Monique, la poule aventurière


  • Monique, la poule aventurièrePhoto : Jean-Philippe Mélégrier
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    Ce gallinacé intrépide parcourt les océans de la planète en compagnie de Guirec, un jeune Breton bien décidé à vivre ses rêves. Un chien, Bosco, a rejoint l’équipage atypique et attachant qui a un nouvel objectif en tête: l’Antarctique.

    Elle a fière allure Monique, les plumes au vent et le bec tourné vers l’horizon à la proue de son bateau. Destin peu commun pour une poule, Monique est devenue une aventurière parcourant le monde à bord d’un voilier en compagnie de son heureux propriétaire, Guirec Soudée. «La star c’est elle», précise ce Breton de 24 ans, baroudeur dans l’âme. Depuis qu’il a pris la mer avec «Momo», il y a plus de trois ans, ses aventures sont suivies par un nombre croissant de personnes sur les réseaux sociaux, dépassant aujourd’hui les 100000 fans!
    L’histoire a de quoi étonner. Rarement on aura vu une poule à la patte aussi marine et au caractère aussi bien trempé. Grâce à ce tempérament, elle s’est forgée une vie que bien de ses congénères envieraient. Comme le souligne Guirec, «tout ce que Monique a fait et a vu est exceptionnel par rapport à un pourcentage énorme de poules qui n’ont jamais vu la lumière du jour!»

    Un coup de foudre

    L’histoire de Guirec et Monique est née d’un rêve d’enfance du jeune homme: faire le tour du monde. Après avoir économisé suffisamment d’argent, Guirec, second capitaine sur un crevettier en Australie, fait l’acquisition d’un voilier déjà bien usé par la mer. Retapé avec amour, le bateau est baptisé Yvinec, en hommage à l’île natale du jeune marin. Deux ou trois tours de voiles au large de Plougrescant, dans les Côtes-d’Armor, et un bon sens de la mer: il n’en fallut pas plus à Guirec, à peine 22 ans alors, pour se lancer dans la traversée de l’Atlantique en solitaire… ou presque. Car, lors d’une escale aux Canaries, des amis lui ont offert une compagne de route, une jolie poule aux reflets roux.
    À bord du voilier, les anciens propriétaires avaient laissé un bol typiquement breton, avec deux oreillettes sur le côté et un prénom peint : Monique. L’identité de la nouvelle occupante était toute trouvée. «ça a été le coup de foudre, confie Guirec. Je ne pensais pas qu’on pouvait s’attacher à une poule comme on pouvait le faire avec un chien ou un chat.» Et pourtant... «Dès le début, Monique a investi tout le bateau et s’est montrée très affectueuse. Elle n’était pas stressée du tout, elle a même pondu 25 œufs en 28 jours de traversée!» Aussi à l’aise sur le plancher des vaches qu’en haute mer, Monique ne semble avoir peur de rien. Elle est capable de traverser le pont tandis que des vagues cognent le voilier, et de se redresser d’un simple coup d’aile. Il lui est bien arrivé de tomber à l’eau une ou deux fois, mais seulement lorsque le bateau était à quai. Sans jamais paniquer, Monique, qui a appris à nager avec Guirec aux Antilles, sait qu’elle doit se rendre à l’arrière du voilier où son fidèle compagnon de route peut la récupérer et la sécher.

    un soutien indéfectible

    Leur plus grande aventure, le marin et sa poule l’ont vécue au Groenland, où ils se sont fait prendre volontairement dans les glaces, amarrés dans une petite baie «pas très abritée et loin de toute habitation». Guirec y a vécu l’une de ses plus dures épreuves. «J’ai appris la mort de mon père le premier jour où je suis arrivé dans cette baie. De là où j’étais, même en prenant l’avion, j’aurais mis plus d’une semaine pour rentrer en France. Je savais que je ne pouvais pas assister à l’enterrement de mon père. J’ai donc vécu ce moment loin de tout le monde, ça a été très dur à encaisser. Mais j’ai eu le temps de réfléchir, de me poser. Cette expérience du Groenland a été très dure, mais aussi très belle pour tout ce que j’ai pu y voir.»
    Dans cette épreuve, tant physique que morale, Guirec a pu compter sur le soutien indéfectible de Momo qui a pondu près de 100 œufs pendant l’hivernage de 130 jours. «C’est grâce à elle que j’ai survécu», affirme même le marin qui, parti avec peu de nourriture, pensait se nourrir en chassant. «Je me souviens d’un phoque que j’ai eu dans la lunette de ma carabine. Je savais qu’en le tuant j’aurais de la nourriture pendant un bon moment, mais il m’a regardé et ses yeux me disaient: “Mais qu’est-ce que tu es en train de faire?”. Je n’ai jamais pu tirer.»

