Le Royaume-Uni rejette une loi de l’UE sur le droit animal


  • Le Royaume-Uni rejette une loi de l’UE sur le droit animalPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Droit

    Le Parlement britannique prépare son Brexit et revoit l’ensemble des lois européennes : parmi elles, il a rejeté un texte du traité de Lisbonne qui reconnaît la souffrance et les émotions des animaux.

    Le vote a été peu relayé dans les médias mais a su toutefois retenir l’attention de certains journalistes outre-Manche et d’associations de défense animale. Le 20 novembre dernier, les parlementaires britanniques ont rejeté, par 313 voix contre 295, une loi européenne de 2009 inscrite dans le traité de Lisbonne qui reconnaît la souffrance et les émotions des animaux. L’ensemble des États membres s’engage ainsi, dans « les domaines de l’agriculture, de la pêche, des transports, du marché intérieur, de la recherche et du développement technologique et de l’espace [à tenir] pleinement compte des exigences du bien-être des animaux en tant qu’êtres sensibles ».

    Cette décision a été prise dans le cadre de l’« EU Withdrawal Bill » (la loi de retrait de l’Union européenne), qui a pour objectif de mettre fin à la suprématie du droit européen au Royaume-Uni, en le transposant dans le droit britannique. Les députés doivent ainsi examiner 500 amendements avant la sortie du pays de l’UE, prévue pour mars 2019.

    Le Parlement britannique, sous la majorité du parti conservateur, estime qu’il existe déjà une loi anglaise de 2006 permettant de garantir le bien-être des animaux. Il s’agit de l'« Animal Welfare Act », un texte adopté en 2006 qui confère aux animaux domestiques un véritable statut juridique. Il permet ainsi de traduire en justice toute personne, particulier ou professionnel, pour cas de maltraitance animalière.

    Le Brexit, un recul pour la protection animale ?

    Problème pour plusieurs associations de défense animale, dont la RSPCA, cette loi ne couvre pas toutes les catégories d’animaux, à commencer par la faune sauvage. Les animaux de laboratoire ne sont pas non plus concernés. « Sous la loi européenne, il est illégal de procéder à des tests sur les animaux pour des produits cosmétiques comme des gels douche ou des vernis à ongles. Mais cette disposition pourrait facilement passer à la trappe, tout comme cela s'est produit pour la reconnaissance de la sentience des animaux » s’inquiète un article du journal The Independent.

    Ce sont près de 80 % des lois britanniques en matière de protection des animaux qui proviennent de l’Union européenne. Le Brexit fait ainsi craindre aux associations un recul en matière de droit pour les animaux.

    Cependant, la Grande-Bretagne reste pour l’heure l’un des pays les plus avancés sur le sujet. Interrogée sur le vote du Parlement rejetant la loi européenne concernant la reconnaissance de la souffrance et des émotions des animaux, la Première ministre britannique, Theresa May, a réaffirmé mercredi que son gouvernement « reconnaissait et respectait [le fait que les] animaux sont sensibles [et qu’ils doivent donc être] traités en conséquence », selon la BBC.

    La vidéosurveillance dans les abattoirs obligatoire en 2018

    « Nous avons déjà l’un des standards les plus élevés au monde en matière de bien-être animal. Alors que nous quittons l’Union européenne, nous ne devons pas nous contenter de maintenir ces standards, nous devons les améliorer », a par ailleurs affirmé la chef de l’État.

    Au même moment, le ministre de l’Environnement, Michael Gove, a annoncé une nouvelle mesure pour rendre obligatoire la présence de caméras de vidéosurveillance dans les abattoirs à partir du printemps 2018. Cette nouvelle réglementation devrait permettre d’améliorer la transparence dans la filière et de mieux contrôler les infractions.


    Autres articles à lire

  • « La condition animale est devenue un véritable enjeu de société »

    ProtectionLa présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis nous explique toute l’importance de la création du Code de l’Animal, étape majeure dans le grand mouvement actuel en faveur du droit animalier.

    05 Avril 2018
  • Les avocats au chevet de l’animal

    ProtectionMaître Desvallon, avocate au Barreau de Paris, a créé un groupe réunissant vingt avocats du Barreau de Paris pour travailler à la création d’un statut juridique propre à l’animal, inexistant aujourd’hui.

    24 Novembre 2017
  • La Chine, nouvel eldorado pour les spectacles d’orques ?

    ProtectionEn Europe et aux Etats-Unis, les parcs SeaWorld tentent de se conformer aux attentes d’un public de plus en plus sensibilisé, en s’engageant à ne plus élever d’orques en captivité. En Asie, la société veut se développer en Chine, où les parcs aquatiques ont, malheureusement, le vent en poupe.

    28 Mars 2017
  • Des avocats au chevet de l’animal

    ProtectionChaque mois, le groupe de travail des avocats au barreau de Paris, que préside Marie-Bénédicte Desvallon, avocate au Barreau de Paris à la Cour, se réunit avec comme objectif d’élaborer un code autonome des droits de l’animal. Un travail titanesque tant notre pays est en retard…

    29 Mai 2019
  • Une image choc pour lutter contre la captivité des cétacés

    ProtectionL’association C’est Assez! organise une campagne d’affichage dans le métro parisien, du 2 au 8 mai, pour sensibiliser le grand public à la souffrance et à la mortalité auxquelles sont confrontés les orques et les dauphins en captivité dans les parcs d’attraction.

