Des enfants manifestent contre le massacre des requins


  • Des enfants manifestent contre le massacre des requinsPhoto : WildAid Hong Kong
  • Protection/ Braconnage

    Samedi dernier à Hong Kong, des dizaines de personnes déguisées en requins sanguinolents ont manifesté contre le « shark finning », cette pêche au requin qui consiste à les dépecer en pleine mer pour récupérer leurs ailerons avant de les laisser agoniser au fond de l’eau. 

    Les manifestants, parmi lesquels beaucoup d’enfants, s’étaient réunis devant Maxim’s, l’un des restaurants les plus populaires de la ville, qui propose à ses clients une soupe d’ailerons de requin. Parmi eux, Narnie Hockings, 11 ans et déjà très engagée : « Nous sommes en train d’essayer de faire en sorte qu’une chaîne de restaurants arrête d’en vendre [des ailerons de requin, NDLR]». Les militants ont également déversé un sac de faux ailerons de requins devant le restaurant : une mise en scène macabre pour un problème bien réel.

    Une pêche cruelle

    Pourtant considéré comme particulièrement raffiné en Asie, l’aileron de requin est en effet un mets onéreux à l’origine d’une pratique terrible : le « shark finning », ou pêche aux ailerons en français. Les requins sont capturés à l’aide de filets, amputés vivants de leur aileron, de leurs nageoires et de la partie inférieure de leur queue, puis rejetés en mer. Sans leurs nageoires, les requins ne peuvent pas s’oxygéner et meurent d’une asphyxie lente au fond des océans. En plus d’infliger des souffrances inutiles aux requins, cette technique représente un véritable gâchis puisque seulement 7% du requin est utilisé. Bien qu’interdite, cette pratique subsiste dans les Océans Indien et Pacifique.

    Même s’il ne lui est reconnu aucune qualité gustative ni nutritive, l’aileron de requin est considéré comme un mets exquis, et réservé aux occasions importantes en Asie (mariages, banquets, jours de fête).

    Cette manifestation contre le « shark finning » n’était pas la première à Hong Kong (un des premiers marchés mondiaux d’ailerons), et les précédentes actions avaient conduit le gouvernement à bannir ce mets des dîners officiels. Cependant, ce combat ne cessera pas tant que les ailerons de requin seront consommés massivement dans la région.

    La chaîne de restaurants Maxim’s avait pourtant assuré que les ailerons utilisés dans ses plats provenaient d’espèces non menacées, et qu’elle avait depuis 2010 mis en avant des menus sans ailerons, ce qui en avait considérablement réduit la demande. Néanmoins, la veille de la manifestation, l’association WildAid Hong Kong a publié sur sa page Facebook  une vidéo où l’un des membres de l’association piège un restaurant Maxim’s. Lors de cette conversation téléphonique, le restaurateur affirme que la chaîne ne sert que du requin bleu, mais qu’il est possible de servir des espèces plus rares « sur commande ». Ce dernier finit même par confirmer une commande de requin-baleine et de requin pèlerin (respectivement « en danger » et « vulnérable » selon le statut de conservation de l’UICN) pour 200 convives. La vidéo, déjà vue plus de 17.000 fois, n’a fait qu’intensifier la colère des manifestants. 

    Des interdictions peu respectées

    Selon le WWF, plus de 70 millions de requins sont tués chaque année. Sur le marché asiatique, le requin est utilisé pour ses ailerons, mais aussi pour sa peau (articles de luxe) ou encore son huile de foie (pharmacie, cosmétiques), ce qui fait de lui une cible privilégiée des pêcheurs.

    La pratique du « shark finning » avait déjà été largement révélée en Europe et aux Etats-Unis grâce au succès du documentaire Les Seigneurs de la mer, de Rob Stewart (décédé lors d’une plongée au début de 2017). Le documentaire avait particulièrement bien mis en lumière la cruauté des traitements infligés aux requins et la mainmise de la mafia taiwanaise sur ce marché, s’estimant au-dessus des lois.

