La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie


  • La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animaleriePhoto : Shuterstock
  • Protection/ Elevage

    La Californie est le premier État américain à promulguer une loi interdisant la vente de chiens, de chats et de lapins provenant d’élevages intensifs dans les animaleries, dès le 1er janvier 2019.

    Lutter contre les élevages intensifs d’animaux et favoriser les adoptions dans les refuges, tel est l’objectif de la nouvelle loi d’envergure adoptée par l’État de Californie, aux États-Unis : à partir du 1er janvier 2019, les animaleries californiennes ne pourront plus proposer à la vente de chiens, de chats ou de lapins provenant d’élevages. Seuls les animaux en provenance de refuges, de centres d’adoption ou d’opérations de sauvetage pourront être vendus par les enseignes. Les éleveurs particuliers et agréés pourront quant à eux toujours vendre leurs animaux directement au public.

    Si cette loi n’interdit pas la vente d’animaux dans les animaleries, elle a toutefois pour objectif de lutter contre la présence d’élevages intensifs, notamment des « usines à chiots » – on en compterait environ 10 000 aux États-Unis – dans lesquels les animaux sont élevés dans des conditions déplorables. Ce texte vise également à donner la priorité à l’adoption d’animaux orphelins ou abandonnés, pour éviter qu’ils ne soient euthanasiés.

    La loi entrera en vigueur en Californie le 1er janvier 2019. En cas de non-respect de cette nouvelle législation, une amende de 500 dollars (soit environ 452 euros) pour chaque infraction constatée est prévue. 38 villes de Californie (San Francisco, Los Angeles, Sacramento…), et 230 à l’échelle des États-Unis (New York, Boston, Chicago, Philadelphie, Austin…) ont déjà adopté une politique similaire, mais c’est la première fois que tout un État légifère en ce sens.

    En Europe, les élevages intensifs perdurent

    En France, la Fondation 30 Millions d’Amis rappelle, sur son site, qu'elle « milite depuis de nombreuses années pour interdire la vente d’animaux dans les animaleries [car] ces magasins se sont multipliés, encourageant et suscitant les achats impulsifs d’animaux. De plus, les cas d’animaux importés de l’étranger – principalement des pays d’Europe de l’Est où les chiots et chatons sont élevés dans des conditions déplorables et sevrés trop tôt – se sont multipliés. »

    En Belgique, l’animalerie Puppy House a été condamnée, le 22 septembre dernier, pour la vente de centaines de chiens importés trop jeunes d’Europe de l’est, en République tchèque. Les chiots étaient âgés de moins de 8 semaines au moment de leur transport. Les responsable de l’animalerie Puppy House ont été condamnés à une amende de 9 000 euros et l’entreprise s’est vu confisquer la somme de 191 000 euros correspondant au bénéficie illégal provenant de la vente des chiots. Le jugement a été salué par l’association GAIA, partie civile lors du procès, et son président Michel Vandenbosch : « C'est la première fois en Belgique qu'un importateur à grande échelle de chiots d'Europe de l'Est est condamné à une confiscation pour vente d'animaux trop jeunes. […] C'est un signal important, indiquant que ce genre de trafic illégal ne pourra plus avoir lieu impunément ».


    Autres articles à lire

  • Des pipeaux pour dénoncer les tromperies de l’agroalimentaire

    ProtectionLundi 19 juin, la Nouvelle Seine, une péniche en plein Paris, accueillait la soirée des Trophées des bêtes noires de la pub. Une cérémonie officielle et décalée pour remettre des prix à des spots, affiches ou campagnes publicitaires trompant le consommateur sur le traitement des animaux.

    20 Juin 2017
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cage

    ProtectionLes principaux acteurs de la filière de la viande de lapin vont lancer des élevages responsables, sans cage, dont les produits seront en vente dans la grande distribution début 2020, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

    06 Juin 2019
  • 130 chercheurs réclament une protection des lanceurs d'alerte

    ProtectionQuelque 130 enseignants-chercheurs, principalement en sciences sociales, ont demandé mardi, dans une lettre ouverte à la Garde des Sceaux, une protection des lanceurs d'alerte sur la question du bien-être animal, face à 'l'influence grandissante', selon eux, des lobbies de l'élevage intensif.

    22 Janvier 2020
  • Bien-être animal : les entreprises s’engagent de plus en plus

    ProtectionD’après une étude menée auprès de 99 entreprises agroalimentaires à l’international, près des trois quarts s’engagent à respecter le bien-être animal et à faire preuve de plus de transparence sur le sujet. Encore à la traîne, la France tend néanmoins à rattraper son retard en la matière.

