9 mois de prison ferme pour avoir torturé un chat


  • 9 mois de prison ferme pour avoir torturé un chatPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Maltraitance

    Dans le Calvados, un ingénieur a été condamné pour sévices sur une quinzaine de chats entre mai et juin 2018, dont trois ont du être euthanasiés.

    Avec AFP.

    Un ingénieur de 50 ans, réputé brillant, a été condamné ce mercredi en correctionnelle à Caen (Calvados) à 18 mois de prison dont neuf mois ferme pour des actes de cruauté à l'égard d'une quinzaine de chats. Le tribunal n’a pas ordonné de placement sous mandat de dépôt du prévenu qui comparaissait hier.

    « Le jour, il est cadre supérieur. La nuit révèle son comportement de tortionnaire de chats », des faits « graves, préparés, multiples » qui relèvent « nécessairement d’un certain instinct de perversité », a estimé la procureure de la République de Caen, Carole Étienne, avant de requérir deux ans de prison, dont un an avec sursis.

    Les faits se sont déroulés du 4 mai au 18 juin sur une quinzaine de chats dont trois ont dû être euthanasiés, a précisé la magistrate. Selon Patrice Grillon, avocat de l’association Stéphane Lamart, qui s’était portée partie civile, il est « rarissime de retrouver l’auteur de tels actes ».

    Des effets secondaires d’un traitement ?

    « Pourquoi a-t-il commis ces actes ? Il ne le sait pas. Il imagine que c’est peut-être à cause de son traitement », a plaidé l’avocate de la défense, Stéphanie Perol. Selon une expertise psychiatrique, ces faits « en rupture totale avec le comportement habituel » du prévenu, peuvent être des effets secondaires d’un traitement, Requip, contre une maladie neurodégénérative, que l’homme a expliqué prendre depuis quelques mois.

    « Je regrette ce que j’ai fait. J’ai fait du mal à des animaux, à des familles. Je ne pensais pas causer autant de dégâts », a déclaré le prévenu juste avant que quelqu’un dans le public, qui a plusieurs fois réagi au cours du procès, ne lui lance : « Pense à tes quatre enfants ». Le casier judiciaire de cet homme marié, qui a chez lui un chat et un chien qu’il ne maltraite pas, était vierge jusqu’à mercredi soir.

    Pattes cassées et langues déchirées

    La quinzaine de personnes qui se sont portées partie civile ont pour la plupart obtenu 1 000 euros pour préjudice moral. Une audience civile aura lieu le 10 janvier 2019 pour les préjudices matériels (frais de vétérinaire). Plusieurs associations de protection des animaux, dont la SPA, les fondations 30 millions d’amis et Brigitte Bardot, étaient également représentées.

    S'exprimant de façon très calme, l'homme a reconnu avoir « luxé » les pattes de chats qu'il repérait la nuit, durant des insomnies, dans les rues de l'agglomération de Caen. L'enquête fait aussi état de pattes cassées voire de mâchoires et de crocs cassés et de langues déchirées.

    Le prévenu, qui attirait les chats avec de la nourriture, a expliqué ne pas avoir osé signaler ces faits à son neurologue qui l’a interrogé sur d’éventuels effets secondaires étranges. Le dictionnaire médical Vidal fait état de possibles addictions aux jeux, achats compulsifs, hypersexualité, mais pas de maltraitance d’animaux, a relevé Me Grillon.


    Autres articles à lire

  • Djerba : massacre d’une cruauté sans nom dans un refuge

    ProtectionLe refuge Terrabella à Djerba est en train de vivre un cauchemar. Tiziana Gamannossi, effondrée de chagrin, montre en vidéo l’état dans lequel elle a trouvé les lieux ce mercredi 22 juillet. Ce sont des dizaines de cadavres de chiens et de chiots massacrés qui jonchent le sol, les locaux totalement saccagés.

    23 Juillet 2020
  • Cinquante ans de prison pour tortures sur des animaux

    ProtectionLe procureur de Houston, au Texas (aux Etats-Unis), a condamné à une réclusion de 50 ans Brent Justice qui a produit et diffusé sur son site des vidéos d’actes de cruauté envers des animaux.

    18 Février 2016
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • Bien-être animal : un colloque pour convaincre

    ProtectionL’Assemblée nationale conviait le 7 novembre médias et acteurs du secteur de l’animal pour un colloque autour du bien-être animal et humain. La question étant de progresser sur cette notion qui lie étroitement l’homme et l’animal…

    08 Novembre 2018
  • Lévriers : un Etat australien renonce à interdire les courses

    ProtectionLa Nouvelle-Galles du Sud, qui avait annoncé en juillet que cette pratique serait bannie à partir du 1er juillet 2017, vient de faire machine arrière.

    11 Octobre 2016
  • Art et maltraitance animale : des œuvres retirées d’une exposition

    ProtectionFace à la mobilisation des associations de protection animale, le musée Guggenheim de New York a retiré trois œuvres d’artistes chinois impliquant des animaux vivants, chiens, cochons, reptiles et insectes. Une décision rare dans le monde de l’art, qui compte plusieurs polémiques autour de la maltraitance et du droit animal.

