Traitement antipuces, quand et comment les appliquer ?


  • Traitement antipuces, quand et comment les appliquer ?Photo : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Les produits antipuces ont récemment beaucoup évolué. L’éfficacité des médicaments a augementé, les formes pharmaceutiques sont devenues plus faciles à administrer et le temps d’action s’est allongé.

    Parmi les produits vendus aujourd’hui, nombreux sont ceux qui assurent une protection contre les puces pendant plus de deux mois. Est-ce une bonne chose pour les propriétaires de chiens et de chats ?

    Une seule administration pour protéger plusieurs mois ?

    Les shampooings insecticides présentent l’avantage d’éliminer très rapidement les puces présentes sur un animal très parasité au moment du lavage mais l’effet est de courte durée. En général, ces produits n’ont pas d’effet répulsif ensuite. En revanche, la plupart des autres produits antipuces agissent pendant au moins 3 à 4 semaines. Un traitement préventif contre les puces seulement tous les 2 voire 3 mois est également possible avec des produits très rémanents.

    Certains colliers antipuces gardent leur efficacité encore plus longtemps. Quand le substrat du collier permet de bien contrôler la migration des molécules antiparasitaires depuis la matrice jusqu’à la surface du collier, la concentration en insecticide reste suffisante pour assurer l’effet protecteur jusqu’à 8 mois ! Attention, si le pelage de l’animal est au contact de l’eau plus d’une fois par semaine, la durée d’action contre les puces peut cependant diminuer plus vite.

    Enfin, il existe aussi la possibilité de demander au vétérinaire de faire une injection tous les 6 mois pour  protéger un chat contre les puces. En pratique, il convient d’être très vigilant et de surveiller son animal : en fonction  de sa taille, de la longueur du pelage, de l’état de l’épiderme et de ses conditions de vie, la fréquence des traitements peut avoir besoin d’être revue à la hausse. Si jamais vous voyez votre chien ou votre chat se gratter alors qu’il est théoriquement protégé, inspectez-le de près !

    Demandez conseil à votre pharmacien pour bien vérifier le mode d’emploi et les précautions à prendre avant d’utiliser un produit antipuce.

    Un traitement mensuel, idéal pour la majorité des propriétaires ?

    En 2016, la question suivante a été posée à plus de 200 propriétaires de chiens : « À quelle fréquence préférez-vous que votre chien soit traité avec un produit vétérinaire contre les parasites externes ? » Les résultats de l’enquête* ont montré que pour 31 % des propriétaires, la fréquence optimale de traitement est d’une fois par mois. Ils sont 12% à préférer une fois tous les deux mois, 27 % sont en faveur d’un traitement trimestriel, 17 % seraient preneurs d’un traitement tous les 6 mois et seulement 13 % une seule fois par an. Plus les traitements sont espacés, plus les propriétaires ont peur d’oublier. Un rythme mensuel est plus facile à mémoriser.

    Comment éviter les erreurs d’administration ?

    En pratique, les animaux sont souvent mal protégés à cause des erreurs de manipulation des propriétaires au moment de l’administration du produit antipuce. Il ne sert à rien d’acheter un produit rémanent s’il n’est pas bien utilisé ! Quelques éléments sont donc à connaître pour éviter les bêtises les plus fréquentes.

    Les pipettes

    Shutterstock La pipette est plébiscitée par les propriétaires mais son efficacité dépend du soin mis à bien laisser couler le produit sur la peau et les poils.

    Lisez d’abord bien le mode d’emploi. Les pipettes « spot-on »  sont à appliquer en un seul point sur la peau. Écartez soigneusement les poils avant d’appliquer le produit au contact de la peau. (Si le contenu d’une pipette estappliqué sur le pelage au lieu de la peau, l’efficacité contre les puces sera considérablement diminuée). La pénétrationdu produit dans la peau se fait ensuite naturellement,ne frottez surtout pas !

    Les comprimés

    ShutterstockSi vous donnez un comprimé antipuce à votre chat, assurez-vous qu'il l'avale bien devant vous.
     

