Alouettes, abeilles et orchidées... un Eden près des tarmacs français


  • Alouettes, abeilles et orchidées... un Eden près des tarmacs françaisPhoto : Capture écran vidéo- Hop ! Biodiversité
  • Faune sauvage

    Les espaces verts près des aéroports, protégés des activités humaines, servent de refuge à une partie de la vie sauvage.

    Avec AFP.

    « Ecoutez ! Le chant d'une alouette ! » Alors que des avions décollent plein gaz, un scientifique tend l'oreille. Il dirige un vaste inventaire de la vie sauvage des aéroports français. Objectif: montrer qu'ils peuvent aussi être un refuge pour la nature. « Pour beaucoup de gens, un aéroport c'est des pistes et un peu d'herbe, mais en réalité ils sont composés de 70% d'espaces verts en moyenne », explique Roland Seitre, vétérinaire et directeur de l'association française Hop ! Biodiversité. Gilet de chasse sur le dos, appareil photo en bandoulière il a  fait de ces vastes prairies un terrain d'observation privilégié de la faune et flore française.

    Les activités humaines y sont quasiment toutes interdites pour des raisons de sécurité. « Pas de labour, pas d'engrais: le sol des aéroports a souvent été laissé en l'état depuis des années », poursuit le vétérinaire, qui arpente ce matin-là l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle. Résultat: malgré le bruit et la pollution, les plateformes abritent aujourd'hui une très riche biodiversité. « Voyez, ici, vous avez une orchidée », dit le scientifique, en pliant son mètre quatre-vingt vers une petite fleur violette cachée dans les herbes. « Sept cloportes, seize petits escargots, quatre limaces », liste un peu plus loin une biologiste, penchée sur un bout de bois appelé « planche à invertébrés » et qui permet le suivi de ces petits animaux.

    A leurs côtés s'affairent une dizaine de salariés de la plateforme, invités à participer aux relevés. « Maintenant on s'extasie sur la moindre petite chose, ça devient extraordinaire », rigole Catherine, 55 ans, chargée de la gestion des déchets à Aéroport de Paris (ADP). « Je ne savais pas qu'il y avait autant de fleurs, d'animaux. On n'en a pas conscience quand on est dans les bureaux », poursuit une autre Catherine, 56 ans, qui travaille au service des achats à Air France.

    « Réservoirs de recolonisation pour des espèces »

     « Il y a 600 aéroports et aérodromes en France, soit 500 km2 de prairies environ. L'équivalent d'un parc régional », détaille Julia Seitre, coordinatrice scientifique de l'association. « A l'heure où nos oiseaux disparaissent des campagnes », ces « archipels » disséminés sur tout le territoire peuvent servir de refuges, de « réservoirs de recolonisation pour des espèces qui peuvent ensuite essaimer », relève-t-elle.

    Un enjeu environnemental qui s'avère, contre toute attente, compatible avec les exigences des activités aériennes, fait valoir l'association, qui travaille depuis le départ avec la compagnie Hop ! Air France, la DGAC (Direction générale de l'aviation civile) et le Muséum d'histoire naturelle de Paris. Traditionnellement, la nature est persona non grata sur les aéroports et l'herbe coupée à ras, notamment pour limiter la présence des oiseaux qui peuvent causer des collisions. Mais aujourd'hui, les services techniques de l'Aviation civile prônent des « hauteurs de fauche dépassant les vingt centimètres », explique Roland Seitre. Plusieurs espèces d'oiseaux ont en effet « du mal à se déplacer, à trouver leur nourriture », quand la végétation est plus haute, ajoute-t-il. C'est le cas des  rapaces, responsables avec les pigeons et les goélands de la plupart des collisions, et qui ne peuvent plus voir les petits rongeurs dont ils se nourrissent.

    La sécurité, c'est « l'argument massue » pour convaincre les exploitants d'aéroports de l'intérêt de la biodiversité, poursuit le scientifique. Nul doute que la promotion de l'environnement permet aussi aux aéroports, qui souffrent d'une « image de marque désastreuse », de redorer leur blason, explique Gilles Boeuf, ancien président du Muséum d'Histoire naturelle et membre du comité scientifique de Hop ! Biodiversité. Il soutient malgré tout le travail de l'association qui « montre que tout n'est pas foutu, que lecvivant peut se réinstaller rapidement si on le laisse tranquille. »

    Pas question non plus de parler de « greenwashing » (méthode de marketing consistant à communiquer auprès du public en utilisant l'argument écologique), explique Béatrice Parguel, spécialiste de cette question au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Hop ! Biodiversité travaille « dans la transparence, le comité scientifique est public et composé de scientifiques de renoms ». « Ce n'est pas ça qui va rendre le business d'Air France plus écolo », ajoute la chercheuse, « mais ils ont un petit impact dans un coin, c'est mieux que s'ils ne le faisaient pas ».


    Autres articles à lire

  • Destin funeste pour la baleine de Montréal

    Faune sauvageC'est avec étonnement que les habitants de Montréal ont aperçu, le 1er juin, une baleine à bosse sautant au dessus des eaux du fleuve Saint-Laurent. Âgée de 2 ou 3 ans, la jeune femelle a été retrouvée morte, le 10 juin par le pilote d'un bateau. Le décès a probablement été causé par une collision avec un navire selon le premier rapport.

    11 Juin 2020
  • SeaWorld condamné à 4 millions de dollars d'amende

    Faune sauvageLe groupe SeaWorld Entertainment et son ancien directeur général devront payer 5 millions de dollars d'amende pour avoir minimisé auprès des investisseurs l'impact du documentaire 'Blackfish', qui dénonçait le traitement des orques en captivité, ont annoncé mardi les autorités américaines.

