Les avocats au chevet de l’animal


  • Les avocats au chevet de l’animalPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Droit

    Maître Desvallon, avocate au Barreau de Paris, a créé un groupe réunissant vingt avocats du Barreau de Paris pour travailler à la création d’un statut juridique propre à l’animal, inexistant aujourd’hui.

    Marie-Bénédicte Desvallon - Photo Frans Lanting

    30MA : Pourquoi avoir décidé de réunir des avocats autour de la question animale ?
    Marie-Bénédicte Desvallon : Le projet d’un groupe de travail initié en janvier 2017 au sein du Barreau de Paris résulte de trois constats. D’abord celui d’une démultiplication des définitions et statuts juridiques des animaux non fondés, sinon économiquement, et d’une dissémination des concepts dans les différents codes existants. Le constat d’un besoin ensuite : le cadre législatif et réglementaire actuel ne répond ni à la nécessité d’accessibilité, de lisibilité et encore moins d’intelligibilité. Il ne prend pas ou pas assez en compte les avancées scientifiques, éthologiques et éthiques. Le constat d’une demande enfin : la préoccupation du bien-être animal est devenue une question sociétale, politique et économique qui témoigne de l’insuffisance du droit existant.

    30MA : Quel est l’objectif de ce groupe de travail ?
    M.B.D : L’objectif du groupe de travail est d’élaborer un code autonome des droits de l’animal. Au-delà d’une compilation des textes, il s’agit de faire évoluer le droit français et de créer un statut juridique propre de l’animal en dépassant la division juridique des personnes et des biens. Là où la morale ne suffit plus, la loi place le curseur et participe à l’évolution, ou pas, d’une société et des consciences humaines. Il ne s’agit pas d « humaniser » les animaux. Dans le Dictionnaire historique de la langue française, « Humaniser » signifie « mettre à la portée de l’homme ». Nous avons bien au-delà de toute raison, de toute morale mis les animaux à notre portée.

    30MA : Quelles peuvent être les applications concrètes issues de ces différentes réflexions
    M.B.D : A travers nos conférences, nous développons des coopérations techniques avec les scientifiques, les institutions et les autorités judiciaires pour soumettre des propositions de textes visant à mieux protéger les animaux quelle que soit l’espèce, et offrir un outil juridique efficace aux défenseurs des animaux.

    30MA : La dernière session a eu pour thème le trafic d’animaux : quelle est l’ampleur de ce phénomène ?
    M.B.D : Le trafic d’animaux est aujourd’hui le quatrième trafic mondial. Ce phénomène touche aussi bien les animaux sauvages que domestiques, les animaux vivants que les produits dits « dérivés » tels que les ailerons de requin, les défenses d’éléphant, les cornes de rhinocéros ou les fourrures. Avec l’ère du numérique, le trafic connaît aussi de nouveaux circuits très préoccupants : on répertorie plus de trois cents sites Internet de vente d’animaux en ligne.

    30MA : De tels trafics existent-ils à l’échelle nationale ?
    M.B.D
    : La France connaît aussi ces fléaux, comme on a pu le déplorer lors du vol de cornes de rhinocéros dans le zoo de Thoiry. Elle est également, par sa situation géographique, au carrefour de trafics de grande envergure tels que les vols de chiens revendus à des laboratoires, leur placement dans des filières reproductives clandestines, ou encore leur utilisation pour la mendicité. Il se traduit aussi par l’organisation de ventes aux enchères secrètes d’ivoire, ou le trafic de chevaux volés pour la viande. S’agissant du commerce électronique, un rapport de l’IFAW de 2014 a démontré que les sites français, avec en premier Le Bon Coin.fr, proposaient plus de 1500 articles dont 57% d’animaux vivants et le reste de produits dérivés.

    30MA : Quel rôle la France doit-elle jouer pour la protection des animaux ?
    M.B.D : L’élaboration d’un code autonome aurait l’avantage d’amorcer un véritable changement dans la considération des autres êtres vivants. Cette démarche progressiste doit contrer des pratiques d’un autre temps, dont certaines continuent de recevoir des aides et subventions telles que la corrida pour ne citer qu’elle.

