« Les expérimentations animales n’ont plus lieu d’être »


  • « Les expérimentations animales n’ont plus lieu d’être »Photo : Shutterstock
  • Protection/ Expérimentation

    La Journée mondiale des animaux dans les laboratoires, ce 24 avril, est l’occasion pour de nombreuses associations de dénoncer les tests sur les animaux et de rappeler que des méthodes efficaces de substitution existent et sont à développer.

    La fin des expérimentations sur les animaux n’empêche pas les progrès scientifiques, bien au contraire : en cette Journée mondiale des animaux dans les laboratoires, le 24 avril, plusieurs associations se mobilisent pour dénoncer les pratiques de tests sur les animaux et informer sur les méthodes de substitution existantes.

    « Au XXIe siècle, les expérimentations sur les animaux n’ont plus lieu d’être, selon Christiane Laupie-Koechlin, fondatrice du comité scientifique Pro Anima. La science a fait des progrès énormes et des méthodes de remplacement se développent. Elles sont plus éthiques, mais aussi plus fiables scientifiquement. »

    Pour Christiane Laupie-Koechlin, il est d’ores et déjà possible de faire avancer nos connaissances des maladies et de  trouver de nouveaux traitements, tout en excluant l’utilisation d’animaux, et ce dans de nombreux domaines : « Nous avons soutenu et coordonné des programmes de recherche sans expérimentation animale, avec le soutien d’associations, dont la Fondation 30 Millions d’Amis, concernant la toxicologie, le cancer ou bien encore les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson. Nous avons démontré que l’on peut faire mieux que des recherches incluant des tests sur les animaux. Mais il y a encore un réel manque de financement et de volonté politique pour développer ces méthodes de remplacement. »

    On estime qu’il y a, chaque année en France, environ 2 millions d’animaux « consommés » pour la recherche, et environ 13 millions au niveau européen. À l’heure actuelle, l’Union européenne n’interdit pas l’expérimentation animale, et se contente « de mieux  encadrer l’emploi d’animaux et de réduire les tests sur animaux dans les laboratoires », rappelle Pro Anima.

    Le secteur des cosmétiques MIEUX encadré

    Cependant, il y a eu ces dernières années des avancées dans le secteur des cosmétiques : depuis 2013, l’Union européenne, qui représente le plus grand marché au monde pour les cosmétiques et les soins, interdit que les ingrédients, destinés exclusivement aux produits cosmétiques, soient testés sur les animaux. Les produits cosmétiques ayant été testés sur des animaux en dehors de l’Union européenne sont également interdits dans les pays l’UE. Mais il est encore difficile de faire respecter cette règlementation.

    En effet, selon selon une étude de 2016 menée par Peta, plus de 250 marques de produits cosmétiques ont encore recours aux tests sur les animaux, parmi lesquelles figurent Avon, Neutrogena, Guerlain, L’Occitane, MAC Cosmetics, Vidal Sassoon ou Mary Kay. La réalité de ces tests comprend notamment des applications de produits chimiques versés dans les yeux des lapins ou appliqués sur leur peau rasée, des gavages forcés de souris et de cobayes ou des expositions cutanées, rappelle l'association. 

    Des actions pour ne pas cautionner l’expérimentation animale

    De plus, comme le souligne Pro Anima, les produits « multi-usages », c’est-à-dire qui peuvent être utilisés pour les cosmétiques mais aussi dans d’autres domaines comme la pharmacie, continuent à être testés sur des animaux. Pour éviter de cautionner ces pratiques, Pro Anima recommande de privilégier des marques ayant un engagement historique contre les tests sur animaux, comme Léa Nature ou Lush France par exemple. L’association renvoie également sur le site macosmetoperso.com, pour fabriquer soi-même ses produits. Peta a également constitué une base de données consultable en ligne, riche de 2 000 entreprises qui ne testent pas leurs produits sur les animaux.

    Enfin, plusieurs opérations de sensibilisation et de mobilisation contre l’expérimentation animale, dans tous les domaines, sont organisées en cette fin avril. Les informations sont à retrouver sur le site international-campaigns.org. Une marche pour la fermeture du commerce de primates de Niederhausbergen à Strasbourg, revendus à des laboratoires européens, est également organisée le 20 mai 2017. Le cortège partira de la place Kléber à 14 heures. 


    Autres articles à lire

  • Cosmétiques : l'Europe pour l’arrêt mondial des tests sur animaux

    ProtectionLes députés européens se sont prononcés, à une écrasante majorité, pour une interdiction, partout dans le monde, de l’expérimentation animale dans le secteur des cosmétiques.

    04 Mai 2018
  • Diesel : Volkswagen accusé de tests sur des singes et des humains

    ProtectionLes constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Daimler et BMW doivent affronter les informations données par la presse concernant des tests d'émissions de gaz diesel effectués sur des singes, mais aussi sur des humains.

    29 Janvier 2018
  • Expérimentation animale : une règle des « trois R » inefficace

    ProtectionDouze millions d’animaux sont sacrifiés chaque année en Europe pour faire avancer la recherche. Une directive européenne encadre depuis 2010 cette pratique mais reste cependant insuffisante.

    28 Février 2018
  • Peta dénonce l’expérimentation animale financée par le Téléthon

    ProtectionL’association de lutte contre la souffrance animale dénonce le financement par l’AFM-Téléthon d’expériences «cruelles et inefficaces» sur des chiens malades dans un laboratoire français, vidéo à l’appui.

