Animaux de guerre : les projets d’hommage à Paris


  • Animaux de guerre : les projets d’hommage à ParisPhoto : Sergent Stubby, chien de guerre - DR
  • Vivre ensemble

    Sous l’impulsion de l’association Paris Animaux Zoopolis, des projets de plaques commémoratives sont en cours dans différents arrondissements de la capitale. Une statue à la mémoire des chiens de guerre pourrait également voir le jour.

    En cette année de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, une trentaine d’associations de défense animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis, soutiennent le projet porté par Paris Animaux Zoopolis (PAZ). Elles ont adressé une lettre commune, le 15 mai 2018, à Florence Parly, la ministre des Armées, Anne Hidalgo, la maire de Paris, et Catherine Vieu-Charier, l’adjointe au maire chargée des questions relatives à la mémoire.

    Dans ce courrier, les associations engagent la France et Paris à suivre l’exemple de Londres, Bruxelles, Canberra ou Ottawa, où des monuments ont été érigés pour rendre hommage aux animaux de guerre. On estime à environ 11 millions le nombre d’équidés (chevaux, ânes et mulets) enrôlés pendant la Première Guerre mondiale, ainsi que plusieurs centaines de milliers d’autres animaux comme des chiens et des pigeons. « Il est important que la France reconnaisse, par l’édification d’un monument mémoriel, le rôle majeur et les souffrances des animaux utilisés pour la Grande Guerre », revendique PAZ.

    Animals in War Memorial - DR

    « À ce jour, notre courrier est resté sans réponse », regrette cependant l’association. La Ville Lumière semble encore bien loin des ambitions d’une capitale comme Londres, qui a inauguré en novembre 2004, dans le centre-ville, son Animals in War Memorial. Cette œuvre imposante, réalisée par l’artiste anglais David Backhouse, est dédiée « à tous les animaux qui ont servi et sont morts aux côtés des forces britanniques et alliées dans les guerres et les campagnes à travers le temps », peut-on lire sur la sculpture. Une épitaphe y est également gravée : « Ils n’avaient pas le choix. »

    Le 14e arrondissement à l’avant-garde

    À Paris, pour l’heure, se profile plutôt l’installation de plaques commémoratives, apposées dans certains lieux de la ville où des animaux ont été élevés ou réquisitionnés pour la Grande Guerre. Le 14e arrondissement fait figure d’avant-garde puisque l’installation d’une plaque a été d’ores et déjà validée lors d’un conseil d’arrondissement, sur proposition du groupe écologiste. La plaque sera installée sur le mur de l'École d’économie de Paris et de l’Institut mutualiste Montsouris, au 38-48, boulevard Jourdan, Paris 14e. Cette école était auparavant un important centre de dépôt destiné à rassembler et dresser de jeunes chevaux avant leur départ pour le front. « C’est une page d’Histoire que les habitant(e)s du 14e arrondissement vont (re)découvrir grâce à cette heureuse initiative, s’est réjoui Paris Animaux Zoopolis. Nous encourageons les autres arrondissements de Paris à suivre l'exemple ».

    Pour ce faire, l’association a mené un travail d’enquête. « Nous avons effectué des recherches afin d’établir tous les liens qu’il y a eu entre Paris et les animaux utilisés pendant la guerre, comme des écoles de dressage de chiens, ou des lieux de réquisition des animaux, indique Amandine Sanvisens, cofondatrice de Paris Animaux Zoopolis. Cela n’est pas évident car beaucoup de documents liés aux animaux de guerre ont été détruits, l’administration militaire ne jugeant pas forcément utile de les conserver. Mais aux Archives nationales et à la Bibliothèque historique de Paris, nous avons quand même pu retrouver certaines indications, notamment à travers des coupures de presse ». Ce travail a abouti à l’élaboration d’une liste, non exhaustive, concernant six arrondissements parisiens : le 14e, le 6e, le 7e, le 8e, le 13e et le 15e.

    Une statue dans Paris ?

    Paris Animaux Zoopolis échange ainsi avec les mairies de chacun de ces arrondissements. Si la démarche a été un succès avec la mairie du 14e, elle a en revanche échoué auprès de la mairie du 13e arrondissement. Un vœu avait été déposé pour qu’une plaque soit installée au 56, boulevard Arago, là où se trouvait un lieu de réquisition des chevaux, ânes et mulets. Mais la proposition a finalement été rejetée. Un autre projet, plus ambitieux, pourrait voir le jour, dans la mairie du 7e arrondissement. Il concernerne l’installation d’une plaque commémorative aux Invalides (musée de l'Armée), dans la galerie supérieure de la cour d'honneur, mais également l’installation d’une statue rendant hommage à Vitrier, un chien de guerre du 26e bataillon de chasseurs cyclistes.

