La garde alternée de son chien


  • La garde alternée de son chienPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble

    Manque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps ? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    La garde partagée de son chien, c’est tendance ! Si cette nouvelle manière d’être propriétaire d’un animal peut avoir plusieurs avantages pour ce dernier, il faut toutefois bien se mettre d’accord sur des aspects importants de la vie de l’animal comme son éducation, sa nourriture, son mode de vie, ses soins… Ensuite, sur le coût qui doit être équitablement partagé entre les deux parties. Enfin, sur les jours de garde, week-ends, vacances, en n’oubliant pas la possibilité qu’un des deux maîtres parte vivre loin pour des raisons familiales ou professionnelles. En effet, cette situation peut être l’occasion d’un désaccord majeur si on n’a pas abordé la question de la garde en cas de « séparation ». Surtout si le chien a été acquis conjointement (achat, entretien et frais partagés), car la loi stipule dans ce cas que l’animal appartient de fait à ses deux maîtres. Précisons que pour le chat, ce mode de garde n’est pas idéal car il est très attaché à son territoire et à ses repères.

    Double dose de câlins

    On peut avoir très envie d’un chien, mais être freiné par les contraintes que cela implique – quand on a un animal, il faut s’en occuper 7 jours sur 7 – et les frais occasionnés. En outre, certaines personnes, âgées ou ayant une maladie chronique, aimeraient bien avoir un chien pour leur tenir compagnie, mais elles n’osent pas franchir le pas parce qu’elles se demandent ce qu’il adviendrait de leur petit compagnon en cas d’hospitalisation, par exemple. Avec la garde partagée, voilà au moins un souci de réglé ! Au final, c’est donc plus de liberté et moins de frais engagés pour les propriétaires. Et pour le chien ? Comme il s’agit d’un animal social, s’il y a été habitué jeune, il est rarement perturbé par le fait d’avoir deux familles (qui, à ses yeux, n’en forment qu’une) et peut même y trouver des avantages : deux fois plus de câlins, de chances de faire des sorties intéressantes dans des endroits différents, la possibilité d’avoir un compagnon de jeu si l’une des familles a déjà un animal, d’être en présence d’enfants, etc.

    Accorder ses violons

    Il est vraiment important de s’accorder sur les grandes lignes de l’éducation à lui donner car ce qui est interdit dans une famille (quémander à table, dormir dans le lit, etc.) doit l’être également chez l’autre. Des ordres discordants peuvent en effet générer du stress pour l’animal. Il en va de même pour les heures de repas et les heures de promenade hygiénique : un chien a besoin de régularité, voire de routine. Faute de quoi, cette fois, c’est son transit qui pourrait s’en trouver perturbé…


    Autres articles à lire

  • Les intervenants de Pet Revolution : AVA et la fin de vie des animaux

    Vivre ensembleCes moments difficiles de la vieillesse et de la fin de vie de nos animaux est l’un des sujets abordés par le séminaire « Pet Revolution, L’Animal en Marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains. Maud Lefèvre, responsable des soigneurs au refuge AVA, présente en avant-première pour Animaux-Online son travail et les principales interrogations autour du « bien mourir ».

    20 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ?

    Vivre ensembleUne étudiante en psychologie publie un questionnaire en ligne afin d’étudier les liens entre la présence de nos animaux de compagnie et notre niveau de stress.

    19 Avril 2018
  • Noël : ces cadeaux pour animaux qui cartonnent

    Vivre ensembleLes réjouissances des fêtes de fin d’année se partagent aussi avec nos compagnons à quatre pattes. Calendriers de l’avent, objets connectés, pâtée spéciale … Noël est l’occasion de les gâter tout en se faisant plaisir.

    19 Décembre 2016
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017
  • L'ambition d'une vie meilleure ensemble

    Vivre ensembleLancé il y a un an en Europe, le programme Purina in Society a été l’objet d’un premier bilan à Londres, le 23 novembre. Initié par Nestle Purina PetCare Emena, il fixe 10 engagements pour que la société favorise la présence de l’animal auprès de l’homme. Lors de cette réunion, quatre objectifs ont été au cœur des présentations.

    28 Novembre 2017
  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Mélodie Pichoir

    Vivre ensembleMélodie Pichoir est formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    09 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Des challenges à la mode

    Vivre ensembleLes challenges à faire avec son animal se multiplient sur la toile et créent un phénomène viral à travers le monde. L’équipe d’animaux-online vous donne quelques astuces pour réaliser ces challenges.

    29 Août 2018
  • Au programme de Pet Revolution : l’éducation pour les chiens de refuge

    Vivre ensembleFavoriser leur bien-être, faciliter les adoptions, limiter les retours : l’éducation des chiens dans les refuges est un travail essentiel mené par l’éducatrice canine Catherine Collignon auprès de la SPA. Elle partagera son expérience lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains.

    01 Août 2017
  • Un séminaire pour débattre du bien-être des animaux de compagnie

    Vivre ensembleCo-organisé par la Société francophone de cynotechnie et l’université de Nanterre, Pet Revolution est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de la faculté, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Antoine Bouvresse, vétérinaire et co-organisateur de cette deuxième édition (avec Thierry Bedossa), nous en dévoile l’esprit et le programme…

    29 Juin 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sébastien Mouret

    Vivre ensembleSébastien Mouret est sociologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    29 Septembre 2016
  • Les enfants et leur chien : une relation positive pour l’avenir

    Vivre ensembleQuand il s’agit d’acquérir un chien, l’influence des enfants serait décisive dans 20 % des cas !

    01 Septembre 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Les propriétaires de chien auraient une vie plus longue

    Vivre ensembleUne étude suédoise a montré que les personnes vivant aux côtés de chiens ont moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires que le reste de la population.

    22 Novembre 2017
  • Seniors : la promenade du chien, excellente pour la santé

    Vivre ensembleDes chercheurs britanniques ont montré que les seniors propriétaires de chiens marchent 22 minutes de plus par jour, en moyenne, que ceux qui n’en ont pas. Une étude de plus venant prouver les bienfaits mutuels que s’apportent l’homme et l’animal.

    28 Août 2017
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018