Donner du pain aux canards nuit gravement à leur santé


  • Donner du pain aux canards nuit gravement à leur santéPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Oiseaux

    Nourrir les oiseaux dans les parcs avec un morceau de pain est un geste ancré dans les habitudes, mais qui se révèle néfaste, voire mortel, pour les volatiles.

    Donner du pain aux canards, cygnes et autres oiseaux présents dans les parcs est un rituel repandu chez nombre de promeneurs. Mais il s’agit d’une mauvaise habitude, comme le rappelle notamment l’association belge Gaïa dans cette nouvelle campagne.

    « Le fait de donner du pain aux canards est très ancré dans les mentalités, pour venir en aide aux oiseaux, mais également pour ne pas gâcher le pain qui est un aliment sacralisé, détaille Audrey Maurin, agent d’accueil à la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) d'Île-de-France. Malgré les bonnes intentions, c’est une mauvaise idée. Mieux vaut recycler son pain en pudding ou en pain perdu. »

    Rappelons que le nourrissage d’animaux sauvages en public est interdit en France (article L. 1311-2 du Code de la santé publique). Il n’est donc, en théorie, pas admis de donner des morceaux de pain aux oiseaux dans les parcs. Une mesure liée à la salubrité publique, qui trouve également une justification pour la santé même des oiseaux. 

    Car le pain n’est pas bon les oiseaux, quels qu’ils soient. Et ce pour trois raisons principales :

    • Le pain, et particulièrement le pain blanc, contient du blé, peu nutritif pour les oiseaux. Les habituer à n’être nourris que de pain produit de graves carences chez les oiseaux.
       
    • Les autres composants du pain (et ses dérivés comme les biscottes ou le pain de mie) sont aussi nocifs pour les oiseaux, à commencer par le sel. Les oiseaux continentaux risquent l’intoxication en cas d’ingestion trop importante. À très forte dose, le sel bloque les reins et le cœur de l’oiseau, entraînant la mort, explique la LPO.  De plus, les levures contenues dans le pain ont tendance à gonfler dans l’estomac de tous les oiseaux, provoquant une sensation trompeuse de satiété.
       
    • Enfin, les restes de pain non ingurgités sont aussi très dangereux : en pourrissant dans l’eau, il peut engendrer la prolifération de bactéries à l’origine de maladies mortelles pour les volatiles, comme le botulisme et la salmonellose. « En Île-de-France, nous avons eu des cas d’hécatombes d’oiseaux liées à la prolifération de ces bactéries dans les parcs. Il faut savoir que ces bactéries peuvent stagner pendant plusieurs années et se réactiver à l’occasion d’un coup de chaleur si les bassins n’ont pas été bien traités », ajoute Audrey Maurin.

    Dans son jardin

    Si quelques miettes données aux oiseaux des parcs ne vont pas provoquer leur mort, mieux vaut tout de même s’abstenir étant donné les risques courus. D’autant que les canards, par exemple, n’ont nul besoin de l’assistance des promeneurs. « Ce sont des oiseaux herbivores, se nourrissant de jeunes pousses ou d’algues dans les bassins », rassure Audrey Maurin.

    Cependant, tous les oiseaux ne sont pas logés à la même enseigne et certains ont besoin d’aide pendant la période hivernale. C’est notamment le cas des passereaux. La LPO recommande de leur venir en aide « globalement, de la mi-novembre à la fin mars » en plaçant un poste de nourrissage et un abreuvoir dans son jardin. « Il faut s’adapter en fonction des courbes de températures et diminuer progressivement les apports en nourriture pour réhabituer les oiseaux à chercher par eux-mêmes leur alimentation », précise Audrey Maurin.


    Autres articles à lire

  • Insecticide interdit : des rapaces protégés empoisonnés dans l'Aveyron

    Faune sauvagePlusieurs associations dénoncent des cas d’oiseaux empoisonnés depuis début 2018 dans les Grands Causses. En cause, un insecticide interdit en France, utilisé illégalement sous forme de pièges contre des animaux jugés « indésirables ».

    06 Juillet 2018
  • Ce weekend, comptez les oiseaux pour mieux les protéger

    Faune sauvageLa Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle organisent les 28 et 29 janvier leur 5e édition de comptage national des oiseaux de jardins, dont certaines espèces sont menacées de disparition.

    24 Janvier 2017
  • Bretagne : le grand gravelot en danger

    Faune sauvageLa survie du grand gravelot, un oiseau migrateur présent sur certaines îles bretonnes, «est menacée» a alerté vendredi le sous-préfet de Brest, assurant qu’il y avait « urgence à trouver des solutions de préservation» alors qu’il reste moins de 200 couples en France.

    05 Février 2019
  • Jacques-Olivier Travers : l’homme qui apprenait à voler aux oiseaux

    Faune sauvageÀ travers un nouveau livre et un documentaire prochainement diffusé sur Ushuaia TV, entrez dans l’univers fascinant de Jacques-Olivier Travers, le fauconnier qui chuchote aux oreilles des rapaces.

    14 Février 2019
  • Une journée pour les vautours

    Faune sauvageEt si vous partiez à la rencontre des vautours ? Le 3 septembre, ces impressionnants charognards seront à l’honneur à l’occasion d’une Journée internationale de sensibilisation. Des rendez-vous qui participent aussi à leur connaissance et à leur protection.