    13 Février 2017
  • 1 million de signatures pour mettre fin à l’élevage en cage

    ProtectionPlus de 130 organisations européennes, dont une vingtaine de françaises, se sont réunies pour mener une vaste opération : recueillir 1 million de signatures en 1 an pour mettre fin à l’élevage des animaux en cage. Cette initiative citoyenne européenne (ICE) a pour but d’ouvrir le débat à la Commission européenne.

    15 Octobre 2018
  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système

    ProtectionEnvoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    16 Février 2017
  • Chine : l'ours et sa bile sacrifiés sur l'autel du coronavirus

    ProtectionLa Chine a donné son feu vert à un médicament à base de bile d'ours afin de traiter des patients victimes du Covid-19, relançant la controverse sur le traitement des plantigrades élevés à cette fin.

    02 Avril 2020
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • Monoprix retire les œufs de poules élevées en batterie de ses rayons

    ProtectionDepuis le 11 avril, les clients des magasins de cette marque de distribution ne trouvent plus dans leurs rayons d'œufs issus de poules élevées en batterie. Bio, plein air, au sol, en volière ou encore en batterie, comment faire la différence ? Un exemple à suivre pour les magasins d'alimentation.

    12 Avril 2016
  • L214 : une nouvelle vidéo choc sur les poules pondeuses

    ProtectionL’association publie des images tournées dans un élevage industriel de 460 000 poules dans la Somme et demande à ce que le gouvernement vote pour l’interdiction des élevages en cage alors que 90 % des Français y sont favorables.

    15 Mai 2018
  • Covid-19 : des millions de visons abattus au Danemark

    ProtectionPremier producteur mondial, le Danemark va abattre la totalité de la quinzaine de millions de visons élevés sur son territoire à cause d'une mutation du Covid-19 déjà transmise à 12 personnes, qui menace l'efficacité d'un futur vaccin pour l'homme, ont annoncé mercredi les autorités.

    05 Novembre 2020
  • L'élevage en cage des poules pondeuses perd du terrain

    ProtectionDe plus en plus de poules pondeuses sont élevées dans des systèmes alternatifs aux cages, décriées par les organisations de défense des animaux. La grande majorité des œufs achetés en magasin proviennent de ces élevages. A l’inverse, les œufs issus d’élevages en cage se retrouvent principalement dans les produits transformés.

    07 Octobre 2020
  • Royaume-Uni : Waitrose suspend les produits Herta

    ProtectionLes supermarchés britanniques Waitrose ont annoncé avoir suspendu la vente des produits à base de porc de la marque Herta après les révélations de L214 sur un élevage de l’Allier fournissant la marque.

    04 Décembre 2020
  • Une nouvelle vidéo révèle des actes de maltraitance dans un abattoir

    ProtectionL214 dénonce des actes de maltraitance sur des cochons dans l’abattoir de Houdan, dans les Yvelines, et pointe du doigt les limites de la vidéosurveillance et des inspections des services vétérinaires de l’État.

    17 Février 2017
  • Abattage rituel : le consommateur complice sans le savoir

    ProtectionPour qu’une viande soit certifiée halal ou casher, l’animal ne doit pas être (entre autres) étourdi avant la mise à mort. Cette caractéristique n’est pourtant pas le seul point de discorde entre consommateurs, défenseurs des animaux, vétérinaires et religieux.

    13 Février 2019
  • Enquête choc sur la viande de cheval

    ProtectionEn 2018, la France a importé près de 4 300 tonnes de viande chevaline depuis le continent américain. Une enquête de grande ampleur, diffusée par l’association Welfarm, rend compte de l’état désastreux de ces animaux et de leurs conditions de vie.

    12 Juin 2019
  • Le CIWF fixe 4 priorités de l’abattage en France

    ProtectionA la veille des conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie, le CIWF qui a été auditionné en mai dernier, fixe 4 priorités sur les modifications à apporter dans la filière dont les pratiques avaient été dénoncées via des vidéos tournées en caméra cachée par L214.

    19 Septembre 2016
  • L214, SPA… Tous déçus par les nouvelles mesures annoncées

    ProtectionLes annonces faites mardi par le ministre de l'Agriculture sur le bien-être animal, notamment le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets, qui seront interdits fin 2021, manquent d'ambition, aux yeux des ONG militant pour la cause animale.

    29 Janvier 2020
  • Le vrai visage du transport maritime des animaux de rente

    ProtectionSur les côtes méditerranéennes, des dizaines de cadavres de vaches, moutons ou chèvres sont retrouvés échoués chaque année. Ils font partie des 3 millions d’animaux que l’Europe exporte tous les ans par la mer, direction l’Afrique du Nord ou le Moyen-Orient. Un voyage synonyme, le plus souvent, d’enfer pour ces bêtes.

    18 Juin 2020