Les ours exploités dans des fermes à bile bientôt libérés au Viêtnam


  • Les ours exploités dans des fermes à bile bientôt libérés au ViêtnamPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Trafic

    Le Viêtnam est en passe de mettre fin définitivement au commerce illégal de la bile d’ours, entraînant la souffrance et la mort de milliers d’animaux. Les ours encore présents dans « des fermes à bile » devraient être libérés et placés dans des refuges spécifiques grâce à l’action et au financement d’ONG comme Animals Asia.

    L’accord est qualifié d’« historique » par les associations de défense des animaux œuvrant en Asie. Le gouvernement du Viêtnam s’est engagé, le 19 juillet dernier, à libérer les 1 200 ours lunes (les ours noirs d'Asie) encore exploités pour leur bile dans plus de 400 fermes du pays. Cet accord a été signé par l’administration vietnamienne des forêts (VNFOREST) et Animals Asia, la principale ONG de protection animale dans le pays, qui va désormais devoir réunir les fonds nécessaires, soit près de 17,3 millions d’euros, pour construire suffisamment de centres capables d’accueillir les ours sauvés.

    « Cet accord est le résultat d’un véritable travail de fond, explique Michèle Jung, responsable d’Animals Asia France. Au Viêtnam, comme en Chine, cela fait près de 20 ans que nous travaillons sur cette question avec les autorités. Nous avons anticipé la question du placement des ours libérés des fermes. Notre sanctuaire de Tam Dao au Viêtnam a été agrandi dans ce but, et une partie des ours devraient être placés, dans un premier temps, dans des sanctuaires pour éléphants ou crocodiles gérés par d’autres ONG ». La prise en charge des ours libérés par les associations, dans les 5 ans à venir, fait partie de l’accord signé avec le gouvernement. Aucun financement n’est cependant prévu pour aider les ONG, qui ont donc plus que jamais besoin de dons.

    Un commerce illégal, difficile à arrêter

    D’autant que les animaux secourus vont devoir faire l’objet d’attention et de soins particuliers, en raison des grandes souffrances subies dans les fermes où ils sont exploités. Au sein de ces élevages, les ours sont régulièrement drogués et immobilisés dans d’étroites cages, l’abdomen perforé par un cathéter ou une fistule reliés à leur vésicule biliaire. Une maltraitance entraînant la souffrance et la mort précoce des animaux.

    Le commerce de la bile d’ours, utilisée en médecine traditionnelle pour traiter les maladies du foie et de la vésicule biliaire, est pourtant proscrit depuis 1992. Mais cette interdiction n’est pas respectée, les fermes utilisant une faille dans la législation du pays autorisant la détention d’ours comme animaux de compagnie. Pour que ce nouvel accord soit véritablement suivi, Animals Asia va devoir mobiliser ses forces sur place, ainsi que le réseau d’associations locales qu’elle a contribué à créer. « Cela fait partie intégrante de notre mission. Nous allons pouvoir, peu à peu, passer la main à ces organisations, le plus souvent animées par la jeune génération, beaucoup plus sensibilisée aux questions de protection animale », détaille Michèle Jung.

    Encore 10 000 ours enfermés en Chine

    Outre le renforcement du cadre législatif, l’évolution des mentalités est essentielle pour parvenir à mettre fin au trafic de bile d’ours et à l’exploitation animale en général. En 2015, Animals Asia avait déjà obtenu la fin de la prescription de bile d’ours par les praticiens de la médecine traditionnelle d'ici à 2020. Un accord valable au Viêtnam, mais également en Chine, qui reste à ce jour le principal pays pourvoyeur de bile d’ours. L’enjeu étant de parvenir à convaincre les praticiens et les pharmaciens d’utiliser des alternatives efficaces, notamment à base de plantes. 

    « Le Viêtnam est une véritable plaque tournante du trafic des animaux. Nous espérons que ce nouvel accord fera boule de neige jusqu'en Chine, où ce commerce est tout à fait légal et où près de 10 000 ours sont enfermés, selon nos estimations ». Pour les ONG, malgré cette importante victoire obtenue au Viêtnam, le chemin reste encore long à parcourir. Le développement du tourisme, un secteur qui souffre de la mauvaise image renvoyée par ce type d’exploitation, pourrait être l’un des principaux leviers pour mettre fin aux mauvais traitements sur les animaux. 


    Autres articles à lire

  • Face à l'urgence, la CITES renforce la protection des animaux sauvages

    ProtectionLa girafe ou encore le requin mako, parmi d'autres espèces, ont fait leur entrée à la CITES régissant le commerce international d'espèces sauvages, au terme d'une réunion à Genève marquée par la colère de plusieurs pays africains.

    28 Août 2019
  • Protection des éléphants : 600 kilos d’ivoire détruits à Nice

    ProtectionL’opération d’envergure a été menée sur la Côte d’Azur afin de lutter contre le trafic et le braconnage des éléphants.

    31 Mai 2018
  • Une pétition contre le braconnage d'éléphants à signer ce week-end

    ProtectionAlors que Donald Trump a voulu ré-autoriser l’importation de trophées d’éléphants aux USA, l’ONG IFAW lance un grand appel à la mobilisation les 2 et 3 décembre afin de récolter un maximum de signatures pour une pétition destinée à interdire le commerce de l’ivoire dans l’Union européenne.

    29 Novembre 2017
  • Parc animalier d'Auvergne : disparition mystérieuse d'un panda roux

    ProtectionUn panda roux femelle a disparu dimanche soir de son enclos au parc animalier d'Auvergne à Ardes-sur-Couze, dans le Cézallier (Puy-de-Dôme), a-t-on appris auprès du parc.