    30MA : Sur quoi va porter la prochaine réunion de votre groupe de travail ?
    M.B.D : La prochaine conférence du groupe portera sur les questions sanitaires : de l’alimentation animale aux expérimentations entre autres.

     

    La liste des avocats fondateurs du groupe de travail
    Caroline ANDRIEU ; Béatrice BABIGNAN ; Geoffrey BÉLONY ; Sandra BURY ; Aurélie CAGNARD ; Blanche DE GRANVILLIERS ; Marie-Bénédicte DESVALLON ; Karine DOUCERAIN ; Cerise DUCOS ; Caroline GOLDBERG ; Magali GREINER ; Agnese GUERSI ; Laurence JOSEPH-THEOBALD ; Julie LADO ; Frédérique LENDRES ; Anne-Louise NICOLAS-LAURENT ; Jade SARRAJ ; Marine SCHAEFFER ; Solange VIGER ; Aurélie VUCHER-BONDET. 

    Autres articles à lire

  • Un Code de l'animal voit le jour en France grâce à 30 Millions d'Amis

    ProtectionÉdité par la Fondation 30 Millions d’Amis, ce Code rassemble les articles de lois défendant les droits des animaux et constitue une nouvelle étape d’envergure après l’évolution historique du Code civil en 2015, reconnaissant les animaux comme des êtres sensibles.

    26 Mars 2018
  • Une loi pour abolir la chasse à courre pourrait voir le jour

    ProtectionDes députés de différentes couleurs politiques soutiennent une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre, pratique à laquelle plus de 80% des Français seraient opposés.

    07 Février 2018
  • Louis Schweitzer : le bonheur de l’homme passe par celui de l’animal

    ProtectionPrésident de la Fondation Droit Animal Éthique et Science (LFDA), l’ex-grand patron de Renault vient de publier un ouvrage dont le titre résume le dilemme de nos sociétés modernes : ‘Faut-il arrêter de manger de la viande ?’

    06 Mars 2020
  • Quels papiers doit-on fournir en cas de donation entre particuliers ?

    ProtectionMême si l’actuel propriétaire de l’animal est content de vous trouver parce qu’il ne peut plus s’occuper de son compagnon, et même si ce dernier n’a aucune valeur marchande, il y a un minimum de papiers à établir entre vous afin d'éviter tout litige ultérieur.

    23 Décembre 2015
  • Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animaux

    ProtectionCoprésidente du parti animiste, cette diplômée en sciences agronomiques et techniques entend, avec les siens, mettre la cause animale au cœur du débat politique. En attendant de faire élire ses candidats aux législatives…

    02 Décembre 2016
  • Les animaux ne sont pas juste sensibles : ils sont sentients

    ProtectionOn ne le dira jamais assez : les mots ont un réel impact sur notre façon d’envisager les choses. Le terme d’être “sensible” ne traduisant pas la subjectivité et le besoin d’épanouissement des animaux, la sémioticienne Astrid Guillaume présentera demain, à l’occasion de la journée mondiale des intelligences animales, le terme de “sentience”...

    05 Février 2021
  • Un premier diplôme en France pour le droit des animaux

    ProtectionAlors que le code civil a fait évoluer le statut juridique de l’animal, l’université de Limoges a créé le premier diplôme universitaire consacré à la question complexe et méconnue du droit animal. Une initiative soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.

    07 Décembre 2016
  • Disparition : Tom Regan, théoricien du droit des animaux

    ProtectionLe philosophe américain, auteur d’un ouvrage fondateur pour la pensée moderne sur la condition animale, est décédé à l’âge de 78 ans. Il laisse en héritage la notion de droits moraux et de respect des animaux, comme l’explique son traducteur en français, Enrique Utria.

    21 Février 2017
  • Sensibilisation des enfants aux animaux : le rôle de l’école

    ProtectionIntellectuels, associations et entreprises proposent de faire entrer un enseignement éthique et pratique sur les animaux dans les écoles.

