la décision personnelle d'un homme libre." Avant d'ajouter qu'il "respecte sa décision". Et de poursuivre : "Si j'ai choisi Nicolas Hulot il y a 15 mois, c'est parce qu'il est entre autres un homme libre. Je respecte cette liberté. Je souhaite qu'elle n'enlève rien à son engagement, et, donc, je souhaite pouvoir toujours compter sur lui sous une autre forme, là où il sera."

     

     


    Autres articles à lire

  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Séverine Belkhir

    Vivre ensembleSéverine Belkhir est éthologue et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    14 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Éléonore Buffet

    Vivre ensembleÉléonore Buffet est éducateur canin, comportementaliste et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin 'Dog Revolution' consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    05 Septembre 2016
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Anne-Claire Gagnon

    Vivre ensembleAnne-Claire Gagnon est écrivain, vétérinaire et passionnée de chats. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Entre espièglerie et sagesse, vivre en bonne intelligence avec les chats ». Rencontre.

    11 Juillet 2017
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Seniors : la promenade du chien, excellente pour la santé

    Vivre ensembleDes chercheurs britanniques ont montré que les seniors propriétaires de chiens marchent 22 minutes de plus par jour, en moyenne, que ceux qui n’en ont pas. Une étude de plus venant prouver les bienfaits mutuels que s’apportent l’homme et l’animal.

    28 Août 2017
  • Les déficients visuels sont-ils formés pour accueillir un chien guide?

    Vivre ensembleLorsqu’on parle des chiens guides, on imagine immédiatement l’importante formation dont ils ont bénéficié pour devenir des anges gardiens hors pair. Mais il faut savoir que les personnes déficientes visuelles sont triées sur le volet et suivent également une formation complète les préparant à accueillir un être vivant dans leur quotidien.

    31 Juillet 2019
  • Doit-on avoir peur des léchouilles de nos animaux ?

    Vivre ensembleUn américain de 48 ans a dû être amputé des quatre membres après avoir contracté une grave infection suite à une léchouille. Ce cas peut faire l'objet de de nombreuses questions sur les bisous de nos animaux.

    22 Août 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Charlotte Duranton

    Vivre ensembleCharlotte Duranton est éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    01 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Coronavirus : Les propriétaires d’équidés désemparés

    Vivre ensembleTous les établissements équestres ayant dû fermer leurs portes, les propriétaires d’un cheval en pension n’ont désormais plus le droit de s’y rendre. Quelles peuvent être les conséquences ? En fonction de leurs conditions de vie, les chevaux s’en portent-ils vraiment plus mal de ne plus être mis au travail ?

    25 Mars 2020
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Chiens et chats : leur place dans nos foyers évolue

    Vivre ensembleNos animaux de compagnie deviennent de véritables partenaires : de plus en plus préoccupés par leur bien-être et leur santé, nous apprécions, en retour, les bienfaits de leur présence comme la diminution du stress ou de la solitude.

    08 Février 2017
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016
  • L'humain est un livre ouvert pour l'odorat des animaux

    Vivre ensembleNotre peur, notre joie, nos maladies… Ils sentent tout ! Parfois, bien avant que nous n’en ayons nous-mêmes conscience. Plus performant que le nôtre, l’odorat du chien est même devenu aujourd’hui un allié dans la médecine humaine.

    01 Décembre 2019
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    Vivre ensembleVous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    17 Août 2015