Un week-end au balcon : comptez les oiseaux et aidez la science


  • Un week-end au balcon : comptez les oiseaux et aidez la sciencePhoto : Grosbec casse-noyaux - Shutterstock
  • Faune sauvage/ Oiseaux

    La 8e édition du comptage national des oiseaux de nos jardins se déroule ce week-end : samedi 25 ou dimanche 26, consacrez une heure aux volatiles autour de chez vous. Vos observations sont précieuses pour la biodiversité.

    En ville ou à la campagne, sur un balcon ou dans un grand jardin, seul ou en famille : à vous choisir comment participer à cette 8e édition du comptage national des oiseaux des jardins. Cette opération est organisée chaque année depuis 2013 par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), afin de suivre l’évolution des oiseaux dits « de proximité ».

    Moineaux, merles, mésanges, pinsons… nous sommes habitués à voir ces oiseaux dans notre environnement, pourtant certaines espèces bien connues font aujourd’hui partie de la liste rouge de l’UICN. C’est notamment le cas de l’alouette des champs, qui a perdu 20 % de ses effectifs en moins de 15 ans, du moineau friquet, dont la population a diminué de 60 % sur les 10 dernières années, ou bien encore du chardonneret élégant qui accuse une perte de 33 % de sa population depuis 1989 selon les estimations des chercheurs.

    Chardonneret élégant - Shutterstock

    Compter les oiseaux communs permet donc d’évaluer de plus en plus précisément leur état, et de préconiser des mesures de protection adaptées au mieux à la situation. « Ce comptage annuel constitue une manière concrète pour chaque citoyenne et chaque citoyen, adhérent ou non à la LPO, d’agir concrètement en faveur de la connaissance et de la protection des notre avifaune », interpelle la LPO dans un communiqué.

    Des jardins moins peuplés en hiver ?

    « Aussi étonnant que cela puisse paraitre dans un contexte d’effondrement de la biodiversité et en premier lieu des oiseaux, entre l’automne et l’hiver 2017-2018, les oiseaux ont été particulièrement abondants dans les jardins : une moyenne de 38 oiseaux par jardin a été comptabilisée, pour un total de 300 000 oiseaux recensés", avait expliqué la LPO dans un communiqué. Les observateurs avaient eu de bonnes chances d’apercevoir le Grosbec casse-noyaux, arrivé en masse sur notre territoire depuis le Nord de l’Europe. La mésange noire et le tarin des aulnes étaient également  bien représentés dans nos jardins début 2018. D'après la LPO, ces espèces semble encore une fois être plus présentes cet hiver. En janvier 2019, cet événement avait réuni 10 665 participants, le record sera-t-il battu ?

    Mésange noire - Shutterstock

    Comment participer ?

    Que l’on se rassure, « il n’est pas besoin d’être expert, affirme la LPO. Il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qui se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile ! ». Séduit ? Voici la marche à suivre :

    • Choisir un jour d’observation, samedi 25 ou dimanche 26 janvier, et un créneau d’une heure, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes.
    • Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, en ville ou à la campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation.
    • Compter et noter durant une heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaître plus facilement, une fiche d’aide est à la disposition des participants.
    • Transmettre les données au site de l’observatoire : www.oiseauxdesjardins.fr.

    Vive les sciences participatives !

    Les sciences participatives sont devenues aujourd’hui un atout incontournable pour les chercheurs. « Grâce à la participation des gens, les scientifiques ont accès à des zones privées où ils ne peuvent pas se rendre autrement. On s’est rendu compte qu’en cumulant les données de particuliers et les données des scientifiques, on tirait beaucoup plus d’informations », affirme Marjorie Poitevin de la LPO, animatrice du programme de comptage national.

    Elle ajoute : « le but de cette opération est aussi de sensibiliser la population. J’ai des témoignages de personnes qui m’expliquent avoir participé une première fois à une opération de comptage d’oiseaux, puis qui se sont mis à les observer régulièrement pour finalement en venir à changer et adapter leurs pratiques de jardinage ».

    Outre le comptage de ce week-end, il est possible de rendre compte de ses observations à l’observatoire des oiseaux des jardins tout au long de l’année. Dans ce cas, on choisit le jour et la durée d’observation que l’on veut : « Pour que nos oiseaux familiers restent… familiers ! », comme l’appelle de ses vœux la LPO. 

    A lire aussi :

    Comment aider les oiseaux victimes du froid ?

     Où observer des oiseaux en hiver ?


    Autres articles à lire

  • 3 gestes simples pour sauver les oiseaux !

    Faune sauvageEntendez-vous chanter les oiseaux dans votre jardin ? Les apercevez-vous dans les arbres ? Non ? Ce n’est pas pour rien. Le nombre des oiseaux de proximité baisserait progressivement chaque année. Animaux-Online vous présente 3 gestes simples pouvant participer à leur sauvegarde.

    03 Février 2019
  • Animaux en ville : quand les oiseaux déchantent

    Faune sauvageNotre confinement a eu au moins le mérite de nous faire entendre ce que nous n’entendons jamais, ou si peu : les chants des oiseaux. Il faut dire que leur nombre diminuant, ils sont devenus inaudibles… à moins que les villes ne réagissent et ne développent des stratégies pour faciliter le retour des mésanges, moineaux et autres merles…

    21 Mai 2020
  • Les quotas des chasses traditionnelles revus à la baisse

    Faune sauvageLes quotas pour les chasses traditionnelles (glu, filets…) ont été abaissés pour la saison 2018-2019 au niveau des prises réalisées l'an dernier, a annoncé jeudi le ministère de la Transition écologique, mécontentant à la fois les chasseurs et les défenseurs des oiseaux.