    02 Mai 2017
  • Une marche pour les 163 singes euthanasiés

    ProtectionUne soixantaine de personnes ont tenu à rendre hommage, dimanche, aux macaques de Java euthanasiés dans les Landes pour avoir été, en grande majorité, porteurs d’un virus mortel pour l’homme.

    29 Mai 2017
  • La Suisse veut limiter la souffrance du homard

    ProtectionLa Suisse étudie un texte de loi visant à mieux traiter le homard en interdisant de plonger le crustacé vivant dans de l’eau bouillante.

    04 Janvier 2017
  • Vente de chiots aux enchères : le député Loïc Dombreval indigné

    ProtectionA l’annonce de la vente aux enchères de quelque 300 chiots en Mayenne, suite à la faillite d’un élevage, le monde de la protection animale est révolté. Après la demande d’interdiction de la vente par de la Fondation 30 Millions d’amis, c’est le monde politique qui s’indigne de la marchandisation d’animaux de compagnie.

    04 Avril 2019
  • Nouvelle réglementation pour les orques et les dauphins

    ProtectionLa ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a signé un arrêté visant à améliorer le bien-être des cétacés dans les parcs animaliers.

    04 Mai 2017
  • Une loi pour abolir la chasse à courre pourrait voir le jour

    ProtectionDes députés de différentes couleurs politiques soutiennent une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre, pratique à laquelle plus de 80% des Français seraient opposés.

    07 Février 2018
  • Une pétition contre l'euthanasie d'un animal en bonne santé

    ProtectionEn France, tout propriétaire d'un animal de compagnie peut le faire euthanasier sans motif exigé. Aucune loi ne l'interdit. C'est ainsi que, parfois, un chien ou chat en bonne santé peut être amené chez un vétérinaire si sa famille n’en veut plus, et être endormi définitivement. Une pratique qui va pourtant à l’encontre des valeurs de nombreux vétérinaires…

    20 Avril 2016
  • Un syndic d'immeuble peut-il m'interdire de posséder un animal ?

    ProtectionUn règlement de copropriété ne peut, en aucun cas, interdire de posséder, dans son appartement ou sa maison, un animal domestique familier et non dangereux. C’est la loi.

    03 Janvier 2016
  • Un Code de l'animal voit le jour en France grâce à 30 Millions d'Amis

    ProtectionÉdité par la Fondation 30 Millions d’Amis, ce Code rassemble les articles de lois défendant les droits des animaux et constitue une nouvelle étape d’envergure après l’évolution historique du Code civil en 2015, reconnaissant les animaux comme des êtres sensibles.

    26 Mars 2018
  • Un manifeste pour exhorter les politiques à s’engager pour les animaux

    ProtectionDans la perspective des échéances électorales de 2017, 26 organisations de protection animale se sont rassemblées au sein du Collectif AnimalPolitique, mutualisant ainsi et de manière totalement inédite dans leur histoire, leurs expertises et leurs expériences. L’objectif est clair: contribuer, à travers 30 propositions concrètes, réalistes et immédiatement applicables, à imposer la question animale au cœur des préoccupations des politiques français.

    23 Novembre 2016
  • Un conseil du bien-être animal créé à Bruxelles

    ProtectionLa Belgique confirme son avance en matière de protection animale avec la création lundi 19 décembre d’un conseil du bien-être animal à Bruxelles, capitale européenne.

    21 Décembre 2016
  • Le chien n'est pas un bien de consommation remplaçable

    ProtectionDécidément, les animaux restent au centre des débats juridiques et la décision de la Cour de cassation du 9 décembre 2015 (dont la publication confirme l’importance) a confirmé que le chien, animal de compagnie, n’est pas susceptible de remplacement au sens de l’article L. 211-9 du Code de la consommation. Cette décision a été abondamment commentée.

    10 Mars 2016
  • Code du bien-être animal : 7 mesures phares adoptées en Belgique

    ProtectionLe gouvernement wallon met à jour son Code du bien-être animal, proposant de grandes avancées découlant de la reconnaissance du caractère sensible de l’animal.

    14 Mai 2018
  • La reproduction des dauphins en captivité n'est pas interdite

    ProtectionLe Conseil d'Etat a annulé lundi un arrêté ministériel interdisant la reproduction des dauphins en captivité, comme le demandaient trois parcs marins dont le Marineland à Antibes.

    29 Janvier 2018
  • Sensibilisation des enfants aux animaux : le rôle de l’école

    ProtectionIntellectuels, associations et entreprises proposent de faire entrer un enseignement éthique et pratique sur les animaux dans les écoles.

    23 Février 2017
  • 6 mesures phares de protection animale réclamées par les Français

    ProtectionÉlevage, corrida, expérimentation : un sondage Ifop réalisé pour la Fondation 30 Millions d’Amis met en avant les principales mesures que les Français souhaitent voir mises en œuvre afin de mieux protéger les animaux.

    19 Février 2018