Nouvelle réglementation pour les orques et les dauphins


  • Nouvelle réglementation pour les orques et les dauphinsPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Droit

    La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a signé un arrêté visant à améliorer le bien-être des cétacés dans les parcs animaliers.

    Après vingt mois de consultation, la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a signé l’arrêté interministériel visant à renforcer la règlementation autour des delphinariums. Il devrait être publié au "Journal officiel" d’ici à la fin de la semaine. Toutes les nouvelles règles devront être adoptées dans un délai de 6 mois, et les parcs concernés auront 3 ans pour effectuer les travaux de mise en conformité des bassins. D’après le communiqué du gouvernement, cette nouvelle législation comprend cinq avancées majeures :

    - L’augmentation d’au moins 150% de la surface des bassins afin de permettre aux animaux de se soustraire à la proximité des visiteurs et à celle des autres animaux. 

    - L’interdiction du chlore dans le traitement de l’eau. 

    - La mise en place d’équipes de soigneurs spécialisés dont le nombre est en proportion du nombre de dauphins. 

    - L’interdiction des contacts directs entre le public et les animaux ainsi que les immersions du public dans les bassins hébergeant des cétacés.

    - Le contrôle étroit de la reproduction des dauphins qui ne devient possible que si la configuration et la taille des bassins le permettent. 

    Aucune précision n’est apportée, pour le moment, concernant l’interdiction de reproduction des orques. Il n’est pas fait mention non plus d’une interdiction des spectacles avec des dauphins, comme cela se pratique au Marineland. Cependant, l’interdiction des contacts entre les animaux et le public a pour effet de supprimer l’une des attractions phares et lucratives du parc des Alpes-Maritimes, à savoir la nage avec les dauphins.

    Une étape vers la fin des delphinariums?

    Cette nouvelle règlementation vient mettre à jour les normes encadrant les conditions de captivité des cétacés, qui n’avaient pas été revues en France depuis 1981. Plusieurs associations de défense des animaux, dont la Fondation 30 Millions d’Amis, la LPO ou C'est Assez! qui organise en ce moment une campagne de sensibilisation sur la captivité des cétacés, ainsi que le Muséum national d’histoire naturelle ont participé aux discussions avec le gouvernement pour aboutir à ce nouvel arrêté.

    Ce texte devait être publié en mars, mais la ministre de l’Environnement a décidé de repousser cette date afin de «refaire un tour de table avec les ONG», selon les informations de son cabinet. C’est donc in extremis que Ségolène Royal a signé ce décret, permettant de faire évoluer la législation juste avant la fin de son mandat.

    La LPO a réagi par un communiqué saluant «une étape décisive vers la fin des delphinariums». L'association «dénonce les aménagements insuffisants ou inadaptés de certains parcs zoologiques» et demande «une véritable prise en compte des exigences biologiques des espèces de la part des établissements zoologiques, quitte à devoir renoncer à présenter certaines d’entre elles». Par ailleurs, plusieurs associations espèrent que les nouvelles contraintes concernant la captivité des cétacés conduiront les parcs à fermer les bassins, comme cela fût le cas au Royaume-Uni où les coûts de mise aux normes trop élevés ont conduit à la fin des delphinariums.

    Le président de la LPO, Allain Bougrain Dubourg, s’était fait le porte-parole des associations auprès de la ministre pour que cet arrêté soit bel et bien publié avant le changement de gouvernement selon le journal "Le Monde". «En prenant cet arrêté, Ségolène Royal marque une étape historique dans les relations qui unissent l'homme à l'animal vers le respect de ce dernier», a-t-il salué.


    Autres articles à lire

  • Les Landes veulent-elles la mort de tous les macaques de Java ?

    ProtectionAlors que 163 macaques de Java du zoo de Labennes ont été euthanasiés parce que porteurs du virus de l’herpès B, la préfecture des Landes s’obstine à vouloir tuer les deux survivants de la Pinède des Singes. Et cela malgré les efforts déployés par les associations de protection animale pour leur trouver un refuge… Aujourd’hui, la menace de l’euthanasie pourrait peser sur tous les macaques de Java de France. A qui profite donc le crime ?

    20 Juin 2017
  • Maltraitance : les limites à l’interdiction de détention d’un animal

    ProtectionLes peines pour maltraitance animale peuvent être assorties d’une interdiction, parfois à vie, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour lutter contre les atteintes faites aux animaux, elle comporte, en l’état, des limites dans son application.

    07 Juin 2018
  • Le chien n'est pas un bien de consommation remplaçable

    ProtectionDécidément, les animaux restent au centre des débats juridiques et la décision de la Cour de cassation du 9 décembre 2015 (dont la publication confirme l’importance) a confirmé que le chien, animal de compagnie, n’est pas susceptible de remplacement au sens de l’article L. 211-9 du Code de la consommation. Cette décision a été abondamment commentée.

    10 Mars 2016
  • Quels droits pour les animaux ?

    ProtectionDoit-on donner des droits aux animaux ? Le sujet a été débattu, ce mardi 22 octobre, à l’institut de France lors du colloque « Droits et personnalité juridique de l’animal » organisé par la Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences. Sans apporter de réponse concrète, la rencontre a proposé des voies de réflexion.

