« Stop aux tirs des loups »

  • 3399 vues

  • « Stop aux tirs des loups »Photo : Shutterstock
  • Protection/ Chasse

    Alors que le nouveau gouvernement prévoit d’abattre jusqu'à 40 loups en France de juillet 2017 à juin 2018, Cap Loup et plusieurs personnalités se mobilisent pour demander une révision complète de la gestion de cette espèce sur notre territoire. 

    Yann Arthus-Bertrand, Brigitte Bardot, Jeanne Mas, Vincent Munier, Jacques Perrin, Aymeric Caron, Guillaume Meurice, Hélène de Fougerolles… une vingtaine de personnalités se sont engagées, au côté des associations de Cap Loup*, pour sensibiliser le grand public aux enjeux de la préservation de l’espèce sur notre territoire, à un moment crucial.

    En effet, jusqu'au 3 juillet, un projet de nouvel arrêté préfectoral fixant des quotas de tirs autorisés sur les loups est soumis à la consultation publique. Ce projet fixe, pour la période de juillet 2017 à juin 2018, un nombre maximal de loups pouvant être détruits compris entre 36 et 40 individus, pour une population en France estimée à près de 360 loups.

    Revenu naturellement en France, le loup est une espèce protégée en Europe. Cependant, notre réglementation prévoit des dérogations à cette protection en déterminant, chaque année, un nombre de loups qu’il est possible d’abattre, soit par des tirs de défense, soit par des tirs de prélèvement. Pour la période du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017, ce nombre avait été fixé à 36. Puis, en avril 2017, l’ancienne ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, avait autorisé deux tirs supplémentaires, malgré les protestations de nombreuses associations et la remise d’un rapport scientifique du Muséum national d’histoire naturelle et de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage montrant que les prélèvements actuels de loups mettaient en péril la survie de l’espèce à long terme.

    111 loups abatTus en France depuis 1992

    « L’ancienne ministre avait prévu d’autoriser quatre tirs supplémentaires, détaille Madline Raynaud, de l’Aspas. Mais face aux nombreuses contestations, elle a décidé de prévoir deux arrêtés différents, autorisant chacun deux tirs de loups supplémentaires. Avant la fin de son gouvernement, elle a signé un seul de ces arrêtés ».

    Nicolas Hulot, nouveau ministre de l’Écologie, vient de signer le deuxième arrêté, « préparé sous l’administration de Ségolène Royal », précise Madline Raynaud. Selon elle, « Nicolas Hulot  a cédé aux pressions pour signer cet arrêté, mais il a exigé en contrepartie que l’on remette à plat notre gestion du loup en France. C’est ce que nous sommes en train de faire : une réunion regroupant tous les acteurs, dont les associations de protection du loup, les éleveurs et les services de l’État, aura lieu jeudi 22 juin à Lyon. À cette occasion, nous demanderons à ce que soit entièrement revue la politique du loup et que cessent les tirs de prélèvement ».

    « 111 ! C’est le nombre de loups officiellement abattus par la France depuis leur retour naturel en 1992. Comment est-ce possible alors que l’espèce est classée protégée en France et en Europe ? », s’interroge Cap Loup dans son manifeste. « Plutôt que d’encourager les tirs, il faudrait revoir le système de subvention-indemnisation des éleveurs et développer les méthodes non létales pour empêcher les intrusions dans les troupeaux domestiques », poursuit le texte.

    S'engager contre les tirs de loups

    La campagne « SOS Loups », relayée sur les réseaux sociaux, est ouverte au grand public. Chaque personne désireuse de montrer son désaccord concernant l'abattage de loups peut se prendre en photo avec une pancarte « Stop aux tirs de loups » et la partager via Twitter ou Facebook. Cap Loup détaille sur son site la marche à suivre. Selon un sondage Ifop de 2013, réalisé pour les associations Aspas et One Voice, 80 % des Français sont opposés aux tirs des loups. Les associations espèrent ainsi une forte mobilisation citoyenne pour assurer l’avenir du loup en France.

     

    * Le collectif Cap Loup regroupe une quarantaine d’associations, dont sept fondatrices : Animal Cross, Aspas, Ferus, LPO, Mille Traces, SFEPM, WWF France. 


    Autres articles à lire

  • Il faut sauver le renard roux

    ProtectionL’Aspas organise le 12 et 13 mai un colloque sur le renard, une espèce aujourd’hui considérée comme «nuisible» en France, afin de permettre au grand public de mieux connaître ce petit carnivore et de comprendre son rôle dans l’équilibre des milieux.

    03 Mai 2017
  • « Chasse cruelle en Alaska » : quelles conséquences pour les espèces ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) condamne la signature de Donald Trump d’un décret autorisant des méthodes « barbares de chasse » sur les loups et ours d’Alaska, et dénonce les menaces que cette nouvelle mesure fait peser sur les espèces et les écosystèmes dans des aires protégées.

    12 Avril 2017
  • Attaque symbolique contre les massacres de cétacés aux îles Féroé

    ProtectionLa statue de la Petite Sirène de Copenhague, au Danemark, a été repeinte en rouge. Cet acte serait l’œuvre de défenseurs des animaux protestant contre le massacre annuel de mammifères marins aux Îles Féroé.