    Objectif vendée globe

    Guirec en est sûr,  Monique lui a apporté une «nouvelle relation avec les animaux. Je n’ai plus du tout le même regard sur eux. Pendant que j’étais enfermé dans les glaces, je parlais beaucoup à Momo. Elle me faisait rire et m’apportait du réconfort. Je ne sais pas si elle sent quand ça ne va pas, mais dans les moments pas très rigolos, elle a toujours été présente et est venue se blottir contre moi. C’est quelqu’un qui est devenu très important dans ma vie».
    Mais il n’est pas toujours facile de naviguer avec une poule, surtout lorsque l’on doit se présenter aux douanes de différents pays. Guirec a déjà eu de belles frayeurs, notamment au Canada où il a effectué quelques heures de prison pour ne pas avoir déclaré la présence de Monique aux garde-côtes, de peur de la perdre. Heureusement, en expliquant son voyage et grâce, certainement, à la notoriété de Monique sur Internet, tout s’est arrangé et les deux aventuriers ont pu continuer leur route.
    Celle-ci les a menés en Alaska où Guirec et Monique ont rencontré Bosco, un chiot de quelques mois, moitié husky, moitié setter irlandais, qui n’a plus quitté l’atypique équipage. «La cohabitation entre Momo et Bosco s’est tout de suite bien passée, même s’il faut que je fasse attention. Bosco veut sans cesse jouer avec Monique mais ne se rend pas toujours compte de sa force.»
    Bosco s’est montré aussi à l’aise sur l’eau que sa coéquipière, même s’il n’a pas encore effectué de longue traversée en mer. «Il aura besoin de se dépenser, il faudra canaliser son énergie. L’idée est de nager ensemble le plus souvent possible, pour profiter pleinement du voyage», s’enthousiasme Guirec. Mais Bosco a encore du chemin à faire pour devenir aussi bon matelot que Monique. Guirec croit si fort en sa poule qu’il ambitionne de participer avec elle au prochain Vendée Globe, en 2020… En attendant, le marin prépare une nouvelle expédition, en mettant cette fois le cap vers l’Antarctique. Les aventures de Momo sont loin d’être terminées!


    En savoir plus : voyagedyvinec.com


    Autres articles à lire

  • Beau succès sur internet d’une chanson hommage à l’ourse Cannelle

    Vivre ensembleLe chanteur Damien Kalune a réalisé une chanson dénonçant la disparition de l’ourse Cannelle tuée par un chasseur en 2004. Le clip a été visionné près de 300 000 fois sur les réseaux sociaux. L’artiste se confie pour Animaux-Online sur son engagement pour la préservation de la biodiversité et le respect du vivant.

    16 Janvier 2018
  • Un Moscovite sauve un chien d’un étang gelé

    Vivre ensembleLe 7 novembre dernier, un chien imprudent s’est retrouvé piégé par la glace sur l’étang Shagovsky, à Kostroma, une ville russe située à 300 km au Nord de Moscou.

    18 Novembre 2016
  • Une jeune femme retrouve sa chienne à l’aéroport

    Vivre ensembleGrâce à une chaîne de solidarité, Amelia, une jeune femme britannique, a retrouvé sa chienne Marlin, perdue à l’aéroport de Roissy. L’animal et sa maîtresse revenaient du Viêt-Nam, où Marlin risquait d’être abattue pour sa viande.

    05 Avril 2018
  • Découvrez l’histoire de Nemo, le nouveau chien de l’Élysée

    Vivre ensembleDepuis Georges Pompidou, tous les présidents de la Ve République ont eu un chien pendant leur mandat. Emmanuel et Brigitte Macron n’ont pas dérogé à la règle, mais pour la première fois, ils ont adopté Nemo, leur nouveau compagnon, dans un refuge. Un geste fort, qui a transformé le « premier chien de France » en ambassadeur de la cause animale.

    26 Septembre 2017
  • Happy Feet : la gygis sauvée des eaux à Tahiti

    Vivre ensembleLa Société d’Ornithologie de Polynésie « Manu » s’est mobilisée pour sauver une gygis, baptisée Happy Feet, et plusieurs autres oiseaux et oisillons menacés par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur les îles de Tahiti et Moorea en janvier.

