Au programme de Pet Revolution : l’éducation pour les chiens de refuge


  • Au programme de Pet Revolution : l’éducation pour les chiens de refugePhoto : Catherine Collignon et Blaike ©Animalin
  • Vivre ensemble

    Favoriser leur bien-être, faciliter les adoptions, limiter les retours : l’éducation des chiens dans les refuges est un travail essentiel mené par l’éducatrice canine Catherine Collignon auprès de la SPA. Elle partagera son expérience lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains..

    Catherine Collignon, éducatrice canine, a notamment développé la méthode du clicker training en France et travaille dans le respect du bien-être émotionnel et physique du chien. Elle intervient depuis 2013 avec Nicolas Ducasse dans les 56 refuges de la SPA Paris. Leur objectif : transmettre des principes d’éducation positive aux animaux afin de faciliter leur adoption, de limiter les retours et de rééduquer certains chiens présentant des problèmes de comportement. Ce travail de fond, complet et ambitieux, a également pour effet d’améliorer la qualité des interactions dans l’ensemble du refuge.

    Des principes d’éducation positive

    « La question primordiale n’est pas de savoir ce qu’on apprend aux chiens, mais comment on leur apprend, explique Catherine Collignon. Nous leur inculquons une éducation de base, "assis, pas sauter, ne tire pas en laisse" qui doit automatiquement induire un meilleur rappel et avoir un effet boule de neige sur toute leur éducation. » Pour cela, l’éducatrice a établi un programme s’appuyant sur des méthodes positives, prenant leur source dans les lois scientifiques de l’apprentissage et fondées sur la compréhension des origines des comportements des animaux. Ce programme permet d’éduquer ou de rééduquer les chiens, pour leur enseigner des comportements adaptés à leur environnement.

    Des effets bénéfiques à tous les niveaux

    Au-delà du but premier de l’adoption, ces programmes d’éducation favorisent le bien-être des animaux, aussi bien physique – ils font plus d’activités pour se dépenser – que mental. « Nous travaillons par exemple sur la mise en place de parcours de recherche olfactive pour inciter le chien à développer ses sens pour trouver de la nourriture ou des jouets », détaille Catherine Collignon.

    « Il ne s’agit pas seulement d’éduquer les chiens, mais également d’enseigner au personnel des refuges des techniques pour changer leurs conditions de travail », précise-t-elle par ailleurs. Ce travail a ainsi un impact direct sur l’ambiance des refuges, devenus bien souvent moins bruyants et plus apaisés.

    Lorsque le propriétaire prend le relais, « s’il reste cohérent avec quelques principes de base », sa vie commune avec le chien adopté est facilitée. « Il n’y a pas de raison que l’animal change du jour au lendemain après l’adoption. Même si un chien, comme un humain, peut évoluer toute sa vie. Il faut en avoir conscience ».  

    Un travail adapté aux contraintes des refuges

    « La promiscuité des animaux, les nuisances sonores ou les boxes difficiles d’accès… nous sommes obligés de nous adapter au milieu, aucune SPA ne se ressemble. » Par ailleurs, l’éducatrice doit composer avec les contraintes de temps du personnel des refuges, accaparé par de multiples tâches. « Il est toujours possible de s’adapter. Nous essayons de montrer qu’un apprentissage peut être efficace pour le chien, même s’il ne dure que 10 minutes par semaine, à partir du moment où ces minutes sont optimisées ». Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est aussi parfois plus facile de travailler auprès des chiens de refuge. « L’avantage est que nous pouvons traiter directement avec les animaux, sans passer par les maîtres : il n’y a pas cette chape émotionnelle que les propriétaires font parfois peser sur leur chien, et qui peut rendre le travail éducatif plus difficile. »

    Un projet ambitieux

    Bien qu’adaptés, ces programmes d’éducation nécessitent certains changements pour être vraiment productifs : « se fixer des objectifs, établir des priorités, mettre en place des équipes spécialisées… c’est toute une réorganisation des refuges qui est nécessaire, ainsi qu’un certain investissement en termes de temps et d’argent », reconnaît Catherine Collignon.

