Disparition du chat Cookie, victime d’une double défenestration


  • Disparition du chat Cookie, victime d’une double défenestrationPhoto : DR
  • Protection/ Maltraitance

    Le chat, jeté à deux reprises d’un immeuble par son ancien propriétaire, est finalement décédé, nous apprend l’association qui l’avait recueilli et soigné. Elle se bat pour que le cas de Cookie soit porté devant un tribunal.

    « C’est après 6 mois de combat et 11 anesthésies nécessaires pour la sauver que Cookie, la petite chatte de 2 ans, a rendu les armes », annonce avec tristesse l’association Bastet, via un communiqué. Cette chatte avait subi plusieurs opérations après avoir été retrouvée dans un état déplorable. Selon ses sauveurs, la chatte avait été, à deux reprises et à quelques mois d’intervalle, jetée d’un immeuble de Cenon (Gironde) par son ancien propriétaire, ce qui correspond à deux chutes d’une hauteur de 16 mètres.

    L’une des membres de Bastet avait recueilli et soigné Cookie après sa deuxième défenestration, en novembre 2017. En lente convalescence, Cookie recommençait à marcher en boitillant, et même à jouer selon les dernières nouvelles données par l’association en mars 2018. Sa famille d’accueil se réjouissait même de voir la chatte reprendre « peu à peu confiance en l’humain » et commencer « à s’habituer aux caresses ». Mais malgré les opérations, la faiblesse de son état général et son poids, bien en deçà de la norme pour un chat de son âge, n’ont pas permis à Cookie de se rétablir. 

    Justice pour Cookie

    « Elle laisse un grand vide et une grande tristesse à sa famille d’accueil l’ayant courageusement arrachée à son tortionnaire et soignée, ainsi qu’à ses 1 900 soutiens », indique Bastet, faisant référence à la communauté qui s’est créée autour de Cookie sur les réseaux sociaux.

    Une pétition, @JusticeprCookie, a également récolté près de 145 000 signatures. Car l’association Bastet se bat pour que le cas de Cookie soit porté devant un tribunal et pour qu’une enquête soit ouverte à l’encontre de l’ancien propriétaire pour sévices graves et actes de torture envers un animal. Des faits punis de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende par la loi. Encore faut-il que l’affaire puisse être portée devant un tribunal.

    Alors qu’une première plainte de Bastet à l’encontre de son ancien propriétaire avait été classée sans suite, par manque de preuves, par le parquet de Bordeaux, l’association continue son combat pour obtenir une réouverture du dossier et pouvoir apporter des éléments déterminants pour faire reconnaître le calvaire de Cookie. Elle a pour cela déposé un recours hiérarchique adressé au parquet général, a-t-elle fait savoir.

     « Ce que nous voulons pour Cookie, c’est qu’un jugement soit rendu, et que la personne qui lui a occasionné ces souffrances ait un casier », expliquait il y a deux mois Aline Morisset, chargée de la communication de Bastet. Cookie est, pour cette association, emblématique des maltraitances que peuvent subir au quotidien des animaux de compagnie, mais également de toutes les difficultés auxquelles les défenseurs de ces animaux sont confrontés pour dénoncer ces cas, et faire appliquer la loi.

    Ce fut le cas pour le chat Chevelu, tué à coups de pied dans la rue en mai 2017, dans le centre-ville de Draguignan (Var). L’homme de 28 ans, accusé d’avoir porté les coups meurtriers, a été condamné à 6 mois de prison ferme.


    Autres articles à lire

  • Marseille : arrestations dans le milieu des combats de chiens

    ProtectionLa police marseillaise a annoncé des arrestations dans le milieu des combats de chiens, au terme d'une enquête sur la mort de deux pitbull traînés sur plusieurs centaines de mètres par un scooter.

    08 Août 2019
  • Syndrome de Noé : un problème pour les animaux et les humains

    ProtectionQu'est ce que le syndrome de Noé ? Comment est-il pris en charge ? Les expertises de Christine Manuel, psychologue, et d'Anne-Claire Chauvancy, présidente de l’association Action Protection Animale, nous aident à répondre à ces deux questions.

    16 Septembre 2020
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • Affaire du chien brûlé vif : 18 mois d'emprisonnement requis

    ProtectionA Chalon-sur-Saône, une femme vient d’être condamnée à 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, pour avoir brûlé à l’essence le berger allemand de son compagnon. Ce dernier avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard.

    04 Septembre 2018
  • Financez une vidéo-surveillance pour sauver les lévriers espagnols

    ProtectionLe Crel, Club de reconnaissance et d’entraide aux lévriers, créé en 2009 par Jérôme Guillot, pour venir en aide aux lévriers maltraités, a besoin de 2400 euros pour financer un système de vidéosurveillance du refuge qui accueille des lévriers rescapés en Espagne !