    Des produits antipuces longue action sont vendus sous forme de comprimés. C’est une forme d’administration très pratique, à condition que l’animal avale bien le comprimé ! Le chat étant maître dans l’art de faire semblant, vérifiez bien que le vôtre ne recrache pas le comprimé dès que vous aurez le dos tourné.

    Les colliers

    ShutterstockLisez bien les recommandations d'emploi pour savoir quand le changer.

    Un collier antiparasitaire doit être posé et réglé de manière à ce qu’il soit bien au contact de la peau, sous les poils. Il faut en effet que la molécule active puisse diffuser facilement au niveau cutané. Surveillez bien que le collier ne soit pas trop serré et que la peau ne soit pas irritée. 

    http://www.animaux-online.com/article,lecture,69_pourquoi-mon-chien-se-gratte-t-il-.html

    Importance des traitements antipuces pour les animaux allergiques. 

    La dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) est liée à une hypersensibilité du chien ou du chat aux antigènes contenus dans la salive des puces. La théorie de la puce unique capable de déclencher des signes d’allergie chez un animal sensibilisé est cependant aujourd’hui battue en brèche. On parle plutôt « d’association de malfaiteurs », où les puces sont associées à d’autres facteurs prédisposants : une peau sensible, une allergie alimentaire, des infections cutanées… À partir d’un certain seuil d’irritation, ces différents facteurs peuvent déclencher des démangeaisons intenses, très douloureuses pour l’animal, et qui rendent surtout le grattage difficile à interrompre une fois que le prurit est déclenché. Pour assurer le bien-être d’un chien ou d’un chat, la protection contre les puces est primordiale.

    Autres articles à lire

  • Covid-19 : les animaux domestiques ne propagent pas le virus

    ChatsInterrogée sur la transmission potentielle de la maladie Covid-19 par l’intermédiaire des animaux domestiques, l’Anses a réuni en urgence un groupe d’experts spécialisés pour répondre à cette question. Après de nouveaux éléments et cas de contamination, l'Agence nationale de sécurité sanitaire vient de réactualiser son rapport.

    20 Avril 2020
  • Le rappel des vaccinations

    ChatsLa vaccination est un moment important dans la vie de nos chats et chiens. Lors de la visite annuelle chez le vétérinaire, ce dernier en profite souvent pour faire les rappels et mettre à jour le carnet de vaccinations. Un document sanitaire indispensable lorsqu'on confie son animal ou qu'on voyage avec lui…

    15 Juin 2018
  • Antiparasitaire : ne pas traiter son chat avec un produit pour chiens

    ChatsTraiter son chat avec un antiparasitaire pour chien à base de perméthrine peut entraîner des réactions graves, voire mortelles. L’Anses ne cesse de mettre en garde le public.

    08 Mai 2019
  • Chien et chat : les précautions lors d’un traitement antibiotique

    ChatsLes vétérinaires tentent d’utiliser les antibiotiques avec plus de parcimonie mais, pour que ces médicaments restent efficaces, il faut aussi que les propriétaires de chiens et de chats soient très prudents lorsqu’ils les administrent à leurs animaux.

    19 Octobre 2019
  • Mon chat aussi a un cœur !

    ChatsLe chat peut, comme le chien, connaître des problèmes cardiovasculaires. On le sait moins car les signes qui trahissent cette maladie sont, chez lui, plus discrets…

    04 Février 2019
  • 3 questions sur les problèmes urinaires du chat

    ChatsLe chat est un animal sujet aux problèmes urinaires. Pourquoi ? De quelles affections s’agit-il ? Comment les soigner ? On fait le point avec Damien Médan, vétérinaire à la clinique Zatozte, dans les Pyrénées-Atlantiques.

    18 Octobre 2018
  • Coronavirus : 'Ne désinfectez pas vos animaux !'

    ChatsC’est lorsqu’elle est conjuguée à la peur que la bêtise humaine fait le plus de ravages. Les vétérinaires l’ont constaté ces derniers jours face à la recrudescence d’animaux domestiques gravement blessés suite à une « désinfection » à l’aide de produits dangereux.

