Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux


  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animauxPhoto : Emmanuelle Titeux
  • Vivre ensemble

    Vétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’École nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être. 

    Marches incessantes, mouvements de la tête, toilettages répétés mais aussi tournis ou mutilations, comme les hommes, les animaux peuvent présenter des comportements répétitifs. Ce phénomène est bien connu chez les animaux de zoo ou de rente, pour lesquels on parle de « stéréotypie ». Cependant, ce phénomène peut aussi être observé chez nos animaux de compagnie. Dans ce cas, on évoque plutôt des troubles compulsifs, voire des troubles obsessionnels compulsifs. Pour le docteur Emmanuelle Titeux, qui animera une conférence à ce sujet lors du séminaire Pet Revolution, L'Animal en Marche, ces comportements ne sont pas une maladie, mais trouveraient plutôt leur origine dans un environnement inadapté à l’animal.

    Stéréotypies et comportements répétitifs

    Toutes les espèces d’animaux peuvent être concernées par ces troubles du comportement, mais ce phénomène n’a jamais été observé, à ce jour, chez des animaux sauvages en liberté. On parlera plutôt de « stéréotypie » pour les animaux sauvages détenus en captivité ou pour les animaux de rente (cochons, chevaux, vaches, etc…), et de comportements compulsifs pour les animaux de compagnie (chiens et chats). Cette classification aurait une origine neurologique différente en fonction des comportements observés. Dans un premier cas, il s’agit de la reproduction, en grande quantité, d’un comportement qui n’a pas de fonction pour l’animal alors que dans le second, il aurait une utilité pour l’animal, mais serait problématique car produit en trop grande quantité, comme chez un chat se toilettant de manière excessive.

    « Quoi qu’il en soit, le résultat est proche et il s’agit toujours de comportements produits en trop grande quantité, consommant une trop grande partie de l’activité des animaux concernés », souligne Emmanuelle Titeux.

    Un indicateur de mal-être et d’un environnement inadapté

    Pour mesurer l’état de « bien-être » d’un animal, les spécialistes disposent de plusieurs outils de mesure physiologiques, comme le taux de cortisol ou la fréquence cardiaque, détaille la scientifique. Mais ces indicateurs ne sont pas les seuls à prendre en compte. Il faut également des outils concernant les comportements exprimés. L’ensemble de ces données permet d’évaluer le bien-être d’un animal, c’est-à-dire l'adéquation de son environnement avec ses besoins éthologiques.

    Or, c’est lorsque les animaux évoluent dans des environnements où ils ne peuvent pas exprimer les comportements propres à leur espèce que les troubles répétitifs apparaissent. « Chaque animal est un individu d’une espèce donnée, avec son  tempérament et donc des besoins éthologiques propres à son espèce et à lui-même, rappelle Emmanuelle Titeux. Dans le cas de nos animaux de compagnie, nous leur imposons de vivre dans un environnement correspondant à nos besoins, mais pas forcément aux leurs : nous contrôlons leur accès à la nourriture, nous leur interdisons certaines explorations pendant la promenade, ou réduisons les contacts qu’ils peuvent avoir les congénères rencontrés, nous décidons des moments et des lieux où ils peuvent éliminer… Tout cela pourrait être à l’origine de l’apparition de comportements répétitifs. »

    Des troubles qui se soignent, mais sans traitement

    Toilettage excessif, attaque d’objets inappropriés, léchage de pattes jusqu'à la mutilation, chasse de mouches imaginaires, mais aussi polyphagie, boulimie ou malpropreté : chez le chat comme chez le chien, l’éventail des comportements répétitifs est très large. Cependant, « si ces troubles sont pris en charge en tant qu’indicateurs de mal-être, on peut supposer que des modifications de l’environnement conduiront à leur disparition. Et ce, sans traitement médical. »

    Emmanuelle Titeux travaille avec beaucoup d’animaux « en échec thérapeutique. Lorsque les propriétaires me les amènent, c’est souvent en dernier recours, après avoir consulté des vétérinaires spécialisés en gastrologie, en nutrition, en dermatologie… L’origine comportementale devrait être prise en compte dès l’apparition des symptômes. »

    Pour approfondir ce sujet et échanger avec Emmanuelle Titeux, rendez-vous le dimanche 1er  octobre au séminaire Pet Revolution, L'Animal en marche.

