Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie


  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagniePhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble

    Nos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    1. Le repas : attention aux aliments toxiques

    Les agapes traditionnelles de Noël et du jour de l’an réjouissent nos petits compagnons qui profitent eux aussi le plus souvent de cette profusion de nourriture. Attention toutefois à ce que vous pouvez leur donner à manger, car certains aliments qui régalent nos papilles peuvent être mauvais voire très dangereux pour nos chiens et/ou nos chats, comme le chocolat, les oignons, les marrons… autant d’ingrédients qui occupent une place de choix dans nos menus de fête. Dans son livre Vous êtes fous de leur faire avaler ça !* la journaliste Morgane Kergoat dresse une liste des aliments dangereux pour leur santé susceptibles de se retrouver dans nos repas de fête :

    Le chocolat : il s’agit d’un véritable poison pour les chiens et les chats. « Une demi-tablette de chocolat noir peut suffire à tuer un chien d’une dizaine de kilos. Et même quand la dose ingérée n’est pas létale, le chocolat peut provoquer des symptômes comme de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, de la tachycardie… le chocolat est donc un aliment tout simplement interdit pour eux. En cas d’ingestion accidentelle d’une trop grande quantité, il faut le conduire chez le vétérinaire sans attendre. 

    Les os : attention aux os qui peuvent rester coincés dans son œsophage ou provoquer une occlusion de son intestin. Il ne faut jamais donner à son animal le reste d’une carcasse car les os cuits, très cassants, sont trop dangereux.

    Les crevettes : elles feront le régal de nos compagnons, particulièrement les chats, mais attention à bien les décortiquer avant de lui en donner, sinon il y a danger. Les crevettes achetées cuites sont trempées dans un produit conservateur très dangereux pour nos félins.

    Les oignons et l’ail : au-delà d’une certaine dose, les oignons et l’ail deviennent du poison pour les chiens et les chats, tout comme les échalotes, la ciboulette et le poireau, qui appartiennent à la même famille d’aliments. L’ingestion d’oignon serait la deuxième cause d’intoxication chez le chien, après le chocolat.

    Les pommes de terre : pas de danger avec les pommes de terre cuites, en revanche, crues ou vertes, elles sont toxiques. Il ne faut surtout pas donner les épluchures à nos animaux.

    Les marrons : les marrons que nous mangeons, qui sont en réalité des châtaignes, sont à proscrire pour les chats et les chiens, car elles contiennent des tanins que nos animaux ne peuvent pas digérer.

    L’avocat : tout est toxique dans l’avocat pour nos animaux, qu’il s’agisse du fruit ou de l’écorce et des feuilles de l’arbre. Cet aliment est donc à proscrire pour eux.

    Le raisin : il est dangereux pour les chiens. Il peut provoquer chez lui une insuffisance rénale sévère. On s’abstient donc de le lui faire goûter.

    Les noix de macadamia : elles sont à éviter pour les chiens. L’intoxication n’est pas mortelle mais elle peut provoquer, pendant 48 h, vomissements, hyperthermie ou dépression. Attention donc aux gâteaux ou biscuits qui peuvent contenir des noix de macadamia.

    Shutterstock

    2. Mieux vaut prévenir que guérir

    Si l’on est soi-même au courant des dangers potentiels pour nos animaux contenus dans nos repas de fête, ce n’est pas forcément le cas de tous les convives. Il faut donc veiller à ce que l’on ne donne pas de la nourriture en douce à son chat ou à son chien, ou prévenir ses invités des aliments absolument interdits. Et comme il est souvent difficile de résister aux regards que savent si bien nous lancer nos animaux pour obtenir une part de notre nourriture, le mieux est parfois d’imaginer un menu aussi bien adapté à nous qu’à eux. Il existe des livres de recettes spécialement conçus à cet effet, comme celui Véronique Aïache et Laura Zuili, Des recettes pour mon chat et moi, publié aux éditions Marabout (16,90 €).

    3. Les boissons : la vigilance s’impose aussi

    Si l’alcool est à proscrire absolument pour nos animaux, il faut aussi être vigilant sur d’autres boissons que l’on peut servir à ses invités en fin de repas comme le thé ou le café. La caféine cause des troubles cardiaques chez le chat et le chien, rappelle Morgane Kergoat, ce qui peut parfois conduire à un coma mortel. « À titre indicatif, on estime que 10 cuillères de café peuvent tuer un chat adulte ». Bien que plus doux, le thé, plus précisément la théine, est elle aussi dangereuse pour les chats et les chiens.