    27 Janvier 2017
  • Fort McMurray : un chien sauvé des flammes retrouve sa famille

    Vivre ensembleAbby est une petite chienne sourde et âgée de 14 ans, vivant à Fort McMurray. Ses propriétaires se trouvaient sur leur lieu de travail lorsque l’ordre d’évacuation a été donné. Sans pouvoir retourner chez eux, ils ont passé trois jours à attendre que les secours ramènent Abby. C’est finalement grâce à deux bons samaritains qu’ils ont pu récupérer leur chienne…

    12 Mai 2016
  • Un nouveau cimetière pour les animaux dans le Vaucluse

    Vivre ensembleA Sainte-Cécile, dans le Vaucluse, un cimetière communal pour les animaux compagnie va ouvrir ses portes au printemps 2016. En France, il existe plus d’une vingtaine de cimetières dédiés aux animaux, mais c’est le premier dans ce département.

    26 Août 2015
  • Dico, chien flic à la retraite

    Vivre ensembleGrâce à une incroyable chaîne de solidarité et de bonté, un chien de police âgé et malade a trouvé une famille d’accueil. Chez les Drouart, il va pouvoir couler des jours paisibles entouré d’affection et des soins dont il a besoin.

    15 Août 2017
  • Après neuf ans d'absence, le chat Moubli est de retour

    Vivre ensembleIl s’appelle Moubli. Et ses propriétaires avaient oublié son existence après sa disparition il y a neuf ans. Jusqu’à ce jour où l’appel téléphonique d’un refuge le fait réapparaître…

    05 Septembre 2016
  • Les pionniers de la protection animale

    Vivre ensembleChristian Zuber, Jean-Pierre Hutin, Brigitte Bardot... Notre volonté de nous engager trouve souvent sa source dans des modèles: les précurseurs de la protection animale. Ils sont quelques uns à avoir ouvert la voie à une plus grande considération des animaux et de leur bien-être. Portraits

    09 Mars 2017
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Des propriétaires retrouvent leur chienne à 400 km de chez eux

    Vivre ensembleUn berger allemand a été retrouvé en Suisse, à 400 km du domicile de ses maîtres situé à Francfort, en Allemagne. L’animal, disparu depuis six mois, a subi des soins intensifs avant de rejoindre ses propriétaires, heureux et soulagés.

    26 Février 2018
  • Aidez à financer la retraite de Dico, chien policier

    Vivre ensembleDico est un chien de l'’unité canine légère (UCL) de la police de Metz. Aujourd'hui à la retraite, il a besoin de soins que ses nouveaux maîtres ne peuvent pas assumer. Une cagnotte a donc été organisée pour les aider à payer ses soins.

    19 Septembre 2016
  • Emmanuel et Brigitte Macron adoptent un chien dans un refuge

    Vivre ensembleLe président et son épouse se sont rendus ce week-end dans un refuge de la SPA pour accueillir Nemo, un croisé labrador-griffon noir. Le chien, qui a rejoint l’Élysée avec ses nouveaux propriétaires, succède ainsi à Philae, le labrador de François Hollande.

    28 Août 2017
  • Angleterre : un chat survit huit jours dans une boîte

    Vivre ensembleEn Grande-Bretagne, un chat a été expédié à plus de 400 kilomètres de chez lui par voie postale. L’animal a passé huit jours enfermé dans une boite en carton. Retrouvé en état de déshydratation à la mi-mars, il se remet aujourd'hui de sa mésaventure…

    29 Mars 2016
  • La belle histoire de Guy, le beagle de Meghan Markle

    Vivre ensembleAprès une vie de chien, c'est le conte de fées pour Guy: le beagle rejoint la cour d'Angleterre suite au mariage de sa maîtresse, Meghan Markle, avec le prince Harry samedi 19 mai à Windsor.

    22 Mai 2018
  • A 11 ans, il saute à l'eau pour sauver deux chiots de la noyade

    Vivre ensembleAlors qu'il se promenait le long de la Charente avec ses grands-parents, Enzo, un jeune garçon âgé de 11 ans assiste à une scène surréaliste. Une femme jette des chiots du haut d'un pont. Sans hésiter, il saute dans l'eau pour sauver deux jeunes beagles.

    10 Mai 2016
  • Un photographe découvre une famille de lynx devant sa maison

    Vivre ensembleUn résident d’Alaska a eu la belle surprise de découvrir une maman lynx et ses petits, un matin, sur le porche de sa maison. Cette visite impromptue a donné lieu à une rare et émouvante séance photos.

    03 Octobre 2017
  • Le chat aime-t-il la musique ?

    Vivre ensembleOn dit que la musique adoucit les mœurs. Parfois, elle provoque le contraire… chez les chats ! Follement drôle !

    22 Octobre 2015
  • Siri : la muse féline de Nawak

    Vivre ensembleParachuté à l’âge de deux mois au refuge de l’école du Chat de Drancy (93), Siri a été aussitôt adoptée par Nawak. Depuis trois ans, elle est la muse de ce jeune illustrateur, qui grâce au financement de ses fans, va sortir son premier album : le journal de Siri.

    04 Septembre 2015