    22 Septembre 2018
  • Laurence Paoli : conserver est le devoir des zoos

    Faune sauvageDans son essai « Zoos, un nouveau pacte avec la nature », cette ancienne attachée de presse pour les parcs animaliers s’est interrogée sur le sens de la captivité des animaux sauvages. Après avoir mené l’enquête, elle conclut que c’est un mal nécessaire…

    11 Décembre 2019
  • Le lion : un roi si fragile

    Faune sauvageMia et le lion blanc, un film sortie en décembre 2018, relate l’amitié entre une jeune fille et un lion. Mais l’histoire vire au cauchemar quand son père décide de le vendre à des chasseurs. Une fiction qui rejoint la réalité de cette espèce malmenée.

    30 Novembre 2019
  • Zambie : les hippopotames du fleuve Luangwa

    Faune sauvageCorps en tonneau posé sur des pattes courtaudes, mufle démesuré fendu d’un large sourire, l’hippopotame est une créature bien étrange qui semble hésiter entre un retour sur la terre ferme et une vie aquatique.

    11 Novembre 2019
  • Coronavirus : les humains confinés, la nature reprend ses droits

    Faune sauvageLes oiseaux chantent à tue-tête, les sangliers se promènent en ville, les dauphins sont de sortie. Avec le confinement, animaux sauvages et plantes profitent du calme retrouvé, tandis que les humains, prennent plus le temps d'observer la nature.

    30 Mars 2020
  • Les animaux sauvages sont de retour à Paris

    Faune sauvageLa chaîne M6 diffusera le 1er janvier 2017 à 21h le film de Frédéric Fougea « La plus belle ville du monde ». Une réalisation entre le documentaire et le conte, qui montre un Paris inattendu, peuplé de 3000 espèces sauvages installées dans la capitale.

    22 Décembre 2016
  • La sexualité de nos animaux 37/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les distinctions.

    08 Mai 2016
  • Baptisez les oursons de l'année

    Faune sauvageLes quatre oursons nés cet hiver dans les Pyrénées vont être nommés. Et c'est vous qui allez choisir les prénoms!

    06 Septembre 2016
  • Zoos à l’arrêt : quelles conséquences sur les animaux ?

    Faune sauvageAu même titre que les restaurants, les cinémas ou encore les refuges, les parcs zoologiques ont eux aussi dû fermer leurs portes au public. Cela a-t-il des conséquences sur le soin des animaux ? Rencontrent-ils des difficultés ? Animaux-Online fait le point.

    01 Avril 2020
  • A la recherche de l'ADN du monstre du Loch Ness

    Faune sauvageEt s'il y avait un fond de vérité aux histoires de créatures géantes surgissant des eaux sombres du Loch Ness? C'est ce que va tenter de découvrir un scientifique néo-zélandais en analysant l'ADN des eaux de ce lac écossais célèbre dans le monde entier.

    18 Juin 2018
  • La sexualité de nos animaux 36/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… un peu d'anatomie.

    07 Mai 2016
  • Les populations de baleines et de gorilles sont en hausse !

    Faune sauvageBonne nouvelle ! La situation des baleines et des gorilles des montagnes, autrefois en grave danger, s'est améliorée grâce à la lutte contre la chasse et le braconnage, indique une étude de l'Union mondiale pour la nature (UICN) publiée mercredi.

    16 Novembre 2018
  • Australie : les incendies déciment des millions d’animaux

    Faune sauvageLa vie sauvage australienne, réputée notamment pour ses koalas et ses kangourous, mettra des décennies à se remettre des feux de forêt qui dévastent actuellement l'immense île-continent.

    03 Janvier 2020
  • Tous en tenue de camouflage !

    Faune sauvageDes pelages zébrés, des écailles multicolores ou des corps complètement transparents, les animaux ont mille costumes pour se faire remarquer ou, au contraire, se camoufler.

    31 Mai 2019
  • Le delta du Danube, paradis des oiseaux

    Faune sauvageGrand comme deux fois le Luxembourg, le delta du Danube, avec ses 400 lacs, ses 330 espèces d’oiseaux, ses 135 variétés de poissons et des mammifères comme la loutre ou le chien viverrin, est un haut lieu de la biodiversité mondiale, placé depuis 1991 sous l’égide de l’Unesco. Echappée belle.

    27 Août 2018
  • La sexualité de nos animaux 34/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la sodomie.

    05 Mai 2016
  • Allemagne: cinq félins dont deux lions s'échappent d'un zoo

    Faune sauvageLes cinq félins qui s'étaient échappés d'un zoo dans l'ouest de l'Allemagne ont été retrouvés et capturés vendredi, ont annoncé à l'AFP les autorités locales.

    01 Juin 2018
  • La couleur de vos vêtements peut avoir un impact sur les animaux

    Faune sauvageUne balade en forêt avec un T-shirt bleu ? Ce choix vestimentaire pourrait déranger les habitants des lieux…

    27 Janvier 2020
  • Comment les températures extrêmes impactent les animaux :

    Faune sauvageDepuis fin décembre, le nord du continent américain est touché par une vague de froid exceptionnelle qui n’est pas sans conséquence sur les animaux de la région. Le dérèglement climatique, à l’autre extrême, touche également l’Australie en proie à une chaleur hors norme, également désastreuse pour la nature.

    10 Janvier 2018