    4. Gare à l’indigestion

    Comme nous, nos animaux peuvent faire un écart lors des repas de fête. Comme à nous, il est donc conseillé de lui donner des repas plus légers après Noël et le jour de l’an. On peut ainsi diminuer un peu sa ration journalière après les fêtes. Si votre chat a vraiment trop mangé, on peut envisager de lui faire sauter un repas, étant donné qu’il en prend plusieurs par jour. Cela ne signifie en aucun cas qu’on peut le laisser sans nourriture pendant 24 h. Le chien, de son côté, peut jeûner 24 h, même si le bénéfice du jeûne n’a pas été réellement prouvé chez cet animal, souligne Morgan Kergoat. En cas d’abus pendant les fêtes, on peut le mettre à la diète pour soulager son organisme, mais jamais plus d’une journée.

    Shutterstock

    5. Le sapin : bien choisir son emplacement et ses décorations   

    Les décorations de nos sapins représentent un danger potentiel pour nos chiens et chats, d’autant plus qu’ils sont généralement particulièrement attirés par tous ces ornements qui brillent et qui scintillent. Les boules de Noël trop fragiles, en tombant et en se cassant, deviennent de redoutables objets tranchants pour eux. Si elles sont trop petites, ces boules risquent aussi d’être ingérées. Les guirlandes et les cheveux d’ange sont également très dangereux s’ils sont avalés par votre chat ou votre chien, car les fils s’enroulent dans l’estomac et une intervention chirurgicale est nécessaire pour délivrer votre compagnon. Attention enfin aux guirlandes électriques qui présentent un risque d’électrocution si elles sont mordillées… Pour limiter la casse, il faut veiller à la stabilité du sapin et le disposer, si possible, en hauteur ou dans un endroit où il n’a pas facilement accès.

    6. À chacun ses cadeaux

    Au moment de la traditionnelle ouverture des cadeaux, attention aux emballages : comme pour les guirlandes, les petites ficelles qui traînent un peu partout et avec lesquelles nos animaux vont vouloir jouer risquent de provoquer des dégâts en cas d’ingestion. De même, certains petits éléments de jouets pour les enfants, ou les piles électriques, risquent d’être avalés. Si vous voulez gâter votre animal, prévoyez donc des cadeaux spécifiquement conçus pour lui, qui devraient l’occuper et détourner son attention au moment du déballage des cadeaux. 

    Shutterstock

    7. Les plantes : aussi belles que dangereuses

    Sur la table en ornement ou dans la maison en décoration, certaines plantes, traditionnellement associées à la période de Noël, sont toxiques pour nos animaux. Il faut donc veiller à ce qu’ils ne s’en approchent pas. Parmi les plantes les plus dangereuses, on trouve le poinsettia, dont l’ingestion, si elle est rarement mortelle, provoque de la diarrhée et des vomissements. Le houx, ingéré en trop grande quantité, peut provoquer un coma potentiellement létal. Quand au gui, ses feuilles, comme ses branches et ses baies, sont très toxiques voire mortelles pour le chat.

    8. Soigner l’ambiance en évitant les brÛlures

    Toujours dans la thématique des décorations de Noël, les bougies présentes au centre de la table ou sur nos meubles pour créer une douce ambiance peuvent vite faire tourner la soirée en véritable catastrophe. Attirés par la lumière, les chiens, et surtout les chats, peuvent être tentés de jouer avec et se brûler et/ou faire tomber la bougie. Mieux vaut donc veiller à tenir les flammes hors de leur portée.

    9. Pensez aussi aux dangers du tabac et de la cigarette électronique

    Gare aux dangers représentés par la cigarette et la cigarette électronique que l’on peut sortir à la fin d’un copieux repas. Plusieurs études ont montré que les animaux aussi sont victimes de tabagisme passif. Il ne faut donc pas fumer en leur présence. Les chats seraient encore plus sensibles que les chiens. Si votre animal en vient à mâchonner une cigarette, cela est également très dangereux pour sa santé car la nicotine est un véritable poison pour eux. Attention également aux cigarettes électroniques, dont les produits parfumés peuvent fortement attirer nos animaux, surtout les chiots. Pour éviter tout risque, il faut impérativement mettre hors de leur portée cigarettes, cigarettes électroniques et recharges. Comme nous informe Morgane Kergoat dans son ouvrage, pour nos animaux, « la nicotine est aussi toxique que le cyanure et trois fois plus toxique que l’arsenic… Vous ne laisseriez pas votre animal jouer avec un produit contenant de l’arsenic, n’est-ce pas ? »

    Shutterstock

    10. Ménagez-lui un espace pour être au calme

    Si vous recevez du monde chez vous à l’occasion des fêtes de fin d’année, n’oubliez pas de prévoir un endroit au calme pour votre animal, qui risque d’être beaucoup sollicité par vos invités, notamment les enfants. Il ressentira peut-être le besoin de s’isoler dans une pièce à part. 

