Il n’y a plus de chevaux sauvages sur Terre


  • Il n’y a plus de chevaux sauvages sur TerrePhoto : Chevaux Przewalski - Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Les Przewalski, que l’on croyait être les derniers chevaux sauvages au monde, étaient, à l'origine, des équidés domestiqués qui ont retrouvé un mode de vie naturel au fil de l'histoire, d'après les résultats d'une étude, qui remet en question toutes nos connaissances sur l’origine des chevaux.

    Avec AFP.

    « Il n'existe plus de chevaux sauvages sur Terre », ont annoncé jeudi les chercheurs d’une étude internationale publiée dans la revue Science. Cette découverte est basée sur une nouvelle analyse ADN qui redessine l'arbre généalogique de la famille de ces équidés.

    Il s'est avéré que ceux que l'on croyait être les derniers chevaux à l'état sauvage de notre planète – les chevaux de Przewalski – étaient en réalité des animaux domestiqués ayant échappé à leurs propriétaires. « C'était une énorme surprise », a confié Sandra Olsen, coauteure de l'étude et conservatrice à l'Institut de la biodiversité et du Musée d'histoire naturelle de l'université du Kansas. « Cela signifie qu'il n'y a plus de chevaux sauvages sur Terre, et c'est ça qui est triste », s'est-elle désolée.

    Ces recherches se basent sur des fouilles archéologiques menées sur deux sites situés au nord du Kazakhstan, Botai et Krasnyi Yar, où les scientifiques ont découvert des preuves d'une domestication du cheval datant d'il y a plus de 5 000 ans. Les chercheurs internationaux ont séquencé les génomes de 20 chevaux de Botai, en utilisant notamment des dents et des os exhumés sur les sites.

    En les comparant à des génomes déjà connus de chevaux modernes et anciens, les scientifiques ont découvert que les équidés de Przewalski descendaient en réalité des chevaux de Botai, les plus anciens équidés domestiqués connus. Une découverte inattendue qui signifie que les chevaux de Przewalski n'étaient pas sauvages à l'origine.

    Cette analyse génomique a également montré que le cheval de Botai n’est pas l’ancêtre de tous les chevaux domestiques actuels, comme on le pensait jusqu'à présent. « Aucun des gènes des chevaux eurasiatiques analysés par l’équipe (couvrant les 4 100 dernières années) n’est apparenté à ceux de Botai », ont fait savoir les chercheurs du CNRS et de l’université de Toulouse ayant participé à l’étude. On ne sait donc pas, en réalité, où vivaient les lointains aïeux de nos chevaux. « Les chercheurs se concentrent actuellement sur d’autres sites candidats, en Asie centrale mais aussi dans les steppes pontiques du sud de la Russie, en Anatolie et dans différents "refuges" au cœur de l’Europe », soulignent les scientifiques français. 

    Le cheval de Przewalski, une espèce toujours menacée

    Selon Beth Shapiro, professeure d'écologie et de biologie évolutive à l'université de Santa Cruz, en Californie, « remplacer le mot "sauvage" par "naturel" concernant les Przewalski est un changement sémantique qui pourrait mieux refléter leur évolution historique, mais ne devrait pas changer leur statut. Nous devrions continuer à protéger les chevaux de Przewalski comme une population de chevaux sauvages ».

    L'équidé de Przewalski est une espèce menacée selon l'Union internationale pour la conservation de la nature. Découverte au XIXe siècle, en Mongolie, par l'explorateur russe Nikolaï Przewalski, l'espèce a subitement connu une forte popularité en Europe, au point que les chevaux ont été abondamment capturés pour alimenter les zoos du Vieux Continent. Plusieurs programmes de réintroduction ont été mis en place depuis que l'espèce s'est éteinte dans la nature, dans les années 1960. Cette découverte mène à un nouveau défi, résumé dans le communiqué du CNRS  français : « L'origine des chevaux domestiques modernes doit être recherchée ailleurs ».   


    Autres articles à lire

  • La girafe, cet animal énigmatique et menacé

    Faune sauvageLa girafe, considérée comme 'vulnérable' par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), a perdu 40% de sa population entre 1985 et 2015. Il n’en resterait que 98.000 individus. Voici quelques faits étranges ou cocasses concernant l'une des icônes de l'Afrique, et plus grand animal terrestre au monde.

    16 Août 2019
  • En Afrique du Sud confinée, l'essor du safari virtuel

    Faune sauvageAlors que la pandémie de coronavirus a vidé les parcs nationaux de leurs hordes de visiteurs, les animaux déambulent sans gêne sous l’œil de quelques caméras... Et de milliers d'internautes !

    08 Avril 2020
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Singes en péril : « chacun peut prendre ses responsabilités »

    Faune sauvageUne étude américaine a montré que 75% des populations de singes dans le monde sont en déclin, en grande partie à cause des activités humaines. Pour la primatologue Shelly Masi, il est encore temps d’enrayer le phénomène, si chacun prend conscience de la menace et change ses habitudes.