    02 Septembre 2016
  • Oiseaux : l’Europe interdit à la France ses chasses illégales

    Faune sauvageLa Commission européenne entend poursuivre la France si elle continue à chasser les oiseaux selon des méthodes cruelles et illégales. Une procédure d’infraction a été ouverte et une lettre de mise en demeure adressée à notre pays qui pourraient aboutir à une procédure de justice si notre pays ne se met pas en règle avec les directives européennes.

    26 Juillet 2019
  • Faune-france.org : le nouvel outil de sciences participatives

    Faune sauvageLa LPO a présenté une nouvelle plateforme en ligne, nationale et interassociative, permettant de réunir l’ensemble des informations sur la faune et la flore issues des observations du grand public.

    03 Juillet 2017
  • Un week-end au balcon : comptez les oiseaux et aidez la science

    Faune sauvageLa 8e édition du comptage national des oiseaux de nos jardins se déroule ce week-end : samedi 25 ou dimanche 26, consacrez une heure aux volatiles autour de chez vous. Vos observations sont précieuses pour la biodiversité.

    23 Janvier 2020
  • Canicule : comment venir en aide aux oiseaux en été ?

    Faune sauvageA chaque saison les oiseaux ont des besoins spécifiques. En été, il faut penser à répondre à leurs besoins en eau.

    26 Juillet 2018
  • En France, les cigognes commencent à se sédentariser

    Faune sauvageSi vous vous rendez dans le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes (01), vous apercevrez pendant votre visite de charmants squatteurs : les cigognes. Elles ne font pas partie du parc à proprement parler, mais toutes les conditions sont réunies pour qu’elles y installent leurs nids de manière permanente...

    14 Août 2019
  • Birdlab : une appli pour aider la science

    Faune sauvageBirdlab revient pour une troisième édition : jusqu’au 31 mars 2017, participez à ce programme scientifique d'observation des oiseaux en téléchargeant l’application sur votre téléphone ou votre tablette.

    06 Décembre 2016
  • Mais que font les flamants roses la nuit ?

    Faune sauvageDes chercheurs anglais se sont demandé comment les flamants roses occupaient leurs nuits lorsque les portes du zoo étaient fermées. A leur grande surprise, ces animaux captifs ont gardé les mêmes comportements que les flamants roses sauvages.

    11 Septembre 2018
  • Le macareux reste au frais grâce à son gros bec

    Faune sauvageLe macareux huppé régule sa température corporelle grâce à son gros bec, une caractéristique résultant de l’évolution qui pourrait expliquer sa capacité à voler durant de longues périodes à la recherche de nourriture.

    28 Novembre 2019
  • Qui sont les oiseaux qui peuplent nos jardins ?

    Faune sauvageAprès une première session en janvier, les amoureux de la nature ou simples curieux sont invités, ce week-end, à observer les oiseaux autour de chez eux pour aider la science. L’occasion d’apprendre à mieux connaître les volatiles.

    25 Mai 2018
  • BirdLab : un jeu interactif pour aider les oiseaux

    Faune sauvageCet hiver, que vous soyez en ville ou à la campagne, observez les oiseaux et partagez vos remarques via l’application BirdLab : cela permet aux chercheurs de récolter de précieuses informations sur le comportement des oiseaux ou bien encore de mieux comprendre l’impact de l’urbanisation sur la biodiversité.

    13 Novembre 2017
  • Attention, nourrir les oiseaux comporte certains risques !

    Faune sauvageNourrir les oiseaux en hiver, oui, mais pas n’importe comment ! En effet, cette pratique peut contribuer à la transmission de certaines maladies entre les volatiles. C’est pourquoi l’ONCFS rappelle les bonnes pratiques à adopter.

    26 Novembre 2019
  • La stratégie de l'oiseau matinal

    Faune sauvageHuit espèces de mésanges, dont la bleue et la charbonnière sont les plus connues, nichent sur notre territoire. L’hiver venu, elles luttent pour survivre aux basses températures. Pour cela, elles usent de la stratégie dite de « l’oiseau matinal ». Animaux-online décrypte ce comportement.

    30 Décembre 2015
  • Des faucons voyagent en avion

    Faune sauvageInsolite. Un membre de la famille royale d’Arabie saoudite a fait voyager ses 80 faucons par avion. Une vidéo montre ce curieux équipage, en compagnie d’autres passagers.

    03 Février 2017
  • Animaux en ville : quand les oiseaux déchantent

    Faune sauvageNotre confinement a eu au moins le mérite de nous faire entendre ce que nous n’entendons jamais, ou si peu : les chants des oiseaux. Il faut dire que leur nombre diminuant, ils sont devenus inaudibles… à moins que les villes ne réagissent et ne développent des stratégies pour faciliter le retour des mésanges, moineaux et autres merles…

    21 Mai 2020
  • Un financement participatif pour sauver 3 espèces d’oiseaux

    Faune sauvageLe Parc des oiseaux, dans l’Ain, veut créer un centre de reproduction et de réintroduction pour aider à la conservation de trois espèces emblématiques d’Europe. Pour que ce projet voit le jour, le parc fait appel au financement participatif.

    12 Décembre 2019