    31 Mai 2017
  • La chasse à courre des renards reste interdite en Grande-Bretagne :

    ProtectionLe gouvernement britannique maintient la réglementation interdisant la chasse à courre du renard, alors que la première ministre conservatrice Theresa May avait promis de revenir sur cette loi.

    05 Juillet 2017
  • La Chasse à la baleine perdure en Antarctique

    ProtectionL’association Sea Shepherd a pris sur le fait un bateau-usine japonais venant de tuer une baleine dans un espace protégé de l’océan austral, démontrant une nouvelle fois les menaces qui pèsent sur les cétacés et la biodiversité marine.

    16 Janvier 2017
  • Un des fils du lion Cecil tué à son tour par des chasseurs

    ProtectionXanda 6 ans, descendant du lion Cecil abattu en 2015 a, à son tour, été victime de la chasse aux trophées au Zimbabwe.

    21 Juillet 2017
  • L’Australie veut tuer deux millions de chats errants

    ProtectionEn Australie, la prolifération des chats sauvages serait une des causes de la disparition d’espèces endémiques comme l’opossum ou le numbat. Le continent entend les éradiquer par l’extermination pure et simple de deux millions d’entre eux.

    16 Octobre 2015
  • Tirs de loups : les internautes français disent : 'Non !'

    Protection5 563 contributeurs ont pris le parti de la préservation du loup en France sur les 6 153 qui se sont exprimés sur le site internet du ministère en charge de l'Écologie concernant la question d'ajouter 6 loups au quota des 36 déjà tués.

    11 Mars 2016
  • 84 % de Français sont opposés à la chasse à courre

    ProtectionSelon un sondage IFOP pour la fondation Brigitte Bardot, une forte majorité des personnes interrogées sont opposées à la vénerie tandis que l’ensemble de l’étude révèle une remise en cause générale de la chasse.

    07 Décembre 2017
  • En Alaska, on peut désormais tuer des ours en hibernation

    ProtectionDonald Trump a signé un projet de loi autorisant notamment la chasse d’oursons et de louveteaux dans leur tanière dans les réserves naturelles d’Alaska, ainsi que la traque des animaux depuis un hélicoptère.

    11 Avril 2017
  • Vers la fin du massacre des phoques sur la banquise ?

    ProtectionLa prochaine saison de chasse commerciale aux phoques débutera le 10 avril sur la côte atlantique du Canada. Des milliers de jeunes phoques se feront massacrer pour leur peau alors même que les débouchés commerciaux s'amenuisent.

    08 Avril 2016
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • Les oies menacées par la chasse après la date officielle de fermeture

    ProtectionAlors que la fermeture officielle de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau est programmée le 31 janvier, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal accorde aux chasseurs un délai supplémentaire de dix jours pour tuer les oies sauvages en période de migration au-dessus de la France.

    01 Février 2017
  • Cerf tué dans un jardin : à quand la fin de la chasse à courre ?

    ProtectionLa mort d’un cerf, samedi dernier, abattu dans le jardin d’une propriété privée dans l’Oise, a choqué les riverains et suscité une vive émotion auprès de la population, relançant le débat sur l’autorisation de la chasse à courre sur notre territoire.

    25 Octobre 2017
  • Nouveau rassemblement contre le massacre des dauphins à Taiji

    ProtectionDimanche 3 septembre, à 14 h, les associations C’est assez ! et L214 organisent un rassemblement au Trocadéro, à Paris, pour protester contre le massacre annuel des dauphins dans la baie de Taiji, au large du Japon.

    01 Septembre 2017
  • En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégaux

    ProtectionAlors qu’un nouveau « plan loup » peine à être mis en place, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à trois associations de protection animale, l’Aspas, Ferus et One Voice, en jugeant illégaux les abattages successifs de trois loups survenus en 2015 en Savoie.

    18 Octobre 2017
  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

    ProtectionLes défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint.

    07 Septembre 2017
  • 30 Millions d’Amis récompensée pour sa campagne contre les abandons

    ProtectionLa Fondation 30 Millions d’Amis a reçu un prix spécial du jury lors de la 12e édition du Grand Prix de la communication solidaire, qui s’est déroulée lundi 18 décembre, pour sa campagne « Non à l’abandon » réalisée avec l’agence Buzzman.

    19 Décembre 2017
  • Les animaux au cinéma : pour de meilleurs contrôles

    ProtectionUne vidéo choquante prise pendant le tournage du film américain 'Mes vies de chien' provoque de vives réactions et pose la question de l’utilisation des animaux dans l’industrie du cinéma.

    20 Janvier 2017
  • Vidéosurveillance : Olivier Falorni remonte au créneau

    ProtectionA l’initiative de la commission d’enquête parlementaire qu’il a présidée, le député de la Charente-Maritime, Olivier Falorni, présente, jeudi 12 janvier, sa proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir. Il répond aux questions d’Animaux-online et du magazine 30 Millions d’amis et entend bien défendre ses propositions jusqu’au bout pour mettre un terme aux souffrances des bêtes dans les abattoirs dénoncées, l’an dernier, dans des vidéos choc rendues publiques par l’association L214…

    11 Janvier 2017