Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Un robot pour chien : l’idée innovante de quatre jeunes entrepreneurs

  • 4649 vues

  • Un robot pour chien : l’idée innovante de quatre jeunes entrepreneursPhoto : DR
  • Chiens

    La toute jeune société CamToy propose un jouet connecté, spécialement pensé pour nos toutous afin de les accompagner dans la journée, lorsque les maîtres doivent s’absenter. Thomas Samtmann, l’un des fondateurs, nous présente ce drôle de robot, baptisé Laïka.

    Pour se lancer dans la vie active, Thomas Samtmann, Marvin Crot, Samy Ould Kaddour et Fabian Lapotre ont choisi le monde animalier. Amoureux des chiens, curieux des animaux en général, des idées plein la tête, ils ont créé la startup CamToy et s’apprêtent à lancer un premier produit prometteur : Laïka. Plus qu’un jouet, ce robot arrondi a pour mission de devenir un nouveau compagnon pour le chien, sans pour autant remplacer les maîtres. Explications.

    Thomas Samtmann et Marvin Crot©Arnaud Beinat

    Animaux-Online : Qui est l’équipe derrière CamToy ?

    Thomas Samtmann : Nous sommes quatre. Deux de mes associés et moi-même avons été formés dans une école de commerce, l'EDC, où nous avons suivi un master en entrepreneuriat. C’est pendant un cours de notre école que le projet de robot compagnon pour chien a pris forme. Face à l’enthousiasme de nos professeurs, nous nous sommes rendu compte que nous répondions à un vrai besoin et qu'il y avait bien plus qu’une bonne note à décrocher. Durant notre stage de fin d'études, nous avons donc créé CamToy et conçu notre premier robot pour chien, Laïka. Fabien, avec son profil d'ingénieur, nous a rejoints en décembre 2016 pour développer le côté technique du projet.

    A.-O. : Comment vous est venue l’idée du robot pour chien ?

    T.S. : L’idée m’est venue d’une expérience personnelle : avec ma copine de l’époque, nous avions adopté une chienne à la SPA, Kimi. Elle détruisait tout dans la journée, lorsque nous n’étions pas là. J’ai alors installé une caméra de surveillance : je voyais que Kimi faisait des bêtises, mais je ne pouvais rien y faire ! Petit à petit, l’idée du robot a germé. Je voulais créer un système capable d’interagir avec ma chienne lorsque j’étais obligé de m’absenter, pour limiter la casse, mais aussi pour la stimuler tout au long de la journée.

    A.-O. : N’y a t-il pas un risque d'inciter les propriétaires à moins s’occuper eux-mêmes de leur animal ?

    T.S. : Ce n’est, bien sûr, pas du tout l’objectif de notre jouet. Notre but est de créer une nouvelle interaction avec le chien qui n’était pas possible jusqu'à présent à certaines heures de la journée : ce jouet connecté s’adresse avant tout aux personnes qui travaillent, parfois loin de leur domicile, et qui ne peuvent pas emmener leur chien avec elles. Le robot étant conçu pour l’intérieur, il est aussi destiné aux chiens vivant en milieu urbain, occupant les maisons en l’absence de leur maître. Aussi complet et performant que puisse être un robot de ce type, nous savons que rien ne peut ni ne doit remplacer l’amour d’un maître.

    A.-O. : Quelles sont les principales fonctions de Laïka ?

    T.S. : Laïka est contrôlable à distance via un smartphone, il permet d’avoir un retour vidéo de la vie de son chien en direct tout en pouvant interagir avec lui : on peut par exemple parler à son animal, avec la possibilité de préenregistrer certains sons comme son nom. Cela peut être très utile lorsque l’on est au travail et que l’on veut éviter de dire « Cookie ! » ou « Biscotte ! » tout haut dans l’open space !

    Grâce à un petit traqueur, à poser sur le collier du chien, Laïka est également capable de se diriger de manière autonome vers l’animal et de repérer son activité. Cela permet d’adapter l’utilisation du robot : si le chien fait la sieste, on ne va pas le déranger, mais si au contraire il s’agite, on peut lui envoyer Laïka. Pour stimuler l’animal et attirer son attention, nous avons trouvé une technique infaillible : notre robot est équipé d'un lanceur de friandises !

    Une autre fonctionnalité importante de Laïka est de prévenir le propriétaire si, pendant son absence, son chien aboie de façon répétée. Une fois alerté, le maître peut interagir avec son chien via Laïka pour essayer de le calmer.

    Laïka de CamToy. DR

    A.-O. : Quels ont été les éléments importants de sa conception?

    T.S : Laïka a été conçu spécifiquement pour les chiens : le jouet est robuste et son design arrondi empêche l’animal de le prendre dans la gueule ou de le mâchouiller. Pour la mise au point des fonctionnalités, nous nous sommes appuyés sur l’expertise du docteur vétérinaire et comportementaliste Thierry Bedossa, qui a assisté à plusieurs tests pour voir comment le chien réagit face au robot.