    Pour l’éducatrice, le travail ne doit pas uniquement concerner le fonctionnement des refuges. « Il faudrait aussi que les futurs maîtres, avant d’adopter un chien, aient une information suffisante sur son éducation » afin de poursuivre efficacement le travail initié. Il faudrait également sensibiliser les futurs propriétaires aux critères importants à prendre en compte au moment de l’adoption : « elle fonctionne le plus souvent au coup de cœur, de manière complètement subjective. On ne demande pas spécialement un chien bien éduqué, mais on craque sur un physique, un regard, une rencontre… sans toujours bien prendre en compte des facteurs essentiels pour vivre avec un animal. Il y a pourtant beaucoup de chiens attachants, géniaux et parfaitement éduqués qui restent dans les refuges et ne sont jamais choisis, on ne comprend pas pourquoi ils sont là ! »

    Pour approfondir ce sujet et échanger avec Catherine Collignon, rendez-vous le samedi 30 septembre au séminaire Pet Revolution, L'Animal en marche.

    Catherine Collignon
    Catherine Collignon est responsable du centre Animalin, éducatrice spécialisée dans la prévention des problèmes de comportement, en rééducation comportementale et en clicker training. Elle intervient depuis 2013 avec Nicolas Ducasse dans les refuges SPA pour la formation des salariés en éducation et en rééducation comportementale. Elle est l’auteure de plusieurs livres sur l'éducation et le comportement des chiens.

    Autres articles à lire

  • Coronavirus : Les propriétaires d’équidés désemparés

    Vivre ensembleTous les établissements équestres ayant dû fermer leurs portes, les propriétaires d’un cheval en pension n’ont désormais plus le droit de s’y rendre. Quelles peuvent être les conséquences ? En fonction de leurs conditions de vie, les chevaux s’en portent-ils vraiment plus mal de ne plus être mis au travail ?

    25 Mars 2020
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Zoonose : les animaux peuvent-ils nous tuer ?

    Vivre ensembleComme la peste, la grippe espagnole, celle de Hong Kong ou encore la variole, la pandémie du covid-19 provient de l’animal. Pour ne pas mourir d’une pandémie qu’il ne pourrait pas maîtriser, l’homme doit-il modifier son rapport à l’animal sauvage et domestique ?

    24 Juillet 2020
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017
  • Les enfants ne reconnaissent pas les signes de peur chez le chien

    Vivre ensembleUne récente étude britannique montre que les jeunes enfants ne savent pas reconnaître les signes de la peur chez le chien. Une méconnaissance qui les rend plus vulnérables aux morsures. En France, un programme à destination des primaires vise à les familiariser avec les postures des chiens.

    15 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Saint-Valentin : votre animal, un vrai cupidon !

    Vivre ensembleÀ l’approche de la Saint-Valentin, deux sondages ont retenu notre attention. L’un montre que votre animal de compagnie vous aide à séduire, l’autre qu’il permet à votre couple d’être plus soudé. Explications.

    13 Février 2020
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Séverine Belkhir

    Vivre ensembleSéverine Belkhir est éthologue et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    14 Septembre 2016
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Le chien est le meilleur ami de l’enfant dans la famille

    Vivre ensembleUne étude britannique révèle que les enfants s’entendent mieux avec leur animal de compagnie qu’avec leur propre frère et sœur au sein d’une famille : parmi nos amis à quatre pattes, les chiens se montrent particulièrement bons compagnons pour leur jeune maitre.

    26 Janvier 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sonia Kischkewitz

    Vivre ensembleSonia Kischkewitz est éducateur canin. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    07 Septembre 2016
  • Une 'mare de la discorde' sera comblée, ses grenouilles moins

    Vivre ensembleUne mare de Dordogne aux grenouilles bruyantes, au coeur d'un conflit de voisinage et de sept ans de procédure, devra bel et bien être comblée, comme la justice l'a ordonné, mais sans l'injonction préalable de 'déplacer' les batraciens, que réclamait une association de défense de l'environnement.

    18 Décembre 2019
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Anne-Claire Gagnon

    Vivre ensembleAnne-Claire Gagnon est écrivain, vétérinaire et passionnée de chats. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Entre espièglerie et sagesse, vivre en bonne intelligence avec les chats ». Rencontre.

    11 Juillet 2017