    * Vous êtes fous de leur faire avaler ça ! de Morgane Kergoat, éditions Flammarion, 19 €


    Autres articles à lire

  • Corine Pelluchon : 'Les animaux sont les grands oubliés de la crise'

    Vivre ensembleCorine Pelluchon a répondu à nos questions sur les effets de la crise sanitaire sur la relation homme/animal. Elle est philosophe, professeure à l’université Gustave Eiffel, auteure de Manifeste animaliste. Politiser la cause animale (Alma, 2017) et Réparons le monde. Humains, animaux, nature (Rivages, 2020).

    02 Juin 2020
  • Coronavirus : les vétérinaires prêts à seconder les médecins

    Vivre ensembleUne seule santé : les vétérinaires de France ont répondu massivement à l'appel des ministères de la Santé et de l'Agriculture pour prêter main forte aux médecins dans la lutte contre le Covid-19.

    01 Avril 2020
  • Noël : ces cadeaux pour animaux qui cartonnent

    Vivre ensembleLes réjouissances des fêtes de fin d’année se partagent aussi avec nos compagnons à quatre pattes. Calendriers de l’avent, objets connectés, pâtée spéciale … Noël est l’occasion de les gâter tout en se faisant plaisir.

    19 Décembre 2016
  • Peluche, coffret cadeaux... C'est aussi Noël pour nos animaux

    Vivre ensembleDe plus en plus de propriétaires glissent un ou plusieurs cadeaux sous le sapin, destinés à leur animal de compagnie : mais qui de nos toutous ou de matous sont les plus gâtés, quels sont les budgets moyens, quels cadeaux ont la cote ? Découvrez les tendances de ce Noël 2017.

    20 Décembre 2017
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    Vivre ensembleVous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    17 Août 2015
  • Un séminaire pour débattre du bien-être des animaux de compagnie

    Vivre ensembleCo-organisé par la Société francophone de cynotechnie et l’université de Nanterre, Pet Revolution est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de la faculté, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Antoine Bouvresse, vétérinaire et co-organisateur de cette deuxième édition (avec Thierry Bedossa), nous en dévoile l’esprit et le programme…

    29 Juin 2017
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017
  • L'empathie, un sentiment partagé entre les espèces

    Vivre ensembleDepuis le temps qu’ils nous côtoient, nos animaux ont appris à lire nos émotions… et à les partager ! Au point de les ressentir eux-mêmes ou d’adapter leur comportement à nos humeurs.

    28 Novembre 2019
  • L'humain est un livre ouvert pour l'odorat des animaux

    Vivre ensembleNotre peur, notre joie, nos maladies… Ils sentent tout ! Parfois, bien avant que nous n’en ayons nous-mêmes conscience. Plus performant que le nôtre, l’odorat du chien est même devenu aujourd’hui un allié dans la médecine humaine.

    01 Décembre 2019
  • L’association Gamelles Pleines, lauréate du prix BetterwithPets

    Vivre ensembleCette année encore, le prix international Purina BetterwithPets a récompensé des initiatives mettant en avant le lien si fort qui unit les hommes aux animaux. L’association française Gamelles Pleines, qui aide les sans-abri et leurs chiens au quotidien, a obtenu la deuxième place du podium. Bravo à eux !

    16 Juin 2020
  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Comment faciliter le sauvetage de nos animaux lors d’un sinistre ?

    Vivre ensembleIncendies, inondations, alertes au gaz… Certains pays ont mis à disposition des cartes et des autocollants pour informer les services de secours qu’un animal est présent au domicile. En France, le Club Oscar a de son côté développé un kit de sécurité pour nos animaux. Présentation.

    17 Janvier 2019
  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier

    Vivre ensembleRobin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    04 Juillet 2017
  • Caroline Gilbert, « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? »

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Le Dr Caroline Gilbert présentera une intervention intitulée « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? ».

    22 Août 2017
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Les enfants ne reconnaissent pas les signes de peur chez le chien

    Vivre ensembleUne récente étude britannique montre que les jeunes enfants ne savent pas reconnaître les signes de la peur chez le chien. Une méconnaissance qui les rend plus vulnérables aux morsures. En France, un programme à destination des primaires vise à les familiariser avec les postures des chiens.

    15 Septembre 2016
  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Les déficients visuels sont-ils formés pour accueillir un chien guide?

    Vivre ensembleLorsqu’on parle des chiens guides, on imagine immédiatement l’importante formation dont ils ont bénéficié pour devenir des anges gardiens hors pair. Mais il faut savoir que les personnes déficientes visuelles sont triées sur le volet et suivent également une formation complète les préparant à accueillir un être vivant dans leur quotidien.

    31 Juillet 2019
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019