Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier


  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin MeierPhoto : Alexander Gorbunov
  • Vivre ensemble

    Robin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    Animaux-Online : Pouvez-vous me parler de votre parcours ?

    Robin Meier : Je suis artiste plasticien sonore. J'ai d'abord reçu une formation de musicien spécialisé dans la compostion électro-acoustique, puis j'ai étudié la philisophie cognitive. Dès le début, j'ai voulu étudier nos rapports avec la technologie, et j'ai donc commencé à travailler sur l'intelligence des machines, puis sur celle des animaux et du monde qui nous entoure. J'ai réalisé plusieurs installations avec des lucioles, des abeilles, des pigeons… D'ailleurs, mon premier projet étudiant les animaux s'est fait avec des insectes : sur un chant indien, trois moustiques chantaient à l'unisson en adaptant la fréquence de leurs battements d'ailes à la voix de l'interprète. 

    A.-O. : Sur quoi votre intervention va-t-elle porter ?

    R.M. : Je vais présenter les différents projets que j'ai réalisés ces dernières années, traitant de la rencontre entre le vivant et l'artificiel, et je parlerai de la question de l'intelligence et de son émergence. À cette occasion, nous écouterons des concerts de moustiques et de pigeons, et nous visionnerons des chorégraphies de fourmis. 

    A.-O. : Quel aspect de l'intelligence animale vous fascine le plus ?

    R.M. : Je suis avant tout intéressé par l'intelligence en elle-même, qui est une notion assez large, notamment dans les sciences cognitives, où l'aspect interactif avec l'environnement prend une place importante. Je suis aussi fasciné par la façon dont la prise de décision naît au sein d'une colonie, par exemple dans un fourmilier ou un essaim d'abeilles : c'est l'ensemble des intelligences individuelles qui produit une intelligence collective, comme une sorte de métaorganisme.

    Somme toute, je suis fasciné par toutes les intelligences, mais plus précisement par la façon dont elles émergent : même des lignes de codes au sein d'un logiciel peuvent être source d'intelligence. J'aime également interagir avec l'intelligence quelle qu'elle soit, et créer avec elle une sorte de dialogue. L'intelligence biologique (et parfois passive) qui me fascine tout autant est l'organisation : le simple cours d'une rivière s'adaptant au paysage qui l'entoure peut être vu comme une forme d'intelligence. 

    A.-O. : Pourquoi avez-vous choisi de vous concentrer sur les animaux pour certains de vos projets ?

    R.M. : Au début, je réalisais des simulations informatiques de systèmes biologiques, comme les réseaux de neurones artificiels ou les nuées d'oiseaux. Mais pour comprendre la simulation biologique, il fallait déjà comprendre les comportements biologiques. Un jour, je me suis dit : ”Et si j'organisais une rencontre entre un véritable organisme et sa simulation informatique ?”. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à travailler avec des animaux. 

    Les systèmes informatiques sont capables d'une certaine intelligence artificielle et d'inférence. D'après le mathématicien Alan Turing, on peut parler d'intelligence artificielle si un humain converse avec un ordinateur sans se rendre compte que ce n'est pas un autre humain mais un ordinateur. J'ai voulu tester une version modifiée de cette expérience avec des moustiques : s'ils répondaient à un ordinateur sans se rendre compte que c'en était un, le pari était relevé. Et ça a marché : les moustiques répondaient au chant envoyé par l'ordinateur comme s'il s'agissait d'autres moustiques. 

    A.-O. : Vous avez par exemple travaillé sur l’auto-organisation naturelle des lucioles pour Synchronicity : l’homme a-t-il beaucoup à apprendre de l’intelligence animale et entomologique ?

    R.M. : Aujourd'hui, on se pose beaucoup de questions sur l"intelligence des machines, mais il faut d'abord comprendre l'intelligence du monde qui nous entoure, comme celle des animaux. Par ailleurs, l'étude de l'intelligence animale nous remet souvent bien à notre place : l'homme croit généralement être le maître du monde, mais il n'en est rien. L'e monde s'est auto-organisé naturellement et n'a pas besoin de l'Homme. 

    Il existe d'autre part une multitude de systèmes d'organisation à échelle humaine qui imitent les animaux : le trafic de données sur internet, le trafic aérien au niveau mondial, l'acheminement des marchandises, les réseaux ferroviaires… Tout cela a été créé parce que l'homme a observé son environnement et s'est intéressé au fonctionnement des sociétés animales. 

    À voir : les travaux de Robin Meier sont disponibles ici


    Autres articles à lire

  • Les intervenants de Dog Revolution : Séverine Belkhir

    Vivre ensembleSéverine Belkhir est éthologue et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    14 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • 5 questions à vous poser avant d’adopter un animal

    Vivre ensembleParfois, le coup de cœur doit s’accompagner d’un petit moment de réflexion si on ne veut pas que la belle histoire d’amour vire au cauchemar. Avant d’adopter un chat ou un chien, suivez les conseils d’animaux-online.

    25 Août 2015
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sonia Kischkewitz

    Vivre ensembleSonia Kischkewitz est éducateur canin. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    07 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Les propriétaires de chien auraient une vie plus longue

    Vivre ensembleUne étude suédoise a montré que les personnes vivant aux côtés de chiens ont moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires que le reste de la population.

    22 Novembre 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Antoine Bouvresse

    Vivre ensembleAntoine Bouvresse est vétérinaire comportementaliste. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    28 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : les clés pour vivre avec son chat

    Vivre ensemble« Pet Revolution, l’Animal en Marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, Daniel Filion animera une intervention intitulée « Solutions aux problèmes chez le chat et comment convaincre le propriétaire de les appliquer ».

    26 Juillet 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Chris Herzfeld

    Vivre ensembleChris Herzfeld est philosophe et historienne des sciences, ainsi qu’artiste, passionnée par les grands singes. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme » (qui se déroulera du 25 au 27 août prochains), intitulée « Adoptions interspécifiques et intelligences partagées : Cinq chimpanzés en famille ». Rencontre.

    19 Juillet 2017
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • Garder son animal en Ehpad, c’est (bientôt) possible !

    Vivre ensembleUne nouvelle association, Terpta, se bat pour proposer aux Ehpad une structure permettant aux résidents de continuer à s’occuper de leur animal, chien ou chat. Explications.

    22 Octobre 2019
  • Les intervenants de Dog Revolution : Charlotte Duranton

    Vivre ensembleCharlotte Duranton est éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    01 Septembre 2016
  • Nicolas Hulot quitte le gouvernement

    Vivre ensembleEn plein direct au micro de France Inter, le ministre en charge de la Transition écologique, Nicolas Hulot, annonce qu’il quitte le gouvernement. Se sentant sans influence, il préfère jeter l'éponge…

    28 Août 2018
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Animaux de guerre : les projets d’hommage à Paris

    Vivre ensembleSous l’impulsion de l’association Paris Animaux Zoopolis, des projets de plaques commémoratives sont en cours dans différents arrondissements de la capitale. Une statue à la mémoire des chiens de guerre pourrait également voir le jour.

    19 Juin 2018
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Les intervenants de Pet Revolution : AVA et la fin de vie des animaux

    Vivre ensembleCes moments difficiles de la vieillesse et de la fin de vie de nos animaux est l’un des sujets abordés par le séminaire « Pet Revolution, L’Animal en Marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains. Maud Lefèvre, responsable des soigneurs au refuge AVA, présente en avant-première pour Animaux-Online son travail et les principales interrogations autour du « bien mourir ».

    20 Juillet 2017
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016