    En effet, certains pays voisins avaient déjà légiféré sur ce sujet : interdiction totale de consommer des ailerons de requins en Malaisie, obligation de ramener des carcasses entières de requins sur les ports au Japon… Des mesures fortes mais peu respectées. Et pour cause, un kilo d’ailerons se vend entre 150 (requin bleu) et 50.000 dollars (requin pèlerin), alors qu’un kilo de viande de requin se vend à moins d’un dollar. Un marché lucratif donc, mais d’une cruauté abominable et mettant en danger des espèces en voie d’extinction. 


    Autres articles à lire

  • Un rassemblement contre les massacres de dauphins au Japon

    ProtectionL’association « C’est assez ! » organise aujourd’hui un rassemblement devant l’ambassade du Japon à Paris pour dénoncer auprès du grand public le massacre annuel de dauphins perpétré dans la baie de Taiji, au Japon.

    24 Février 2017
  • Vers une meilleure protection de l’ortolan en France ?

    Protectionllégale en France, la chasse à l’ortolan subsiste, notamment dans le sud-ouest. Mais une étude scientifique montrant le déclin de l’espèce dans cette région, la condamnation de chasseurs landais pour la capture d’oiseaux et un rappel à l’ordre de l’Union européenne sont autant de signaux vers une meilleure protection de ce petit oiseau migrateur.

    23 Décembre 2016
  • Une maman Lynx et ses 3 bébés ont été relâchés dans le Jura

    ProtectionAprès avoir été gravement blessée dans une collision avec un véhicule, une maman lynx a été sauvée, soignée puis relâchée dans le jura avec ses trois petits.

    19 Octobre 2018
  • Contre le braconnage, les techniques de l'armée ?

    ProtectionArrêter les braconniers avant qu'ils aient le temps de s'en prendre aux lions, aux éléphants ou aux tigres grâce à des techniques de renseignement inspirées de l'armée : c'est le pari de l'ONG Ifaw, testé au Kenya et répété en Inde.

    14 Décembre 2018
  • Afrique du Sud: baisse d'un quart du nombre rhinocéros braconnés

    ProtectionLe nombre de rhinocéros braconnés en Afrique du Sud a baissé d'un quart au cours des huit premiers mois de l'année, a annoncé vendredi le ministère de l'Environnement, qui a comptabilisé 508 de ces pachydermes tués pour leurs cornes.

    24 Septembre 2018
  • Braconnage : enquête sur la chasse au pangolin en Inde

    ProtectionDes chercheurs de World Animal Protection et de l’université d’Oxford (Angleterre) ont enquêté sur la chasse au pangolin dans le Nord-Est de l’Inde. Leur étude révèle des pratiques d’une extrême cruauté sur une espèce menacée d’extinction.

    14 Décembre 2018
  • Belgique : la renarde du CHU de Liège retrouvée morte

    ProtectionNous vous en parlions jeudi : une renarde et ses petits, vivant au CHU de Liège, devaient être déplacés dans un centre de réhabilitation. Mais la maman a été retrouvée morte ce week-end, prise au piège d'un collet. Alors que deux renardeaux ont pu être capturés et mis en sécurité, deux autres sont toujours recherchés…

    23 Mai 2016
  • Phoques décapités : deux marins-pêcheurs incriminés

    ProtectionDeux marins-pêcheurs sont convoqués devant la justice après la découverte en février et mars, dans la région de Concarneau (Finistère), de deux phoques décapités, vient d’annoncer le parquet de Quimper.

    21 Mai 2019
  • Madagascar : 500 tortues saisies en passe d’être relâchées

    ProtectionAprès avoir été saisies par les autorités, 500 tortues rayonnées s'apprêtent à retrouver leur liberté à Madagascar grâce au travail des populations locales, mais aussi à la Soptom, une association française dédiée à la protection des reptiles.