    Emmanuelle Titeux
    Après quatre années d’études à l’école d’Alfort et un internat en chirurgie de deux ans, le docteur Emmanuelle Titeux a exercé en clientèle généraliste dans une clinique vétérinaire à Versailles. Depuis 2012, elle exerce uniquement en référé, en médecine du comportement, en région parisienne et à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA). Elle est chargée d’enseignement à l’ENVA et dans les universités de Paris-Descartes et de Reims. Elle est co-responsable du diplôme d’école de l’ENVA « le comportement du chien-applications à la relation homme-chien » destiné aux non-vétérinaires. Depuis septembre 2015, elle est résidente du collège européen de médecine du comportement (ECAWBM BM).

    Autres articles à lire

  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Chiens et chats : leur place dans nos foyers évolue

    Vivre ensembleNos animaux de compagnie deviennent de véritables partenaires : de plus en plus préoccupés par leur bien-être et leur santé, nous apprécions, en retour, les bienfaits de leur présence comme la diminution du stress ou de la solitude.

    08 Février 2017
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016
  • 5 questions à vous poser avant d’adopter un animal

    Vivre ensembleParfois, le coup de cœur doit s’accompagner d’un petit moment de réflexion si on ne veut pas que la belle histoire d’amour vire au cauchemar. Avant d’adopter un chat ou un chien, suivez les conseils d’animaux-online.

    25 Août 2015
  • Rétrospective 2019 : l’actualité animalière qui vous a le plus captivé

    Vivre ensembleAnimaux-Online a décidé de revenir sur cette année qui a été chargée pour le monde animalier en termes d’actualité. Nous avons sélectionné pour vous l’article qui a le plus déchaîné les passions pour chaque mois de l’année. Accrochez vos ceintures, on remonte le temps !

    07 Janvier 2020
  • Un séminaire pour débattre du bien-être des animaux de compagnie

    Vivre ensembleCo-organisé par la Société francophone de cynotechnie et l’université de Nanterre, Pet Revolution est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de la faculté, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Antoine Bouvresse, vétérinaire et co-organisateur de cette deuxième édition (avec Thierry Bedossa), nous en dévoile l’esprit et le programme…

    29 Juin 2017
  • Au programme de Pet Revolution : communiquer avec eux sans les mots

    Vivre ensembleAnnaïk Fève est neurologue, psychanalyste et docteur en neurosciences. Spécialiste du langage non verbal chez l’homme, elle interviendra lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains pour croiser son expertise avec celle des spécialistes du comportement animal.

    09 Août 2017
  • Au programme de Pet Revolution : le plaisir de manger pour nos animaux

    Vivre ensemble'Pet Revolution, l'Animal en marche' est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, le Dr Franck Péron animera une intervention intitulée « Le plaisir de bien manger ».

    17 Juillet 2017
  • Doit-on avoir peur des léchouilles de nos animaux ?

    Vivre ensembleUn américain de 48 ans a dû être amputé des quatre membres après avoir contracté une grave infection suite à une léchouille. Ce cas peut faire l'objet de de nombreuses questions sur les bisous de nos animaux.

    22 Août 2018
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • L'ambition d'une vie meilleure ensemble

    Vivre ensembleLancé il y a un an en Europe, le programme Purina in Society a été l’objet d’un premier bilan à Londres, le 23 novembre. Initié par Nestle Purina PetCare Emena, il fixe 10 engagements pour que la société favorise la présence de l’animal auprès de l’homme. Lors de cette réunion, quatre objectifs ont été au cœur des présentations.

    28 Novembre 2017
  • Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ?

    Vivre ensembleUne étudiante en psychologie publie un questionnaire en ligne afin d’étudier les liens entre la présence de nos animaux de compagnie et notre niveau de stress.

    19 Avril 2018
  • Entre eux et nous, est-ce l’accord parfait ?

    Vivre ensembleIls vivent à nos côtés depuis fort longtemps. On les aime, ils nous aiment. Enfin, c’est ce qu’on veut bien croire. Sont-ils tout aussi heureux de vivre avec nous que nous le sommes ?

    04 Septembre 2018
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • Saint-Valentin : votre animal, un vrai cupidon !

    Vivre ensembleÀ l’approche de la Saint-Valentin, deux sondages ont retenu notre attention. L’un montre que votre animal de compagnie vous aide à séduire, l’autre qu’il permet à votre couple d’être plus soudé. Explications.

    13 Février 2020
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019
  • L’association Gamelles Pleines, lauréate du prix BetterwithPets

    Vivre ensembleCette année encore, le prix international Purina BetterwithPets a récompensé des initiatives mettant en avant le lien si fort qui unit les hommes aux animaux. L’association française Gamelles Pleines, qui aide les sans-abri et leurs chiens au quotidien, a obtenu la deuxième place du podium. Bravo à eux !

    16 Juin 2020