    02 Octobre 2017
  • Disparition du chat Cookie, victime d’une double défenestration

    ProtectionLe chat, jeté à deux reprises d’un immeuble par son ancien propriétaire, est finalement décédé, nous apprend l’association qui l’avait recueilli et soigné. Elle se bat pour que le cas de Cookie soit porté devant un tribunal.

    18 Mai 2018
  • Meurtre du chat Chevelu : le ras-le-bol des défenseurs des animaux

    ProtectionLe responsable de la mort du chat Chevelu, massacré en mai dernier dans le centre de Draguignan, a été condamné à 6 mois de prison ferme. Pour le Parti animaliste, la forte mobilisation citoyenne autour de ce meurtre exprime un vrai ras-le-bol des défenseurs des animaux qui demandent à ce que des mesures soient mises en place pour mieux prévenir les cas de barbarie et répondre aux problématiques des animaux errants.

    19 Septembre 2017
  • Delphinarium : la fin de la reproduction en captivité au cœur du débat

    ProtectionLe Marineland d’Antibes demande la réécriture de l’arrêté, interdisant notamment la reproduction en captivité des dauphins, au nom du bien-être animal. L’argument passe mal auprès des associations de défense des animaux qui demandent la mise en place de programmes de réhabilitation à la vie sauvage pour les cétacés en captivité.

    13 Juillet 2017
  • Refuge : des chenils en kit pour accueillir plus d'animaux

    ProtectionAfin de soulager un refuge et de lui permettre de prendre en charge des chiens recueillis pour maltraitance, Wamiz a fait dont de 4 chenils en kit à l'association Animaux sans foyer.

    19 Mai 2020
  • Une fédération pour sauver les lévriers

    ProtectionLe Crel, association de protection des lévriers créée en 2009, vient de changer de statut pour devenir une fédération. Vingt associations françaises et espagnoles (et une slovène) l’ont déjà rejoint. L’objectif est désormais de travailler sur un plan politique et médiatique afin de combattre les tortures infligées aux lévriers en Europe.

    12 Octobre 2018
  • Le zoo-refuge de La Tanière veut sauver les ours Bony et Glasha

    ProtectionAprès avoir sauvé in extrémis l’ours Mischa, le zoo-refuge de La Tanière (28) demande au Préfet du Loir-et-Cher l’autorisation de pouvoir prendre en charge les deux ours restés chez les Poliakov, Bony et Glasha, victimes de « maltraitance passive ».

    30 Octobre 2019
  • Quand des macaques servent d'accessoire photo…

    ProtectionAlors que des macaques de Barbarie sont utilisés comme « accessoire photo » sur la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, une nouvelle étude écossaise montre que les visiteurs sont opposés à cette pratique.

    21 Décembre 2018
  • Autopsie : l’ours Mischa a été maltraité pendant des années

    ProtectionL’autopsie de l’ours Mischa, décédé le 12 novembre au zoo-refuge La Tanière – qui l’avait recueilli pour tenter de le sauver –, a révélé plus que des simples négligences... La préfecture du Loir-et-Cher vient de décider du placement provisoire de Bony et Glasha, les deux ours toujours détenus par les dresseurs Poliakov.

    26 Novembre 2019
  • Victoire : 1 an de prison ferme pour un tueur de chat

    ProtectionUn peu plus d’un mois après les faits, l’homme qui avait sauvagement tué un chat à Limoges vient d’être jugé et condamné à 18 mois de prison, dont 12 mois ferme et à l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans.

    30 Novembre 2018
  • Affaire du chien brûlé vif : 18 mois d'emprisonnement requis

    ProtectionA Chalon-sur-Saône, une femme vient d’être condamnée à 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, pour avoir brûlé à l’essence le berger allemand de son compagnon. Ce dernier avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard.

    04 Septembre 2018
  • Interdiction du sacrifice animalier à Gadhimai au N&eacut

    ProtectionTous les cinq ans, pour célébrer la fête de la déesse Gadhimai, 500 000 buffles, poulets et chèvres étaient mis à mort au cours d’une fête de deux jours au Népal.

    01 Août 2015
  • 47 personnalités s’associent pour sauver les refuges

    Protection47 personnalités se joignent aux associations Ethics For Animals et One Voice ainsi qu’au Collectif Chats 100 % Stérilisation obligatoire et à L’Arche des Associations afin de demander un fonds d’urgence pour sauver les refuges.

    26 Mai 2020
  • Syndrome de Noé : un problème pour les animaux et les humains

    ProtectionQu'est ce que le syndrome de Noé ? Comment est-il pris en charge ? Les expertises de Christine Manuel, psychologue, et d'Anne-Claire Chauvancy, présidente de l’association Action Protection Animale, nous aident à répondre à ces deux questions.

    16 Septembre 2020
  • Les signalements de maltraitance animale sont en augmentation

    ProtectionEn 2017, la SPA a enregistré 8 937 signalements de maltraitance animale, surtout des chiens et des chats, soit 36 % de plus qu'en 2016, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

    14 Février 2018