    23 Février 2017
  • Berlin : un permis pour adopter un chien

    ProtectionPasser le permis avant d'adopter un chien, c'est l'idée d'une nouvelle législation qui sera appliquée à Berlin courant 2016. Les futurs propriétaires devront désormais passer des épreuves avant d'obtenir ce certificat les autorisant à recueillir un chien. Une mesure qui est loin de faire l'unanimité…

    26 Mai 2016
  • Peut-on faire de son animal son héritier ?

    ProtectionDécédée à l’âge de 95 ans, Jeanne Augier, la célèbre propriétaire du Negresco, à Nice, avait prévu de léguer une partie de sa fortune aux animaux dont elle a toujours été une grande amoureuse. Une partie seulement car le droit français ne permet pas toujours de faire de son animal son unique héritier.

    09 Janvier 2019
  • Vente de chiots aux enchères : le député Loïc Dombreval indigné

    ProtectionA l’annonce de la vente aux enchères de quelque 300 chiots en Mayenne, suite à la faillite d’un élevage, le monde de la protection animale est révolté. Après la demande d’interdiction de la vente par de la Fondation 30 Millions d’amis, c’est le monde politique qui s’indigne de la marchandisation d’animaux de compagnie.

    04 Avril 2019
  • Quels droits pour les animaux ?

    ProtectionDoit-on donner des droits aux animaux ? Le sujet a été débattu, ce mardi 22 octobre, à l’institut de France lors du colloque « Droits et personnalité juridique de l’animal » organisé par la Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences. Sans apporter de réponse concrète, la rencontre a proposé des voies de réflexion.

    22 Octobre 2019
  • Corrida, abattoirs, maltraitance : l’offensive judiciaire se durcit

    ProtectionLa SPA a annoncé avoir déposé plainte contre les organisateurs de corridas en France et prépare d’autres actions judiciaires « contre les tortionnaires des bêtes ». L’ensemble des associations de la cause animale se battent ainsi pour que leurs combats, portés depuis de nombreuses années, fassent enfin évoluer la loi en faveur des animaux.

    10 Novembre 2017
  • Décès d'une orque à Marineland : une plainte déclarée irrecevable

    ProtectionLa plainte déposée par Sea Shepherd suite au décès d’une orque dans le parc Marineland, en 2015, a été jugée irrecevable par le tribunal, à cause d’un problème de procédure. L’ONG assure poursuivre le combat.

    09 Novembre 2017
  • La Chine, nouvel eldorado pour les spectacles d’orques ?

    ProtectionEn Europe et aux Etats-Unis, les parcs SeaWorld tentent de se conformer aux attentes d’un public de plus en plus sensibilisé, en s’engageant à ne plus élever d’orques en captivité. En Asie, la société veut se développer en Chine, où les parcs aquatiques ont, malheureusement, le vent en poupe.

    28 Mars 2017
  • Donald Trump retire le statut d'espèce protégée au loup

    ProtectionL'administration de Donald Trump a confirmé jeudi que les loups ne seraient dorénavant plus une espèce protégée aux États-Unis, révoquant une classification en place depuis 1978 après leur quasi-extinction, et ouvrant la voie à ce qu'ils soient davantage chassés.

    30 Octobre 2020
  • Un syndic d'immeuble peut-il m'interdire de posséder un animal ?

    ProtectionUn règlement de copropriété ne peut, en aucun cas, interdire de posséder, dans son appartement ou sa maison, un animal domestique familier et non dangereux. C’est la loi.

    03 Janvier 2016
  • La jeunesse s’engage pour la Journée mondiale de la vie sauvage

    ProtectionUne nouvelle génération, sensibilisée à l’urgente nécessité de protéger les animaux contre la criminalité et les problèmes environnementaux, veut faire entendre sa voix et s’engage à l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage, ce vendredi 3 mars.

    03 Mars 2017
  • Les Landes veulent-elles la mort de tous les macaques de Java ?

    ProtectionAlors que 163 macaques de Java du zoo de Labennes ont été euthanasiés parce que porteurs du virus de l’herpès B, la préfecture des Landes s’obstine à vouloir tuer les deux survivants de la Pinède des Singes. Et cela malgré les efforts déployés par les associations de protection animale pour leur trouver un refuge… Aujourd’hui, la menace de l’euthanasie pourrait peser sur tous les macaques de Java de France. A qui profite donc le crime ?

    20 Juin 2017