    29 Janvier 2018
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017
  • L'Australie envoie un robot tuer les chats errants

    ProtectionAfin de protéger ses espèces en voie de disparition, l’Australie a annoncé en 2015 son projet d’éradiquer quelque deux millions de chats errants jugés comme la menace principale. Aujourd’hui, le moyen de leur éradication a été mis au point : un robot qui envoie du poison sur les chats.

    20 Avril 2016
  • Athéna, la martyre, n’est plus

    ProtectionSept mois après son sauvetage, la dogue de Bordeaux retrouvée enterrée vivante en août est décédée d'un cancer. Retour sur les faits.

    23 Février 2016
  • Delphinarium : la fin de la reproduction en captivité au cœur du débat

    ProtectionLe Marineland d’Antibes demande la réécriture de l’arrêté, interdisant notamment la reproduction en captivité des dauphins, au nom du bien-être animal. L’argument passe mal auprès des associations de défense des animaux qui demandent la mise en place de programmes de réhabilitation à la vie sauvage pour les cétacés en captivité.

    13 Juillet 2017
  • Des animaux suppliciés découverts dans un logement marseillais

    ProtectionPlusieurs chats et chiens, ainsi qu’un hérisson, ont été retrouvés en mauvais état. Des cadavres de chiens, congelés puis incinérés, ont également été découverts par la police.

    24 Juillet 2018
  • Chien maltraité : incompréhension face à la décision de justice

    ProtectionIl y a trois mois, l’association Stéphane Lamart a recueilli Spike, un chien découvert entravé par de multiples liens sur un terrain abandonné. À la surprise générale, le parquet de Meaux a ordonné la restitution de l’animal à ses propriétaires. Face à cette décision incompréhensible, l’association compte se battre.

    05 Juin 2020
  • Des cygnes décapités retrouvés sur le bassin d’Arcachon

    ProtectionPlusieurs cygnes décapités ont été retrouvés depuis lundi 9 août, flottant à la dérive sur le littoral du Bassin d'Arcachon (Gironde), une découverte qui a suscité sur les réseaux sociaux l'indignation des riverains et de plusieurs associations, dont la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et son président Allain Bougrain-Dubourg.

    11 Août 2016
  • 130 chats vivant dans 25 m2 ont été sauvés

    ProtectionLa fondation 30 Millions d’amis est intervenue dans un studio parisien pour porter secours à une centaine de chats. Des familles d’accueil sont recherchées pour prendre en charge les félins.

    11 Septembre 2017
  • Cagnes : un cavalier jugé pour cruauté après la mort d'un cheval

    ProtectionSon cheval, poussé à bout et cravaché dans une course effrénée, n'avait pas survécu à ce comportement 'indigne' : trois mois de prison avec sursis ont été requis mercredi pour cruauté contre un cavalier professionnel irlandais, jugé en son absence à Grasse.

    23 Septembre 2020
  • Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitance

    ProtectionLa confédération nationale Défense de l’animal veut faire entendre sa voix – et celle de ses 270 associations membres – pour l'aggravation de la sanction pénale, l'amélioration de la condition de l'animal victime et le suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal. Affiches chocs, pétitions, vidéos… la nouvelle campagne est lancée.

    20 Novembre 2019
  • L'ours Mischa est mort dans le refuge qui l'avait accueilli

    ProtectionL'ours Mischa, très malade et placé en septembre dans le zoo-refuge La Tanière (28) après l'intervention d'Elisabeth Borne qui avait interdit ses représentations dans des spectacles, est mort le 12 novembre. Des examens ont révélé de nombreuses tumeurs dans tout son corps et, trop faible, il ne s'est pas réveillé de l'anesthésie...

    13 Novembre 2019
  • Le gouvernement s’engage dans la lutte contre l’abandon

    ProtectionC’est une première en France : le ministère de l’Agriculture met en place un vaste plan d’action pour lutter contre l’abandon des chiens et des chats. Les mesures annoncées ce lundi 21 décembre par Julien Denormandie se développent autour de trois grands axes : sensibiliser, accompagner et sanctionner.

    21 Décembre 2020
  • Les JO propres avec les chevaux

    ProtectionDeux cavaliers ont été disqualifiés pour brutalité, une autre a renoncé pour préserver son cheval malade… Ces JO seraient-ils ceux de la morale pour les chevaux ?

    16 Août 2016
  • Les signalements de maltraitance animale sont en augmentation

    ProtectionEn 2017, la SPA a enregistré 8 937 signalements de maltraitance animale, surtout des chiens et des chats, soit 36 % de plus qu'en 2016, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

    14 Février 2018
  • Mutilations de chevaux : différents auteurs et modes opératoires

    ProtectionLes mystérieuses mutilations de chevaux survenues en plusieurs points de France ces derniers mois ont été pratiquées par différents auteurs et selon divers modes opératoires, ont indiqué à l'AFP les gendarmes en charge de l'enquête qui couvre une vingtaine de départements.

    02 Septembre 2020