    25 Janvier 2017
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Des millions d’internautes réunis pour la naissance d’un girafon

    Faune sauvageLa girafe April a accouché le 15 avril dans un parc animalier de l’État de New York, ravissant ses fans du monde entier qui ont pu suivre, en direct, la naissance du girafon.

    18 Avril 2017
  • Coronavirus : Le Gabon veut protéger ses grands singes

    Faune sauvageLe Gabon, sanctuaire de gorilles et de chimpanzés, prend des mesures préventives afin d'éviter tout risque de transmission du nouveau coronavirus aux grands singes qui vivent dans ses parcs.

    16 Mars 2020
  • Il était une fois, l'ours brun...

    Faune sauvageÀ la fois le géant des cavernes et la peluche préférée des enfants, l’ours brun inspire autant la crainte que l’amour. En France, il est même l’objet de toutes les passions et divise une population à propos de sa réintroduction sur une terre qui était la sienne autrefois…

    23 Janvier 2016
  • Délocalisation de girafes rares dans le sud-ouest nigérien

    Faune sauvageDes girafes d'une espèce rare vont être déplacées de 600 km, de la région de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où elles sont une attraction touristique, vers la réserve de Gadabédji, ont annoncé mercredi les autorités.

    27 Novembre 2018
  • Que peut faire la France pour sauver les grands singes ?

    Faune sauvageCirques, trafics, zones d’accueil : un collectif réuni autour de la primatologue Sabrina Krief interpelle le gouvernement pour que la France protège la population de grands singes, menacée de disparition dans les années à venir.

    10 Avril 2018
  • Lacoste : le célèbre crocodile cède sa place pour la bonne cause

    Faune sauvageLa griffe se joint à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) pour une opération de sensibilisation et de collecte de fonds afin de sauver des espèces au bord de l’extinction.

    02 Mars 2018
  • La girafe rejoint la liste des espèces menacées

    Faune sauvageLe plus grand animal terrestre, longtemps considéré comme peu en danger, est désormais un animal vulnérable qu’il devient urgent de protéger. En 30 ans, 40% des girafes dans le monde ont disparu.

    09 Décembre 2016
  • Miguel et Junior vivront

    Faune sauvageLes rescapés du groupe de macaques de la Pinède ont rejoint le sanctuaire de l’Arche, où ils pourront être vus sans danger. Pourtant, ils sont porteurs de l’herpès B, comme leurs 163 congénères, euthanasiés en mai dernier. Seraient-ils mort pour rien ?

    02 Août 2018
  • Disparition de Bertha, la plus vieille des hippopotames

    Faune sauvageUne hippopotame du zoo de Manille est morte le 7 juillet de vieillesse à l’âge de 65 ans, après avoir largement dépassé l’espérance de vie de ces mammifères. Il s’agissait vraisemblablement de la doyenne des hippopotames vivant en captivité.

    12 Juillet 2017
  • Podcast : L’humain, seule espèce utilisant des outils ?

    Faune sauvageL’étude du comportement animal peut faire réfléchir au fait que ce que l’on appelle animal semble parfois très proche de ce que l’on nomme humain.

    03 Octobre 2019
  • Zoo de Beauval : un bébé panda attendu début août

    Faune sauvageHuan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, est en gestation. Il s’agit d’une première en France pour un panda géant. Une bonne nouvelle de plus pour l’espèce qui, grâce aux programmes de conservation, est moins menacée.

    27 Juillet 2017
  • Une exposition généreuse et engagée pour sauver les éléphants

    Faune sauvageLa ville de Chambéry, très attachée au pachyderme, accueille du 27 juin au 3 septembre une exposition « éléphantesque », en partenariat avec le WWF : découverte, art, sensibilisation et récolte de fonds sont au cœur de cette manifestation.

    28 Juin 2017
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015
  • Qui décide du sort des animaux ?

    Faune sauvageÀ l’heure où les scientifiques évoquent la sixième extinction de masse des espèces, la protection de la faune sauvage semble plus que jamais une urgence, dépendante de la responsabilité humaine. Mais entre la souveraineté des États et les réglementations internationales, la protection des espèces se révèle complexe à assurer. Reste le rôle des ONG, des scientifiques et de la société civile, déterminant pour la survie de millions d’animaux.

    27 Octobre 2017
  • Covid-19 : 10 000 visons d'élevages contaminés vont être abattus

    Faune sauvageNouveauLes autorités néerlandaises ont ordonné l'abattage à partir de vendredi de « plus de 10 000 » visons d'élevages où des cas de Covid-19 auraient été signalés chez les petits mammifères, qui ont « probablement » transmis la maladie à deux employés.

    04 Juin 2020