    22 Octobre 2019
  • La journée pour le droit des animaux : c’est ce samedi

    ProtectionLa journée internationale du droit des animaux est célébrée le 10 décembre de chaque année. A cette occasion de nombreuses associations appellent à manifester en silence sur des lieux où des animaux ont été maltraités, torturés ou tués.

    09 Décembre 2016
  • Un manifeste pour exhorter les politiques à s’engager pour les animaux

    ProtectionDans la perspective des échéances électorales de 2017, 26 organisations de protection animale se sont rassemblées au sein du Collectif AnimalPolitique, mutualisant ainsi et de manière totalement inédite dans leur histoire, leurs expertises et leurs expériences. L’objectif est clair: contribuer, à travers 30 propositions concrètes, réalistes et immédiatement applicables, à imposer la question animale au cœur des préoccupations des politiques français.

    23 Novembre 2016
  • Si j'achète un animal, quels papiers dois-je attendre ?

    ProtectionVous achetez un animal. Le vendeur doit vous remettre les papiers concernant votre nouveau compagnon. Lesquels ? Animaux-online vous dresse la liste.

    09 Janvier 2016
  • Les avocats au chevet de l’animal

    ProtectionMaître Desvallon, avocate au Barreau de Paris, a créé un groupe réunissant vingt avocats du Barreau de Paris pour travailler à la création d’un statut juridique propre à l’animal, inexistant aujourd’hui.

    24 Novembre 2017
  • Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animaux

    ProtectionCoprésidente du parti animiste, cette diplômée en sciences agronomiques et techniques entend, avec les siens, mettre la cause animale au cœur du débat politique. En attendant de faire élire ses candidats aux législatives…

    02 Décembre 2016
  • Une loi pour abolir la chasse à courre pourrait voir le jour

    ProtectionDes députés de différentes couleurs politiques soutiennent une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre, pratique à laquelle plus de 80% des Français seraient opposés.

    07 Février 2018
  • « La condition animale est devenue un véritable enjeu de société »

    ProtectionLa présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis nous explique toute l’importance de la création du Code de l’Animal, étape majeure dans le grand mouvement actuel en faveur du droit animalier.

    05 Avril 2018
  • Des avocats au chevet de l’animal

    ProtectionChaque mois, le groupe de travail des avocats au barreau de Paris, que préside Marie-Bénédicte Desvallon, avocate au Barreau de Paris à la Cour, se réunit avec comme objectif d’élaborer un code autonome des droits de l’animal. Un travail titanesque tant notre pays est en retard…

    29 Mai 2019
  • Décès d'une orque à Marineland : une plainte déclarée irrecevable

    ProtectionLa plainte déposée par Sea Shepherd suite au décès d’une orque dans le parc Marineland, en 2015, a été jugée irrecevable par le tribunal, à cause d’un problème de procédure. L’ONG assure poursuivre le combat.

    09 Novembre 2017
  • Un conseil du bien-être animal créé à Bruxelles

    ProtectionLa Belgique confirme son avance en matière de protection animale avec la création lundi 19 décembre d’un conseil du bien-être animal à Bruxelles, capitale européenne.

    21 Décembre 2016
  • La liste positive d’une passionnée

    ProtectionA peine diplômée en droit animalier*, Célia Fontaine a reçu le prix Jules-Michelet de la Fondation 30 Millions d’Amis pour sa proposition de loi d’une Liste positive des mammifères exotiques détenus par les particuliers.

    25 Avril 2018
  • Pour la création d’un secrétariat d’Etat à la condition animale !

    ProtectionDans un manifeste publié par Le Monde, plusieurs personnalités – dont Boris Cyrulnik et Matthieu Ricard – plaident pour que l’animal obtienne une meilleure place dans notre société.

    18 Octobre 2016
  • Code du bien-être animal : 7 mesures phares adoptées en Belgique

    ProtectionLe gouvernement wallon met à jour son Code du bien-être animal, proposant de grandes avancées découlant de la reconnaissance du caractère sensible de l’animal.

    14 Mai 2018
  • La reproduction des dauphins en captivité n'est pas interdite

    ProtectionLe Conseil d'Etat a annulé lundi un arrêté ministériel interdisant la reproduction des dauphins en captivité, comme le demandaient trois parcs marins dont le Marineland à Antibes.

    29 Janvier 2018
  • Une image choc pour lutter contre la captivité des cétacés

    ProtectionL’association C’est Assez! organise une campagne d’affichage dans le métro parisien, du 2 au 8 mai, pour sensibiliser le grand public à la souffrance et à la mortalité auxquelles sont confrontés les orques et les dauphins en captivité dans les parcs d’attraction.

    02 Mai 2017
  • Une pétition contre l'euthanasie d'un animal en bonne santé

    ProtectionEn France, tout propriétaire d'un animal de compagnie peut le faire euthanasier sans motif exigé. Aucune loi ne l'interdit. C'est ainsi que, parfois, un chien ou chat en bonne santé peut être amené chez un vétérinaire si sa famille n’en veut plus, et être endormi définitivement. Une pratique qui va pourtant à l’encontre des valeurs de nombreux vétérinaires…

    20 Avril 2016