    05 Mars 2019
  • Trafic : un vétérinaire cachait de la drogue dans des chiots

    ProtectionUn vétérinaire colombien, accusé d'avoir caché de l'héroïne destinée aux Etats-Unis dans le ventre de chiots, a été extradé d'Espagne et inculpé à New York.

    04 Mai 2018
  • Les tigres évacués du temple bouddhiste

    ProtectionIls étaient l’attraction touristique de Wat Pha Luang Ta Bua, un temple bouddhiste situé en Thaïlande. Après des années de controverse, les moines du ''temple aux tigres'' ont accepté de laisser partir les félins qui faisaient leur fortune.

    30 Mai 2016
  • En France, l'inquiétante 'mode' des bébés félins

    ProtectionUn bébé tigre, plusieurs lionceaux âgés d'à peine quelques semaines, utilisés pour des selfies ou mis en vente sur les réseaux sociaux : derrière une inquiétante 'mode' des bébés félins, qui défraie la chronique en France depuis quelques mois, pourraient se cacher des cirques peu scrupuleux…

    22 Février 2019
  • Peta dénonce le massacre des ânes du Kenya pour la Chine

    ProtectionL'association de défense des animaux Peta a demandé jeudi au Kenya de mettre fin à l'abattage des ânes, dont les peaux sont exportées vers la Chine, le plus souvent illégalement, pour les besoins de la médecine traditionnelle, une pratique qui a récemment augmenté en Afrique.

    16 Mai 2019
  • La Fondation Bardot fait don d’objets issus du trafic à l’ONCFS

    ProtectionCe matin, lundi 12 septembre, la Fondation Brigitte Bardot faisait don officiellement d’un lot de pièces fabriquées à partir d’animaux protégés à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Elles serviront à la formation des agents chargés de la fraude issues des espèces Citès.

    12 Septembre 2016
  • 2017 année des éléphants : la Chine interdit le commerce de l’ivoire

    ProtectionLa Chine, plus grand marché au monde pour l’ivoire, a décidé de s’engager sur son territoire afin de mieux protéger les éléphants tués massivement pour leurs défenses.

    02 Janvier 2017
  • Un lionceau retrouvé dans un appartement en Seine-Saint-Denis

    ProtectionAgé d’environ 3 mois, un bébé lion était enfermé dans un appartement de Seine-Saint-Denis avant d’être secouru mardi par les pompiers. Il a été recueilli par un centre partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis.

    12 Octobre 2017
  • Yulin, symbole sanglant du commerce de viande de chats et de chiens

    ProtectionLe « festival » de Yulin, qui se tient chaque année en Chine autour du 21 juin, ne représente qu’une partie du commerce de viande de chiens et de chats du pays, sacrifiant chaque année au moins 10 millions d’animaux.

    20 Juin 2017
  • Un rhinocéros blanc abattu pour sa corne à Thoiry

    ProtectionUn rhinocéros blanc a été abattu dans le zoo de Thoiry (Yvelines) et l’une de ses cornes a été sciée, probablement destinée à un marché noir en recrudescence.

    07 Mars 2017
  • Un lionceau trouvé à bord d'une voiture de luxe sur les Champs-Elysées

    ProtectionUn lionceau a été découvert à bord d'une voiture de luxe lundi soir sur les Champs-Elysées à Paris, a-t-on appris de source policière. Il a été pris en charge par la Fondation 30 Millions d’Amis.

    13 Novembre 2018
  • La lutte s’organise contre les braconniers du web

    ProtectionLe commerce en ligne d’animaux sauvages et de produits dérivés comme l’ivoire représente un vaste marché illégal aujourd’hui de plus en plus contré par l’engagement de grandes sociétés d’Internet. Mais il manque encore un cadre législatif plus strict pour venir en aide aux espèces les plus menacées.

    21 Décembre 2017
  • Disparition : Rob Stewart, grand défenseur des requins

    ProtectionLe cinéaste canadien de 37 ans, grand défenseur de la cause des requins, est mort le 31 janvier suite à un accident de plongée alors qu’il était en train de tourner un nouveau documentaire.

    06 Février 2017
  • Internet, une menace supplémentaire pour les animaux sauvages

    ProtectionL’ONG IFAW tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme sur le cyber-braconnage à travers les résultats d’une enquête menée à l’échelle internationale.

    24 Mai 2018
  • Une journée pour défendre les éléphants, est-ce suffisant ?

    ProtectionCe vendredi 12 août est décrété Journée mondiale des éléphants. Chaque année, quelque 30 000 d'entre eux sont abattus pour alimenter le commerce illégal de l’ivoire, principalement à destination de l’Asie. Malgré les efforts internationaux pour juguler l’hémorragie, le déclin de la population des éléphants d'Afrique pourrait mener l’espèce sur la voie de l’extinction.

    12 Août 2016
  • 5 conseils pour ne pas se faire voler son chien

    ProtectionChaque année, nombre de chiens et chats sont volés en France. Si les races à la mode telles que les chihuahuas, bouledogues et carlins sont majoritairement visées, les trafiquants peuvent aussi s'en prendre à des chiens croisés ou 'bâtards' de tout poil et de tous âges. Voici quelques conseils pour protéger votre compagnon du vol.

    11 Avril 2016
  • Le commerce d’espèces sauvages sur internet baisse en France

    ProtectionQu’il s’agisse du commerce d’animaux vivants, comme les perroquets gris du Gabon, ou de la vente de produits « dérivés », comme l’ivoire d’éléphant, l’ONG IFAW a constaté une nette baisse des ventes en ligne de ces « produits » en France.

    26 Juin 2017