    02 Avril 2020
  • Une consultation du troisième âge

    ChatsA nos côtés de plus en plus longtemps, les chiens et chats âgés font, depuis récemment, l’objet de consultations vétérinaires spécifiques permettant le dépistage de maladies liées à l’âge.

    18 Février 2019
  • Comment gérer les chaleurs ?

    ChatsPour les propriétaires n’ayant pas fait stériliser leurs chiennes ou leurs chattes, cette période peut vite virer au casse-tête!

    20 Juillet 2016
  • Chat, toxoplasmose et santé humaine : des liens souvent surestimés

    ChatsLa toxoplasmose est une maladie redoutée –à juste titre- par les femmes enceintes car elle peut avoir des conséquences graves pour celles qui n’ont pas encore été en contact avec le parasite et qui n’ont donc pas d’anticorps pour se protéger. Il faut cependant faire attention aux idées reçues qui concernent nos amis les chats.

    06 Septembre 2019
  • Mon chat a un FIV

    ChatsEn cas de contamination par un rétrovirus (Feline Immunodeficiency Virus), la vie du chat bascule: malade à vie, il devient plus sensible à d’autres infections. C’est pourquoi le FIV est surnommé communément le «sida du chat».

    06 Août 2017
  • L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?

    ChatsSi elle existe déjà en médecine humaine, la télémédecine ou médecine numérique n’en est qu’à ses balbutiements dans le domaine vétérinaire. Mais des initiatives individuelles émergent qui assurent une prise en charge médicale à distance de nos animaux.

    18 Février 2019
  • Obésité : quand le régime ne suffit pas…

    ChatsLa bonne volonté n’est pas toujours suffisante pour voir la silhouette de son animal s’affiner. Parfois, l’origine de l’obésité cache un problème de santé ou de comportement…

    01 Novembre 2019
  • Nutmeg, le chat le plus vieux du monde s’est éteint

    ChatsA 32 ans, ce chat britannique était le doyen des félins. Il est mort à la suite d’une crise cardiaque ont indiqué ses propriétaires, « dévastés » par cette disparition.

    20 Septembre 2017
  • Le cas rare d’un chat porteur du coronavirus en Belgique

    ChatsUn chat a été infecté par le nouveau coronavirus en Belgique, contaminé par son maître qui était malade, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires belges, en excluant tout risque de contamination de l'animal à l'homme.

    28 Mars 2020
  • Mon chat a attrapé un coryza. Que faire?

    ChatsYeux rouges larmoyants, écoulement nasal et éternuements chez un chat susceptible d’avoir croisé un congénère contaminé : voilà qui ressemble fort à un coryza.

    21 Juillet 2016
  • 10 Idées reçues sur les infections de l’hiver

    ChatsPeu sensibles aux mêmes microbes que leurs maîtres, chiens et chats peuvent néanmoins attraper une infection hivernale… ou ce qui en a tout l’air !

    13 Décembre 2018
  • Le chaton : comment l’aider à passer le cap du « trou immunitaire » ?

    ChatsComme pour tout nouveau-né, la présence de la mère dès les premières heures de vie est capitale. C’est elle qui procure notamment les anticorps nécessaires à la survie de ses petits incapables de les produire par eux-mêmes durant la période délicate appelée « le trou immunitaire ».

    05 Juin 2019
  • Que faire avec un chaton trouvé ?

    ChatsTrouver un chaton seul en apparence, quoi de plus banal ? Cela arrive à la campagne mais aussi en ville lorsque la mère chatte a été victime d’un accident de la circulation…

    18 Août 2018
  • 1er mai : le muguet, un poison mortel pour nos animaux

    ChatsQue vous l’offriez ou le regardiez pousser dans votre jardin, le muguet doit être tenu loin de vos animaux. Chat, chien, oiseau, lapin… l’intoxication à cette plante peut être mortelle.

    01 Mai 2019