    Nous avons également insisté sur la mobilité de Laïka, capable de se déplacer sur différents sols, même des tapis à poils longs, et d’éviter ou de franchir les obstacles, comme les câbles. Laïka peut se contrôler à distance, via l’écran de son téléphone. Pour cela, le robot est relié à la box internet de la maison, faisant office d’interface entre l’utilisateur à distance et le jouet connecté.

    A.-O. : Pourquoi avoir choisi d’appeler votre robot Laïka ?

    T.S. : À la création de CamToy, nous sommes partis du constat que les jouets pour chiens étaient très traditionnels. On voulait apporter un côté plus high-tech. Le clin d’œil nous semblait alors évident : nous avons appelé notre robot Laïka en hommage à la première chienne envoyée dans l’espace. La conquête aérospatiale est un domaine qui nous fait tous un peu rêver, pour son côté technologique et aventurier.

    ©Arnaud Beinat

    A.-O. : Où et quand pourra-t-on se procurer Laïka ?

    T.S. : Nous lançons une campagne de financement participatif sur Indiegogo le 21 septembre, pour un mois : cela nous permet de créer une communauté autour de notre produit et de lever les fonds nécessaires pour produire Laïka en grande quantité. Les premiers utilisateurs qui achèteront le robot en prévente devraient pouvoir être livrés avant l’été prochain. Les Laïka seront proposés durant la campagne à 200 €, contre un prix futur estimé à 300 €.

    A.-O. : Est-ce que vous avez d’autres projets à venir pour développer CamToy ?

    T.S. : Nous pensons développer un produit similaire adapté aux chats, nous réfléchissons, par exemple, à un produit plus furtif, qui pourrait être équipé d’un laser… En allant au contact des gens, nous avons perçu une forte demande à ce sujet. Nous espérons pouvoir impliquer les propriétaires d’animaux dans la conception de nos futurs robots, leur expérience étant pour nous incontournable. Par exemple, je connais bien les chiens pour avoir grandi avec eux, mais je n’ai jamais eu de chat. C’est donc très enrichissant d’échanger avec des propriétaires de félins pour espérer développer nos prochains produits dans le bon sens.

     

     

     


    Autres articles à lire

  • Repoussant ou charmant ? Que pense de vous votre animal ?

    03/04/2016

    Comment vous considère votre animal ? L'illustratrice anglaise Kelly Angel a tenté de deviner ce qui se passe dans la tête de votre chien. À travers une série d'images, elle montre qu'il vous trouve toujours de l'intérêt, quelle que soit la situation. En voici un troisième extrait.

    Chiens
  • Les dangers du jardin

    14/12/2015

    Chaleur, bonnes odeurs et volatiles : il n’en faut pas plus pour attirer votre petit compagnon dans le jardin. Mais même s’il reste entre quatre murs, l’endroit n’est pas toujours si sûr… Animaux-online détaille les dangers qui le guette et vous donne des conseils en cas de problème.

    Chiens
  • Leur apprendre à ne pas abîmer le jardin

    06/10/2017

    Quand notre toutou creuse des trous dans les plantes-bandes, forcément, on râle. Pourtant, il est possible de lui passer cette mauvaise habitude.

    Chiens
  • Le flair des chiens policiers est fiable

    11/02/2016

    Avec leur flair infaillible, les chiens de la police technique et scientifique pourraient bientôt être appelés à la barre des témoins pour l’identification des suspects dans des affaires criminelles.

    Chiens
  • Deux chiens de berger agressent une randonneuse

    18/08/2016

    Dans la soirée du samedi 13 août, une randonneuse de 57 ans a été grièvement blessée suite à l'agression de deux chiens de berger sur un chemin à Chichilianne, dans l'Isère. Un accident inhabituel qui serait dû à la présence d'une meute de loups qui aurait rendu les chiens de protection plus agressifs…

    Chiens
  • Gare aux cancers génitaux !

    09/02/2016

    Tout comme chez l’homme, les cancers sont fréquents chez nos animaux de compagnie. Une prise en charge précoce est alors le meilleur gage de guérison et/ou de survie assure Animaux-online.

    Chiens
  • Protégeons-les des dangers de la maison

    20/07/2016

    Nos maisons, nos jardins ne sont pas aussi sûrs que nous l’espérons. Sans le vouloir ou par négligence, nous mettons sous le nez de nos compagnons des tentations toxiques.

    Chiens
  • Première visite chez le véto

    07/12/2016

    Qu’il s’agisse d’un petit jeune ou d’un animal plus âgé récupéré dans un refuge, vous avez tout intérêt à programmer rapidement une visite chez le vétérinaire à l’arrivée d’un animal chez vous.

    Chiens