    08 Octobre 2019
  • Braconnage : Bougrain-Dubourg dénonce 'un laxisme inacceptable'

    ProtectionLe 7 avril dernier, un braconnier a été condamné par le tribunal correctionnel de Perpignan à 15 jours de prison ferme et 2 000 euros d’amende pour avoir capturé à la glu des chardonnerets élégants, oiseaux protégés appartenant à l’ordre des passereaux. Il a également dû verser 1 000 euros à la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Un cas de condamnation encore extrêmement rare, malgré les lois encadrant les pratiques de la chasse. Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, nous explique pourquoi.

    18 Avril 2016
  • Polémique autour de la mort d'éléphants au Botswana

    ProtectionUne centaine d'éléphants ont été retrouvés morts ces dernières semaines au Botswana victimes d'une vague meurtrière de braconnage, a affirmé mardi une ONG indépendante, vivement démentie par le gouvernement qui a crié à la tromperie.

    05 Septembre 2018
  • Forêt de Dreux : un important réseau de braconnage démantelé

    ProtectionSuite à une enquête menée par l’ONCFS et la gendarmerie nationale, 9 personnes vont être jugées pour braconnage. Extrêmement bien organisé, le réseau se livrait principalement à un trafic de viande de cerf.

    29 Juin 2017
  • Pêche illégale : 20 ans de prison pour un capitaine taïwanais

    ProtectionArraisonné en Tanzanie le 25 janvier pour possession illégale d’aileron de requin, le capitaine d’un navire de pêche, ainsi que le propriétaire et son agent, viennent d’être condamné à 20 ans de prison.

    15 Décembre 2018
  • Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants

    ProtectionLe zoo de Chester (nord-ouest de l'Angleterre) a publié mercredi de rares images montrant des pangolins géants, l'espèce la plus touchée par le commerce illégal d'animaux dans le monde.

    14 Février 2019
  • Nicolas Hulot veut mettre fin au braconnage de l’ortolan

    ProtectionLe ministre de la Transition écologique et solidaire a demandé au préfet des Landes de renforcer la lutte contre le braconnage du passereau, encore chassé dans le département malgré les interdictions. La mesure est saluée par la LPO, qui rappelle cependant que les pinsons sont aussi victimes de chasses illégales.

    10 Août 2017
  • Maya : l’éléphante est libérée de son cirque

    ProtectionAprès 40 ans passés dans un cirque itinérant, le pachyderme cinquantenaire a été placé dans un parc italien où une nouvelle vie l’attend.

    10 Juillet 2018
  • L214 : une nouvelle vidéo choc sur les poules pondeuses

    ProtectionL’association publie des images tournées dans un élevage industriel de 460 000 poules dans la Somme et demande à ce que le gouvernement vote pour l’interdiction des élevages en cage alors que 90 % des Français y sont favorables.

    15 Mai 2018
  • Giorgio Armani bannit la fourrure de ses collections

    ProtectionLe créateur italien Giorgio Armani s’est rangé du côté des associations de protection animale. Sa collection automne/hiver 2016/2017 ne devrait comporter aucune fourrure. Une décision saluée par les associations de défense des animaux.

    24 Mars 2016
  • L214 dénonce (encore) des maltraitances dans un élevage de poulets

    ProtectionL'association de défense des animaux L214 vient de dénoncer, vidéo à l'appui, les conditions d'élevage 'effroyables' de poulets entassés à plus de 22 par mètre carré dans une exploitation intensive à Solignat, dans le Puy-de-Dôme.

    09 Mai 2019
  • Cosmétiques : l'Europe pour l’arrêt mondial des tests sur animaux

    ProtectionLes députés européens se sont prononcés, à une écrasante majorité, pour une interdiction, partout dans le monde, de l’expérimentation animale dans le secteur des cosmétiques.

    04 Mai 2018