    27 Septembre 2018
  • Pourquoi et comment les oiseaux font-ils leurs nids ?

    Faune sauvageLe nid des oiseaux, source d’inspiration et d’interrogation pour les poètes, les ornithologues et tous ceux que la nature interpelle, recouvre une réalité biologique complexe dont bien des aspects restent encore à découvrir.

    06 Juin 2020
  • En 25 ans, le golfe du Morbihan a perdu 30% de ses oiseaux d’eau

    Faune sauvageLes gestionnaires du golfe du Morbihan viennent de publier le bilan complet du dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs et hivernants pour la saison 2015-2016. Ces derniers résultats confirment le fait que le golf continu de se dégrader.

    12 Septembre 2018
  • Ce weekend, comptez les oiseaux pour mieux les protéger

    Faune sauvageLa Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle organisent les 28 et 29 janvier leur 5e édition de comptage national des oiseaux de jardins, dont certaines espèces sont menacées de disparition.

    24 Janvier 2017
  • Finistère : des plages de nouveau fermées pour protéger les oiseaux

    Faune sauvagePlusieurs communes du Finistère ont restreint l'accès à certains sites côtiers pour permettre aux oiseaux protégés qui se sont installés pendant le confinement de mener leur reproduction à terme.

    08 Juin 2020
  • La sexualité de nos animaux 33/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… polygames ou monogames ?

    04 Mai 2016
  • En France, les cigognes commencent à se sédentariser

    Faune sauvageSi vous vous rendez dans le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes (01), vous apercevrez pendant votre visite de charmants squatteurs : les cigognes. Elles ne font pas partie du parc à proprement parler, mais toutes les conditions sont réunies pour qu’elles y installent leurs nids de manière permanente...

    14 Août 2019
  • Où observer des oiseaux en hiver ?

    Faune sauvageVoici quelques réserves et sites naturels où vous serez sûrs de pouvoir observer ces oiseaux, qui ne sont là qu’en hiver.

    28 Novembre 2018
  • Oiseaux : l’Europe interdit à la France ses chasses illégales

    Faune sauvageLa Commission européenne entend poursuivre la France si elle continue à chasser les oiseaux selon des méthodes cruelles et illégales. Une procédure d’infraction a été ouverte et une lettre de mise en demeure adressée à notre pays qui pourraient aboutir à une procédure de justice si notre pays ne se met pas en règle avec les directives européennes.

    26 Juillet 2019
  • Jacques-Olivier Travers : l’homme qui apprenait à voler aux oiseaux

    Faune sauvageÀ travers un nouveau livre et un documentaire prochainement diffusé sur Ushuaia TV, entrez dans l’univers fascinant de Jacques-Olivier Travers, le fauconnier qui chuchote aux oreilles des rapaces.

    14 Février 2019
  • Bretagne : le grand gravelot en danger

    Faune sauvageLa survie du grand gravelot, un oiseau migrateur présent sur certaines îles bretonnes, «est menacée» a alerté vendredi le sous-préfet de Brest, assurant qu’il y avait « urgence à trouver des solutions de préservation» alors qu’il reste moins de 200 couples en France.

    05 Février 2019
  • Un financement participatif pour sauver 3 espèces d’oiseaux

    Faune sauvageLe Parc des oiseaux, dans l’Ain, veut créer un centre de reproduction et de réintroduction pour aider à la conservation de trois espèces emblématiques d’Europe. Pour que ce projet voit le jour, le parc fait appel au financement participatif.

    12 Décembre 2019
  • Diapo. Un livre de photos pour sublimer les oiseaux

    Faune sauvageLa photographe finlandais Markus Varesvuo présente un nouvel ouvrage réunissant plus de 300 clichés magnifiques, rendant hommage aux oiseaux dans leurs milieux naturels.

    22 Novembre 2017
  • Un manchot de Nouvelle-Zélande peut parcourir 7 000 km pour se nourrir

    Faune sauvageUne équipe de recherche internationale vient de découvrir que le gorfou du Fiordland, un manchot de Nouvelle-Zélande, pouvait parcourir jusqu’à 7 000 km en l’espace de 8 semaines, et ce, afin de s’engraisser en prévision de la mue annuelle.

    04 Septembre 2018
  • En ville, pourquoi les pigeons perdent-ils leurs doigts ?

    Faune sauvageAvec d’importantes infirmités aux pattes, les pigeons entretiennent leur mauvaise réputation et l’idée reçue selon laquelle ils seraient malades. Pourtant, une nouvelle étude française révèle que ces mutilations sont mécaniques et provoquées par l’activité humaine. Explications.

    14 Novembre 2019
  • J'ai trouvé un jeune corvidé en détresse, que faire ?

    Faune sauvageEn cette période de l'année, il n'est pas rare de trouver un jeune corvidé (geai, pie, corbeau…) potentiellement en difficulté. Que faire ? Qui contacter ? Éric de Romain, administrateur du centre Crow Life, nous livre ses conseils.

    04 Juin 2020
  • Mais que font les flamants roses la nuit ?

    Faune sauvageDes chercheurs anglais se sont demandé comment les flamants roses occupaient leurs nuits lorsque les portes du zoo étaient fermées. A leur grande surprise, ces animaux captifs ont gardé les mêmes comportements que les flamants roses sauvages.

    11 Septembre 2018
  • Les grues du Lac du Der

    Faune sauvageDepuis sa création, dans les années 1970, ce gigantesque lac artificiel accueille tous les ans, dès la fin de l’été, des milliers de grues cendrées migrant vers le sud.

    05 Octobre 2018