    01 Décembre 2016
  • Cosmétiques : la Californie interdit les tests sur les animaux

    ProtectionLe 31 août, la Californie a voté à l’unanimité l’interdiction de vendre des produits cosmétiques testés sur les animaux. Christiane Laupie-Koechlin, fondatrice et secrétaire générale de l’association Pro Anima, nous parle plus en détails de cette avancée.

    19 Septembre 2018
  • En finir avec l'expérimentation animale

    Protection12 millions d’animaux sont sacrifiés chaque année en Europe pour faire avancer la recherche scientifique. C’est 12 millions de trop pour les amoureux des animaux qui entendent bien que la révision de la directive européenne relative à l’expérimentation animale entérine l’abolition pure et simple de cette pratique. Fantasme ou futur possible ? Un dossier à découvrir dans le numéro de septembre de 30 Millions d'amis, actuellement en kiosques.

    05 Septembre 2017
  • Réhabiliter tous les animaux de laboratoire, est-ce possible ?

    ProtectionEn 2015, près de 2 millions d’animaux ont été utilisés en France pour la recherche*. Pour ceux dont la mort n’est pas indispensable à l’étude, se pose la question de la réhabilitation. Or, beaucoup de laboratoires procèdent à des euthanasies de convenance…

    24 Avril 2019
  • Un statut de 'personne animale' dans le Code civil ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis a réclamé ce lundi un statut de 'personne animale' dans le Code civil pour mieux défendre et protéger les animaux. Cette demande fait suite à un sondage Ifop réalisé à la demande de la Fondation soulignant que 7 Français sur 10 sont favorables à cette évolution juridique.

    21 Octobre 2019
  • La Fondation 30 Millions d’Amis lance sa campagne d’appels aux dons

    ProtectionAfin de pouvoir apporter une aide substantielle aux refuges et associations, la Fondation 30 Millions d’amis fait appel, comme chaque année, à la générosité de tous. A l’entrée de l’hiver, cette campagne permet de faire face aux dépenses supplémentaires engendrées par les conditions climatiques plus rudes.

    10 Décembre 2018
  • Cerf tué dans un jardin : à quand la fin de la chasse à courre ?

    ProtectionLa mort d’un cerf, samedi dernier, abattu dans le jardin d’une propriété privée dans l’Oise, a choqué les riverains et suscité une vive émotion auprès de la population, relançant le débat sur l’autorisation de la chasse à courre sur notre territoire.

    25 Octobre 2017
  • J-7 avant la Journée mondiale contre les abandons

    ProtectionDans une semaine, nous dirons tous ensemble Stop à l'abandon des animaux de compagnie. Cette première journée mondiale de lutte contre l'abandon a été créée par solidarite-refuges et animaux-online pour dénoncer cette tragédie qui se déroule chaque année sous nos yeux. Rejoignez-nous dans ce combat et mobilisez-vous !

    22 Juin 2019
  • Une vie au cirque, et après ?

    ProtectionEn France, mais aussi en Europe, ce sont des milliers d’animaux qui travaillent dans des cirques. Que deviennent-ils après ?

    05 Novembre 2018
  • Non aux animaux dans les cirques : une campagne dans le métro de Paris

    ProtectionJusqu'au 26 septembre, les usagers du métro parisien peuvent voir dans les couloirs souterrains des affiches contre la présence d’animaux dans les cirques. Le but : sensibiliser le grand public et inciter la ville à interdire les spectacles avec les animaux sur son territoire.

    15 Septembre 2017
  • Refuge, fourrière, quelle différence ?

    ProtectionAnimaux-Online vous explique les différences entre un refuge et une fourrière. La plus importante étant qu'un refuge a pour but de faire adopter l'animal, pas la fourrière....

    06 Mai 2019
  • Chanee, 20 ans de combat pour sauver les gibbons

    ProtectionDepuis l’âge de 16 ans, Aurélien Brulé, dit Chanee, a consacré sa vie à la sauvegarde du gibbon en Indonésie. Il revient sur son parcours après avoir créé son association, Kalaweit, il y a 20 ans.

    23 Octobre 2018
  • Une marche pour les 163 singes euthanasiés

    ProtectionUne soixantaine de personnes ont tenu à rendre hommage, dimanche, aux macaques de Java euthanasiés dans les Landes pour avoir été, en grande majorité, porteurs d’un virus mortel pour l’homme.

    29 Mai 2017
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • Le magazine 30 Millions d’amis soutient Ava

    ProtectionEn Normandie, le refuge Ava s’occupe de 500 animaux : chiens, chats mais aussi chevaux, vaches et même quelques daims. Beaucoup d’entre eux, « à la retraite », ont trouvé dans cette ferme de plus de 70 hectares un nouveau lieu de vie, tandis que d’autres attendent d’être adoptés. Pour soutenir l'action de Ava, le magazine 30 Millions d’amis vous propose un abonnement solidaire.

    16 Mars 2017
  • Disparition : Tom Regan, théoricien du droit des animaux

    ProtectionLe philosophe américain, auteur d’un ouvrage fondateur pour la pensée moderne sur la condition animale, est décédé à l’âge de 78 ans. Il laisse en héritage la notion de droits moraux et de respect des animaux, comme l’explique son traducteur en français, Enrique Utria.

    21 Février 2017