    Selon les recherches de PAZ, le chien a été « retrouvé très affaibli sur le boulevard Raspail, dans le quartier Saint-Thomas-d’Aquin, en août 1914. Il arrivait du front où il avait perdu la trace de sa troupe ». À travers cet hommage rendu à Vitrier, c’est la mémoire de près de 100 000 chiens utilisés pour la Grande Guerre qui serait saluée. Le projet devrait également inclure l’installation d’un « Panneau Histoire de Paris », à l’angle de l’avenue Bosquet et du quai d’Orsay, à l’emplacement du Magic Cabaret, détruit en 1920, où se trouvait un lieu de réquisition d’équidés pour la Grande Guerre.

    Un vœu reprenant ces propositions devait initialement être déposé le 13 juin. Finalement, il a été reporté en septembre, nous a indiqué Paris Animaux Zoopolis. En attendant, l’association poursuit ses échanges avec plusieurs arrondissements de la capitale, et travaille sur l’organisation, en octobre, d’une conférence sur le rôle des animaux dans la Grande Guerre, au côté de l’historien Éric Baratay, auteur du livre Bêtes de tranchées, des vécus oubliés (CNRS Éditions). 


    Autres articles à lire

  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Un vétérinaire au Conseil scientifique, qu’est-ce que ça va changer ?

    Vivre ensembleLe gouvernement français a enfin accepté d’intégrer un vétérinaire au Conseil scientifique créé en mars 2020 pour guider les décisions prises pendant cette crise sanitaire. Cela fait suite à la mobilisation des acteurs de la santé animale qui militaient pour cette place, sachant que 75 % des épidémies sont d’origine animale.

    07 Janvier 2021
  • 5 conseils pour choisir le prénom de son animal

    Vivre ensembleAprès 2016 année du « M », 2017 est officiellement l’année du « N ». Au-delà du principe bien connu « d’une lettre par année », que faut-il savoir pour bien choisir les noms de nos compagnons ? Voici les conseils de nos spécialistes.

    10 Janvier 2017
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Il est urgent que les médecins et les vétérinaires s'unissent

    Vivre ensembleJean-Luc Angot, inspecteur général de la Santé publique vétérinaire, président de l’Académie vétérinaire de France, et Loïc Dombreval, vétérinaire et député des Alpes-Maritimes, étaient présents pour ouvrir le colloque « One Health – Joint Action », ce jeudi 17 décembre. Ils ont souligné l’importance, et l’urgence, de (re)faire converger la santé humaine et animale aujourd’hui.

    18 Décembre 2020
  • Chiens et chats : leur place dans nos foyers évolue

    Vivre ensembleNos animaux de compagnie deviennent de véritables partenaires : de plus en plus préoccupés par leur bien-être et leur santé, nous apprécions, en retour, les bienfaits de leur présence comme la diminution du stress ou de la solitude.

    08 Février 2017
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Mon animal provoque un accident, suis-je fautif ?

    Vivre ensembleLes procès dans lesquels le litige a été causé par un animal sont de plus en plus fréquents et donnent du fil à retordre aux avocats. Sous la garde de qui l’animal se trouvait-il ? Y a-t-il eu un contact direct ? Est-ce la faute de la victime ?

    04 Août 2019
  • 5 questions à vous poser avant d’adopter un animal

    Vivre ensembleParfois, le coup de cœur doit s’accompagner d’un petit moment de réflexion si on ne veut pas que la belle histoire d’amour vire au cauchemar. Avant d’adopter un chat ou un chien, suivez les conseils d’animaux-online.

    25 Août 2015
  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Le concept one health, c'est aussi pour eux

    Vivre ensembleCe concept part du principe que la santé humaine est intimement liée à la santé des animaux, à celle de l’environnement, et réciproquement ! L’amélioration des unes passant nécessairement par l’amélioration des autres… Décryptage sur Animaux-online.

    01 Janvier 2016
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier

    Vivre ensembleRobin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    04 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Mélodie Pichoir

    Vivre ensembleMélodie Pichoir est formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    09 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Le dernier repos au cimetière animalier de La Gaude

    Vivre ensembleQuelque 1000 petites tombes sont disposées dans l’unique cimetière animalier de la Côte d’Azur. Créé il y a plus de soixante ans, il permet aux maîtres endeuillés de la région Paca de se recueillir auprès de leurs très chers disparus à quatre pattes…

    30 Mars 2021
  • Les intervenants de Dog Revolution : Nicolas Cornier

    Vivre ensembleNicolas Cornier est éducateur canin et formateur. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    12 Septembre 2016